En direct
Best of
Best Of
En direct
© OZAN KOSE / AFP
Crypto-monnaies
Le mystère qui plane au-dessus de la disparition des millions de Quadriga s’épaissit
Publié le 07 mars 2019
Après le décès en décembre dernier, du directeur général de la plateforme QuadrigaCX, plus grande plateforme de trading de crypto-monnaies, l'entreprise n'arrive pas à remettre la main sur ses fonds. Un mystère encore non éclairci qui coûte quand même 190 millions de dollars.
Benoist Rousseau est informaticien et historien économiste diplômé de l'Université Paris Sorbonne.Il partage sur Andlil.com sa vision iconoclaste sur l'économie et les marchés financiers. Ancien professeur d'histoire, il dirige une société...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoist Rousseau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoist Rousseau est informaticien et historien économiste diplômé de l'Université Paris Sorbonne.Il partage sur Andlil.com sa vision iconoclaste sur l'économie et les marchés financiers. Ancien professeur d'histoire, il dirige une société...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après le décès en décembre dernier, du directeur général de la plateforme QuadrigaCX, plus grande plateforme de trading de crypto-monnaies, l'entreprise n'arrive pas à remettre la main sur ses fonds. Un mystère encore non éclairci qui coûte quand même 190 millions de dollars.

Atlantico : QuadrigaCX, plus importante plateforme de trading de crypto-monnaies au Canada, s'est retrouvée dans la tourmente après le décès de son directeur général en décembre dernier. Privée de clés d'accès, l'entreprise était incapable d'accéder aux "cold wallets" contenant les fonds de ses clients, pour un montant estimé à 190 millions de dollars. Pour quelle raison l'entreprise est-elle incapable d'accéder aux portefeuilles de ses clients ?

Benoist Rousseau : L'entreprise QuadrigaCX est incapable d'accéder au portefeuille de ses clients car seul Gérard Cotten, cofondateur et PDG de QuadrigaCX, possédait les mots de passe permettant d'accéder à ces fameux "cold wallets". sa veuve a assuré que son époux était le seul responsable de la manipulation des fonds et cryptomonnaies et qu'elle ne possède ni le mot de passe ni la clé de récupération sur l'ordinateur portable de son mari. Sans ces éléments, il est absolument impossible de récupérer les cryptomonnaies, elles sont virtuellement perdues dans cet ordinateur portable. 

QuadrigaCX est soupçonnée par certains de blanchiment d'argent ou de pure escroquerie, arguant que les comptes de l'entreprise seraient en réalité vides. Cette possibilité est-elle crédible ? Quels contrôles existent sur les crypto-monnaies ?

Effectivement, de nombreuses rumeurs circulent sur la société QuadrigaCXà la suite de cet événement absolument incroyable. Des experts ont été nommés par les tribunaux canadiens pour enquêter sur cette société. Le contrôleur nommé par les tribunaux pour rechercher l'argent appartenant au client ainsi découvert que QuadrigaCX détenait pour 902 743 $ en bitcoin, litecoin et ether dans des portefeuilles accessibles en ligne. Mais la moitié de cette somme a mystérieusement disparu. En effet la société aurait transféré « par inadvertance » 103 bitcoins d’une valeur totale de 468 675 $ dans ce que l’on appelle des « portefeuilles froids » auxquels la société n’aurait plus accès depuis la mort de son PDG. Cette erreur (?) a bien entendu fait beaucoup parler...

Il n'existe absolument aucun contrôle sur les crypto-monnaies car par définition elles ne sont pas régulées par une autorité indépendante.  N'importe qui peut créer sa crypto-monnaie et les plates-formes d'échange ne sont soumis à aucun contrôle. Beaucoup de gens, des prix Nobel d’économie en passant par des responsables de la banque de France, ont alerté sur les dangers du trading de ce type de monnaie virtuelle.

Ce type de risque est-il répandu dans le milieu des crypto-monnaies ? Pourrait-on assister à des épisodes semblables dans d'autres cas ?

On pourrait effectivement assister à des épisodes semblables puisqu’il n’y a finalement aucun contrôle, aucune régulation. Il faut être clair, c’est le Far-West, aucune législation n’encadre ces crypto-monnaies. Ainsi, n’importe qui peut se lancer dans ce domaine. Il n’y a pas de cahier des charges minimales pour assurer la sécurité de ce type de société. Il paraît totalement inconcevable qu’une seule personne puisse détenir les mots de passe permettant d’accéder à ses monnaies virtuelles.

Le plus inquiétant est ainsi la sécurité même des plates-formes d’échanges de crypto-monnaies car à de nombreuses reprises elles ont été piratées. Comme ce type de monnaie est intraçable, il est quasiment impossible de déterminer si la plate-forme a réellement subi une attaque de hackers ou s’il a une forme de complicité interne. Le Far-West…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
07.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires