En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Les chirurgiens dentistes font face à une épidémie de dents cassées depuis le confinement

02.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

03.

Voilà les techniques les plus utilisées par les escrocs en ligne et autres pirates informatiques

04.

Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé

05.

Sophie Davant joliment au top (mais plus topless), Cyril Hanouna méchamment tapé (par la concurrence); Mylène Farmer achète plus grand, Laeticia Hallyday vend pour payer ses dettes; Lio a renoncé au sexe, Johnny Depp y reprend goût avec une jeunette

06.

Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs

07.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

03.

Les Milices islamistes internationales de la Turquie d'Erdogan

04.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

05.

Capitalisme de connivence : d’Edouard Philippe à Jean-Marie Le Guen, tous administrateurs

06.

"Le plaisir sexuel est simplement divin" a déclaré le pape François. Il nous étonnera toujours…

01.

Lettre au Professeur Raoult d'un "petit" médecin généraliste

02.

L’étude qui montre que la plus grande peur agitée pour 2022 n’est pas celle de l’insécurité

03.

Le (presque) dernier cri d’Olivier Véran : "ave Macron morituri te salutant" !

04.

Mort d'un cousin d'Adama Traoré : la famille envisage de porter plainte

05.

Freeze Corleone, le rappeur qui dit tout haut ce que même les cacochymes du RN n’osent plus penser tout bas

06.

L'Europe gruyère d'Ursula von der Leyen

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Laïcité
Loi sur le séparatisme : pour Jean-Luc Mélenchon, "ce qui est visé, c'est l'islam"
il y a 4 heures 41 min
pépites > Politique
Lui aussi
2022 : Jean-Christophe Cambadélis est "vraiment" intéressé par la présidentielle
il y a 7 heures 59 min
pépite vidéo > France
Catastrophe
Inondations dans le Gard : deux personnes disparues et d'importants dégâts
il y a 9 heures 28 min
pépites > Politique
Il y pense en se rasant
Présidentielle : Xavier Bertrand se dit "plus déterminé que jamais"
il y a 10 heures 42 min
pépites > International
Balance à droite
Cour suprême américaine : Donald Trump veut nommer "très rapidement" une remplaçante à Ruth Bader Ginsburg
il y a 11 heures 19 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Vaincre l’ennemi intérieur

il y a 12 heures 36 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

L’impossible équation du coronavirus

il y a 13 heures 30 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Comment Emmanuel Macron, via ses réformes, attise la France inflammable

il y a 13 heures 33 min
décryptage > International
Mère de vertu

Patience et prudence, piliers de la réponse iranienne à l'agressivité américaine

il y a 13 heures 33 min
décryptage > International
Danger ?

Frédéric Encel : "L’usage cynique du Covid-19 par des régimes autoritaires et/ou expansionnistes et des mouvances religieuses pose problème"

il y a 13 heures 34 min
pépite vidéo > Insolite
La tour infernale
Rennes : les habitants d'un immeuble dont le bardage émet un bruit de scie circulaire vivent un enfer
il y a 7 heures 1 min
décryptage > Religion
Tribune

Séparatisme : cachez moi cet islamisme que je ne saurais nommer

il y a 9 heures 17 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Feu vert pour la construction de la mission de défense planétaire Hera ; La Nasa envisage une mission pour rechercher la vie dans les nuages de vénus en 2027
il y a 9 heures 45 min
pépites > Education
Education
Polémique : un lycée de Rome demande à des élèves de ne pas porter de mini-jupes pour ne pas troubler les professeurs
il y a 10 heures 56 min
pépites > Politique
Cote
Popularité : Macron en hausse, Castex en baisse
il y a 11 heures 40 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Comment les industries pétrolières nous ont fait croire que le plastique serait recyclé
il y a 12 heures 45 min
décryptage > Défense
Bonnes feuilles

Les 100 mots de la guerre : civils, colombes et commandement

il y a 13 heures 30 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Liberté d’expression, fake news et post-vérité : un jeu de dupes

il y a 13 heures 33 min
décryptage > Europe
Négociations

Brexit : bobards pour une border !

il y a 13 heures 34 min
décryptage > High-tech
Piratage automne hiver 2020/21

Voilà les techniques les plus utilisées par les escrocs en ligne et autres pirates informatiques

il y a 13 heures 37 min
© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
© JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Progrès

Un nouveau type de démence sénile différent d’Alzheimer identifié (et voilà pourquoi c’est important)

Publié le 03 mai 2019
Selon un rapport publié récemment dans la revue Brain par des chercheurs du Rush University Medical Center, des millions de personnes âgées sont atteintes d'une forme de démence qui a été diagnostiquée à tort comme la maladie d'Alzheimer.
Thierry Bautrant
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Thierry Bautrant est médecin Psychiatre spécialisé en gérontopsychiatrie. Spécialiste des troubles du comportement dans la maladie d’Alzheimer.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un rapport publié récemment dans la revue Brain par des chercheurs du Rush University Medical Center, des millions de personnes âgées sont atteintes d'une forme de démence qui a été diagnostiquée à tort comme la maladie d'Alzheimer.

Atlantico : Comment se comprend la démence en termes médicaux et comment se distingue-t-elle de la maladie d'Alzheimer ?

Thierry Bautrant : La démence est un trouble de mémoire avec entre autres une difficulté instrumentale (difficulté à parler ou à mettre en motricité une idée) ainsi que des troubles dysexécutifs (difficulté à planifier ou à contrôler). Il s'agit donc d'un syndrome qui peut avoir plusieurs causes : la maladie d'Alzheimer en est une, mais il y en a d'autres comme la démence frontale, la démence à corps de Lewy. L'alcool et les produits toxiques peuvent aussi générer une démence.

Il ne faut pas confondre toutes les formes de détériorations cognitives liées à l'âge et la maladie d'Alzheimer. Quand vous vieillissez mal, parce que vous avez une dépression, parce que vous prenez des médicaments, vous pouvez avoir des troubles de mémoire, vous pouvez avoir des troubles de comportement légers mais ce n'est pas une démence d'Alzheimer. Avant, on appelait ça la pseudo-démence ; maintenant on appelle ça détérioration intellectuelle liée à l'âge. Ces personnes qui ne vieillissent pas bien n'ont pas pour autant la maladie d'Alzheimer. La maladie d'Alzheimer est une démence qui provoque des troubles de mémoire aberrants, c'est-à-dire que les malades ne reconnaissent même pas leurs propres enfants ; auxquels s'ajoutent de troubles du comportement parfois très violents, qui peuvent être de l'opposition, de l'agressivité, voire des troubles hallucinatoires ou une dépression grave. Donc la démence d'Alzheimer est particulière parce que ce sont des plaques de protéine dans le cerveau qui détruisent des neurones et qui provoquent une démence irréversible et il n'y a malheureusement pas de médicaments pour le moment qui peuvent arrêter la maladie. Il y a eu une polémique, il y a longtemps, autour d'un livre qui disait qu'on avait pris pour Alzheimer des maladies qui n'en étaient pas. En fait, il y a eu des gens, peut-être même des médecins, qui mettaient des médicaments à des détériorations liées à l'âge qui n'étaient pas des démences d'Alzheimer. D'où maintenant l'idée qu'il faut faire attention avec ces produits anti-Alzheimer qui depuis très peu de temps ont été dé-remboursés par le gouvernement parce que l'HAS a prouvé qu'ils ne faisaient pas preuve d'efficacité et qu'ils étaient en plus de ça pourvoyeurs d'effets secondaires très néfastes pour les personnes âgées vulnérables.

Les caractéristiques cliniques et neurocognitives de LATE affectent de multiples domaines de la cognition, ce qui finit par nuire aux activités de la vie quotidienne. En se basant sur les recherches existantes, les auteurs ont suggéré que la démence progresse plus graduellement que la démence dans la maladie d'Alzheimer. Faut-il considérer la première comme un stade avant la seconde ? Cette découverte remet-elle en cause la conception que l'on se fait habituellement de la maladie d'Alzheimer ?

L'encéphalopathie est une souffrance de l'encéphale (i.e du cerveau) que l'on a longtemps pris – et c'est encore le cas aujourd'hui - pour une maladie d'Alzheimer, c'est-à-dire pour une détérioration liée à l'âge. Or la démence d'Alzheimer est une maladie à part, avec une protéine tau, que l'on peut retrouver dans le liquide céphalo-rachidien quand on fait une ponction lombaire. C'est donc une maladie bien connue et très bien définie. C'est vrai qu'on a pris beaucoup de maladies pour de l'Alzheimer parce que le diagnostic est difficile et qu'on les a traitées comme telles alors que ça n'aurait pas dû être le cas. Le rapport en question va dans ce sens.

Puisque l'encéphalopathie diffère de la maladie d'Alzheimer, comment traiter cette nouvelle forme de démence ? A quels traitements ou thérapies autres que ceux réservés à l'Alzheimer faudra-t-il faire appel ?

De toute manière, il n'y a pas de thérapies pour la démence d'Alzheimer pour le moment. Il y a de la recherche en termes de médicaments, des anticorps pour essayer de lutter contre ces fameuses plaques amyloïdes. Il y a un traitement qui aurait réduit la vitesse du déclin, mais avec beaucoup d'effets secondaires, ce qui a d'ailleurs donné lieu à une énorme polémique. Mais il n'y a pas de solutions. Par contre, quant à la démence d'Alzheimer, on sait qu'il faut traiter les troubles du comportement qui sont autour de la maladie. Ici, il y a des thérapies, notamment non-médicamenteuses qui sont très efficaces et en plus très bienveillantes. Pour l'encéphalopathie, il n'y a pas de médicaments non plus. Il faut accompagner les personnes âgées qui sont frappées par cette maladie. Il ne sert à rien de mettre en place des traitements qu'on appelle "anti-Alzheimer" qui devaient diminuer le déclin.

Ce qui est certain, c'est qu'il faut lutter contre les troubles du comportement qui entourent les maladies. Grâce à différentes thérapies : une étude est sortie dans le journal américain JAMDA et prouve que quand on change l'environnement dans les maisons de retraite la nuit, on diminue de 70% les troubles du comportement de nuit liés à la maladie d'Alzheimer. Toutes ces méthodes vont dans ce sens.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jfbonnin
- 03/05/2019 - 16:08
Coquille dans votre article.
Dans le premier paragraphe, à la fin, vous écrivez :

" ....avec ces produits anti-Alzheimer qui depuis très peu de temps ont été remboursés par le gouvernement parce que la HAS a prouvé que (etc)".

Ces médicaments ont été dé-remboursés.
Benvoyons
- 03/05/2019 - 12:10
Mais tous les médiaments ont des effets secondaires, donc
il faut interdire tous les Médicaments suivant des commentateurs.
Même ceux qui n'utilisent que des plantes peuvent subirent des effets secondaires :)::)
Ce qui est Essentiel n'est pas l'Huile mais de faire attention car quoi que tu utilises dans la mesure ou il y a un effet & bien dans votre physiologie des éléments peuvent réagir négativement aussi. Ceux qui prennent des anxiolytiques par exemple peuvent réduire l'effet du médicament en mangeant des aliments ou en utilisant des produits dit naturels & voir même le rendre nocif pour eux.
J'accuse
- 03/05/2019 - 10:59
C'est la politique publique de santé qui est démente
On devrait s'interroger non sur le déremboursement des produits présentés à l'origine comme anti-Alzheimer, mais sur le fait qu'ils aient d'abord été autorisés.
Ces faux médicaments sont de vrais poisons (100% inefficaces et 100% toxiques) mais des médecins ont protesté contre leur retrait, pour raison qu'ils n'avaient plus de médicaments à prescrire. Honte à eux !
Il y a eu quelques articles de presse fustigeant cette politique de santé qui finançait des laboratoires empoisonneurs avec des fonds publics au lieu de la formation d'accompagnants, et puis plus rien. Un véritable scandale, étouffé comme la plupart.