En direct
Best of
Best of du 14 au 20 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

05.

Elle est réservée aux "femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires"

06.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

07.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

05.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Epicentre
L'Albanie a été touchée par le séisme le plus fort depuis plus de 20 ans
il y a 49 min 39 sec
pépites > Politique
Secret de polichinelle
Municipales à Paris : Anne Hidalgo devrait officialiser sa candidature "dans les prochaines semaines"
il y a 2 heures 18 min
décryptage > Politique
Effet de mode ?

Vraie fausse valeur : de Meghan Markle à Jean-Luc Mélenchon, anatomie de l'insoumission contemporaine

il y a 4 heures 10 min
light > Insolite
"Pleure pas nostalgie"
Didier Barbelivien relate le souvenir du jour où lui et Nicolas Sarkozy ont failli mourir en avion
il y a 5 heures 11 min
pépites > Politique
Vision politique
Valérie Pécresse plaide pour un "choc d'autorité" sur la question de l'immigration
il y a 6 heures 5 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Ovni : l’U.S. Navy dévoile des vidéos de "phénomènes aériens non identifiés" ; Un fossile rare datant de 10 millions d’années éclaire l’évolution de l’Homme
il y a 8 heures 40 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Les aléas financiers : l'épée de Damoclès au-dessus des agriculteurs

il y a 8 heures 54 min
décryptage > Education
Plus vert que ça tu meurs

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

il y a 9 heures 4 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

"Les quatre coins du cœur" : un roman "inédit" de Françoise Sagan, publié aux éditions Plon

il y a 9 heures 21 min
décryptage > Social
Manifestation

Acte 45 des Gilets jaunes : ni retour en force ni convergence des luttes

il y a 9 heures 53 min
pépite vidéo > Environnement
Pollution
Journée sans voiture : les images surréalistes des rues de Paris
il y a 1 heure 30 min
pépites > Société
Engagement
Extension de la PMA : Agnès Buzyn ne partage pas les réserves émises par l'Académie de médecine
il y a 2 heures 58 min
pépites > Justice
Cour de justice de la République
Affaire Karachi : Edouard Balladur et François Léotard sous la menace d’un procès
il y a 4 heures 35 min
décryptage > France
Entretien

Camille Beaurain : "Il n’y a pas un responsable mais plusieurs du suicide de mon mari agriculteur"

il y a 5 heures 51 min
pépite vidéo > Politique
Convictions
"ONPC" : François-Xavier Bellamy interpellé sur sa position sur la PMA et l'avortement
il y a 7 heures 12 min
décryptage > Religion
Bonnes feuilles

Le chemin intérieur des prêtres face à la crise des vocations

il y a 8 heures 46 min
décryptage > Finance
Bonnes feuilles

L'opacité de l'utilisation des deniers publics : un véritable fléau français

il y a 8 heures 58 min
décryptage > Société
Etat nounou, Papa Macron

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

il y a 9 heures 16 min
décryptage > Economie
Etat des lieux

A la suite de politiques de Quantitative Easing, l'ensemble des banques centrales du monde se trouvent dans un corner

il y a 9 heures 36 min
pépite vidéo > Culture
Emotion
Le coq de Notre-Dame de Paris est exposé pour les Journées du patrimoine
il y a 21 heures 33 min
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
Atlantico business

Grand débat : les cinq idées reçues les plus fausses que le gouvernement ne parvient pas à exfiltrer... Et qui bloquent tout

Publié le 09 avril 2019
Edouard Philippe a commencé à restituer les conclusions les plus fortes qui ressortent du grand débat. Aucune surprise, sauf que le Premier ministre va devoir gérer la contradiction entre un desir très fort de liberté et un besoin de protection
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Sylvestre a été en charge de l'information économique sur TF1 et LCI jusqu'en 2010 puis sur i>TÉLÉ. ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Edouard Philippe a commencé à restituer les conclusions les plus fortes qui ressortent du grand débat. Aucune surprise, sauf que le Premier ministre va devoir gérer la contradiction entre un desir très fort de liberté et un besoin de protection

La situation dans laquelle est plongée le pays n’a sans doute jamais été aussi compliquée parce que le ressenti l’emporte sur la réalité. Ce pays des gilets jaunes et de tous ceux qui les soutiennent, adresse au monarque et a lui seul une collection de mesures de protections individuelles, mais au fond elle lui reproche son incapacité à s’affranchir des contraintes.

Quand le Premier ministre reprend et résume tout ce qui ressort des manifestations des Gilets jaunes et qui remontent du grand débat qui a mobilisé ce pays pendant presque six mois, on retombe sur un faisceau de revendications très individuelles dont la synthèse a beaucoup de mal à coller à l’intérêt collectif. D’où l’impression d’incohérence entre ce qui est réclamé et ce qui est compatible. D’où les contradictions insolubles d’un point de vue technique : baisse d’impôts, hausse des salaires, meilleurs services publics, plus de protection sociale etc...

Ce qui rend si difficile la mise en place de tout projet de réforme, c’est cette confrontation entre les intérêts individuels et l’intérêt général. Entre le besoin de protection contre le risque et le désirs très forts de liberté individuelle dans tous les domaines.  

Le gouvernement se heurte donc à ces revendications très individuelles fondées sur des ressentis, et très souvent des préjugés idéologiques ou des idées reçues qui se révèlent très fausses par rapport à la réalité. Dans cette situation, le gouvernement doit entendre les émotions qui rendent inaudibles beaucoup de propositions.

Pour résumer, on pourrait ranger les idées reçues qui imprègnent la majorité des Français et créent des malentendus graves en cinq grandes catégories.

1. Sur le plan idéologique, une majorité de Français sont « sincèrement convaincus » dans leur expression que la France est dans le camp des pays ultra-libéraux, alors que la réalité oblige à dire que c’est très inexact. Un pays où le montant des dépenses publiques et sociales représente plus de 56 % du PIB ne peut pas être libéral. Plus de la moitié de l’activité est donc sous contrôle ou sous influence directe de l’Etat, des administrations locales et des institutions financières. Le rôle du privé et des intérêts privés ne représente pas le poids que l’opinion lui prête. Y compris dans le secteur financier, où les banques françaises sont parmi les plus régulées et contrôlées du monde occidental.

La Grande Bretagne, la Suisse, la Hollande sont beaucoup plus libérales que la France dans leur fonctionnement

Ce qui est donc très étonnant d’ailleurs, et intéressant pour l’avenir, c’est qu’en tapant sur le système parce qu’il serait trop libéral, une des revendications qui revient le plus dans les cahiers de doléances, c’est une demande de liberté, de libération contre un Etat qu’on estime omniprésent. Les impôts sont trop lourds, il faut donc s’en affranchir. etc. et

 

2. Sur le pouvoir d’achat, l’opinion dénonce là encore ’l’ultralibéralisme de l’Etat, mais elle pense que l‘Etat peut tout régler et d’abord les questions de pouvoir d’achat. Or, si l’Etat a beaucoup de pouvoir, il n’a pas celui de créer des richesses et quand ils s’y essayent, il ne sait pas le faire. Les créateurs de richesse, d’activité, de productivité, et donc d’emplois et de salaires, ce sont les entreprises en situation de concurrence. Le rôle de l’Etat est d’organiser un écosystème favorable au fonctionnement de l’entreprise. La demande de l opinion sur le pouvoir d’achat est en réalité la demande d’un systeme qui permettrait à chacun de s’enrichir ou d’améliorer son sort. « Je veux pouvoir vivre de mon travail et je suis prêt à travailler plus » C’est très libéral comme revendication.

 

3. Sur la question de l’emploi, une majorité des Français déplore le nombre de chômeurs, plus de 9% de la population active. Ils expriment donc l idée que l’Etat pourrait soit créer les emplois, soit indemniser le chômage plus qu‘il ne l‘est. En réalité, ces mêmes français savent que si l’Etat crée des emplois publics, il le fait avec des impôts. S’il indemnise ce chômage, il le fait avec le pouvoir d’achat de ceux qui travaillent.

Pour en sortir, les process sont donc très simple. Le marché du travail en France est pratiquement au niveau de plein emploi. Les entreprises sont face à une pénurie de main d’œuvre.  Ils ne trouvent pas les salariés correspondant à leurs besoins dans beaucoup de secteurs et de régions. La vérité est que le chômage français est principalement structurel. Près de 7% des chômeurs longue durée sont inadaptés aux tâches qui sont proposés sur le marché. Le problème est donc un problème de formation et d’adaptation et de concurrence. La demande des gilets jaunes ne nie pas ces évidences.   Ça peut dépendre de l’Etat mais ça nécessite un investissement à long terme de la part des entreprises du systeme.  Ça nécessite au préalable que ce diagnostic soit partagé.

 

4. Sur la question du modèle de protection sociale, les Français considèrent qu’il faudrait le renforcer, mais pas forcement sous la tutelle de l’Etat. Les Français ont sans doute raison, le modèle français est vulnérable, fragile, parce qu‘il est trop lourd, il met donc en risque le système de production en captant trop de ressources, trop de charges. La solution serait évidemment de transférer une partie des couvertures sociales vers le système assurantiel. Au-delà des couvertures minimales, chacun pourrait alors s’assurer dans tous les domaines selon ses moyens et surtout ses besoins. Une fois de plus, reprenons et généralisons le modèle de l’assurance automobile. Elle est obligatoire mais chaque assuré doit avoir la liberté de la choisir.   

 

5. Sur la question de l’Europe, le malentendu est là encore plus simple. Une partie des Français est fâchée avec l’Europe parce qu’ils considèrent que l'Europe est trop libérale et qu’elle ne les protège pas assez. La réalité ne correspond pas à cette idée reçue. La réalité est inverse a ce que la majorité des gilets jaunes expriment. La réalité est que l’Europe n’est pas libérale dans son fonctionnement. Elle protège, et le problème est qu ‘elle protège parfois beaucoup trop. Parfois mal. Les pertes de souveraineté ressenties ne sont pas imputables à l’administration de Bruxelles, mais à la mauvaise gestion des Etats. Le grand paradoxe du ressenti européen est représentée par la monnaie. La création de la monnaie unique aura été un des plus gros transferts de souveraineté et pourtant, la monnaie unique, l’euro, presque 20 ans après sa création, n’est contestée que par une infime minorité de Français et même d’Européens. Les Européens considèrent que la monnaie unique leur apporte des garanties et des sécurités que les monnaies nationales et les gouvernements seraient incapables d’apporter.

 

La restitution du grand débat est donc étonnement paradoxale. Les français sont en colère contre un Etat trop lourds, trop couteux. Les français sont tellement convaincus de cette lourdeur qui les étouffent que leur véritable demande porte en fait sur des mesures d’allègement de contraintes et de d’obligation. « Laissez-nous vivre. » ce pays jadis très étatiste, très colbertiste, très administré, donc très protecteur, en vient à demander de la liberté. Ce pays qui ne cesse de partir en guerre contre tout ce qui ressemblerait de près comme de loin a du libéralisme, réclame aujourd hui d’en faire sans le dire. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

Enfance : ces autres besoins nettement plus urgents que d'accompagner les parents pendant les 1000 premiers jours de leurs bébés

05.

Elle est réservée aux "femmes, meufs, gouines, personnes trans, intersexes, non binaires"

06.

Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune

07.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

01.

L’hiver 2020 sera-t-il aussi froid que le prévoit une équipe d’experts météorologistes britanniques ?

02.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

03.

Jean-Michel Blanquer êtes-vous tombé sur la tête ? 250.000 "éco-délégués" dans les écoles dont vous avez la charge !

04.

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

05.

SDF : Ophélie Winter à la rue !; Laeticia Hallyday exhibe son nouvel homme à Paris, Valérie Trierweiler le sien dans Match; Rihanna d'humeur bébé, Liane Foly qu’on lui passe tous ses caprices; La reine bat froid à Meghan

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Grève mondiale pour le climat : ces confusions qui polluent le débat public sur les défis environnementaux

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

Le moment Xavier : quel logiciel pour construire le bertrandisme ?

06.

Comment la méritocratie a transformé nos vies en une (pénible) compétition sans fin

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
De Clem
- 10/04/2019 - 14:23
Une analyse très macronnienne ...
En quoi des revendications de pouvoir d'achat, de justice sociale, de plus de démocratie et de liberté, sont-elles des "revendications
individuelles en opposition avec l'intérêt collectif " ?
( JMS n'a pas osé écrire " revendications égoïstes " ?)
On apprécie de lire des analyses plus fines et plus pertinentes sur Atlantico.
cloette
- 09/04/2019 - 19:48
Viviane Reding ( voir le youtube cité dans le post précédent )
effectivement ce petit retour en arrière est une bonne piqure de rappel ,oui, elle le dit "il n'y a plus de politique intérieure nationale," puis apparait Asselineau très en colère , qu'on musèle depuis fort longtemps, il sort pourtant de HEC, l'ENA, a travaillé dans les cabinets ministériels .... Qui dit vrai ? Qui ment ? Finalement on se sent impuissant, manipulé, à la merci de plus fort que soi, Impression de plus en plus forte , mauvaise impression, qui met mal à l'aise . https://youtu.be/9ULguGoXjPk?t=128
AZKA
- 09/04/2019 - 19:43
Tout le monde sait
Et personne ne dit que le libéralisme TINA c'est peu de progrès économique, mais beaucoup de déconstruction sociétale et des migrants partout. Liberal, libertaire, libertins, mêmes combats.