En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© ADEM ALTAN / AFP
Encore lui
Carnage de Christchurch : et Erdogan vint rejoindre la liste des charognards !
Publié le 19 mars 2019
Comme ça Najat Vallaud-Belkacem et Aude Lancelin se sentiront moins seules.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Comme ça Najat Vallaud-Belkacem et Aude Lancelin se sentiront moins seules.

Dès que le mot mosquée apparait, il répond présent. Et s'il y a du sang avec, c'est encore mieux pour lui. Car Erdogan, non content d'être le maître de la Turquie aspire à un rôle plus prestigieux : Calife des croyants.

Ainsi, pour enflammer les foules, il a montré des vidéos de la sanglante attaque de Christchurch. Et pour inciter ses sujets au djihad il a lancé : "le tueur voulait aussi bouter les Turcs hors de l'Europe". On comprend mal dès lors pourquoi l'assassin n'a pas fait le voyage d'Istanbul, où les mosquées ne manquent pas…

Erdogan est le président d'un grand pays qui mérite la considération. Mais c'est aussi un illuminé, un fou de Dieu. Sa déclaration est un appel au meurtre. La première ministre néo-zélandaise ne s'y est pas trompée. Elle a dit qu'"Erdogan met en péril la vie de ses concitoyens".

Il y a des millions de Turcs en Europe (surtout en Allemagne). Une notable partie d'entre eux pensent que les éructations d'Erdogan sont paroles d'évangile (si, vu les circonstances, je peux me permettre). Ne l'oublions pas.

Pour ce qui est de l'adhésion de la Turquie à l'Union européenne, rien ne presse. On aura l'occasion d'en reparler. Mais seulement quand Erdogan ne sera plus là.  

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
La vraie raison qui pousse Apple à multiplier le nombre d’Iphones qu’ils veulent lancer chaque année
02.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
03.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
06.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
07.
Les princes William et Harry n’auraient jamais dû s’appeler ainsi
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Sidewinder
- 20/03/2019 - 00:49
Le Clown
Erdogan a son charme, certes complètement cinglé, qui fait de lui le pitre en chef de la planète. Quand ses homologues le rencontre, je me demande comment ils font pour ne pas rire. Cela dit, le problème c'est qu'il est dangereux et on ne peut pas grand faire grand-chose pour en changer.
Marie-E
- 19/03/2019 - 16:28
et il dit quoi
Erdogan pour le terroriste d'Utrecht
et il dit quoi Erdogan pour son operation contre les Kurdes
et il dit quoi de l'occupation de Chypre
et
et
et
Il y a trop de choses dont il s'occupe
Mais quand va t il nous ficher la paix ?