En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Voilà les meilleurs gadgets à acheter pour se créer un home cinéma de compétition pour le confinement

04.

Doubler le PIB chinois d’ici 2035 ? Voilà pourquoi l’objectif de Xi Jinping est un pur fantasme

05.

Russie-Turquie-Iran : la triplette géopolitique qui a réussi à profondément changer notre monde sans que nous réagissions

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

07.

Vers des coupures d’électricité cet hiver ? Ces avertissements que le gouvernement s’est ingénié à ne pas comprendre

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

04.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

05.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

06.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : radioscopie des racines de la faillite morale de l’Etat français

03.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

04.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 7 heures 17 sec
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 10 heures 1 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 10 heures 52 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 12 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 14 heures 9 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 15 heures 3 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 16 heures 19 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 17 heures
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 17 heures 31 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 18 heures 4 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 7 heures 25 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 10 heures 27 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 12 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 13 heures 55 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 14 heures 28 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 15 heures 53 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 16 heures 30 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 17 heures 27 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 18 heures 37 sec
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 18 heures 22 min
© GUILLAUME SOUVANT / AFP
© GUILLAUME SOUVANT / AFP
Dangereux

Hausse du nombre de conducteurs sans assurance : entre irresponsabilité des uns et politique des assureurs, à qui la faute ?

Publié le 24 mars 2019
31 000 accidents auraient été causés en 2018 par des conducteurs non assurés. La faute notamment au montant élevé des primes, notamment pour les jeunes conducteurs.
Pierre Chasseray
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Chasseray est délégué Général de l'association 40 Millions d'automobilistes.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
31 000 accidents auraient été causés en 2018 par des conducteurs non assurés. La faute notamment au montant élevé des primes, notamment pour les jeunes conducteurs.

Atlantico : Selon un rapport du Fond de garantie des assurances obligatoires de dommages, 31 000 accidents auraient été causés en 2018 par des conducteurs non assurés. Ces conducteurs seraient majoritairement des hommes de moins de 30 ans. Comment expliquer cette donnée ?

Pierre Chasseray : Il y a plusieurs explications possibles. La plupart du temps, on se retrouve avec plusieurs phénomènes. On en dénote trois principaux, mais avant tout je tiens à rappeler que l'erreur la plus grave que l'on puisse commettre lorsque l'on roule en voiture est de rouler sans assurance. C'est fou, irresponsable, et dangereux économiquement pour celui qui commet l'erreur mais aussi pour ses enfants puisque l'on peut être redevable d'une dette transmissible. 

La première explication possible, c'est le manque d'argent. C'est-à-dire que certain se disent "je vais procéder à un choix budgétaire, je ne peux pas tout payer, comment je peux faire ? Assurance automobile". Une partie des individus faisant ce choix sont des primo-accédants à l'assurance. Ce sont des gens qui ne s'assurent jamais. Ils ont le permis, mais l'assurance étant trop chère ils n'y souscrivent pas. Pourquoi ? Parce que l'assurance pour les jeunes conducteurs est hors de prix.

La deuxième explication possible, c'est l'intensification de la répression routière. Or, elle risque de s'intensifier davantage avec les nouveaux radars qui arrivent sur les routes.  Il faut savoir que parmi les individus qui perdent leur assurance automobile, certains n'ont plus de permis de conduire. Ils sortent du système à cause de points perdus et c'est une catastrophe.

La troisième explication possible concerne ceux qui se font radier d'une assurance. En cause, par exemple, des petits accidents à répétition (que le conducteur soit responsable ou pas, il peut être considéré à risque), qui peuvent amener le conducteur à être radiés de leur assurance et derrière, aucune assurance n'est reprise. 

Pourquoi les conducteurs les plus jeunes sont-ils le plus concerné ? C'est simple, c'est la population la plus touchée par les accidents de la route mais aussi celle qui perd le plus de points au permis de conduire et celle pour qui l'assurance coûte le plus cher. 

L'assurance automobile est-elle aujourd'hui considérée davantage comme un poids financier que comme une sécurité nécessaire ?

Elle est considérée comme telle et pourtant dieux sait que l'on fait appel à l'assurance. Je ne suis pas particulièrement pro-assurance, mais en revanche depuis quelques années il existe de grandes campagnes publicitaires qui nous incitent à changer de pare brise. Lorsque l'on en change, l'assurance rembourse une somme bien plus importante que celle qu'elle reçoit puisqu'une partie de l'argent versé par l'assureur part vers l'Etat. Ainsi, elle perd l'équivalent de trois ans de prime d'assurance. 

Or, dans un contexte de réduction très importante des accidents sur les routes, la consommation générant par ce type de prestations payées par les assureurs se développant, il y a un coût à payer. Et ce coût, c'est l'assuré qui le paye notamment avec la hausse des primes.

Il faut savoir également que les assurances sont taxées par l'Etat, notamment depuis l'époque où le taux de tués sur les routes était très important : elles versent chaque année des cotisations à l'assurance maladie. 

Ce n'est pas tout, l'assurance alimente un fond de garantie. Qu'est-ce que c'est ? C'est l'indemnisation des victimes quoi qu'il arrive. Dans un dossier d'accident de la route, lorsque quelqu'un qui n'est pas assuré est responsable d'un accident, il ne peut pas payer les milliers d'euros qu'il doit débourser et sera redevable toute sa vie sans pouvoir jamais rembourser sa dette. C'est donc l'assurance automobile qui versera des indemnités à la ou les victimes. C'est le système des cotisations de la mutualisation qui fait que l'on alimente ce fond de garantie pour dédommager les victimes des accidents. 

Ainsi, quelqu'un qui ne s'assure pas fait monter la prime d'assurance des autres usagers, et d'autre part encourt un danger énorme. 

Les sanctions pénales sont-elles efficaces ou dissuasives ?

Ce n'est pas la sanction qui marque. Aujourd’hui, on est dans un système catastrophique d'automatisation. Ce ne sont plus des policiers qui sont sur le bord de la route mais des radars, qui d'ailleurs ne dissuadent plus puisque la France est quatorzième au niveau européen en termes d'accidents de la route.

Et puis derrière, on imagine toujours ce système sous l'angle de la sanction. Moi, j'aimerais qu'on le fasse sous l'angle de la proposition. On a aujourd'hui l'obligation de passer un contrôle technique (tous les deux ou quatre ans) qui est une délégation de service public, c'est-à-dire délégué par l'Etat. Pourquoi ne met-on pas dans les points de contrôle préalables au moment de l'identification du véhicule le contrôle de l'assurance ? Ce serait bien plus simple. Le problème, c'est que tout le monde ne fait pas son contrôle technique. Cependant, ces données remontent dans chaque préfecture. Et peut-être pourrait-on informer les usagers de cette pratique. C'est-à-dire leur envoyer un courrier les informant que leur contrôle technique n'est pas à jour, en leur donnant un délai, et en les menaçant d'une amende s'il n'est pas respecté. Cela permettrait d'obliger le véhicule à passer son contrôle technique et aux centres de contrôle technique de vérifier que l'assurance soit bien en règle. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Forbane
- 24/03/2019 - 23:38
Les pauvres...
Les pauvres, ils n’ont pas les moyens de payer l’assurance alors que ces jeunes hommes roulent pour la plupart en Audi, Golf au BMW ... noires en général...
On se cotise pour eux, sinon ils ne pourront pas avoir le denier iPhone à 1200 euros à sa sortie :-)