En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

02.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

03.

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

04.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

05.

François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste

06.

Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens

07.

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

05.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
Effets de la parole présidentielle
Déconfinement : la SNCF a connu une hausse de 400% des ventes de billets de train juste après les annonces d’Emmanuel Macron
il y a 6 heures 14 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 8 heures 30 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 10 heures 3 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 11 heures 45 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 14 heures 8 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 14 heures 29 min
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 14 heures 52 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 15 heures 16 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 15 heures 32 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 15 heures 53 min
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 7 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 9 heures 29 min
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 11 heures 15 min
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 12 heures 49 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 14 heures 18 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 14 heures 33 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 14 heures 56 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 15 heures 17 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 15 heures 50 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 16 heures 14 min
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP
Sans Juppé ni Raffarin

LR : derrière l’effet Bellamy, un effet clarification ?

Publié le 06 mai 2019
Un sondage Elabe/BFM diffusé le 30 avril place François-Xavier Bellamy à 15,5% des voix.
Maxime Tandonnet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maxime Tandonnet est historien, auteur de nombreux ouvrages dont Histoire des présidents de la République (2013) et André Tardieu, l'incompris (2019) aux éditions Perrin. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un sondage Elabe/BFM diffusé le 30 avril place François-Xavier Bellamy à 15,5% des voix.

Atlantico: Si on peut considérer que le choix de la tête de liste y est pour quelque chose, sa nomination ne parachève-t-elle surtout pas une période de clarification qui s'est effectuée d'abord par le départ symbolique d'Alain Juppé et de Jean-Pierre Raffarin ?

Maxime Tandonnet : Dans le déroulement de cette campagne des Européennes, la seule véritable surprise est la bonne tenue de la liste LR. Il y a quelques mois on en était à s’interroger sur sa capacité à atteindre les 8%. Or, les sondages la donnent désormais presque au double et la dynamique est en sa faveur. Plusieurs facteurs expliquent cette remontée. Le départ de M. Alain Juppé et M. Jean-Pierre Raffarin, en désaccord sur la ligne du mouvement et sensibles à la séduction du macronisme, n’est pas seulement symbolique. Il a favorisé un effet unitaire autour de la liste LR. Pour la première fois depuis très longtemps, les leaders de ce mouvement donnent une image de rassemblement et évitent de s’affronter. Même les désaccords entre Mme Pécresse et M. Wauquiez se sont tus. L’unité retrouvée, au moins de façade, est la première explication de ce redressement. Ensuite, la bonne image de la tête de liste, M. Bellamy, exerce un effet évident. Par sa modestie, sa courtoisie, son désintéressement apparent, il est à l’inverse de tout ce que les Français reprochent aux politiques. Enfin, le contexte politique général, l’impopularité présidentielle, les déboires de la liste de Mme Loiseau jouent de toute évidence en faveur de la liste LR.  

L'électorat filloniste a largement été capté par LREM depuis 2017. Un retour au bercail est-il envisageable ? Si oui, quelles conséquences aurait-il ?

D’après les derniers sondages (Figaro Magazine), le retour au bercail de l’électorat filloniste est déjà partiellement engagé. Les ralliés au macronisme représentent désormais environ un quart de cet électorat alors qu’ils étaient majoritaires en 2017. La poursuite de ce mouvement est en effet envisageable. Elle dépend  beaucoup de l’évolution du quinquennat macron. La poursuite de sa chute dans le désordre et l’impopularité se traduira presque mécaniquement par le retour de l’électorat de droite conservateur dans la mouvance LR. On peut aussi s’attendre à une crise politique qui se traduira par le départ des ministres « de droite » du gouvernement, accélérant le mouvement. Maintenant il faut que LR poursuive le redressement de son image dans l’opinion en évitant de retomber dans les querelles de chefs qui sont dévastatrices en termes d’image. Et ce n’est pas forcément gagné…La conséquence d’un retour au bercail de l’électorat filloniste serait d’une part d’affaiblir considérablement le courant LREM, privé de sa jambe droite, et d’imposer une troisième force, républicaine, autour de 20%, entre les partis macroniste et lepéniste.

Une clarification supplémentaire serait-elle souhaitable pour LR ? Quels sont ses points forts aujourd'hui sur lesquels le parti devrait s'appuyer s'il veut progresser encore ?

Il serait naïf et trompeur de laisser penser qu’un score de 15,5% de l’électorat aux Européennes, voire même 17 à 18%, dans le contexte d’une abstention de 60%, marquerait un engouement national pour la liste LR. Pourtant, ce relatif succès serait à prendre très au sérieux. Contrairement au PS, LR a survécu au choc du « nouveau monde ». Un tel résultat ouvrirait la voie à une perspective d’alternance en 2022. Le RN/FN semble certes mieux placé dans les sondages. Pourtant, son rejet viscéral dans les trois-quarts de l’opinion empêche d’y voir une solution de rechange possible au macronisme. C’est un fait, tout simplement. Dès lors, LR est la seule voie d’alternance envisageable et le scrutin européen, suivi de municipales réussies, pourrait le conforter dans ce statut et dans une dynamique positive. Maintenant, rien n’est gagné, tout reste à faire. Même 20% est très insuffisant pour une reconquête du pouvoir. Il faudra rassembler bien au-delà. La clé d’un éventuel succès futur en 2022 consiste à savoir s’adresser aux 60% d’abstentionnistes et à l’immense majorité des Français aujourd’hui écœurés par la vie politique. En finir avec toute forme de mégalomanie et d’obsession narcissique des dirigeants politiques, refonder la politique sur le service modeste du pays et de l’intérêt général, un discours simple de vérité, sans démagogie, une reconquête de la démocratie par la réhabilitation de la représentation parlementaire et du referendum pour lutter contre la fracture entre la classe dirigeante et le peuple, la priorité donnée aux sujets de préoccupations fondamentaux des Français, l’autorité de l’Etat, l’école, la lutte contre la violence et l’insécurité, la maîtrise des frontières. A ce prix, mais à ce prix seulement, l’alternance en 2022 pourrait bien avoir lieu.


 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
zen-gzr-28
- 06/05/2019 - 20:23
FX BELLAMY est apaisant
Lors de tous ses interviews, de part son comportement courtois et respectueux, les journalistes ne peuvent qu'être meilleurs eux aussi.
Merci à ce jeune homme d'avoir accepté d'être tête de liste aux Européennes et merci à Laurent Wauquier de l'avoir pressenti pour cette mission. Reste à espérer que bon nombre d'abstentionnistes lors de la dernière présidentielle, par choix politique, se rendent aux urnes
pour les Européennes...!
Bobby Watson
- 06/05/2019 - 18:39
Un espoir
Bellamy, par sa seule présence et son discours honnête, ringardise tous ses adversaires, les macronistes complètement démonétisés au premier chef, mais aussi certains de ses " amis" que connaît bien Maxime Tandonnet pour les avoir servis ( Gérard L., ou encore Nicolas S. par exemple...). Il faudra beaucoup d'humilité à la nouvelle équipe dirigeante de LR pour reconquérir un électorat déboussolé. lily 57 a raison: il faudrait un autre Bellamy. Ne désespérons pas.
JEG4ATLANTICO
- 06/05/2019 - 17:59
la seule vraie alternative
FXB n’aura aucunement la possibilité de mettre en œuvre ses promesses, pas plus que tous les autres RN, LaREM, PS, LFI qui promettent à chaque élection de “changer l’Europe”, et qui une fois élus n’ont aucun impact au sein d'un parlement Européen qui n'a d'ailleurs aucun pouvoir de changer les traités. Si l'UE est comme elle est, ce n'est pas le fruit du hasard, c'est le résultat d'une longue négociation entre les États membres, qui ne veulent plus en bouger. Et l’UE ne pouvant évoluer qu’en changeant les traités à l’unanimité des 28 États membres... bon courage. Il suffit de voir que l'Allemagne n'est nullement alignée sur la France, nous ne sommes même pas au début du commencement d'un changement de l'UE. Sans parler de la Bulgarie, de Chypre etc. Pour mettre un terme à cette Union Européenne passoire, anti-démocratique, qui détruit notre industrie et notre civilisation, le seul vote rationnel c’est de choisir le FREXIT, et donc de voter pour l’UPR de François Asselineau. On pourra ensuite récupérer notre démocratie et reconstruire sur des bases saines.