En direct
Best of
Best of du 7 au 13 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

04.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

05.

Brexit : en Grande-Bretagne, tout va donc changer pour que rien ne bouge

06.

Carla B. vole au secours de Brigitte M., Jenifer de son mari (mais là, c’est face à la mafia); Céline Dion ne vend plus, Kanye West vend tout (et n’importe quoi); Britney Spears veut qu’on lui laisse voir ses enfants; Kate Middleton enceinte du 4ème ?

07.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Affaire d’espionnage russe en Haute Savoie, qui manipule qui ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

ça vient d'être publié
décryptage > Santé
Avancées médicales

Un nouveau traitement capable de prévenir la moitié des cancers du sein produit des effets même longtemps après avoir été pris

il y a 20 min 48 sec
décryptage > Politique
Répartie

Retraites : on peut être de droite et préférer la répartition

il y a 1 heure 8 min
décryptage > Politique
Déclaration d’intérêt

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

il y a 2 heures 12 min
décryptage > Politique
Triomphe électoral

Libéral, conservateur, insensible à la "raison des élites" : la recette Johnson pratiquée par la droite française… à son exact inverse

il y a 2 heures 54 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Carla B. vole au secours de Brigitte M., Jenifer de son mari (mais là, c’est face à la mafia); Céline Dion ne vend plus, Kanye West vend tout (et n’importe quoi); Britney Spears veut qu’on lui laisse voir ses enfants; Kate Middleton enceinte du 4ème ?
il y a 3 heures 21 min
pépite vidéo > Social
Main tendue
Grève : Jean-Pierre Farandou, patron de la SNCF, demande aux cheminots de "faire une pause" pendant les fêtes de Noël
il y a 14 heures 34 min
pépites > International
Réconciliation
Fin de la guerre commerciale ? : les États-Unis et la Chine annoncent un accord
il y a 18 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"De l'autre côté, la vie volée" de Aroa Moreno Duran : le soleil se lève à l'est

il y a 22 heures 17 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand coulent les heures de bronze et quand roulent les nanobilles dorées : c’est l’actualité des montres à la veille de l’hiver
il y a 23 heures 42 sec
décryptage > Social
Réforme protéiforme

Docteurs Jekyll et Mister Hyde de la réforme des retraites : ces cerveaux de gauche qui l’ont conçue... avant de la vomir

il y a 23 heures 37 min
décryptage > Education
Négociations

Retraites : les enseignants parviennent à obtenir une loi de programmation immédiate à 10 milliards d’euros

il y a 53 min 24 sec
décryptage > Europe
Le retour de l'ennemi héréditaire

Macron a bien des malheurs : encore un lépreux à la tête d'un pays européen !

il y a 1 heure 59 min
décryptage > Economie
Vraie mère de toutes les réformes

Cette réforme monétaire sans laquelle aucune réforme d’ampleur ne pourra vraiment être réussie en France

il y a 2 heures 38 min
décryptage > Europe
Atlantico Business

Brexit : en Grande-Bretagne, tout va donc changer pour que rien ne bouge

il y a 3 heures 12 min
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 12 décembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 16 min
light > Social
Colère des usagers
Grève RATP : sera-t-il possible de se faire rembourser son pass Navigo ?
il y a 17 heures 30 min
pépites > Politique
Engagement
Retraites : Emmanuel Macron défend son projet, salue les efforts du gouvernement et évoque "une réforme historique pour le pays"
il y a 19 heures 21 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Trois femmes (l'échappée)" de Catherine Anne : une interprétation séduisante

il y a 22 heures 40 min
décryptage > France
Réforme

Retraites : Macron / Philippe, une dangereuse course à l’échalote technocratique

il y a 23 heures 24 min
pépites > International
Algérie
Présidentielle algérienne : Abdelmadjid Tebboune, l'ancien Premier ministre de Bouteflika, est élu dès le premier tour avec 58,15% des voix
il y a 23 heures 58 min
© Oli SCARFF / AFP
© Oli SCARFF / AFP
Disraeli Scanner

Le système des partis britanniques est au bord de l'implosion

Publié le 06 mai 2019
Benjamin Disraeli revient sur la défaite des conservateurs et des travaillistes aux élections locales britanniques.
Benjamin Disraeli (1804-1881), fondateur du parti conservateur britannique moderne, a été Premier Ministre de Sa Majesté en 1868 puis entre 1874 et 1880.  Aussi avons-nous été quelque peu surpris de recevoir, depuis quelques semaines, des "lettres de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Disraeli Scanner
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benjamin Disraeli (1804-1881), fondateur du parti conservateur britannique moderne, a été Premier Ministre de Sa Majesté en 1868 puis entre 1874 et 1880.  Aussi avons-nous été quelque peu surpris de recevoir, depuis quelques semaines, des "lettres de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benjamin Disraeli revient sur la défaite des conservateurs et des travaillistes aux élections locales britanniques.

Hughenden, 

Le 5 mai 2019, 

Mon cher ami, 

La température digne d'un début mars m'a fait allumer un feu dans la cheminée de mon bureau. Le bois tout juste sec crépite et je me remémore les pensées de l'hiver dernier. Pouvons-nous dire que nous avons raté un tournant, nous autres conservateurs ? Je savais que ça ne pouvait pas bien tourner et j'ai demandé à mes amis Brexiteers de voter l'accord de Theresa May pour que nous ayons franchi le cap psychologique d'être sorti de l'Union Européenne à la date annoncée. Mes amis Brexiteers n'ont pas voulu voter l'accord négocié entre Oliver Robbins et Michel Barnier. Je comprends très bien leurs motivations. Mais ils n'avaient pas de plan pour faire aboutir un vote au Parlement. Lorsque s'est présentée la meilleure occasion de faire aboutir un vote, l'amendement Brady, qui acceptait tout de l'accord politique sauf le backstop, le Premier ministre n'a pas su en faire un levier de négociation avec Bruxelles.  

Je reste convaincu qu'il aurait été beaucoup plus facile de négocier avec les Européens après un accord même mal ficelé de Brexit. À présent, nous voici prisonniers d'une négociation au terme incertain. Le Premier ministre écossais, Nicola Sturgeon se remet à jouer avec l'idée d'un référendum sur l'indépendance de l'Ecosse. Certes, nos performances économiques sont excellentes mais combien de temps pourrons-nous rester dans cette espèce d'apesanteur? Combien d'occasions laissons-nous passer de signer des accords commerciaux renouvelés avec le reste du monde tant que la situation du Brexit n'est pas réglée? 

Theresa May a rompu toutes ses promesses. Elle avait dit qu'elle préférait une absence d'accord un mauvais accord ; mais actuellement elle se dirige tout droit vers un très mauvais compromis avec le leader du parti travailliste. Notre premier ministre avait promis que nous n'aurions pas de nouvelles élections européennes et nous voilà sur le point de dépenser 100 millions de livres pour leur organisation et pour envoyer à Bruxelles et à Strasbourg des députés britanniques qui ne savent même pas combien de temps ils siégeront. Les sondages promettent, et c'est bien normal, des résultats sévères au Labour et aux Tories. 

Nous en avons déjà eu une bonne idée lors des élections aux conseils locaux (councils) ce jeudi 2 mai. Le Parti a perdu un tiers des sièges qu'il remettait en jeu, soit un bon millier et 37 conseils. Mais le plus étonnant, c'est que le Labour n'a absolument pas profité de la sévère défaite des Tories. Il perd perd une soixantaine de sièges et neuf conseils. Surtout, il ne gagne absolument pas aux endroits où les conservateurs perdent: ce sont les libéraux-démocrates qui ont profité de la déconvenue que subit notre parti, en gagnant 500 conseillers locaux et 11 conseils.

Les sondages pour les élections européennes mettent le Brexit Party, le nouveau parti de Nigel Farage, en tête, aux environs de 25% et les Conservateurs en troisième position, en-dessous de 20%. Là encore, il est intéressant de constater que les conservateurs s'apprêtent à subir une rude défaite - au profit du Brexit Party; tandis que la Labour n'en profite pas vraiment.  

Tout ceci n'empêche pas Theresa May et Jeremy Corbyn de continuer à envisager un pseudo-compromis sur le Brexit, qui consisterait à maintenir durablement le pays dans l'union douanière européenne - les inconvénients de l'accord de Theresa May mais, cette fois, installés durablement. Tout se passe comme si le Premier ministre et le chef de l'opposition ne se rendaient pas compte de combien ils ont perdu le contact avec une partie de l'électorat. Madame May reste persuadée qu'elle va pouvoir faire passer un texte au Parlement avant les élections européennes: soit un accord avec Jeremy Corbyn, soit une sorte de retour à l'amendement Brady. Mais cela ne changera rien , croyez-moi, au résultat des élections européennes. 

Ce que ni notre Premier ministre, ni Boris Johnson, ni Jeremy Corbyn ne veulent comprendre, c'est que l'électorat n'en pêut plus des personnalités politiques qui ne tiennent pas leurs engagements. Et ceci, d'autant plus qu'il existe dans le monde l'exemple d'engagements tenus. Donald Trump ou Matteo Salvini sont peut-être les épouvantails des progressistes mais une partie de leur électorat leur sait gré d'avoir tenu leurs engagements. 

Mon cher ami, je ne sais pas, à vrai dire, à quoi nous devons nous attendre. Jusqu'où notre parti pourra-t-il supporter la tyrannie impuissante de Theresa. J'ai eu longtemps de l'indulgence pour elle; mais je pense qu'elle est devenue éminemment nuisible aux Tories. Que se passera-t-il si le Brexit Party fait une percée durable? Sera-t-il en mesure de gagner des sièges aux prochaines élections générales? Notre système uninominal à un tour peut jouer dans les deux sens: celui de la victoire inattendue de l'outsider comme celui d'un sauvetage in extremis du candidat établi. Que se passerait-il si l'on voyait un parti conservateur réduit, largement, à des Remainers tandis que les électeurs Leavers du parti conservateurs seraient partis vers le Brexit Party? 

Je pense qu'on ne peut pas exclure une implosion du système actuel, avec, situation inédite, pour commencer, un multipartisme incertain: un Labour Party et un Brexit Party relativement forts mais ayant besoin d'une force d'appoint: vraisemblablement le seul accord possible se ferait dans un premier temps entre le Labour, les libéraux-démocrates et le Parti National Ecossais. Cela aurait pour conséquence de faire monter encore le Brexit Party, qui drainerait, littéralement, les voix de l'électorat populaire quittant le Labour et celle de tous les électeurs inquiets de la désintégration du Royaume-Uni. 

Dans le scénario que j'imagine, c'est le parti conservateur qui est réduit à l'insignifiance. Peut-on imaginer que les dirigeants et députés de mon parti aient un sursaut de survie dans les prochaines semaines? Franchement, quand je vois comme il n'a pas été possible de pousser Theresa May vers la sortie en décembre dernier ni de la contraindre à mieux négocier avec Bruxelles après les votes parlementaires du 29 janvier dernier, je me demande si le parti de Benjamin l'Ancien n'appartient pas désormais à l'histoire. Assez naturellement, un nombre significatif de parlementaires et de dirigeants Brexiteers rejoindront le Brexit Party et aideront à le rendre acceptable pour l'establishment. Ce sera, en quelque sorte une revanche posthume éclatante pour Enoch Powell, le grand pourfendeur de l'adhésion à la Communauté Economique Européenne, dans les années 1970.      

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien d’heures de marche pour brûler les calories d’une pizza ? Un nouvel étiquetage alimentaire semble faire ses preuves

02.

Réforme des retraites : cette victoire du gouvernement qui se profile… mais pourrait bien ne rien lui rapporter

03.

Est-il exact que, comme le dit France Culture, La Fontaine s'est inspiré d'un recueil de fables arabes pour les siennes ?

04.

Jean-Paul Delevoye avale des couleuvres, Marine Le Pen perd cadres et militants, Arnaud Lagardere se fait attaquer par des financiers britanniques, Rachida Dati se rebelle contre Gerard Larcher; Le Qatar derrière les listes communautaires ?

05.

Brexit : en Grande-Bretagne, tout va donc changer pour que rien ne bouge

06.

Carla B. vole au secours de Brigitte M., Jenifer de son mari (mais là, c’est face à la mafia); Céline Dion ne vend plus, Kanye West vend tout (et n’importe quoi); Britney Spears veut qu’on lui laisse voir ses enfants; Kate Middleton enceinte du 4ème ?

07.

Une démocratie digne de ce nom peut-elle vraiment fermer les yeux sur les "petits" oublis de Jean-Paul Delevoye ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Ne parlez pas hébreu dans le métro ! En tout cas, pas à la station Château d'Eau : ça peut être dangereux.

03.

Retraites : les vraies raisons pour lesquelles les chefs syndicaux ne peuvent pas adhérer au projet de réforme en dépit de toutes les garanties apportées et l’oubli très politique des fonds de capitalisation

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Affaire d’espionnage russe en Haute Savoie, qui manipule qui ?

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Retraites : cette spirale infernale qui risque de plomber aussi bien le gouvernement que les syndicats

03.

Grèves : où va le conflit ? Les clés pour se laisser aller à faire de petites prédictions

04.

Retraites : mais au fait, à quoi ressemblera la France de 2040 ?

05.

Il est possible de sortir de l’affrontement stérile entre "élitisme" et "populisme". La preuve par Boris Johnson

06.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires