En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

07.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 15 heures 39 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 17 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 19 heures 53 min
décryptage > France
Image d'Epinal

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

il y a 21 heures 52 min
décryptage > Environnement
Absurdité

Nucléaire : au-delà de Fessenheim, un gâchis français

il y a 23 heures 15 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Les distorsions de concurrence qui sont préjudiciables aux agriculteurs français

il y a 23 heures 38 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les intellectuels américains et la crise de la civilisation

il y a 23 heures 39 min
décryptage > Société
Bataille à mener

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

il y a 23 heures 53 min
décryptage > Atlantico business
Dialogue

La « Food révolution » pourrait rapprocher le monde agricole et les écologistes...Encore faudrait-il qu’ils le veuillent

il y a 1 jour 8 min
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 1 jour 9 heures
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 16 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 19 heures 40 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 21 heures 27 min
décryptage > Consommation
Evènement

Salon de l'agriculture 2020 : à la découverte de cette agriculture qui "vous tend les bras"

il y a 22 heures 44 min
décryptage > Education
Machine aveugle

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

il y a 23 heures 31 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’Algérie d’Abdelaziz Bouteflika à l’heure du Printemps arabe

il y a 23 heures 38 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le choc démographique : trop d’humains, pas assez de ressources

il y a 23 heures 39 min
décryptage > Economie
Economie à l'arrêt

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

il y a 1 jour 4 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.
il y a 1 jour 13 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 1 jour 9 heures
info atlantico
© LUDOVIC MARIN / AFP
© LUDOVIC MARIN / AFP
Discussion aux sommets

Référendum: conversation (évidemment imaginaire) entre Macron et moi

Publié le 05 février 2019
Tout avait gentiment commencé. Et ça a tristement fini.
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Tout avait gentiment commencé. Et ça a tristement fini.

Tout avait gentiment commencé.  Et ça a tristement fini.

"Bonjour, je suis Emmanuel Macron".  Étonné, flatté, bouleversé, j'ai répondu en bégayant d'émotion: "Bonjour Monsieur le Président".  Il a été aimable et d'une exquise courtoisie: chez les jésuites, il avait appris l'art du savoir-vivre et Brigitte Trogneux, qui fut son professeur, a donné une touche finale à son éducation.

"Que pensez-vous de mon idée de référendum?". "Le plus grand bien, Monsieur le Président, mais ça dépend de la question qui sera posée".  Macron: "J'en ai une à propos de laquelle je voudrais avoir votre avis".  

"Bien sûr, Monsieur le Président". "J'envisage de demander aux français si, oui ou non, ils sont prêts à voter pour une vie plus heureuse". Moi: "Avec tout le respect que je vous dois, Monsieur le Président, permettez-moi de vous dire que vous avez peut-être des raisons de penser que les gens sont con, mais que vous avez tort de les prendre pour plus con qu'ils ne sont".

Macron: "Là vous êtes à la limite de l'insolence. Mais comme je suis dans un bon jour, continuons". Moi: "Merci beaucoup, Monsieur le Président".  Lui: "J'envisage donc une question plus riche et plus complexe: voulez-vous, oui ou non, que les salaires augmentent, que les impôts baissent et que les prix des biens de première nécessité soient divisés par dix?".

Moi: "Vous les prenez toujours pour des cons. Mais moi j'ai une suggestion à vous faire. Pourquoi ne programmeriez-vous pas un référendum pour demander à tous ces cons s'ils sont favorables ou non au RIC (référendum d'initiative citoyenne)?".

La voix de mon interlocuteur devint froide, glaciale. "Le seul référendum que j'envisage c'est le RIP (référendum d'initiative présidentielle). Quant à vous, sachez que vous m'avez fait perdre quelques précieuses minutes de mon temps".

Il raccrocha sans me dire au revoir. Je sais qu'il ne me rappellera plus jamais, ce qui me laissera triste pour toujours. J'ai eu quand même avec lui quelques instants de bonheur. Merci pour ce moment, Monsieur le Président.*

*librement emprunté à François Hollande

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

04.

La réaction de la femme de Griveaux

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Fermeture de Fessenheim : vers une fragilisation à long terme des compétences de la filière nucléaire et notamment pour la construction des futurs EPR

07.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Sidewinder
- 07/02/2019 - 02:34
Bien vu.
Macron tout craché : il veut l'avis des autres ...à condition que ce soit le sien. Le ton est blagueur, of course, mais la réalité est inquiétante : ce type est un dictateur et nous risquons de nous en apercevoir de plus en plus.
Anouman
- 05/02/2019 - 21:20
Référendum
Mon cher Benoît vous auriez du vous douter que le président savait que les gens sont cons. D'abord parce qu'il a été élu, et ensuite parce qu'ils le sont, car depuis le temps qu'ils votent contre leurs intérêts et continuent à le faire la seule autre solution possible serait le masochisme. S'il vient vous trouver demandez lui un gros chèque et dites lui ce qu'il veut entendre. Il sera heureux et vous n'aurez pas perdu votre temps.
Ullman
- 05/02/2019 - 18:11
Errare humanom est
Mais non, Benoît ! Emprunté à Valérie…
Si le « 80 » vous intéresse, https://www.facebook.com/pg/yvon.monet.photo/photos/?tab=album&album_id=2475640255844071
Surtout, continuez !