En direct
Best of
Best Of
En direct
© IGOR PREYS / POOL / AFP
Bonnes feuilles
La dure réalité du métier d'avocat et les dérives qui menacent la profession
Publié le 03 mars 2019
Maître Gérald Pandelon publie "Le métier d’avocat en France" aux éditions PUF (collection Que sais-je ?). Maître Gérald Pandelon décrit les us et coutumes du métier d'avocat. Cette alliance entre tradition et modernité fonde la spécificité d'une profession méconnue et parfois décriée, pourtant particulièrement indispensable. Extrait 2/2.
Universitaire et avocat à la Cour d'appel de Paris, Gérald Pandelon est docteur en droit et docteur en science politique. Diplômé de Sciences-Po, il est également chargé d'enseignement. Il est également l'auteur de L'aveu en matière...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérald Pandelon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Universitaire et avocat à la Cour d'appel de Paris, Gérald Pandelon est docteur en droit et docteur en science politique. Diplômé de Sciences-Po, il est également chargé d'enseignement. Il est également l'auteur de L'aveu en matière...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Maître Gérald Pandelon publie "Le métier d’avocat en France" aux éditions PUF (collection Que sais-je ?). Maître Gérald Pandelon décrit les us et coutumes du métier d'avocat. Cette alliance entre tradition et modernité fonde la spécificité d'une profession méconnue et parfois décriée, pourtant particulièrement indispensable. Extrait 2/2.

Le métier d’avocat change. Il suit en cela les transformations profondes qui, depuis une dizaine d’années, bouleversent l’institution judiciaire en général. La société de confiance a laissé place à une société de défiance, où la vérité n’est plus le référent essentiel ; seules comptent surtout l’efficacité ou la célérité des procédures. Dans nos sociétés, le souci éthique est délaissé au profit de valeurs censément plus utiles ou immédiates.

Désormais, l’avocat plaide de moins en moins. Et les premiers plaideurs, les pénalistes, sont ceux qui ont le plus lieu de s’en plaindre. La justice pénale est de plus en plus négociée ; elle repose sur l’aveu, signe l’échec de la verticalité entre justice et justiciable, au profit de l’horizontalité ou de la régulation sociale, modifiant la hiérarchie des pouvoirs. Aux yeux de l’opinion, ce bouleversement n’est sûrement pas perceptible. Il n’en est pas moins réel et pose en définitive la question de l’avenir des principes directeurs du droit.

Désormais, la profession d’avocat est travaillée par une robotisation croissante des pratiques : quelle place les legal tech laisseront-elles à la part d’humanité qui est au fondement de toute justice, et singulièrement du métier d’avocat, acteur empathique par définition ?

À l’heure de la justice prédictive et de la technologie du droit, il faut bien sûr se réjouir que les tâches chronophages et répétitives soient bientôt effectuées par la machine. L’avocat pourra davantage encore être à l’écoute de son client et se concentrer sur l’élaboration d’une stratégie sur mesure et efficace. Mais après l’« ubérisation » des legal tech, c’est l’intelligence artificielle (IA) et ses solutions prédictives qui menacent le métier d’avocat. Désormais, à l’aide d’algorithmes couplés au big data (en l’espèce, l’ensemble des décisions de justice qui seront mises gratuitement à la disposition du public), il sera possible de calculer ses chances de gagner son procès et connaître le montant approximatif des indemnités à en attendre. Le réseau Eurojuris, qui compte notamment huit cents avocats répartis dans toute la France, a d’ailleurs passé récemment un partenariat avec Legalstart.fr, qui produit des documents juridiques pour les TPE et les PME (statuts, contrats de travail…). Mais loin de permettre à l’avocat de prospérer, ces évolutions risquent de conduire à une paupérisation croissante de la profession.

Des défis restent à relever, comme ceux de la formation initiale dispensée dans les écoles d’avocats, qui paraît être en décalage avec la réalité de la profession, ou encore celui qui a trait à la gestion de la mobilité ; le plus important demeurant toutefois celui de la révolution numérique, une mutation qui, à bien des égards, tranche avec l’essence de la profession d’avocat, son humanité, en dernière analyse, son serment.

Extrait du livre de Maître Gérald Pandelon, "Le métier d’avocat en France", publié aux éditions PUF dans la collection Que sais-je ?. 

Lien direct vers la boutique Amazon : ICI

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
05.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
06.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
07.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires