En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Des chercheurs parviennent à capter pour la première fois des images d’une liaison entre deux atomes

03.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

04.

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

05.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

06.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

07.

#JeSuisMila : l’effarante incapacité contemporaine à distinguer la critique adressée au groupe de celle visant les individus

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Lutte planétaire
Coronavirus chinois : l’OMS indique qu’il est "trop tôt" pour déclarer une urgence internationale et qu’il n’y a aucune preuve de transmission entre humains en dehors de la Chine
il y a 6 heures 25 min
pépite vidéo > International
Mémoire
75 ans de la libération d'Auschwitz : de nombreux dirigeants de la planète se mobilisent contre l'antisémitisme
il y a 7 heures 45 min
pépites > Santé
Mesures pour lutter contre le virus
Coronavirus : la Chine confine 20 millions d’habitants autour de Wuhan, les festivités du Nouvel an chinois annulées à Pékin
il y a 9 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Ritals", adaptation théâtrale de Bruno Putzulu : il était une fois les immigrés italiens de Nogent-sur-Marne

il y a 10 heures 47 sec
Electrocutions et incendies
L'UFC-Que Choisir alerte sur les dangers des chargeurs de smartphones
il y a 10 heures 27 min
pépites > Santé
Origines du virus
Wuhan : des serpents pourraient être la source de l'épidémie du coronavirus chinois
il y a 11 heures 59 min
pépites > Politique
Loi bioéthique
Le Sénat vote la PMA pour toutes, mais pas le remboursement pour toutes
il y a 15 heures 56 min
décryptage > France
ONDRP

Fermeture de l’Observatoire national de la délinquance : et hop, un thermomètre de moins !

il y a 17 heures 19 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’affaire Yasser Arafat : polémique et émergence d’accusations "d’empoisonnement par les Juifs"

il y a 18 heures 19 min
décryptage > Société
Tribunal du net

#JeSuisMila : l’effarante incapacité contemporaine à distinguer la critique adressée au groupe de celle visant les individus

il y a 18 heures 29 min
light > Science
Images rares
Des chercheurs parviennent à capter pour la première fois des images d’une liaison entre deux atomes
il y a 7 heures 2 min
pépites > Politique
Nouveau calendrier
Réforme des retraites : Edouard Philippe révèle que la conférence de financement sera lancée le 30 janvier
il y a 8 heures 11 min
pépites > Justice
Soupçons de financement libyen
La justice britannique va remettre Alexandre Djouhri à la France
il y a 9 heures 39 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Messiah" de Michael Petroni : quand le doute s’insinue et ne vous lâche pas

il y a 10 heures 13 min
light > High-tech
"C'est toi dans cette vidéo ?"
Facebook : la gendarmerie de l'Indre alerte sur une arnaque avec une vidéo qui aurait déjà fait un grand nombre de victimes
il y a 11 heures 14 min
pépite vidéo > Mode
Une page se tourne
Les images de l'ultime défilé de Jean-Paul Gaultier
il y a 15 heures 25 min
décryptage > Histoire
Mémoire

75ème anniversaire de la libération d’Auschwitz : l’histoire de la Shoah prise au piège des réinterprétations politiques d’aujourd’hui

il y a 16 heures 34 min
décryptage > Santé
Menace de pandémie

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

il y a 17 heures 24 min
décryptage > Terrorisme
Voilà comment on fabrique les crétins

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

il y a 18 heures 23 min
décryptage > Politique
Loi Avia

Pourquoi le projet de loi de lutte contre la cyber haine représente une menace aussi grave que la réalité qu’il entend combattre

il y a 18 heures 59 min
© Greg Baker / AFP
© Greg Baker / AFP
Politique économique inadaptée

Croissance en berne : la Chine devient elle-même son pire ennemi économique ?

Publié le 23 janvier 2019
« Quand la Chine ralentira, est-ce que le monde plongera ? » : c’est la question du jour pour les marchés financiers.
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
« Quand la Chine ralentira, est-ce que le monde plongera ? » : c’est la question du jour pour les marchés financiers.

Atlantico : Alors que la Chine se trouve confrontée à un ralentissement progressif de son économie, dans quelle mesure peut-on considérer que cette situation découle des choix du pouvoir, notamment en ce qui concerne la démographie et la productivité ? 

Jean-Paul Betbèze : Ma réponse va s’inspirer de mon livre qui vient de sortir : Entre Chine et France : des routes de toutes les couleurs !, avec une préface de Jean-Pierre Raffarin (Ginkgo éditeur, traduction anglaise publiée, en mandarin en cours). Il s’agit d’essayer de comprendre ce qui arrive en Chine, et dans quelle mesure des solutions communes, et partielles, pourraient être trouvées entre les deux pays (Chine et France) pour avoir plus de croissance et d’emploi. De fait, la situation, chez chacun d’eux, est complexe, et grave – hors les différences de tailles et de choix politiques. Donc, selon moi, les « solutions » ne peuvent être directes et immédiates, mais doivent chercher des terrains communs.

Alors : « Quand la Chine ralentira, est-ce que le monde plongera ? ». C’est la question du jour pour les marchés financiers. De fait, la croissance chinoise passe officiellement au-dessous de 6,5%, le chiffre prévu par le Parti. A 6,4%, c’est donc sérieux. Les bourses chinoises décalent, entrainant à la baisse les bourses mondiales. 

Pour expliquer la situation chinoise, les raisons sont multiples. A court terme, c’est évidemment l’offensive de Donald Trump qui freine la croissance chinoise par l’export (quotas, normes et tarifs douaniers) et, plus profondément, essaye de bloquer les avancées technologiques chinoises (arrêt de l’immigration dans les centres de recherche américains, surveillance des sociétés high tech, Huawei…). A moyen et long terme, la Chine paye les effets de sa politique d’enfant unique (en fait un garçon) et de rattrapage forcé par l’exportation, avec des entreprises immenses. Certes, elles montent en gamme (et en salaire), du textile aux calculateurs et autres appareils électronique, mais ce n’est pas possible partout, ni pour tous. La Chine explore ainsi « l’autre face de la lune », dans une approche technique, et symbolique – mais ça ne résout pas tout !

Les choix du pouvoir ont ainsi mené à une réduction de la population des campagnes, à une urbanisation rapide, couplée à une industrialisation rapide elle aussi, et à un vieillissement sans égal de la population. La croissance s’est longtemps faite par le nombre, les bas salaires et les marchés extérieurs. Mais les derniers projets montrent qu’un changement majeur est en cours (« programme 2025 » et « B&R Initiative ») pour monter en gamme et essayer d’étendre et de solidifier de nouveaux marchés extérieurs. La Chine est en train de bien comprendre que sa croissance forte avec et grâce aux États-Unis ne peut durer, d’abord parce que les USA changent avec Trump et surtout parce que la crise de 2008 montre leur fragilité. Une Chine qui vieillit très vite sans avoir la productivité qu’il faut, dans un monde où le débouché américain se tarit, c’est bien la preuve des limites de la stratégie antérieure (et remarquable) de rattrapage, côtés offre et demande.

La Chine est donc en train de réagir, mais ce n’est pas facile. La crise financière de 2008 lui a surtout montré les fragilités financières de son client, qu’elle finance : un effet miroir. Le forcing de Trump lui montre maintenant qu’il faut aller plus vite, et ailleurs. Ce qui accentue, aussi, ses limites, mais ne peut faire passer sous silence l’avantage d’un marché interne énorme et d’une économie « illibérale ». Elle peut endurer le ralentissement et son épargne interne est immense.

Quelles sont les faiblesses structurelles chinoises qui pourraient s’avérer être des freins à un retournement de tendance, notamment sur les questions de technologie et de productivité ?

Les raisons sont multiples pour expliquer les difficultés chinoises : importance du secteur public et de dépenses immobilières pour « créer » de l’emploi, au risque de « créer » aussi des villes et appartements vides. On parle beaucoup de l’endettement chinois, pas seulement celui de l’état mais aussi des régions et des municipalités (peu ou mal comptabilisé), plus des ménages et des entreprises publiques. Nul ne sait exactement l’importance des crédits compromis et donc du risque financier du freinage actuel, plus des réactions politiques de faire plus de dépenses publiques et de soutenir le crédit ! Au fond, il y a un risque financier majeur derrière ce ralentissement, plus celui des politiques monétaires destiné à le contrer.

Dans ce contexte, poursuivre les avancées technologiques chinoises est décisif, avec le financement et la recherche qui vont avec. Il ne s’agit pas seulement, pour la Chine, de développer son marché intérieur, mais aussi de le consolider, par la gestion de l’épargne (financement des retraites) et par des alliances technologiques, notamment en Europe. Mais c’est risqué.

Que peut faire le régime pour permettre un véritable changement en ce sens ? 

Trouver des alliés ! C’est un peu le sens de mon livre. La Chine a plusieurs fers au feu pour avancer dans plusieurs pays (on parle plus de cent) avec des projets matériels (infrastructures) et immatériels (recherche, brevets, normes), et les financements qui vont avec (on parle de 1 000 milliards de dollars). Mais les chantiers sont immenses, et partagés, et « partageables », si l’on pense à l’agriculture de qualité, à la lutte contre la pollution, au recyclage des déchets, aux énergies renouvelables, au traitement des sols et de l’eau…

L’extension par « les routes de la soie » ne peut suffire, si elle est seulement matérielle et moins encore non ou peu coopérative. Nombre d’experts américains pensent qu’une Chine illibérale n’y parviendra pas. C’est trop politique : c’est oublier que les économies illibérales obéissent, même si ceci a des limites et des effets pervers, et c’est oublier que la Chine a plus de capacités d’ingénieurs et de brevets que les États-Unis, bien plus d’épargne et une forte résilience.

Bref, les alliances sur des projets (et sans être naïfs) peuvent aider à permettre le changement chinois et offrir aussi des débouchés à nos savoirs et expertises. Sans parler ici guerre des étoiles, cybersécurité ou chips, de multiples possibilités existent. Bien sûr, ceci est stratégique et politique, mais la politique américaine qui consiste à mettre en risque financier la deuxième puissance du monde, avec l’idée de déstabiliser politiquement peut-être, l’est aussi. 

Bref la Chine ralentit, le monde aussi. A continuer ainsi sans échanges ni coopération, le multilatéralisme aura vécu, le libéralisme européen peut-être aussi. Il faut savoir ce que l’on veut.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Chine
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Et si l’univers n’avait pas de fin (ni de début)

02.

Des chercheurs parviennent à capter pour la première fois des images d’une liaison entre deux atomes

03.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

04.

Coronavirus chinois : ces 3 leçons apprises depuis le SRAS pourraient tout changer (mais saurons-nous les appliquer…?)

05.

Macron est content, Martinez ronge son frein et Berger engrange les adhésions. Mais la France va mieux ou pas ?

06.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

07.

#JeSuisMila : l’effarante incapacité contemporaine à distinguer la critique adressée au groupe de celle visant les individus

01.

Michel Onfray : “Le bourrage de crâne est parvenu à un degré jamais atteint depuis qu’il y a des hommes”

02.

Quand les députés votent pour grignoter discrètement le droit de propriété en France

03.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

04.

Retraites : le Trafalgar d’Emmanuel Macron

05.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

06.

Mais pourquoi les pêcheurs chinois découvrent-ils autant de petits sous-marins espions dans leurs filets ?

01.

CGT : Cancer Généralisé du Travail

02.

Vu dans un manuel d'histoire : "les attentats du 11 septembre ont été orchestrés par la CIA" !

03.

Greta Thunberg-Donald Trump, le match : avantage à...

04.

Ce duel nationaux/mondialistes auquel s’accrochent Marine Le Pen et Emmanuel Macron alors qu’il n’intéresse pas vraiment les Français

05.

69% des Français pensent qu’Emmanuel Macron ne sera pas réélu. Mais quel scénario pourrait empêcher son match retour avec Marine Le Pen ?

06.

Petit cynisme entre amis: Davos attend plus de Greta Thunberg que de Donald Trump pour protéger le système libéral capitaliste

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires