En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

03.

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

04.

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

05.

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

06.

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

07.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

05.

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

06.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Union des droites
Les Républicains : une procédure d'exclusion vise Erik Tegnér
il y a 18 min 16 sec
pépites > France
Journée de mobilisation
FNSEA – Monde agricole : 1.000 tracteurs vont converger vers Paris le mercredi 27 novembre
il y a 57 min 56 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Suite française" de Irène Némirovsky : adaptation méritoire d’une œuvre, dont l’auteure puis l’exhumation littéraire firent grand bruit en leur temps

il y a 1 heure 26 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la Belle au bois dormant noue sa cravate et quand s’allument les aurores boréales : c’est l’actualité des montres à la fin de l’automne
il y a 3 heures 15 min
décryptage > Société
L’enfer, c’est nous autres

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

il y a 4 heures 57 min
décryptage > Société
Pauvreté

Face aux inégalités : s’engager dans une dynamique de créativité

il y a 6 heures 23 min
décryptage > Culture
Touche pas à ma vahiné…

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

il y a 6 heures 56 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
"Paranoïsation", "désassimilation" et communautarisme : l’antiracisme dévoyé au profit d'un projet de conquête islamiste
il y a 7 heures 40 min
décryptage > Environnement
Roger Hallam

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

il y a 8 heures 36 min
décryptage > Europe
UE

Déficit : hypocrisies, contradictions et jeux de dupes à tous les étages européens

il y a 9 heures 14 min
Justice
Carlos Ghosn et son épouse Carole ont pu enfin communiquer pour la première fois en sept mois
il y a 41 min 14 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les renards et les lions" de Marcello Simonetta : le destin hors norme des fils de Laurent de Médicis

il y a 1 heure 19 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Pour l'amour des livres" de Michel Le Bris : une amitié entre le voyage et la littérature

il y a 1 heure 33 min
pépite vidéo > Politique
Solutions
Dialogue sous tension entre Emmanuel Macron et les anciens salariés de Whirlpool à Amiens
il y a 4 heures 30 min
pépites > Environnement
Pollution
Réchauffement climatique : les plans de la Chine sur les centrales à charbon menacent les objectifs de Paris sur le climat
il y a 5 heures 28 min
rendez-vous > France
Zone Franche
Plus que jamais, le "pognon de dingue" coule à flots mais les gens sont toujours aussi pauvres
il y a 6 heures 43 min
décryptage > Economie
Insécurité économique

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

il y a 7 heures 27 min
décryptage > Education
Réussite

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

il y a 8 heures 22 min
décryptage > Politique
Promesse

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

il y a 8 heures 53 min
pépites > International
Balles perdues
Selon une étude, les personnes blessées lors de fusillades ont un risque accru de troubles mentaux longtemps après leur guérison
il y a 18 heures 46 sec
© ALAIN JOCARD / AFP
© ALAIN JOCARD / AFP
Moins intelligents, moins subtils ?

Après l'affaire Benalla : l’Etat a-t-il plus à perdre à se priver de profils atypiques ou à miser sur eux ?

Publié le 21 février 2019
Selon le rapport de la commission d'enquête du Sénat, concernant l'affaire Alexandre Benalla, des "dysfonctionnements majeurs" auraient été observés au sommet de l'Etat.
Jean-Marc Boyer est diplômé de Polytechnique et de l’Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique (ENSAE). Il a commencé sa carrière en tant que commissaire contrôleur des assurances puis a occupé différentes fonctions à l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Boyer
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Marc Boyer est diplômé de Polytechnique et de l’Ecole Nationale de la Statistique et de l’Administration Economique (ENSAE). Il a commencé sa carrière en tant que commissaire contrôleur des assurances puis a occupé différentes fonctions à l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon le rapport de la commission d'enquête du Sénat, concernant l'affaire Alexandre Benalla, des "dysfonctionnements majeurs" auraient été observés au sommet de l'Etat.

Atlantico: Face à un tel constat concernant l'incorporation d'un profil comme Alexandre Benalla dans l'écosystème de l’Élysée, comment résoudre l'équation de la nécessite d'intégrer des personnalités extérieures, afin de contrebalancer ce qui est parfois appelé "Etat profond" ou la "technostructure" ?

Jean-Marc Boyer : Certains partisans du gouvernement expliqueront sans doute que ce rapport du Sénat est une récupération politique d’une non affaire. Pourtant, A. Benalla et V. Crase sont bien aujourd’hui en prison.

Difficile d’intégrer au sommet de l’Etat des personnalités extérieures sans maîtrise des codes non écrits de la haute administration. Attaquer un conseiller qui serait administrateur civil, ou qui émanerait de la préfectorale, des corps techniques, ou mieux des grands corps, reviendrait pratiquement à attaquer les institutions. En l’occurrence, s’il s’était agi du simple détachement d’un gendarme ou d’un policier pour ce poste, un tout autre processus aurait été suivi, et l’affaire n’aurait en conséquence même pas émergé.

 

Quelles sont les leçons à tirer de ce cas d'espèce dans cette même logique ? Un contre-pouvoir à cette "technostructure" est-il simplement possible ?

Cela paraît un peu démagogique, mais techniquement, le plus efficace serait de passer à une VIème république. En effet, la présente Constitution verrouille des institutions dominées par divers systèmes corporatistes.

Pour prendre un cas bien plus extrême, les généraux semblent détenir tous les pouvoirs au Venezuela. Ni la rue, ni le président par intérim auto-proclamé, ni les pressions internationales, ne sont encore venus à bout du régime élu. Il faudrait pratiquement un renversement de régime dans ce cas, mais il faudrait qu’il soit démocratique.

En France, un contre-pouvoir a néanmoins confirmé son émergence à l’occasion de la présente crise médiatique, c’est celui de la cyberdémocratie. Les médias traditionnels tentent de la discréditer en fustigeant les nombreuses fake news qui y apparaissent. Mais, sans un fameux site en ligne, il n’y aurait pas eu les révélations de l’affaire Benalla.

 

Quelle est la réalité du pouvoir de cet "Etat profond" en France ? Est-il médiatiquement exagéré ou peut-on réellement considérer que le pouvoir politique agit sous la contrainte face à lui ?

Sans tomber dans une théorie du complot quelconque, force est de constater qu’un establishment détient les clés du pouvoir. On assiste à des phénomènes circulaires en vase clos : les hauts fonctionnaires flèchent des nominations dans les grandes entreprises et les médias ; ces derniers influencent considérablement les campagnes électorales ; et les élus choisissent largement parmi les hauts fonctionnaires.

Le pouvoir politique ne semble pas agir sous la contrainte, mais plutôt en osmose avec cet état profond. En effet, le cœur de ce pouvoir fait justement partie de ce « deep state ». Il s’agirait plus d’une collusion post-colbertiste que d’une impuissance publique.

Dans ce contexte, certains manifestants ont le sentiment d’une oligarchie détenant tous les pouvoirs. Cette élite se verrait plutôt comme une aristocratie de l’adolescence, puisque sélectionnée à l’arrivée à l’âge adulte. Ils se supposent les plus méritants car les meilleurs, du moins les plus conformes à la doxa de ceux qui les adoubent.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

02.

Vous pensez que Gauguin était un grand peintre ? Erreur : c'était un prédateur pédophile !

03.

Cette inquiétante confusion qui s’installe dans les déclarations de la BCE

04.

Le révélateur Whirlpool : mais quelle est maintenant la vision économique d’Emmanuel Macron ?

05.

Misérable, totalitaire et islamophobe, la France devient le premier pays d’Europe pour les demandes d’asile

06.

Ce dérapage tellement prévisible du cofondateur d’Extinction Rebellion sur la Shoah

07.

Michel Platero : "si on veut faire baisser les prix de l’immobilier, il faut décorréler la propriété du bâti de celle du foncier"

01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

Ségolène Royal pourra-t-elle échapper à une saisine du Parquet national financier ?

04.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Il m’arrive parfois d’avoir honte pour la France…

02.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

03.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

04.

Je nique Conrad et... ceux qui l'écoutent

05.

Le fétichisme du diplôme, facteur trop souvent oublié du blocage de l’ascenseur social français

06.

Quel réel bilan énergétique et environnemental quand vos ados écolos imposent leurs exigences à la maison ?

Commentaires (8)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
edac44
- 21/02/2019 - 19:54
@BienVu
J'ai l'habitude d'appeler un chat un chat et une pute une pute et je vous dis merde et sans guillemets !...
Bayrou, après avoir ouvertement affiché ses préférences pour ce vieux débris de Juppé et devant l'abandon de ce dernier aux dernières présidentielles, s'est vendu au plus offrant pour un p'tit poste de simple même pas premier "sinistre" et même pas d'état, au cours d'une p'tit bouffe parisienne entre vieux "potes" dont Raffarin pour célébrer l'enterrement de Fillon.
Et si vous avez la mémoire courte, pas moi, c'est ici ==> http://bit.ly/2GI6u4D
BienVu
- 21/02/2019 - 13:48
Selon que vous soyez ...
Il n'empêche que M. Boyer est loin d'avoir tort. Si vous appartenez à un "grand corps" (mais aussi à a gendarmerie ou à la police, dixit M. Boyer), non seulement vous avez près de vous les anciens pour vous conseiller mais en plus, ces anciens, bien installés dans leurs fonctions (de haut niveau), sont en mesure de protéger leur "jeune" qui se serait laissé aller à quelques excès. Après tout, on peut considérer que ces pratiques, loin d'être nuisibles, font partie de l'apprentissage du métier. Le tort des gens de la macronie, c'est qu'ils ont cru qu'une élection les avait mis au sommet alors qu'ils étaient nus face aux pouvoirs installés depuis les débuts de la Ve République (on a bien vu que certains policiers haut placés ne se sont pas privés de communiquer par ci par là des informations sur les agissements de Benalla, qui n'était pas des leurs)
Ex abrupto
- 21/02/2019 - 12:14
Le chef
Un chef qui doit rappeler qu'il est le chef (par deux fois officiellement: Général de villier et Discours mediatisé aux groupies du gvt et combien de fois en petit comité?) n'est pas un chef; Et un chef sais repérer et gérer les "profils " difficiles comme Benalla; Il aurait du l'exfiltrer rapidement vers des activités plus conformes à son profil (des gens comme benalla, bien pilotés, peuvent être utiles).
Sans parler de son entourage lamentable, plus sélectionné pour sa capacité d'adoration que pour travailler: griveaux,castaner, ferrand, collomb (qui a fini par se rendre compte de son erreur), etc