En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

02.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

03.

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

04.

Grève à la RATP : le métro parisien a été déserté par les utilisateurs

05.

Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

07.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

01.

Pob, la robotique au sein des foyers

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

03.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

04.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

L’étonnante persistance du soutien des Français aux Gilets jaunes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

ça vient d'être publié
décryptage > Sport
LDC

PSG - REAL : 3 - 0 Sans ses stars mais avec un Idrissa Gueye impérial, Paris surclasse le Real de Zidane

il y a 21 min 23 sec
décryptage > Economie
Vie professionnelle

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

il y a 54 min 40 sec
décryptage > France
Riposte

Recrudescence des mites mangeuses de vêtements à cause des fibres naturelles et du lavage à basse température

il y a 1 heure 26 min
décryptage > Politique
Langue de bois s'abstenir

Une étude des universités de Harvard et de Berkeley démontre qu’en politique les propos clivants et politiquement incorrects paient

il y a 2 heures 1 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

il y a 2 heures 40 min
pépites > Europe
Brexit
Il pourrait y avoir une alternative au "backstop" pour Boris Johnson
il y a 16 heures 35 min
décryptage > International
élections israéliennes

Ces noeuds gordiens que devra trancher le système politique israélien après l’échec de Benjamin Netanyahu

il y a 17 heures 10 min
light > Justice
Mystérieuse affaire
Ils abandonnent leur fille adoptive et déménagent au Canada
il y a 17 heures 39 min
décryptage > Justice
Enquête virage

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

il y a 19 heures 2 min
décryptage > Economie
projet d'innovation

Les banques et les assurances vont dégager 5 milliards d'euros d’investissement pour les start-up

il y a 20 heures 49 min
décryptage > Santé
Santé

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

il y a 30 min 39 sec
décryptage > Economie
Epargne

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

il y a 1 heure 14 min
décryptage > Politique
Évaporation du domaine de la lutte

L’autre gros problème de Jean-Luc Mélenchon

il y a 1 heure 46 min
décryptage > Défense
La guerre à l’heure des ennemis non identifiés

La France est-elle menacée par des attaques "non-attribuables" comme en a connues l’Arabie saoudite sur ses champs de pétrole ?

il y a 2 heures 17 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales
il y a 2 heures 51 min
pépite vidéo > Insolite
record
Une américaine traverse la Manche à la nage quatre fois d'affilée
il y a 16 heures 52 min
light > Santé
santé publique
L'Etat de New York interdit les cigarettes électroniques aromatisées
il y a 17 heures 21 min
pépites > Religion
sondage
L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France
il y a 19 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Catamount, la Justice des Corbeaux" de Benjamin Blasco-Martinez

il y a 20 heures 38 min
chocs culturels
Une loi interdisant de manger des chiens est bloquée au Royaume-Uni
il y a 22 heures 29 min
© JACQUES DEMARTHON / AFP
© JACQUES DEMARTHON / AFP
Eclatement

Tic Tac… Nos démocraties sont-elles condamnées ?

Publié le 16 février 2019
Les lycéens manifestent pour le climat, les Gilets jaunes pour le pouvoir d'achat, les Foulards rouges contre les Gilets jaunes... La société se morcelle en une multitude de groupes sociaux de plus en plus fins aux intérêts qui ne sont pas forcément convergents.
Diplômé de l’IEP Paris, rédacteur en chef au magazine Famille Chrétienne, Samuel Pruvot a publié "2017, Les candidats à confesse", aux éditions du Rocher. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Samuel Pruvot
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Diplômé de l’IEP Paris, rédacteur en chef au magazine Famille Chrétienne, Samuel Pruvot a publié "2017, Les candidats à confesse", aux éditions du Rocher. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les lycéens manifestent pour le climat, les Gilets jaunes pour le pouvoir d'achat, les Foulards rouges contre les Gilets jaunes... La société se morcelle en une multitude de groupes sociaux de plus en plus fins aux intérêts qui ne sont pas forcément convergents.

Atlantico : Les lycéens ont manifesté contre le gouvernement afin d'inciter ce dernier à agir pour l'écologie. Entre les lycéens, les Gilets jaunes, les Foulards rouges… N'assiste-t-on pas à un morcèlement de la société en une multitude de groupes sociaux de plus en plus fins et aux intérêts qui ne sont pas forcément convergents ?

Samuel Pruvot : Le morcellement de la France n’est pas un sentiment mais une réalité. Ce n’est un secret pour personne : notre pays est en morceau sous les coups répétés de la mondialisation. Et le rôle du politique n’est plus simplement de défendre un modèle frappé d’obsolescence mais de reconstruire. Avec les moyens du bord et le génie de l’architecte. C’est la tâche essentielle du Président. Emmanuel Macron l’a reconnu dans sa lettre aux Français face à la crise des gilets jaunes : « Chacun partage le destin des autres et chacun est appelé à décider du destin de tous : c’est tout cela, la nation française. » Toute la question est de savoir ce qu’il nous reste en commun et qui fait la France. Qu’est-ce qui nous tient ensemble comme les doigts d’une main ou les pièces d’un puzzle qui dessinent ensemble un paysage ou un personnage.

Ce qui fait le plus défaut dans la France de 2019 c’est sans doute moins la croissance que le sens de l’universel. Ce quelque chose qui nous dépasse et qui peut être partagé par tous les citoyens. Bref, un destin commun - même si cette expression peut sembler un peu lyrique aujourd’hui. Les lycéens ont le mérite d’avoir conscience de l’universalité de certains enjeux comme l’écologie. Cependant la somme des égoïsmes ne peut faire une politique à la hauteur des menaces écologiques. Montesquieu avait prédit cette évolution de la démocratie : « L’individualisme est un sentiment réfléchi qui dispose chaque citoyen à s’isoler de la masse de ses semblables de telle sorte que, après s’être créé une petite société à son usage, il abandonne volontiers la grande société à elle-même.” On a l’impression que tout le monde quitte le navire France. Les lycéens ont au moins le mérite de rester sur le pont

N'a-t-on pas une grande difficulté à saisir les raisons de cet éclatement ? Comment l'expliquer selon vous? Qu'est ce qui peut lier ces différents mouvements ?

Les raisons de cet éclatement sont multiples. Ce qui rassemble ces mouvements de grogne, c'est évidemment la colère. Mais pour être simple, ce qui nous manque principalement à nous les Français, c’est le désir d'une grande aventure commune. Partir de nouveau à la conquête de la lune ou des Amériques ! Nous souffrons d’une anémie collective. Renan affirme que la nation est constituée par son âme et son principe spirituel : « L'une est dans le passé, l'autre dans le présent. L'une est la possession en commun d'un riche legs de souvenirs ; l'autre est le consentement actuel, le désir de vivre ensemble, la volonté de continuer à faire valoir l'héritage qu'on a reçu indivis. » Il nous faut répondre à la question de Renan en 2019. Et nous risquons de constater que les deux moteurs de la nation sont en panne. D’un côté l’ignorance et le mépris de notre passé et de l’autre le règne d’un matérialisme pratique sans idéal collectif.

Ce morcellement ne représente-t-il pas un danger pour notre démocratie in fine? D'autant plus dans un contexte où il y a un manque manifeste de socle commun permettant de rassembler les citoyens ? 

La-encore Tocqueville avait prophétisé le danger : « L’individualisme est d’origine démocratique, et il menace de se développer à mesure que les conditions s’égalisent. » Il nous faut trouver un remède à cet acide qui nous ronge avec délice en nous séparant les uns des autres. Le Président Vincent Auriol, témoin des instabilités de la IVe République cherchait déjà un graal qui fasse tenir ensemble les Français. Il n’hésite pas à emprunter au christianisme une notion très ancienne, celle du bien commun : « C'est la loi de la démocratie que les discussions soient libres, que les intérêts s'opposent, mais c'est l'intérêt de la République qu'il s'établisse sur des points communs une majorité et que cette majorité soit stable, de même qu'il serait souhaitable pour le bien commun que les oppositions ne fussent pas seulement de mécontentement ou de démolition mais de construction et d'apports d'idées à la majorité elle-même."

Peut-être faut-il revenir à une philosophie politique qui a fait le génie de l’Occident. Le bien commun est une idée forgée par saint Thomas d’Aquin. Pour le théologien dominicain l’économie est au service de l’économie du salut. L’ordre politique s’avère plus grand plus que la somme des intérêts particuliers. C’est un équilibre mystérieux où chacun retranche un peu de son égoïsme en faveur d’un bien qui le dépasse. Mais que se passe-t-il quand cet ordre fait défaut ? Saint Thomas prévient que risque de s'écrouler pour le pouvoir en place : « On n’est tenu d’obéir aux princes séculiers que dans la mesure requise par un ordre fondé en justice. Et c’est pourquoi si leurs préceptes sont injustes, leurs sujets ne sont pas tenus de leur obéir, sinon peut-être par accident, pour éviter un scandale ou un danger. » Il avait annoncé à sa façon les Gilets jaunes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

02.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

03.

Viol des hommes : cette indéniable réalité, encore trop peu considérée

04.

Grève à la RATP : le métro parisien a été déserté par les utilisateurs

05.

Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

07.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

01.

Pob, la robotique au sein des foyers

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

03.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

04.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

05.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

06.

L’étonnante persistance du soutien des Français aux Gilets jaunes

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Sidewinder
- 17/02/2019 - 00:33
Nos démocraties sont-elles condamnées ?
Ce n'est pas parce que la France est dans le mur que les autres le sont. Beaucoup de philosophie, rien de pratique. On n'est pas sorti de l’auberge !
ajm
- 16/02/2019 - 15:56
Même nos vieux conflits ne nous unissent plus.
Marc Halevy: pas trop d'accord avec vous.. il y a encore une quarantaine d'années ( en gros jusqu'à l'arrivée de Mitterrand et de toute son infâme clique) il y avait encore un pays France, avec ses turpitudes, ses divisions et ses conflits qui s'inscrivaient dans une tradition nationale qui n'était pas nécessairement du tout idyllique et rose mais qui FAISAIT SENS et qui s'appuyait sur un minimum de consensus culturel, territorial ( origine des pays de la province) , de liens familiaux parfois très anciens, de vieilles histoires de guerre, de terre etc. ..
Même les vieux conflits , remontant à la Révolution, aux guerres ..étaient familiers et étaient compris et assimilés. Aujourd'hui, ce socle minimum n'existe même plus, nos conflits ne sont plus nos vielles rancunes nationales mais des conflits importés,artificiels, totalement étrangers à notre histoire et à notre sensibilité . Même nos haines historiques ne nous unissent plus car elles ne signifient plus rien pour beaucoup. C'est l'indifférence qui règne. La haine comme l'amour sont remplacés par une sourde hostilité, un mépris glacé et lointain , ou dans le meilleur des cas par une bienveillance superficielle.
Marc Halévy
- 16/02/2019 - 14:17
Une évidence
"Society does not exist". La notion de société est totalement artificielle. Une invention du 19ème siècle. Il n'existe pas de "société" globale, seulement des réseaux plus ou moins denses de communautés de vie ayant, chacune, leurs croyances, leurs intérêts, leurs grilles de lecture du monde, leurs rites, leurs électivités. Ce sont les idées mêmes de "république (chose de tous)", de "bien commun", etc ... qui sont des abstractions vides. Aussi vide que celles de "peuple" ou de "nation". Il y a un État (d'abord royal, puis républicain, puis populaire") qui, dans un vieux processus historique, a décidé et imposé une "appartenance" commune à une abstraction vide : la "patrie", la "France", etc ... En réalité, il n'existe que des communautés de vie qui fonctionnent selon deux modalités : "avec" les autres communautés sur le mode "coopération", ou "contre" les autres, sur le mode "prédation" et "oppression" (comme aujourd'hui, les communautés salafistes).
La France (mais ailleurs, c'est identique) n'est pas un "pays", mais une collection forcée de terroirs possédant chacun leur culture, leur identité, leurs parlers, leurs croyances ... qui ne se reconnaissent que très peu entre eux.