En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 13 heures 7 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 14 heures 16 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 15 heures 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 17 heures 50 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 18 heures 46 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 20 heures 9 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 19 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 1 jour 10 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 1 jour 11 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 1 jour 12 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 13 heures 37 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 14 heures 45 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 16 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 17 heures 56 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 19 heures 31 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 21 heures 14 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 21 heures 54 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 1 jour 10 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 1 jour 12 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 1 jour 13 min
© DR
© DR
Etre une femme libérée

La femme, icône et martyr des tyrannies

Publié le 19 mars 2019
Le 2ème colloque Femmes contre le Totalitarisme a lieu du 19 au 21 mars. Deux dates significatives. En effet, le 19 fut, historiquement, la vraie date de la journée des femmes, y compris dans les milieux socialistes. On y célébra, il y a un siècle, les trois premières femmes élues au suffrage universel, en l’occurrence trois Finlandaises.
Marc Crapez est politologue et chroniqueur (voir son site).Il est politologue associé à Sophiapol  (Paris - X). Il est l'auteur de La gauche réactionnaire (Berg International  Editeurs), Défense du bon sens (Editions du Rocher) et Un  besoin de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc Crapez
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marc Crapez est politologue et chroniqueur (voir son site).Il est politologue associé à Sophiapol  (Paris - X). Il est l'auteur de La gauche réactionnaire (Berg International  Editeurs), Défense du bon sens (Editions du Rocher) et Un  besoin de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le 2ème colloque Femmes contre le Totalitarisme a lieu du 19 au 21 mars. Deux dates significatives. En effet, le 19 fut, historiquement, la vraie date de la journée des femmes, y compris dans les milieux socialistes. On y célébra, il y a un siècle, les trois premières femmes élues au suffrage universel, en l’occurrence trois Finlandaises.

C’est seulement après la révolution bolchevique que le 8 mars s’imposa. Quant au 21, c’est le commencement la fête juive de Pourim, qui symbolise l’audace d'une femme déjouant un plan génocidaire.

Dans l’Antiquité, Léaïna, sommée de dénoncer ses complices, "refusa et tint bon", souligne Plutarque, tandis que Pline l'Ancien loue son courage "éclatant". En 1730, la Protestante Marie Durand est arrêtée pour avoir reçu chez elle une assemblée illicite de fidèles et passe 38 ans en prison. En 1931, jeanne Bouvier publié « Les femmes pendant la Révolution française. Leur actions politiques sociales économiques militaire, leur courage devant l'échafaud ». En Italie, on a récemment redécouvert l'exemple d'une directrice adjointe d'un laboratoire de recherche qui, lorsque sa directrice fut chassée de son poste en raison de lois antisémites, refusa de prendre sa place. Autre personne admirable, une française juive fut arrêtée, déportée et assassinée pour avoir cousu les couleurs bleue-blanc-rouge du drapeau français sous son étoile jaune.

Ce courage ne fut pas toujours payé de retour et valorisé. Défense de la France, célèbre journal résistant, était essentiellement composé par deux étudiantes, Charlotte Nodel et Hélène Morkdovitch. On pourrait multiplier les exemples de ces petites mains si précieuses. Leur action correspond à ce qu’une rescapée des camps analyse comme « intelligence et esprit d'organisation », spécificité féminine parvenant à élaborer cours de langue, chorales, prières, conférences, confection d'objets de fortune (Marie-José Chombart de Lauwe).

Si l’historien Jacques Bainville est fondé à évoquer, dans les années 20, une « tyrannie de toutes les minutes, la plus sanglante qu’aucun peuple ait jamais subie », c’est parce que le bolchevisme avait mis en place une configuration propice au meurtre de masse. Bourgeois et Koulacks sont marqués d’une tare originelle inexpiable : « ils ne peuvent échapper à leur nature ». De plus, être libéré de prison implique l'avis unanime de la commission d'enquête... appellation pudique de la police politique qui, naturellement, lorsqu’elle tient un os, ne le lâche plus. La place finissant par manquer, observe un témoin, « le meurtre devient presque une nécessité » (Chessin). 
 
Un membre de l’Alliance israélite universelle (D. Sasson, en 1919) observe une volonté d’ « éteindre la race arménienne », par le glaive ou la famine, et énonce deux caractéristiques. Primo : « jamais barbarie ne s’exerça avec tant de cruauté sur femmes et enfants ». Secundo : « comble d’horreur, il était défendu de s’émouvoir, de manifester de la pitié ». Ce dispositif ne laisse presqu’aucun échappatoire.

D’autant que l’Etat totalitaire actionne un effet domino et Saturne. Bien avant le mot célèbre d'un pasteur antinazi, dès que les bolcheviques jetèrent les bases du totalitarisme en réprimant le parti de droite libérale Cadet, le journal Novaïa Jizn avait dénoncé l’engrenage : « Après les Cadets ce sera le tour de l'aile droite des socialistes-révolutionnaires, puis celui des social-démocrates, et ainsi de suite jusqu'à l'anéantissement intégral de toute l'opposition ».

Arrestation, internement, torture, assassinat ou exil frappèrent des proches du Parti Cadet (Sophie Panine, Zinaïda Hippius, Catherine Kouskova, Adriana Vladimirovna Tyrkova), des Mencheviques (Eva Brodo, Olga Kolbassine-Tchernoff), de socialistes-révolutionnaires de droite (Nadedja Brioullova-Chaskolskaïa), des SR de gauche (Fanny Kaplan, Alexandra Ismaïlovitch) et de Bolcheviques (Maria Spiridonova). 


Le totalitarisme s’en prend indistinctement, d’une part aux femmes, enfants, vieillards et, d’autre part, à toutes les nuances du spectre de l’éventail politique. Dépourvu de l’inhibition que les nazis eurent -dans un premier temps seulement- à réprimer les femmes (Claudia Koonz), lecommunisme se prétendit féministe pour avoir instauré divorce et avortement. Mais dans pareil pays ces possibilités furent longtemps formelles, factices ou réservées aux riches.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

04.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

05.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires