En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

03.

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

04.

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

07.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

05.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

06.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

ça vient d'être publié
pépites > France
Dissolution
BarakaCity dénonce le gel « illégal » de ses avoirs par l'Etat
il y a 41 min 21 sec
pépites > Santé
Covid-19
Coronavirus ; la commission d’enquête parlementaire évoque des manquements des pouvoirs publics avant et pendant la crise sanitaire
il y a 2 heures 1 min
light > Science
Santé
L'Intelligence Artificielle pourrait prédire quelles combinaisons de médicaments luttent le mieux contre tel ou tel cancer
il y a 2 heures 24 min
pépites > Santé
Coronavirus
MHRA, l'agence de santé britannique, autorise l'utilisation du vaccin Pfizer/BioNtech : les premières vaccinations pourraient commencer la semaine prochaine dans les maisons de retraite
il y a 3 heures 2 min
pépites > Finance
Scandale
Faillite Wirecard : l'APAS, le régulateur allemand des firmes d'audit estime qu'Ernst & Young (EY, géant de l'audit) savait que son audit de 2017 était inexact
il y a 3 heures 54 min
pépite vidéo > Politique
Premier ministre
Crise sanitaire, loi « sécurité globale », ski à l’étranger: retrouvez l’entretien de Jean Castex sur RMC et BFMTV
il y a 4 heures 25 min
pépites > Santé
Vacances
Isolement de 7 jours au retour pour les Français qui sont partis faire du ski en Suisse ou en Espagne
il y a 5 heures 10 min
décryptage > Politique
Occupation de temps de cerveau disponible

La démocratie, malade du syndrome Darmanin ?

il y a 5 heures 42 min
décryptage > Economie
Atantico Business

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

il y a 6 heures 33 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 19 heures 29 min
pépites > Economie
Pas de cadeau
Le gouvernement ne devrait pas revaloriser pas le Smic en plus de la hausse automatique selon Jean Castex
il y a 1 heure 16 min
décryptage > Société
Moyen de transport idéal pendant la crise du Covid ?

Les e-scooters et autres trottinettes électriques sont-ils une bonne affaire pour l’environnement (et pour les entreprises qui les louent ) ?

il y a 2 heures 16 min
décryptage > Consommation
Magie de Noël

Réveillons de fin d’année : petits conseils pour bien anticiper les plaisirs que vous pourrez vous autoriser sans vous ruiner la silhouette

il y a 2 heures 48 min
décryptage > Santé
Rempart pour endiguer l'épidémie

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

il y a 3 heures 26 min
décryptage > France
Nuit et Brouillard

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

il y a 3 heures 55 min
décryptage > Economie
Nouveau monde

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

il y a 5 heures 3 min
décryptage > Politique
Fractures émotionnelles

La colère et la peur dominent les émotions des Français concernant l’état du pays. Mais ceux qui les ressentent ne sont pas du tout les mêmes

il y a 5 heures 34 min
décryptage > France
Débat public

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

il y a 5 heures 56 min
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 19 heures 5 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 19 heures 56 min
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Avec ou après... Macron ?

Comment le pôle de centre-droit du gouvernement prépare son avenir

Publié le 29 avril 2019
Un petit groupe du centre-droit, déçu par les résultats des Primaires de la droite en 2017, influence très efficacement le quinquennat d'Emmanuel Macron.
Ludovic Vigogne
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Ludovic Vigogne est journaliste politique au quotidien L'Opinion. Il a publié en 2019 Tout restera en famille, Fayard, livre qui décrit l'influence d'un groupe de centre-droit sur le quinquennat d'Emmanuel Macron. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un petit groupe du centre-droit, déçu par les résultats des Primaires de la droite en 2017, influence très efficacement le quinquennat d'Emmanuel Macron.

Atlantico : Dans votre livre vous décrivez cette partie de la droite qui a rallié Emmanuel macron, tout d'abord autour du Premier Ministre mais dans laquelle Gérald Darmanin joue un rôle décisif. Intégré dans la galaxie macroniste, à quel point ce pôle de centre-droit peut-il chercher à trouver une certaine autonomie ?

Ludovic Vigogne : C'est un petit groupe qui, lors du quinquennat précédent, a manœuvré ensemble dans la perspective de la primaire. Même s'ils avaient des champions différents, ils avaient pour but de se retrouver au lendemain de la désignation du vainqueur pour se faire "la courte-échelle" et se répartir les postes. L'histoire a été écrite différemment, c'est Emmanuel Macron qui a été élu. Ce groupe essaye de peser, il l'a montré ces dernières semaines avant les conclusions du Grand débat et il a obtenu sur certains points gain de cause. Ce courant a un avantage, c'est qu'intrinsèquement Emmanuel Macron est plutôt de droite et il va naturellement de lui-même sur des terrains et des sujets plutôt de droite. On l'a remarqué lors de sa dernière conférence de presse : il a mis en avant la famille ou la politique migratoire.

Vous brossez le portrait des relations particulières qu'entretiennent par exemple Gérald Darmanin et Nicolas Sarkozy ou Xavier Bertrand. Peut-on voir une patte sarkozyste gagner du terrain au sein de la macronie aujourd'hui ?

Oui, on peut voir une influence de Nicolas Sarkozy dans ce nouveau quinquennat. Il existe une relation assez complice entre le chef de l'État et Nicolas Sarkozy qu'il consulte régulièrement. Lors de la crise des Gilets jaunes, il est vrai que Nicolas Sarkozy peut avoir une expertise plus approfondie qu'Emmanuel Macron puisque les Gilets jaunes c'est un peu la France qui se lève tôt, frange de la population qu'il visait en 2007.

Au sein du gouvernement, il y a un ministre proche de Nicolas Sarkozy, c'est Gérald Darmanin mais on peut aussi penser à Sébastien Lecornu. C'est donc l'occasion pour eux de pousser certaines idées qu'a pu défendre par le passé Nicolas Sarkozy comme la défiscalisation des heures supplémentaires.

A lire : le livre de Ludovic Vigogne, Tout Restera en famille, aux éditions Fayard.

Ce groupe semble avoir raflé un certain nombre de postes importants. Quelle relations ces personnalités entretiennent-elles dans la façon de percevoir leur avenir dans la macronie ? A quel point les ponts existent-ils encore avec certaines personnalités de LR comme Xavier Bertrand ?

Cette tendance de droite au sein de la majorité a un avantage sur les autres, elle sait faire de la politique dans une famille où ce n'est pas la qualité première. Pour simplifier le tableau, on peut dire qu'il y a d'un côté de nombreuses personnes issues de la société civile et il y a des ministres de droite de l'autre. Lorsqu'il faut faire entendre sa voix ou peser, ils sont davantage organisés. C'est un atout particulier et cela explique le poids qu'ils ont.

Ils ont un autre avantage, le premier ministre est issu de cette famille-là. Parfois Edouard Philippe laisse Gérald Darmanin monter au créneau quand il ne peut pas le faire, en bonne intelligence entre eux. Gérald Darmanin et Edouard Philippe ont rappelé les conséquences que pourrait avoir un retrait de cette frange dans le gouvernement face à certains députés de gauche qui la remettaient en cause.

On observe qu'il y a quelque chose de non-naturel, qui n'a pas encore pris. Cela s'est révélé lors de la succession de Gérard Collomb qui a été l'occasion d'un vrai affrontement entre macronie et sensibilité de droite. Mais actuellement le candidat pour 2022 reste Emmanuel Macron et c'est ce qui maintient cet équilibre. S'il n'était pas en mesure de se représenter, les liens privilégiés que peut avoir par exemple Xavier Bertrand avec certains représentants de cette tendance comme Gérald Darmanin pourraient revenir en première ligne.

Dans son allocution jeudi, le Président a beaucoup insisté sur le rôle du gouvernement de l'application des mesures annoncées. Qui parmi les ministres "de droite" peut voir sa place mise en avant dans l'optique de ce nouvel "acte" du quinquennat ?

Par définition ça sera le Premier ministre. D'abord parce qu'il a été mis en avant par le Chef de l'Etat lors de la conférence de presse. Ensuite parce qu'il sort renforcé de cette séquence, il y a plusieurs mois on imaginait que son départ de Matignon était possible, aujourd'hui la question ne se pose plus. Ensuite sur la ligne, il est plutôt en accord avec le chef de l'Etat alors que la tendance gauche de la majorité est plutôt désavouée par ce qu'a dit le président. De plus il bénéficie en la personne de Darmanin d'un relais efficace pour plaider ce qu'il défend.  

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Frangipanier123Tours
- 30/04/2019 - 11:09
Macrouille clone de Nabot-Léon ? Vaste fumisterie ...
Etape 1: quand on lit l'article de ce faux-cul de première appelé Vigogne qui a toujours joué le rôle du mondialiste ultra-libéral au service des puissances d'argent, on se dit: "Oui ! Pas mal joué ... Les p'tits salopards qui ont pris la pâtée lors de la primaire de droite de novembre 2016 = Jupette et Sarkouille sont en train de se refaire la cerise avec l'appui de Macron L'Esseulé; virés par la majorité de droite avec un grand coup de pied dans le derrière il y a 30 mois, ils cherchent à rentrer par la fenêtre"
et puis
Etape 2: on lit les commentaires lucides (et et pour certains énervés - à juste titre) des lecteurs de droite d'ATLANTICO et on se dit que "Fripounet et Marisette", "Rocco et ses Frères" bref, Macron et la clique de pseudo-droite qui est venue avec lui à Matignon et à Bercy pour un plat de lentilles a été démasquée et que personne à droite n'est dupe et que le 26 mai ces salopards de centre-gauche (culturellement) qui veulent se faire passer pour des gens de droite vont en prendre plein la gueule ... et ce sera tout à fait moral: LE CRIME NE PAIE PAS
Bobby Watson
- 29/04/2019 - 22:03
Ludovic Vigogne au service de Macron
Monsieur Vigogne... fait du Petaux. Un article destiné à freiner la progression de Bellamy et à sauver la pauvre Loiseau empêtrée dans ses mensonges. Du même acabit que la tentative grossière du magazine de M Pineau ( Le Point) de mettre Blanquer sur le devant de la scène. La Macronie aux abois envoie dans les médias ses petits soldats pour récupérer un électorat de droite qui ouvre enfin les yeux sur l'imposture de Macron.
raslacoiffe
- 29/04/2019 - 18:16
Rectificatif
Oups lire un maroquin bien sûr. toutes mes excuses.