En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© JACQUES DEMARTHON / AFP
Visite en banlieue
"Et ta nationalité c'est quoi?". "Musulman!"
Publié le 06 février 2019
Je n'ai pas attendu Macron pour me rendre dans une cité. Et depuis, j'ai une idée précise sur la question.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Je n'ai pas attendu Macron pour me rendre dans une cité. Et depuis, j'ai une idée précise sur la question.

Mon ami Jean-Paul, prof de philo et très à gauche, avait été sollicité par la municipalité de Nîmes pour parler aux "jeunes"de la citoyenneté.  "Tu veux venir avec moi?" m'a-t-il demandé.  J'ai dit oui.
Sur place, deux responsables d'association locale nous attendaient.  Avec eux, nous sommes entrés dans une salle où une vingtaine de personnes patientaient.  Tous jeunes.  Rien que des garçons.  Les filles étaient restées à la maison, sans doute pour faire de la couture...
Les jeunes étaient pour la plupart d'origine arabe, quelques noirs seulement: la photographie inverse de ce que Macron a vu à Evry.  Jean-Paul, dans un langage simple, leur parla des droits de l'Homme, du droit de vote, de la liberté, etc.  
Les jeunes s'ennuyaient ferme.  À la fin de son intervention, Jean-Paul leur demanda s'ils avaient des questions à poser.  Un silence buté lui fit échos.  Il insista: même silence buté.
Je lui demandai l'autorisation de prendre la parole.  Je m'adressai alors à un grand gaillard qui était assis au premier rang.  "Tu votes?".  "Non.". "Mais tu es français?". "  Il murmura: "J'sais pas."...
Un peu en colère, je lui lançai: "Mais tu as une carte d'identité française?".  Il consentit à me répondre: "Ouais.".  "Donc tu es français!".  "J'sais pas.".  J'étais bien décidé à continuer de le harceler.
"Tes parents sont d'où?".  Sa voix se fit plus claire: "De Constantine.".  "Alors, lui dis-je, tu es un français d'origine algérienne, comme il y a des français d'origine espagnole, portugaise, polonaise, juive.".  J'eus droit à un nouveau "J'sais pas.".
N'y tenant plus, je me fis plus pressant: "Alors est-ce que tu sais ce que tu es?".  La réponse vint sans hésitation: "Musulman.".  Je rendis les armes et Jean-Paul, dégoûté, renonça à jamais à se rendre en banlieue.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Gilets jaunes : les états-majors des grandes entreprises imaginent trois scénarios de sortie de crise possibles
03.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
04.
Alain Finkelkraut étrille Marlène Schiappa après ses propos sur la Manif pour tous
05.
L’affaire Benalla, ou la preuve qu’Emmanuel Macron est lui-même son pire ennemi politique
06.
Pour la mairie de Paris, la capitale serait salle à cause du réchauffement climatique
07.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
01.
Cette bombe politique qui se cache dans les sondages sur la remontée de LREM et l’essoufflement des Gilets jaunes
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Statistiques du ministère de l’intérieur : Christophe Castaner ou l’imagination au pouvoir
04.
Etat providence, immigration et Gilets jaunes : l’étude américaine explosive qui révèle la nature du dilemme politique français
05.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
06.
Le mystérieux contrat de 7,2 millions d'euros décroché par Alexandre Benalla
01.
Mais quelle est la part de responsabilité d'Alain Juppé dans l'état "délétère du pays qu'il dénonce ?
02.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
03.
Ces lourdes erreurs politiques qui fragilisent la lutte contre l’antisémitisme
04.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
05.
Antisémitisme: voilà pourquoi je n'irai pas manifester le 19 février
06.
Derrière les faits divers dans les Ehpad, la maltraitance que l’ensemble de la société française inflige à ses vieux
Commentaires (30)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Alain Proviste
- 07/02/2019 - 10:59
JEAN-PAUL DECOUVRE QUE L'EAU MOUILLE
Est-ce qu'il y en a encore beaucoup des comme ce Jean-Paul ? Bien sûr qu'il y a des gens moins assimilables que d'autres, voire inassimilables, surtout au pays de la repentance. Victoire de la gauche : à force de vouloir détruire le nationalisme elle a détruit la nation.
assougoudrel
- 07/02/2019 - 10:03
Après mon film du soir, j'ai
regardé un peu un débat sur le grand débat sur LCI. Macron était en train de parler de la France, terre de l'immigration depuis toujours, trouvant qu'il n'y avait aucune différence entre l'immigration européenne d'il y a quelques décennies avec celle d'aujourd'hui. J'ai éteint la télé avant que l'envie de lui envoyer une boule de pétanque ne me prenne.
Lau73
- 07/02/2019 - 08:38
Balkanisation....
Cette histoire de nationalité musulmane me rappelle la Yougoslavie (et on sait comment ça s'est terminé). Dans l'ex-Yougoslavie, le mot Musulman (avec une majuscule initiale) désignait les Serbes et les Croates islamisés, par opposition aux Serbes orthodoxes et aux Croates catholiques. Dans la Yougoslavie socialiste de Tito, les Musulmans avaient été promus au rang de «peuple constitutif» et ils étaient considérés sur un pied d’égalité avec les Serbes, les Croates, les Macédoniens et les Slovènes. Ils sont devenus des Bosniaques une fois la fédération défaite. Nos banlieues vont peut-être devenir des résurgences de cette fameuse Bosnie??? Et notre pays se balkaniser lentement mais surement. Je rappelle que les guerres de Yougoslavie furent les plus meurtrières en Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. On estime que leur bilan humain s'élève à 150 000 morts dont deux tiers de civils, s'accompagnant de quatre millions de personnes déplacées. Bel avenir que celui-ci!!!