En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

05.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

06.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

07.

Jeanne Balibar critique violemment la politique d’Emmanuel Macron, qui avait été "bouleversé" par "Les Misérables" de Ladj Ly

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

04.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Voilà comment j'ai rendu deux personnes antisémites…

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Friends will be Friends
Mise en examen de François Bayrou : Emmanuel Macron continuera à échanger avec lui
il y a 35 min 41 sec
light > Société
Inégalités
Brest : les urinoirs retirés à la gare sous pression d'une association féministe
il y a 1 heure 22 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'A-Démocratie. Volet 1: Elf, la pompe Afrique" : un des plus grands scandales politico-financiers de la fin du XXème siècle

il y a 2 heures 22 min
décryptage > Politique
Vrai combat

Fini de rire, la République s'attaque à la Haine

il y a 5 heures 38 min
décryptage > Politique
Pour une nuit, pour la vie ?

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

il y a 6 heures 8 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex
il y a 6 heures 42 min
décryptage > Sport
Bonnes feuilles

Le sportif, ce nouveau héros de temps de paix

il y a 7 heures 39 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Elections 2020 : les enjeux du combat face à Donald Trump

il y a 7 heures 39 min
décryptage > Economie
Paroxysme

Services publics paralysés et pression fiscale record : tous les symptômes d’une faillite programmée du système français

il y a 7 heures 40 min
light > Culture
Classe politique
Jeanne Balibar critique violemment la politique d’Emmanuel Macron, qui avait été "bouleversé" par "Les Misérables" de Ladj Ly
il y a 16 heures 44 min
pépites > France
Autre mouvement de protestation
Prix du gazole : des blocages routiers organisés dans toute la France
il y a 1 heure 6 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Léonard 2 Vinci" : Une étonnante fresque, qui magnifie le grand Léonard, et le "9ème art"

il y a 2 heures 17 min
décryptage > Politique
Perdus

Après le ratage des Gilets jaunes, la droite impuissante sur la réforme des retraites

il y a 4 heures 36 min
décryptage > International
Election présidentielle américiane

Joe Biden, fantôme poids plume d'Obama ?

il y a 5 heures 57 min
décryptage > France
Et pendant ce temps-là...

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

il y a 6 heures 14 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le jour où de Gaulle est tombé sous le charme de Jackie Kennedy

il y a 7 heures 39 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Le débat public peut-il se passer des Libéraux ?

il y a 7 heures 39 min
décryptage > France
Il n'est pas trop tard

Contre la pensée bourgeoise – celle du politiquement correct – osons être révolutionnaires !

il y a 7 heures 40 min
pépites > Justice
MoDem
François Bayrou a été mis en examen pour complicité de détournement de fonds publics
il y a 16 heures 21 min
Madrid
COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité
il y a 17 heures 50 min
© LOIC VENANCE / AFP
© LOIC VENANCE / AFP
Alertez les bébés

Quelles mesures pour combattre les défaillances de notre démographie dont s’inquiète François Bayrou ?

Publié le 18 mai 2019
François Bayrou, dans un entretien au Figaro, a regretté que face au déficit démographique français," les décisions politiques ne sont pas prises".
Laurent Chalard est géographe-consultant. Membre du think tank European Centre for International Affairs.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant. Membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
François Bayrou, dans un entretien au Figaro, a regretté que face au déficit démographique français," les décisions politiques ne sont pas prises".

Atlantico : François Bayrou dans un entretien au Figaro a regretté que face au déficit démographique français," les décisions politiques ne sont pas prises sur ce sujet". Quelle est la situation démographique en France aujourd'hui ? Est-elle si préoccupante ?

Laurent Chalard : Comme la totalité des autres pays d’Europe, la France se caractérise par une fécondité inférieure au seuil de remplacement des générations (2,1 enfants par femme), en l’occurrence autour de 1,85 enfant par femme en 2018. Cette situation n’est pas nouvelle puisqu’elle est continue depuis 1974. Il s’en suit que chaque année les générations de nouveaux nés sont moins nombreuses que celle de leurs parents, seule l’immigration internationale permettant de combler partiellement le déficit. Cependant, la remontée de la fécondité hexagonale au cours des années 2000, avec un pic supérieur à 2 enfants par femme en 2010, avait laissé accroire que le problème démographique était désormais derrière nous. Or, depuis 2010, la fécondité française est repartie sensiblement à la baisse, conduisant à une forte diminution du nombre de naissances, dans un contexte de moindre nombre de femmes en âge de procréer, et à une réduction encore plus accentuée de l’excédent naturel, les décès augmentant en parallèle. Le taux d’accroissement de la population de la France s’est donc fortement ralenti, tendant vers le zéro. C’est cette évolution récente qui inquiète les politiques, dont François Bayrou.

Si par rapport aux pays voisins, qui connaissent des déficits naturels importants du fait d’une fécondité sensiblement plus basse que la nôtre (autour de 1,5 enfant par femme, voire moins), la situation de la France apparaît beaucoup moins préoccupante, il n’en demeure pas moins que si la tendance venait à perdurer, cela pourrait devenir le cas, d’autant que cette situation risque de contraindre de nouveau nos dirigeants à un recours à l’immigration internationale pour combler le déficit de naissances. Or, dans le contexte actuel de montée du populisme et d’insécurité culturelle, cette solution ne fait guère l’unanimité auprès de nos concitoyens.

Quels facteurs permettent aujourd'hui d'expliquer ce phénomène ?

Il est très difficile d’expliquer les évolutions de la fécondité dans les pays développés ayant achevé leur transition démographique. Il n’existe pas d’accord chez les spécialistes car la fécondité est le produit de la somme des choix individuels de l’ensemble des couples d’un pays à avoir un enfant une année donnée, chose complexe à modéliser ! Si les chercheurs considèrent que les variations conjoncturelles peuvent être liées à la situation économique de l’année ou à des évolutions législatives, en particulier au niveau de la politique familiale, concernant les variations structurelles, elles relèvent beaucoup plus de l’évolution des mentalités, sans qu’il soit possible de déterminer exactement qu’est ce qui joue. Par exemple, concernant la baisse de la fécondité constatée en France depuis 2010, si elle touche l’ensemble de la population, elle est cependant plus marquée chez les jeunes femmes des catégories populaires, qui retardent leur première maternité, ce qui pourrait indiquer un changement de perception du cycle de vie dans cette population. Ces jeunes femmes semblent moins enclines qu’auparavant à avoir des grossesses précoces, ayant tendance à s’aligner sur les femmes des catégories plus aisées à la première maternité beaucoup plus tardive. Or, qui dit retard dans la première conception, dit mécaniquement recul de la fécondité. Parmi les hypothèses qui peuvent être avancées, une serait intéressante à étudier : l’impact des réseaux sociaux. En effet, ces derniers ont conduit à un considérable élargissement du « cercle » des connaissances des jeunes femmes, avec une identification plus forte que par le passé des jeunes femmes issues des milieux populaires à celles d’autres milieux sociaux à la première grossesse plus tardive. En gros, les réseaux sociaux favorisant le mimétisme des comportements, il est fort probable qu’ils conduisent à une relative harmonisation du calendrier de la fécondité dans les différentes strates de la société.

Quelles mesures sont alors à prendre pour endiguer ce déclin démographique ? Quels sont les défis à relever ?

Si certaines mesures peuvent s’avérer indispensables à court terme pour stimuler la natalité française, comme des aides financières plus conséquentes pour les jeunes parents, en particulier dans les territoires connaissant un déclin démographique poussé, là où le manque de jeunes se fait sentir, ce qui pourrait passer par une prime de natalité territorialisée, il n’en demeure pas moins que ces mesures ne peuvent répondre totalement au principal problème, qui est d’ordre psychologique. En effet, dans les pays développés, quelle que soit la culture dominante (la Corée du Sud a les mêmes problèmes que l’Europe !), l’enfant est aujourd’hui perçu comme un coût financier, donc le choix de procréer relève plus d’une décision d’ordre économique que d’une envie d’avoir une progéniture pour la joie et le sens à la vie qu’elle apporte. Il s’en suit que dans un contexte de relative richesse de la majorité de la population, entendu comme la possibilité de satisfaire tous ses besoins primaires (se nourrir, se vêtir, se loger), et d’hyper-individualisme, l’enfant est de plus en plus perçu comme une charge et non comme une chance ou un accomplissement personnel. Donc, si l’on souhaite faire remonter la fécondité au niveau du seuil de remplacement des générations, voire au-dessus, une politique de plus fortes aides financières, si elle n’est pas à écarter, ne sera pas suffisante, comme on l’a vu en Russie, où malgré les sommes conséquentes allouées aux ménages pour avoir des enfants, la fécondité demeure sensiblement sous le seuil de remplacement des générations (1,62 enfant par femme en 2017). Il faut donc tenter de faire changer les mentalités au travers d’un regard totalement différent sur la procréation, mais ce n’est pas gagné d’avance. Peut-être que les sociétés développées, hier (l’empire romain) comme aujourd’hui, sont condamnées à disparaître par dénatalité !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

L'Insoumis (Jean-Luc Mélenchon) veut se pacser avec l'Insoumise (Marine Le Pen). Et l'Humanité s'étrangle d'indignation

03.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

04.

COP25 : Greta Thunberg a été exfiltrée de la marche à Madrid pour des raisons de sécurité

05.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

06.

Les infos importantes que la crise des retraites vous a probablement fait zapper

07.

Jeanne Balibar critique violemment la politique d’Emmanuel Macron, qui avait été "bouleversé" par "Les Misérables" de Ladj Ly

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

L'hydrogène, combustible parfait pour remplacer le pétrole ? Pourquoi ce n'est pas si simple...

04.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

05.

PISA : l’école primaire, cette machine à fabriquer de l’échec

06.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

03.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

04.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

05.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

06.

Voilà comment j'ai rendu deux personnes antisémites…

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 18/05/2019 - 15:25
Ce pays devient un déversoir grâce au génie de nos politiques
D'un côté, on veut se rassurer en pensant que la population mondiale se stabilisera comme commence à le faire déjà la population de chaque pays industrialisé de l'Occident. Mais c'est une vue de rationnels républicains (non démocrates) puisque peu leur importe le résultat du mélange. D'un autre côté, on ne devine pas précisément si c'est de la naïveté ou du cynisme puisqu'ils utilisent les mêmes équations que pour compter les ânes, les chèvres ou les vaches. Ces francs-maçons devraient se rappeler la lointaine réflexion d'un de leurs congénères révolutionnaires : l'entassement des hommes comme l'entassement des pommes produit de la pourriture.
cmjdb
- 18/05/2019 - 14:53
démographie
La population mondiale explose dangereusement, sauf à Pau, où M. Bayrou ne compte pas l'accroissement de l'espérance de vie, pour augmenter le nombre de ses électeurs ? Où est le problème si les classes maternelles sont moins remplies et si l'âge de la retraite est reculé ?
zelectron
- 18/05/2019 - 12:36
Curieux Bayrou . . .
Le pompier pyromane donne des conseils pour allumer ou éteindre ? les deux à la fois, c'est plus sûr !