En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

02.

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé

03.

Pakistan : le témoignage d'un survivant du crash d'un avion de ligne à Karachi

04.

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

05.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

06.

Le RN servi par des critiques paresseux

07.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

ça vient d'être publié
pépites > International
Vers une nouvelle guerre froide ?
Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé
il y a 9 heures 10 min
pépite vidéo > Insolite
Visage humain
Covid-19 : une entreprise indienne propose des masques avec la photo du visage des clients
il y a 10 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Moura, la mémoire incendiée" d'Alexandra Lapierre : épique, palpitant, et romanesque en diable

il y a 13 heures 2 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand les couleurs éclatent et quand les sportives rayonnent : c’est l’actualité des montres en mode prairial
il y a 14 heures 8 min
pépites > Justice
Secret des sources
Affaire Geneviève Legay : suspension à Nice d'un policier soupçonné d'avoir renseigné Mediapart
il y a 15 heures 19 min
pépites > Economie
Inquiétudes pour l'emploi
Renault a l’intention de supprimer 15.000 emplois dans le monde, dont 4.600 en France
il y a 16 heures 10 min
décryptage > International
Mirage ?

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

il y a 18 heures 19 min
décryptage > France
Atout pendant le confinement

Risques du télétravail : les techniques des négociateurs antiterroristes au secours des chefs d’entreprise sur la sellette

il y a 18 heures 51 min
décryptage > Santé
Méthode efficace

Radioscopie des armes rhétoriques des discours anti-establishment à la Raoult

il y a 19 heures 38 min
décryptage > Science
Crew Dragon

Premier vol de SpaceX: le lancement qui risque de révolutionner le voyage spatial

il y a 20 heures 6 min
pépite vidéo > Media
Scène surréaliste
Emeutes à Minneapolis : des journalistes de CNN ont été arrêtés en plein direct
il y a 9 heures 45 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le vieil homme qui vendait du thé. Excentricité et retrait du monde dans le Japon du XVIIIe siècle" de François Lachaud : le confinement volontaire d’un sage japonais, plein de surprises et de poésie

il y a 12 heures 43 min
pépites > Politique
Lyon
Elections municipales : LREM retire son investiture à Gérard Collomb
il y a 13 heures 36 min
Embellie pour le commerce
Les Galeries Lafayette à Paris vont pouvoir rouvrir dès ce samedi 30 mai
il y a 14 heures 36 min
pépites > International
Tensions maximales
Mort de George Floyd : nouvelle nuit d’émeutes à Minneapolis, un commissariat a été incendié
il y a 15 heures 47 min
pépite vidéo > Consommation
Grands magasins
Les images de la réouverture du Printemps Haussmann à Paris
il y a 17 heures 9 min
décryptage > Politique
État gadget

Inciter à faire du vélo plutôt que d’empêcher qu’on les vole : SOS fonctions régaliennes disparues

il y a 18 heures 35 min
décryptage > Media
Internet Protocol Television

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

il y a 19 heures 18 min
décryptage > France
Roman national ?

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

il y a 19 heures 54 min
décryptage > France
Table des négociations

Démocratie sociale: monde d’après ou pas, le gouvernement conserve les mêmes travers

il y a 20 heures 31 min
© MEHDI FEDOUACH / AFP
© MEHDI FEDOUACH / AFP
Terrorisme vert ?

Vaccins, pesticides, nucléaire etc. : ceux qui alimentent la méfiance systématique sans recul scientifique ont-ils semés les germes de guerres civiles ?

Publié le 11 mars 2019
Un céréalier, qui se trouvait à bord de son tracteur en train de répandre des pesticides, a été frappé par un riverain en colère comme le rapporte le journal « L'Ain agricole ».
Marcel Kuntz est biologiste, directeur de recherche au CNRS dans le laboratoire de Physiologie Cellulaire Végétale. Il est Médaille d'Or 2017 de l'Académie d'Agriculture de France ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marcel Kuntz
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Marcel Kuntz est biologiste, directeur de recherche au CNRS dans le laboratoire de Physiologie Cellulaire Végétale. Il est Médaille d'Or 2017 de l'Académie d'Agriculture de France ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un céréalier, qui se trouvait à bord de son tracteur en train de répandre des pesticides, a été frappé par un riverain en colère comme le rapporte le journal « L'Ain agricole ».

Atlantico : Un agriculteur a été agressé dans l'Ain car il utilisait des pesticides. Ceux qui alimentent la méfiance systématique, que ce soit sur les vaccins, les pesticides, le nucléaire en se détachant de toute analyse scientifique ont -ils semé les germes de quasi guerres civiles qu’on verrait déjà monter ? 

Marcel Kuntz : A mon avis, les violences commises contre des essais au champ d’OGM à partir de 1997 ont ouvert une voie où la violence serait justifiée, pour certains, sur des questions techniques (sanitaires ou environnementales). Notons que des expérimentations confinées en laboratoire (de la recherche publique)ont également été visées, bien qu’elles ne portaient clairement pas de risque de dissémination. Les arguments scientifiques n’étaient donc plus audibles à cette époque déjà. On notera au passage ce que l’on peut appeler un laxisme judiciaire dans ces affaires (ou du moins des peines non dissuasives).

Puis il y eut les « zadistes » ! L’abandon de l’aéroport de Notre-Dame-Des-Landes, comme d’ailleurs des OGM en France, donne l’impression que la violence « paye ».Et sur ce point on pourrait parler des exactions en marge des manifestations des « Gilets jaunes ». Pour revenir aux technologies, le débat qui a eu lieu un temps sur les nanotechnologies a aussi été émaillé de grandes tensions. 

Ces germes de guerre civiles sont bien sûr extrêmement inquiétants. Cependant, l’affaire de l’agression d’un agriculteur dans l’Ain n’est pas une guerre civile, loin de là. Mais une violence individuelle qui dérive de ce que certains appellent l’« agriculture-bashing », avec des campagnes anti-pesticides incessantes, y compris lors d’émissions à la télévision. Les arguments scientifiques et techniques rassurants ne sont plus audibles face au « vu à la télé » !
Si cette propagande laisse croire à un problème majeur de santé public, cela entraine que des agriculteurs soient pris à partie : attaques verbales à l’encontre d’agriculteurs, menaces de mort contre des agriculteurs et des représentants syndicaux agricoles…

L'activisme vert est parfois récupéré par des défenseurs de causes plus ou moins scrupuleux. Y a-t-il un risque de "terrorisme vert" ? 

N’oublions pas que la radicalisation d’extrême-gauche a déjà produit à la fin des années 60 des mouvements qui prônaient le recours à la violence comme arme politique. Le groupe terroriste Action Directe en fut le produit le plus meurtrier en France. N’oublions pas non plusque la Gauche prolétarienne, mouvement maoïste, qui prônait des actions illégales avait le soutien d’intellectuels renommés (Althusser, Sartre, Foucault…) et d’autres qui le devinrent…
On peut donc dire que la violence politique en France n’a pas disparu après les années 30 et la seconde guerre mondiale. La différence avec les mouvements « verts » est que ceux-ci se réclamaient à l’origine « pacifistes », et que très certainement nombre de ses militants l’étaient sincèrement (et le sont sans doute encore). Encore une fois, les violences contre les OGM ont été un point de rupture. La rhétorique qui les accompagnait trouvait des arguments pour nier le caractère violent de ces opérations, car dirigées contre des cultures présentées comme porteuses d’un risque, mais qui ne visaient pas les personnes. En réalité, ces actions ont donné lieu à des violences contre les personnes qui tentaient de défendre les champs.
Le recours à la violence est aujourd’hui inscrit dans l’activisme « écologiste » radicalisé, avec des conséquences quelques fois dramatiques comme sur le site du barrage de Sivens, où un jeune militant a perdu la vie.

Par quels biais, quels groupes, sont nourris ces clivages ? 

Le risque terroriste ne vient pas des lobbys écologistes ayant pignon sur rue. Leur créneau d’action politique est de susciter des peurs alimentaires ou autres (vaccins, ondes électromagnétiques, nucléaire civil, etc.). Souvent les campagnes anti-pesticides de synthèse sont financées par des grandes enseignes de distribution de l’agriculture biologique. Ils ne financent pas des terroristes, bien sûr (mais quand même les destructeurs d’OGM !). En revanche, ce qui est à redouter ce sont les actions d’individus ou de petits groupes sur-radicalisés par ces campagnes.
L’influence de l’écologie politique et de ses organisations franchisées dépasse de loin son score électoral. Nous sommes dans un changement de civilisation : l’utopie optimiste du Progrès, d’une chaine ascendante sans fin, ont été remplacées par un postmodernisme déconstructeur et pessimiste qui sévit dans bien des domaines (notamment contre les valeurs des Lumières). L’écologie politique est l’un des volets les plus en réussite de la postmodernité, car bien que de tendance liberticide il présente une pensée cohérente, quasi hypnotique pour une partie de la société.
De plus les thèses de l’écologie politique ne trouvent que peu de contradicteurs : les politiques croient devoir laver plus vert que vert, comme de plus en plus d’entreprises, la plupart des médias sont friands de marchands de peur… Et les Institutions scientifiques préfèrent aborderdes thèmes consensuels, comme récemment la « journée internationale des droits des femmes » par exemple, ce qui est plus aisé (dans des Institutions scientifiques qui ne menacent pas ces droits…)que d’assumer leur mission de diffusion de l’information scientifique, sur les pesticides par exemple !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

02.

Donald Trump annonce que les Etats-Unis mettent fin à leur relation avec l'Organisation mondiale de la santé

03.

Pakistan : le témoignage d'un survivant du crash d'un avion de ligne à Karachi

04.

Réouverture du Puy du Fou : oui mais que pensaient les Chouans des Noirs et des Arabes ?

05.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

06.

Le RN servi par des critiques paresseux

07.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

04.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

03.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

04.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

05.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jipebe29
- 12/03/2019 - 10:32
Dictature Verte mondialisée ?
L'ONU, ce Grand Machin, ivre de pouvoir et de domination verte sur tous les peuples de la Terre, a lancé sa machine infernale : le GIEC, chargé de faire croire que le CO2 a une action mesurable sur la température et que, si nous ne réduisons pas drastiquement nos émissions de ce gaz satanique, il y aura dans le futur une terrible apocalypse climatique. Comme le CO2 est présent dans toute l'atmosphère, tous les pays sont concernés et ainsi se justifient des actions planétaires fort onéreuses (mais totalement inutiles) pour « sauver la planète » de cet Armaguedon futur. Nous subissons une propagande lyssenkiste pour instiller la peur dans nos esprits, afin que nous acceptions joyeusement de payer au prix fort nos indulgences climatiques, ce qui nous lavera de nos affreux péchés de consommateurs irresponsables... Ce dogme du Réchauffement Climatique Anthropique, qui est l’une des principales composantes de la secte de l’écologisme, s’appuie sur une pseudo-science (celle du résumé pour les décideurs) et son but ultime est de créer une dictature verte planétaire sous contrôle du Grand Machin.
nobobo
- 11/03/2019 - 23:39
Le retour de l'obscurantisme
C ' est affligeant de constater le manque de culture scientifique, l 'irrationalité et la bêtise de tous ces écolos dogmatiques.
Anouman
- 11/03/2019 - 21:00
Ecolos
"bien que de tendance liberticide il présente une pensée cohérente, quasi hypnotique pour une partie de la société" Le problème c'est qu'il y a une grosse partie de la société qui est incapable de raisonner et prête à se vautrer dans l'idéologie et la religion, souvent dans les deux. L'éducation nationale ne fait rien pour y remédier, et les médias font le reste.