En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Japon : une lueur d'espoir au milieu du chaos

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
pépites > Europe
A contre courant
Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe
il y a 8 heures 18 min
pépites > Education
Urgence
Violence scolaire : "entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour, selon Jean-Michel Blanquer
il y a 8 heures 49 min
pépites > International
Danger
Syrie : 800 proches de djihadistes se seraient échappés d'un camp
il y a 9 heures 42 min
pépite vidéo > International
Catastrophe
Japon : images de désolation après le passage du typhon Hagibis
il y a 10 heures 27 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 11 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

« Les sanglots longs », ou l’art et la manière de passer l’automne en compagnie des meilleurs esprits de ce temps

il y a 14 heures 41 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Connecter les habitats naturels : un véritable espoir pour sauver la biodiversité
il y a 15 heures 2 min
décryptage > Société
Monde malade

De Mickaël Harpon, au pilote de Germanwings, en passant par les tueurs de masse : la crise du sens qui ébranle le monde occidental

il y a 15 heures 33 min
décryptage > Media
Tribune

Lynchage sur les réseaux, retour sur l'affaire de la Ligue du LOL

il y a 16 heures 28 min
décryptage > France
Coûteux principe de précaution

Lubrizol : qui va payer l’addition pour les exploitations agricoles touchées ?

il y a 16 heures 31 min
light > People
Carnet rose
Nabilla a accouché d’un petit garçon
il y a 8 heures 32 min
pépites > Environnement
Pas désintéressés
A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine
il y a 9 heures 41 sec
pépite vidéo > Politique
Islam
L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
il y a 10 heures 9 min
pépite vidéo > Histoire
Historique
Israël : découverte d'une grande cité vieille de 5.000 ans
il y a 10 heures 39 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
On ne migrera pas vers d'autres planètes selon Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019 ; Sur Mars, Curiosity découvre les traces des dernières étendues d’eau ; Saturne a plus de lunes que Jupiter : découverte de 20 nouveaux satellites naturels
il y a 11 heures 35 min
décryptage > Santé
Perte de chance

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

il y a 14 heures 51 min
décryptage > Environnement
Mutins de Panurge

Cette épidémie de pensée magique qui se répand chez les activistes de l’environnement

il y a 15 heures 22 min
décryptage > Sport
Surhumain

Un marathon en moins de deux heures : jusqu’où pourra-t-on repousser le corps humain en matière d’exploits sportifs ?

il y a 16 heures 28 min
décryptage > Economie
Sans vision

Budget 2020, une occasion ratée

il y a 16 heures 28 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

il y a 16 heures 31 min
© JACQUES DEMARTHON / AFP
© JACQUES DEMARTHON / AFP
Edito

Pourquoi la chasse aux niches fiscales est une mission impossible

Publié le 03 mai 2019
L’allergie de la population face à toute augmentation de la fiscalité est devenue telle que le pouvoir voit ses capacités d’agir battues en brèche.
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’allergie de la population face à toute augmentation de la fiscalité est devenue telle que le pouvoir voit ses capacités d’agir battues en brèche.

Dans sa quête pour trouver les ressources suffisantes pour réduire un déficit qui ne cesse de se creuser pour financer les cadeaux faits aux gilets jaunes, le pouvoir a trouvé un nouvel atout : les niches fiscales, comme si celles-ci représentaient un trésor dans lequel on pourrait puiser pour dégager des recettes susceptibles de financer les cinq milliards de baisses de l’impôt sur le revenu qui viennent d’être promises par Emmanuel Macron.

Ces niches existent bel et bien. Elles se sont multipliées au fil du temps pour des raisons diverses et sont au nombre de 474 qui représentent une masse de 40 milliards d’euros. Au départ, elles avaient un objectif précis : atténuer pour certains assujettis le poids excessif généré par une augmentation de la fiscalité, alors que la France est championne des prélèvements obligatoires et que les entreprises subissent une imposition plus élevée que la plupart de leurs partenaires sur leurs outils de production. Progressivement, ce système s’est intégré à la vie financière, au point d’avoir des effets réels sur la situation de l’emploi et de susciter de vives oppositions lorsqu’on prétendait les raboter pour faire des économies. L’an dernier, le gouvernement avait tenté à plusieurs reprises de réduire les aides accordées aux entreprises, en subissant échec sur échec. Il avait ainsi reculé, par exemple, en renonçant à la hausse de la taxe sur le carbone, même s’il donne l’impression de revenir à la charge sur ce dossier au nom de la défense du climat. De même, il a renoncé aux majorations sur le carburant qui devaient intervenir devant l’hostilité de l’opinion. L’idée d’un taux intermédiaire dans la restauration  a été aussi écartée pour l’instant. L’allergie de la population face à toute augmentation de la fiscalité est devenue telle que le pouvoir voit ses capacités d’agir battues en brèche, d’autant qu’il se heurte aussi à des lobbies puissants paralysants.

Le gouvernement est aussi conscient que les niches ont contribué au soutien de la consommation et permis à la France de connaitre une meilleure croissance que ses partenaires, alors que la conjoncture mondiale est plutôt au ralentissement. Pour certains observateurs, ce n’est pas le moment d’abandonner une politique de l’offre, ce qui les conduit à fermer les yeux sur un creusement des déficits. C’est pourquoi le ministre de l’économie, Bruno Lemaire, adopte un comportement prudent. Il a déjà annoncé qu’il n’était pas question de toucher aux niches concernant les particuliers afin d’éviter de s’exposer à une véritable jacquerie et surtout à une flambée de la fraude et un développement du travail au noir.  Désormais, la bataille va se dérouler avec le patronat qui a été sommé de faire un effort de solidarité avec des propositions concrètes, le gouvernement estimant qu’il avait déjà amélioré suffisamment la fiscalité des entreprises, ce que conteste le patronat qui reste vent debout contre les demandes gouvernementales. Les prochaines semaines vont donner lieu à des négociations difficiles. Le ministre de l’économie a déjà réduit ses exigences en signifiant que la réduction des niches n’irait pas jusqu’à combler le trou de cinq milliards engendré par la baisse prévue de l’impôt sur le revenu, mais couvrirait une partie de la facture. Une solution est espérée d’ici le mois de juin. Mais les positions sont suffisamment affirmées pour que l’on risque de recourir une fois de plus à la politique du rabot et peut-être la suppression de quelques niches qui ne rapportaient pratiquement rien au budget de l’Etat. Un résultat qui confirmerait l’impossibilité d’engager de véritable réforme de fond dans ce pays.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Japon : une lueur d'espoir au milieu du chaos

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Jardinier
- 03/05/2019 - 18:58
Je remarque quand meme que la montée au creneau
Est beaucoup plus forte dés qu'on touche aux niches fiscales des entreprises. Si ça n'avait touché que les particuliers, les mêmes nous auraient expliqué à quel point cela était frappé du coin du bon sens.
ajm
- 03/05/2019 - 17:32
La niche des niches.
La plus grande niche fiscale dont on ne veut pas parler et qui grimpe constamment est l'immense noria de prestations sociales , allocations familiales et assimilées, aides au logement, y compris loyers subventionnés ( un hlm dans un beau quartier de Paris: 4 pieces à quelques centaines d'euros contre 3 ou 4 mille euros au prix de marché), aides communales diverses ( cantines presque gratuites pour les enfants, tarifs de crèche insignifiants. ..) . Ces aides et allocations non seulement ne sont pas imposables mais ne sont même pas déclarables. Aucun organisme publique en France n'est capable simplement de savoir ce que touche au total en aides publiques directes et indirectes une personne ou un ménage. Ces sommes représentent au total bien plus que le produit de l'IRPP ou même de la monstrueuse CSG qui augmente chaque année.
zen aztec
- 03/05/2019 - 15:14
@Forbane
D'autant qu'ils ne subiront pas la concurrence extèrieure