En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

07.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
pépites > International
Cessez-le-feu
Recep Tayyip Erdogan menace les combattants kurdes en cas de non-respect de l’accord
il y a 1 heure 9 min
light > Insolite
"Highway to Hell"
Un informaticien a piraté la billetterie du Hellfest afin de tenter d'obtenir désespérément une place
il y a 4 heures 25 min
pépites > Europe
Casse-tête politique
Brexit : l'amendement Letwin a été adopté, les députés reportent leur décision sur l'accord
il y a 6 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"John Tanner, Tome 1, le captif du peuple des 1000 lacs" de Christian Perrissin et Boro Pavlovic : une histoire vraie, servie par des dessins bien loin des images d'Epinal

il y a 7 heures 43 min
pépite vidéo > Europe
Catalogne
Les images des violences à Barcelone en marge de la manifestation des indépendantistes catalans
il y a 8 heures 16 min
pépites > Europe
Chambre des communes
Brexit : journée décisive et vote historique au Parlement britannique
il y a 9 heures 33 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

il y a 11 heures 40 min
décryptage > Culture
Shakespeare revient, ils sont devenus fous !

Pendant des siècles, Othello a été noir : le théâtre des Abbesses a mis fin à ce scandale

il y a 11 heures 50 min
décryptage > Politique
Avenir de la droite

La petite mort des Républicains

il y a 12 heures 12 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Renault en plein chaos post Ghosn

il y a 12 heures 37 min
Vallée des Rois
Egypte : découverte exceptionnelle de trente sarcophages de plus de 3.000 ans
il y a 2 heures 38 min
pépite vidéo > People
Epreuve
Meghan Markle se confie sur le harcèlement des tabloïds
il y a 5 heures 15 min
pépites > Europe
Journée décisive et historique
Brexit : manifestation à Londres devant le Parlement pour réclamer un nouveau référendum
il y a 6 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La Bruyère, portrait de nous-mêmes" de Jean-Michel Delacomptée : un portrait captivant

il y a 7 heures 54 min
pépites > France
Mouvement social
Grève à la SNCF : Edouard Philippe déplore un "détournement du droit de retrait"
il y a 9 heures 3 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 18 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 32 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

La douloureuse question du suicide dans la police

il y a 11 heures 43 min
décryptage > Economie
industrie

Ce "petit" problème de ressources humaines qui complique la réindustrialisation de la France

il y a 12 heures 4 min
décryptage > High-tech
Icônes

Emojis, instagram et selfie : cette bascule vers une civilisation de l’image qui nous tombe sur la tête

il y a 12 heures 22 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday
il y a 12 heures 46 min
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
© PHILIPPE LOPEZ / AFP
Vu d’Outre-Manche

« La dégringolade européenne et comment l’éviter » : le livre à méditer avant les élections

Publié le 08 avril 2019
Pour Giles Merritt, auteur de "La dégringolade européenne et comment l'éviter" publié aux éditions Marie B, la déliquescence de l'Europe n'est pas encore inévitable, mais le temps presse. Entretien.
Giles Merritt est un ancien journaliste du Financial Times et le fondateur de l'association Friends of Europe.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Giles Merritt
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Giles Merritt est un ancien journaliste du Financial Times et le fondateur de l'association Friends of Europe.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pour Giles Merritt, auteur de "La dégringolade européenne et comment l'éviter" publié aux éditions Marie B, la déliquescence de l'Europe n'est pas encore inévitable, mais le temps presse. Entretien.

Atlantico : Dans votre livre, "La dégringolade européenne et comment l'éviter" publié aux éditions Marie B, vous faites l'analyse suivante : l'Europe a perdu de son influence en abandonnant ses monopoles au fil de l'histoire. Qu'est-ce qui vous amène à faire ce constat ?

Gilles Merritt : J'avais lu un article d'Alain Frachon dans lequel il parlait de monopoles européens et je n'étais pas tout à fait à d'accord. En effet, on ne peut pas vraiment dire que l'Europe avait des monopoles. Il faudrait plutôt parler d'avantages. Ce que j'essaye de dire dans ce livre c'est que dernièrement nous avons perdu beaucoup de ces avantages. 

En outre, l'Europe a aujourd'hui de gros problèmes structurels. C'est-à-dire qu'à l'heure actuelle nous nous retrouvons confronté à d'important problèmes démographiques notamment le vieillissement de la population, des problèmes de productivité, des problèmes de compétitivité... Or, si nous devons faire face à tous ces différents problèmes, nous avons toujours tendance, malgré tout, à considérer que rien n'a changé. Ce qui est inquiétant d'autant plus que l'Europe se trouve actuellement confrontée à la montée en puissance des pays asiatiques -la Chine évidemment mais aussi bientôt l'Inde- et ne semble toujours pas avoir compris que le 21ème siècle sera bien différent du 20ème siècle. Et ceci est le constat du livre. Je ne dis pas que c'est perdu d'avance mais qu'il faut s'en rendre compte et faire face à ces défis. 

Le monopole du pouvoir politique et militaire fait l'objet d'un traitement particulier dans votre ouvrage. Vous dites notamment que l'Europe, en partageant son pouvoir avec les Etats-Unis, a cédé du terrain...Est-ce le seul phénomène qui explique cette dégringolade de l'influence militaire et politique de l'Europe dans le monde ? Notre incapacité à imposer nos normes artistiques, juridiques, politiques, technologiques joue-t-elle un rôle dans cet effacement ? 

Intéressons-nous d'abord à la question de la défense et de la sécurité. Personnellement, je ne partage pas vraiment l'opinion répandue selon laquelle nous serions mauvais élèves en matière de défense. Il y a actuellement une tendance qui consiste à dire que nous avons laissé aux Américains le rôle de leader de l'Otan et d'autres organisations centrales. Pour ma part, je n'y adhère guère. Je pense que notre réel problème est d'avoir mal compris quels sont nos défis sécuritaires. A mes yeux, les risques sécuritaires ne viennent pas de la Russie mais davantage du sud. Et si les Français semblent l'avoir compris, les européens du Nord s'obstinent à rester le yeux rivés sur la Russie. Ils n'ont pas changer de regard sur ce pays depuis la Guerre Froide. 

Or, là n'est pas le problème. L'Europe doit se réveiller, et doit accorder bien plus d'importance à son rôle de gendarme de l'Afrique du nord notamment en raisons des pressions migratoires et de la forte croissance de la population africaine et arabe qui devraient doubler dans 30 à 40 prochaines années. Ce doublement de la population est une pression énorme qui risque de créer bien des problèmes migratoires. 

A mon avis les européens feraient bien de s'en rendre compte. La Russie n'est pas une réelle menace mais l'arrivée massive de migrants en est une. Bien sûr que l'on peut en accueillir un certain nombre mais on doit avant tout s'assurer qu'ils seront à même de s'adapter à nos sociétés et qu'ils seront suffisamment formés pour se joindre à notre main d'oeuvre. Une main d'oeuvre dont nous avons besoin à vue de nos taux de natalité très faibles. 

Pour répondre à la deuxième partie de votre question, je trouve que sur le plan culturel nous avons su garder une grande avance. Bien entendu la concurrence américain -Hollywood notamment- est rude mais je constate que sur le plan artistique -bien plus que sur la culture de masse- l'Europe a toujours beaucoup d'avance et joue encore un rôle primordiale pour les sociétés en voie de développement.

En ce qui concerne les autres domaines que vous mentionnez, là il est certain que nous avons un problème. Nous subissons d'ores et déjà de fortes pressions en provenance de pays tels que le Brésil, la Chine, l'Inde ou encore la Russie qui voudraient que nous adaptions les règles qui ont été créées à la fin de la deuxième guerre mondiale (les accords de Bretton Woods, le FMI, le règlement des banques, les échanges..). Or, il me semble que l'Europe pourrait jouer un rôle très important si nous étions un peu plus fermes avec les américains. D'autant plus que nous avons beaucoup d'expérience au sein de l'UE sur la manière de trouver des compromis. Une expérience qu'il faudrait mettre en oeuvre dans nos rapports avec les Etats-Unis. Nous avons été trop dociles, il faut à présent ouvrir un nouveau chapitre.

Comment peut-on donc "sauver l'Europe" de ce lent effacement dans les relations mondiales ? 

Sauver l'Europe dans la conjoncture actuelle semble assez difficile davantage encore depuis que Donald Trump est à la tête des Etats-Unis. Mais, il ne sera pas président éternellement. De fait, ce qu'il faut faire c'est établir un nouveau mécanisme au sein duquel les pays industrialisés parleraient davantage avec les nouveaux géants. Le G20 n'est pas très adapté mais pourrait peut-être servir de base à de nouveaux rapports avec la Chine et l'Inde. Nous devrions notamment aborder la question des défis auxquels nous faisons face ( le réchauffement climatique, l'explosion démographique dans les pays pauvres..). Face à ces grandes questions et à leurs impacts les Européens doivent préparer le terrain d'un nouveau dialogue avec le président américain qui succédera à Trump.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

03.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

04.

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

05.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

07.

Renault en plein chaos post Ghosn

01.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

02.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

05.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires