En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

04.

Cette très chère Ségolène Royal

05.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

06.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

07.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

06.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

ça vient d'être publié
pépites > People
Retraite
Après 50 ans de carrière, le couturier Jean Paul Gaultier dit adieu aux défilés haute couture
il y a 10 heures 34 min
pépites > Politique
Luanda Leaks
La femme "la plus riche d'Afrique" rattrapée par la justice
il y a 11 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti culture

"L’Abominable", de Dan Simmons: Sur les flancs glacés de l’Everest, une aventure à donner le vertige !

il y a 15 heures 28 min
décryptage > Société
Intrusions à tous les étages

Bestiaire révolutionnaire et autodafés de pacotille

il y a 16 heures 20 min
pépite vidéo > Politique
Voeux
Nicolas Sarkozy dénonce le climat de "violence" qui règne en France
il y a 16 heures 55 min
décryptage > Politique
Interview

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

il y a 17 heures 43 min
décryptage > Economie
Point de vue

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

il y a 18 heures 54 min
décryptage > Economie
Trompe l’oeil

Pourquoi le classement Oxfam sur la concentration des richesses entre les mains de milliardaires ne nous dit quasiment rien de la réalité de celle des pauvres

il y a 19 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti culture

Eva, une aventure de Lorenzo Falco d' Arturo Pérez-Reverte: un second chapitre des aventures de Falco, qui rachète le premier !

il y a 1 jour 9 heures
pépite vidéo > People
L'adieu du Prince
Harry l'affirme: il n'avait "pas le choix" que de partir
il y a 1 jour 10 heures
pépites > Politique
Présidentielle 2020
Marine Le Pen opposée d'accord pour travailler avec Nicolas Dupont-Aignan mais sans primaire
il y a 11 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Ménopause", livret d'Alexandra Cismondi, Parodies de chansons et mise en scène d'Alex Goude : Pas de pause pour "Ménopause" qui est prolongé à la Gaité, par Anne-Marie Joire-Noulens

il y a 15 heures 10 min
décryptage > Politique
Coup de froid

Cette très chère Ségolène Royal

il y a 15 heures 53 min
décryptage > Politique
Critique

Pourquoi nous devons sérieusement parler de la Chine

il y a 16 heures 40 min
décryptage > Société
PMA ou GPA: c’est au choix

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

il y a 17 heures 19 min
décryptage > Economie
Faux-semblant

Choose France : voilà pourquoi l’attractivité de l’Hexagone n’a que très peu à voir avec la manière dont le pays est gouverné

il y a 18 heures 18 min
décryptage > Economie
Davos 2020

Ce que les grandes entreprises pourraient réellement faire pour enfin se mettre au vert... et sans gadget

il y a 19 heures 8 min
décryptage > Santé
Poumons en danger

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

il y a 20 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Où bat le cœur du monde" de Philippe Hayat: Quand le jazz fait parler les muets, un roman intense, rythmé, syncopé...

il y a 1 jour 9 heures
pépites > Social
Enfants en danger
Les nouvelles failles de l'Aide sociale à l'enfance
il y a 1 jour 11 heures
© Reuters
© Reuters
GPA

L’enracinement civilisationnel ravivé par l’incendie de Notre-Dame éclairera-t-il les débats bioéthiques à venir ?

Publié le 19 avril 2019
L’incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris s’est propagé dans le cœur de nombreux Français. Depuis cette nuit de feu, beaucoup redécouvrent combien sont inscrits dans notre inconscient collectif notre histoire, nos racines, l’héritage d’une civilisation qui font ce que nous sommes.
Laurence Trochu est présidente du Mouvement Conservateur Sens Commun, Conseiller départemental des Yvelines, membre du Bureau politique Les Républicains.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurence Trochu
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurence Trochu est présidente du Mouvement Conservateur Sens Commun, Conseiller départemental des Yvelines, membre du Bureau politique Les Républicains.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’incendie qui a ravagé Notre Dame de Paris s’est propagé dans le cœur de nombreux Français. Depuis cette nuit de feu, beaucoup redécouvrent combien sont inscrits dans notre inconscient collectif notre histoire, nos racines, l’héritage d’une civilisation qui font ce que nous sommes.

Nous mesurons la fragilité d’un édifice qui a pourtant traversé le temps et résisté à bien des outrages. La flèche est tombée mais le socle demeure. Puisse cet enracinement civilisationnel éclairer les débats bioéthiques qui vont s’ouvrir pour que la dignité de la personne humaine soit préservée.

Quel que soit le nombre de députés LREM, la majorité gouvernementale ne peut interdire par un vote à l’Assemblée Nationale que s’exerce la loi de la gravitation. Pas plus qu’elle ne peut nier cette réalité charnelle, simple, naturelle, qu’un enfant naît d’une mère et d’un père. Quand des circonstances douloureuses séparent un enfant de sa mère et que, pour lui offrir la chance de vivre, elle le confie à l’adoption, cette filiation juridique vient donner des parents à un enfant.  

Cela n’a rien à voir avec cette pseudo-filiation qui veut offrir à prix fort à des “parents d’intention” un enfant, né d’un contrat de GPA à l’étranger. Dans le droit français, hérité du droit romain, “Mater semper certa est”. L’identité de la mère est toujours certaine. Dans le cas d’une gestation pour autrui (GPA), la mère de fait, qui est aussi la mère légale, abandonne pourtant ses droits et ce statut maternel au profit de ceux qui ont commandé le bébé. Elle disparaît au bénéfice d’une “mère d’intention” ou d’un père, parfois même de deux pères dont l’un est biologique, et l’autre “d’intention”. Cette filiation artificielle est reconnue dans le pays de naissance de l’enfant dans lequel la GPA est autorisée et a permis la signature du contrat marchand. Au regard du droit français, un tel contrat est nul, il n’existe pas, puisque la GPA est interdite. De ce fait, la filiation d’intention créée par ce contrat n’a aucune existence légale. 

Permettre la retranscription en France de l’état civil d’enfants nés à l’étranger par mère porteuse et autoriser le législateur à les remplacer par des “parents d’intention”, c’est nier que ces enfants ont un père et une mère biologiques. La Cour Européenne des Droits de l’Homme vient de reconnaître que les États n’ont pas l’obligation de procéder à cette transcription pour établir son lien de filiation avec le “parent d’intention”. Elle estime que l’adoption peut suffire à reconnaître ce lien. Maître Le Gouvello, avocat à la Cour, précise d’ailleurs que “ces enfants ont toujours eu un statut : acte de naissance établi dans le pays de naissance, nationalité du pays de naissance puis nationalité française automatiquement acquise au bout de 5 ans, la France n'ayant jamais dénié l'autorité parentale aux parents désignés dans l'acte de naissance étranger.” 

Mais ces solutions bricolées introduisent déjà en France la destruction de la filiation et ne doivent pas nous faire oublier que le fond du problème reste la reconnaissance de la filiation d’intention, une filiation totalement artificielle, visant à satisfaire la volonté des adultes, aux dépens des droits élémentaires de l’enfant, dans le contexte de la PMA sans père, comme dans celui de la GPA. Puisque la décision de la CEDH précise que ce sera à chaque Etat de décider des moyens légaux destinés à reconnaître le lien de filiation artificielle, il est à craindre que certains tenteront de pousser la France à accepter qu’il s’agisse d’une adoption plénière, ayant pour effet d’effacer la filiation naturelle d’origine. Les promoteurs sont déjà à la manœuvre en voulant amender l’article 47 du Code Civil, dans le cadre de la révision des lois de bioéthique. Il est bien évident que chercher à encadrer les conséquences de la GPA, c’est déjà l’accepter, alors même qu’au nom des Droits de l’Homme, nous voulons crier que le commerce d’êtres humains ne s’encadre pas mais s’abolit. 

Cela est avant tout affaire de volonté politique, non seulement au niveau de chaque Etat, mais aussi à l’échelle européenne. En effet, dans un contexte de mondialisation des échanges, la France se doit, à l’instar de la proposition portée par Les Républicains, de lancer une initiative juridique européenne pour protéger la dignité humaine, en interdisant la Gestation pour autrui (GPA) et en luttant contre la marchandisation du corps humain et le trafic d’organes.

La négation de cette réalité au nom d’un progressisme illusoire, est l’illustration d’une lente dérive de l’exercice du pouvoir par une élite autoproclamée, au mépris de l’humain. Elle annonce l’avènement d’une Humanité à deux vitesses, où une partie de plus en plus nombreuse ne parvient plus à assumer ses besoins les plus fondamentaux, pendant qu’une partie de plus en plus restreinte assouvit ses désirs de plus en plus individualistes.

Elle annonce en réalité un retour en arrière pour l’Humanité, avec une nouvelle forme d’asservissement qu’on encadrerait pour le rendre « éthique ». Quel mensonge ! Nous refusons cette dérive. Les bien-pensants auront beau jeu de diffamer notre démarche, de la taxer d’homophobie pour la discréditer. Ils sèment la division et la haine par leur outrance. Chez Sens Commun, nous récusons cette manœuvre indigne, la même qui prétendait faire passer les gilets jaunes pour des antisémites, qui prétendait faire passer l’amour de la patrie pour un repli identitaire. Ils sont ceux qui, aujourd’hui au pouvoir, écrasent les Français sous les taxes, faute de réforme courageuse. Ceux qui ferment les yeux sur le suicide des agriculteurs, le malaise de forces de l’ordre, l’abandon du personnel hospitalier ou de l’administration pénitentiaire mais s’enorgueillissent de mobiliser le Parlement pour une loi contre la fessée. Ceux qui soufflent sur les braises du communautarisme, berceau de l’intégrisme et du totalitarisme islamistes. Ceux qui prétendent adapter l’homme à la mondialisation consumériste, plutôt qu’œuvrer au service de l’Homme, des hommes et des femmes, et particulièrement des plus petits et des plus faibles.

Nous supportons tant bien que mal leurs outrances, mais personne n’est dupe. La ficelle est trop grosse et le bon sens a encore droit de cité.

En démocratie, il est permis de préférer Marlène Schiappa à Alain Finkielkraut, d’écouter les Femens plutôt que lire Sylviane Agacinski, d’avoir tort avec Sartre plutôt que raison avec Aron et même de voter pour Benjamin Griveaux.

Mais tout cela n’est possible que dans le cadre de débats apaisés, respectueux de toutes les opinions, alors qu’aujourd’hui, tout n’est plus qu’anathèmes. Ce refus du débat d’idées sape les fondements de notre démocratie. Le Premier ministre a confirmé que le projet de PMA pour toutes les femmes, qui n’est rien d’autre que la fabrique d’enfants sans père, sera présenté au Conseil des ministres de juin. Il est grand temps de lui rappeler le résultat des États Généraux de la Bioéthique, qu’il aurait bien tort de mépriser au moment même où la sortie du Grand Débat le presse d’écouter le peuple : huit Français sur dix sont opposés à la PMA pour toutes. Il n’y aura pas d'échappatoire ni de “en même temps” possible, car un être humain ne peut être à fois sujet, et objet. 

« La raison du plus fort est toujours la meilleure. Nous l’allons montrer tout à l’heure ». Cette morale d’une fable de La Fontaine ressemble à celle qu’on veut nous imposer. Peu importe l’intérêt de l’enfant, si le plus fort veut faire triompher ses désirs, rien ne l’arrête et rien ne l’empêche d’avoir raison. C’est oublier que celui qui a recours à la force, même légale, montre par cela même qu’il n’a pas pour lui le droit. Lorsque Prométhée, enchaîné sur le rocher du Caucase, prédit à Jupiter la décadence de son Olympe, le dieu courroucé saisit son arme terrible. Prométhée lui cria alors : « Tu prends ta foudre, Jupiter, donc tu as tort ! » Aux raisons les plus pitoyables, sachons plus que jamais opposer le bon sens commun.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

Betelgeuse superstar : voilà pourquoi nous pourrions bientôt voir apparaître une supernova dans notre ciel

04.

Cette très chère Ségolène Royal

05.

« Plus c’est jeune, moins cela veut travailler, plus c’est vieux plus cela veut toucher » !! Analyse d’une France non entrepreneuriale, celle de la rente

06.

Les taux d’intérêt vont rester durablement très bas ... mais au profit de qui ?

07.

Mystérieux virus venu de Chine : pourquoi les poumons sont le maillon faible des épidémies planétaires

01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

03.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

06.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

01.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

02.

Jeanne Balibar (« Les Misérables ») veut qu'on enseigne les mathématiques en arabe !

03.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

04.

L’arme à 3 coups qui pourrait porter Ségolène Royal vers 2022

05.

Un vol pour Kharkov ( Ukraine) et vous revenez avec un bébé d’appellation controlée

06.

Derrière le cas Meghan & Harry, le conflit de générations généralisé qui fragilise les démocraties occidentales

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Bobby Watson
- 22/04/2019 - 16:19
Merci
Merci pour cet article de bon sens, qui rappelle les droits imprescriptibles de l'Homme à connaître ses origines, son père et sa mère. Et à rappeller qu'on ne peut composer avec la chosification des êtres humains au gré des volontés des individus, sous peine de voir disparaître notre civilisation. La mauvaise foi des représentants du lobby LGBT ne peut rien contre les principes fondateurs de notre société : les droits inaliénables de la personne humaine.
Forbane
- 20/04/2019 - 10:24
La grossesse pour tous
Ne devrait bientôt plus poser de problème puisque nous savons greffer des utérus à des femmes malades n’en ayant pas ou plus.
La GPA est déjà dépassée, bientôt la greffe d’utérus pour les hommes!
Ganesha
- 19/04/2019 - 19:13
Vendredi Saint : Le Véritable Message de Jésus-Christ !
Honte sur Atlantico !
Ce site, qui se prétend ''Défenseur de la Sainte Église Catholique, Apostolique et Romaine '', aurait pu célébrer le Vendredi Saint en publiant un article ayant pour sujet : ''Le véritable message de Jésus-Christ'' !

Même pour ceux qui n'ont qu'une connaissance très approximative du Nouveau Testament, il y a une certitude : en aucun cas, Jésus n'a décidé de venir s'incarner, le 24 Décembre, année zéro, dans le but, principal ou même très accessoire, de corriger l'erreur de son Auguste Père : que ce soit par négligence, distraction ou maladresse, Celui-Ci, lors de la Genèse a effectivement permis l'existence de l'homosexualité, aussi bien chez les mâles que les femelles de la plupart des animaux... et même des êtres humains !