En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

04.

Lutte anti-terroriste : un problème nommé DGSI

05.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

06.

Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter

07.

Pénuries de (re)confinement : voilà ce que vous devriez acheter pour affronter novembre (et non, on ne vous parle pas de papier toilette)

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz : en route pour l'Oural avec un amoureux de la Russie, de son peuple et de sa littérature. Un voyage intéressant et émouvant

il y a 1 heure 45 min
pépites > Education
Education nationale
Hommage à Samuel Paty : la rentrée scolaire n'est plus décalée à 10h lundi prochain
il y a 4 heures 15 min
light > Science
Ancêtre
Le chien est le plus vieil ami de l'homme, sa domestication est survenue il y a plus de 10.000 ans
il y a 6 heures 7 min
pépites > Politique
Décision
Antisémitisme : Jeremy Corbyn a été suspendu du Parti travailliste britannique
il y a 6 heures 42 min
pépites > France
Mobilisation des forces de l'ordre
Attentat à Nice : le gouvernement annonce le rappel de 3.500 gendarmes réservistes et la mobilisation de 3.500 policiers
il y a 7 heures 28 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
La guerre indiscriminée des jihadistes contre la France : du "blasphémateur" Samuel Paty aux chrétiens respectueux de la Basilique niçoise
il y a 8 heures 36 min
pépites > Terrorisme
Religion
Des milliers de manifestants anti-Macron au Bangladesh, au Pakistan, en Afghanistan signale le Daily Mail
il y a 10 heures 37 min
light > Science
Singes
Les gorilles de montagne n'oublient pas leurs amis et sont amicaux avec eux quand ils se retrouvent même après une décennie de séparation
il y a 11 heures 12 min
décryptage > International
Paris - Ankara

Stratégie de la tension ? Ce piège dans lequel Erdogan tente d’entraîner la France pour s’imposer comme le nouveau sultan au yeux du monde musulman

il y a 11 heures 42 min
décryptage > Santé
Barrière contre le virus

Zorro contre le Covid-19 : le masque comme solution efficace et peu coûteuse

il y a 11 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Effacer les dettes publiques - c’est possible et c’est nécessaire" de Hubert Rodarie : la thèse "contre-intuitive" d’un expert sur un sujet qui interroge les économistes, un appel à une révolution de la pensée

il y a 2 heures 4 min
pépites > Faits divers
Forces de l'ordre
Tentative d’agression au couteau sur un policier dans le XVe arrondissement de Paris
il y a 5 heures 39 min
pépites > Politique
Moyens d'action face au virus
Covid-19 : le Sénat a voté la prolongation de l'état d'urgence sanitaire jusqu'au 31 janvier
il y a 6 heures 19 min
pépites > International
Mini tsunami
Turquie : au moins quatre morts et 120 blessés après un séisme de magnitude 7 en mer Egée
il y a 7 heures 12 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’émail est semé de fleurs de sel et quand il neige sur la toundra : c’est l’actualité reconfinée des montres
il y a 8 heures 7 min
pépites > Consommation
Confiné
La France reconfinée pour au moins 4 semaines : ce qui est ouvert ou fermé
il y a 10 heures 1 min
pépite vidéo > Terrorisme
Face à l'info
Attaques terroristes : l'échec du renseignement français ?
il y a 10 heures 44 min
décryptage > France
Lutte contre le séparatisme

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

il y a 11 heures 25 min
pépites > Politique
Reconfinement
Sept Français interrogés sur dix (sondage Odoxa pour Figaro et France Info) se disent favorables au nouveau confinement qui vient de débuter
il y a 11 heures 48 min
décryptage > Politique
Maison Blanche

Le chemin de la victoire de Donald Trump est étroit mais il existe encore

il y a 12 heures 26 min
© DIPTENDU DUTTA / AFP
© DIPTENDU DUTTA / AFP
Solitude

Les ados n’ont jamais eu autant de contacts en ligne et jamais aussi peu d’amis dans la “vraie” vie

Publié le 29 mars 2019
Mais l'un n'est pas forcément lié à l'autre !
Stéphane Clerget
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Stéphane Clerget est médecin pédopsychiatre. Il partage son activité entre les consultations et la recherche clinique. Ses champs d’étude concernent notamment l’adolescence, les troubles émotionnels et les questions d’identité. Il a mis en place à l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais l'un n'est pas forcément lié à l'autre !

Atlantico : Comment l'usage des médias sociaux coupent-ils les adolescents de la nouvelle génération de leurs amis ? 

Stéphane Clerget : Cet usage ne coupe pas les ados de leurs amis puisque c’est avec leurs amis qu’ils et elles communiquent essentiellement via les réseaux sociaux, aujourd’hui surtout snatchap et instagram. Et que ceux qui dans les années 70 ne communiquaient avec personne ( les ados souffrant de phobie sociale par exemple ) communiquent verbalement aujourd’hui davantage, notamment via les jeux vidéos avec des ados dans le cadre de relations à distance, considérées abusivement comme virtuels. Je dis abusivement car on a lors des trois siècles passés, avant l’ère d’internet, des exemples de relations amicales essentiellement épistolaires. En revanche il est vrai que les ados qui communiquent entre eux par l’intermédiaire d’écrans passent non pas moins de temps ensemble qu’autrefois, mais ont beaucoup moins d’échanges physiques, de contacts charnels, d’activités communes « concrètes » comme se promener ensemble, faire du sport ensemble, manger ensemble et aussi « glander » ensemble. Or l’amitié, qui participe de la construction de soi, s’est jusqu’à présent nourrie de ces activités ou simplement présences physique communes dans la rue, dans un appartement ou dans la nature. Si aujourd’hui entre amis on échange à foison sur ses goûts et ses ressentis émotionnels on partage beaucoup moins d’aventures qui engagent le corps. L’amitié entre ados n’a pas disparu, mais elle tend à se dématérialiser.

Cette étude complète les conclusions d'expériences réalisées uniquement sur des adolescents de la génération Z, et qui montrent généralement que plus ils sont connectés, plus ils voient leurs ses amis.  Comment expliquer cette contradiction apparente entre les deux conclusions ?

Deux ados dans le même espace vital ne vont pas obligatoirement communiquer ni plus encore devenir amis. Ils peuvent aussi se sentir mal ensemble voire s’agresser mutuellement. N’oublions pas que dans les années soixante dix les jeunes étaient certes plus souvent dehors ensemble, mais se contentaient de tenir les murs de leurs cités ou de fumer ensemble sans forcement beaucoup échanger. Aujourd’hui certains en classe n’y ont guère d’amis et attendent de rentrer chez eux pour échanger avec leur partenaire de jeux ou un(e) ami(e) à l’autre bout de l’Europe rencontré en vacances. La connexion permet d’échanger avec des pairs sans la crainte du jugement sur leur physique ou toutes les inquiétudes liés à ce corps nouveau que l’on ne maitrise pas et qui par les inquiétudes qu’ils suscitent peut être un obstacle au bien être nécessaire pour un engagement relationnel aisé. Ainsi les réseaux permettent de se livrer émotionnellement, d’afficher son être émotionnel délivré des appréhensions et des questionnements sur son paraître. Rassuré, reconnu, en confiance, engagé on peut alors se rencontrer physiquement avec un attachement préalable véritable.

Depuis 2011, cette étude observe également une croissance importante du sentiment de solitude chez les adolescents : ceux qui font valoir que les réseaux sociaux se substituent parfaitement à l'interaction sociale se tromperaient donc. Pourquoi ? Quelles sont, selon vous, les conséquences psychologiques, sociales et politiques les plus visibles de ce phénomène ?

Le sentiment de solitude à l’adolescence n’a pas attendu les réseaux sociaux pour être profus. Les difficultés de communication, la méconnaissance de soi même, l’émancipation vis a vis de la famille sont des facteurs qui favorisent ce sentiment à ces âges de mutation. Si ce sentiment a grandi ces cinquante dernières années le doit on aux réseaux sociaux ? C’est possible car il est vrai que physiquement l’ado est plus souvent seul derrière son écran et moins souvent dehors. Il est étonnant de constater que dans les années soixante dix les parents s’inquiétait que leur ado soit dehors et qu’aujourd’hui ils s’inquiètent qu’ils ne sortent pas assez (en fait il fugue dans ses réseaux). Mais d’autres facteurs peuvent expliquer ce sentiment de solitude moderne. Le mode de vie urbain croissant qui favorise ce vécu de viduité chez tout à chacun (il n’y a jamais eu un tel pourcentage de personnes vivant seules à Paris qu’aujourd’hui et le sentiment de solitude croit surtout chez les 30-40 ans et les personnes très âgées), la réduction des familles et leur éclatement qui diminuent les liens familiaux, la diminution des prises en charge collective des ados encore très vivace dans les années soixante (internat, scoutisme) et l’autonomie nouvelle donnée aux ados qui sont finalement plus livrés à eux même qu’autrefois. Moins occupés, moins pris dans des relations imposées par le corps social, les ados d’aujourd’hui peuvent davantage ressentir leur solitude. Mais sont ils pour autant plus malheureux qu’autrefois ? Le taux de suicide des ados aujourd’hui n’est pas plus important que dans les années 70 et c’est sans compter qu’il y a 50 ans beaucoup de suicides n’étaient pas déclarés et que beaucoup d’accidents étaient des suicides déguisés. Le sentiment de solitude de part son caractère pénible doit cependant être pris en considération et on doit aider l’ado à prendre appui dessus pour sortir de sa chambre refuge ou de son écran protecteur pour aller au contact physique des autres, pour s’engager à bras le corps dans des relations sociales qui seront sources de nouveaux plaisirs.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires