En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

07.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

01.

L'inspecteur Barnaby est-il raciste ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

ça vient d'être publié
pépites > Europe
A contre courant
Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe
il y a 14 heures 36 min
pépites > Education
Urgence
Violence scolaire : "entre 20 et 30 incidents graves" chaque jour, selon Jean-Michel Blanquer
il y a 15 heures 6 min
pépites > International
Danger
Syrie : 800 proches de djihadistes se seraient échappés d'un camp
il y a 15 heures 59 min
pépite vidéo > International
Catastrophe
Japon : images de désolation après le passage du typhon Hagibis
il y a 16 heures 44 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 17 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

« Les sanglots longs », ou l’art et la manière de passer l’automne en compagnie des meilleurs esprits de ce temps

il y a 20 heures 58 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Connecter les habitats naturels : un véritable espoir pour sauver la biodiversité
il y a 21 heures 19 min
décryptage > Société
Monde malade

De Mickaël Harpon, au pilote de Germanwings, en passant par les tueurs de masse : la crise du sens qui ébranle le monde occidental

il y a 21 heures 51 min
décryptage > Media
Tribune

Lynchage sur les réseaux, retour sur l'affaire de la Ligue du LOL

il y a 22 heures 46 min
décryptage > France
Coûteux principe de précaution

Lubrizol : qui va payer l’addition pour les exploitations agricoles touchées ?

il y a 22 heures 48 min
light > People
Carnet rose
Nabilla a accouché d’un petit garçon
il y a 14 heures 49 min
pépites > Environnement
Pas désintéressés
A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine
il y a 15 heures 17 min
pépite vidéo > Politique
Islam
L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demander à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté
il y a 16 heures 27 min
pépite vidéo > Histoire
Historique
Israël : découverte d'une grande cité vieille de 5.000 ans
il y a 16 heures 56 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
On ne migrera pas vers d'autres planètes selon Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019 ; Sur Mars, Curiosity découvre les traces des dernières étendues d’eau ; Saturne a plus de lunes que Jupiter : découverte de 20 nouveaux satellites naturels
il y a 17 heures 53 min
décryptage > Santé
Perte de chance

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

il y a 21 heures 8 min
décryptage > Environnement
Mutins de Panurge

Cette épidémie de pensée magique qui se répand chez les activistes de l’environnement

il y a 21 heures 39 min
décryptage > Sport
Surhumain

Un marathon en moins de deux heures : jusqu’où pourra-t-on repousser le corps humain en matière d’exploits sportifs ?

il y a 22 heures 46 min
décryptage > Economie
Sans vision

Budget 2020, une occasion ratée

il y a 22 heures 46 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

il y a 22 heures 49 min
© Greg Baker / AFP
© Greg Baker / AFP
Politique économique inadaptée

Croissance en berne : la Chine devient elle-même son pire ennemi économique ?

Publié le 23 janvier 2019
« Quand la Chine ralentira, est-ce que le monde plongera ? » : c’est la question du jour pour les marchés financiers.
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
« Quand la Chine ralentira, est-ce que le monde plongera ? » : c’est la question du jour pour les marchés financiers.

Atlantico : Alors que la Chine se trouve confrontée à un ralentissement progressif de son économie, dans quelle mesure peut-on considérer que cette situation découle des choix du pouvoir, notamment en ce qui concerne la démographie et la productivité ? 

Jean-Paul Betbèze : Ma réponse va s’inspirer de mon livre qui vient de sortir : Entre Chine et France : des routes de toutes les couleurs !, avec une préface de Jean-Pierre Raffarin (Ginkgo éditeur, traduction anglaise publiée, en mandarin en cours). Il s’agit d’essayer de comprendre ce qui arrive en Chine, et dans quelle mesure des solutions communes, et partielles, pourraient être trouvées entre les deux pays (Chine et France) pour avoir plus de croissance et d’emploi. De fait, la situation, chez chacun d’eux, est complexe, et grave – hors les différences de tailles et de choix politiques. Donc, selon moi, les « solutions » ne peuvent être directes et immédiates, mais doivent chercher des terrains communs.

Alors : « Quand la Chine ralentira, est-ce que le monde plongera ? ». C’est la question du jour pour les marchés financiers. De fait, la croissance chinoise passe officiellement au-dessous de 6,5%, le chiffre prévu par le Parti. A 6,4%, c’est donc sérieux. Les bourses chinoises décalent, entrainant à la baisse les bourses mondiales. 

Pour expliquer la situation chinoise, les raisons sont multiples. A court terme, c’est évidemment l’offensive de Donald Trump qui freine la croissance chinoise par l’export (quotas, normes et tarifs douaniers) et, plus profondément, essaye de bloquer les avancées technologiques chinoises (arrêt de l’immigration dans les centres de recherche américains, surveillance des sociétés high tech, Huawei…). A moyen et long terme, la Chine paye les effets de sa politique d’enfant unique (en fait un garçon) et de rattrapage forcé par l’exportation, avec des entreprises immenses. Certes, elles montent en gamme (et en salaire), du textile aux calculateurs et autres appareils électronique, mais ce n’est pas possible partout, ni pour tous. La Chine explore ainsi « l’autre face de la lune », dans une approche technique, et symbolique – mais ça ne résout pas tout !

Les choix du pouvoir ont ainsi mené à une réduction de la population des campagnes, à une urbanisation rapide, couplée à une industrialisation rapide elle aussi, et à un vieillissement sans égal de la population. La croissance s’est longtemps faite par le nombre, les bas salaires et les marchés extérieurs. Mais les derniers projets montrent qu’un changement majeur est en cours (« programme 2025 » et « B&R Initiative ») pour monter en gamme et essayer d’étendre et de solidifier de nouveaux marchés extérieurs. La Chine est en train de bien comprendre que sa croissance forte avec et grâce aux États-Unis ne peut durer, d’abord parce que les USA changent avec Trump et surtout parce que la crise de 2008 montre leur fragilité. Une Chine qui vieillit très vite sans avoir la productivité qu’il faut, dans un monde où le débouché américain se tarit, c’est bien la preuve des limites de la stratégie antérieure (et remarquable) de rattrapage, côtés offre et demande.

La Chine est donc en train de réagir, mais ce n’est pas facile. La crise financière de 2008 lui a surtout montré les fragilités financières de son client, qu’elle finance : un effet miroir. Le forcing de Trump lui montre maintenant qu’il faut aller plus vite, et ailleurs. Ce qui accentue, aussi, ses limites, mais ne peut faire passer sous silence l’avantage d’un marché interne énorme et d’une économie « illibérale ». Elle peut endurer le ralentissement et son épargne interne est immense.

Quelles sont les faiblesses structurelles chinoises qui pourraient s’avérer être des freins à un retournement de tendance, notamment sur les questions de technologie et de productivité ?

Les raisons sont multiples pour expliquer les difficultés chinoises : importance du secteur public et de dépenses immobilières pour « créer » de l’emploi, au risque de « créer » aussi des villes et appartements vides. On parle beaucoup de l’endettement chinois, pas seulement celui de l’état mais aussi des régions et des municipalités (peu ou mal comptabilisé), plus des ménages et des entreprises publiques. Nul ne sait exactement l’importance des crédits compromis et donc du risque financier du freinage actuel, plus des réactions politiques de faire plus de dépenses publiques et de soutenir le crédit ! Au fond, il y a un risque financier majeur derrière ce ralentissement, plus celui des politiques monétaires destiné à le contrer.

Dans ce contexte, poursuivre les avancées technologiques chinoises est décisif, avec le financement et la recherche qui vont avec. Il ne s’agit pas seulement, pour la Chine, de développer son marché intérieur, mais aussi de le consolider, par la gestion de l’épargne (financement des retraites) et par des alliances technologiques, notamment en Europe. Mais c’est risqué.

Que peut faire le régime pour permettre un véritable changement en ce sens ? 

Trouver des alliés ! C’est un peu le sens de mon livre. La Chine a plusieurs fers au feu pour avancer dans plusieurs pays (on parle plus de cent) avec des projets matériels (infrastructures) et immatériels (recherche, brevets, normes), et les financements qui vont avec (on parle de 1 000 milliards de dollars). Mais les chantiers sont immenses, et partagés, et « partageables », si l’on pense à l’agriculture de qualité, à la lutte contre la pollution, au recyclage des déchets, aux énergies renouvelables, au traitement des sols et de l’eau…

L’extension par « les routes de la soie » ne peut suffire, si elle est seulement matérielle et moins encore non ou peu coopérative. Nombre d’experts américains pensent qu’une Chine illibérale n’y parviendra pas. C’est trop politique : c’est oublier que les économies illibérales obéissent, même si ceci a des limites et des effets pervers, et c’est oublier que la Chine a plus de capacités d’ingénieurs et de brevets que les États-Unis, bien plus d’épargne et une forte résilience.

Bref, les alliances sur des projets (et sans être naïfs) peuvent aider à permettre le changement chinois et offrir aussi des débouchés à nos savoirs et expertises. Sans parler ici guerre des étoiles, cybersécurité ou chips, de multiples possibilités existent. Bien sûr, ceci est stratégique et politique, mais la politique américaine qui consiste à mettre en risque financier la deuxième puissance du monde, avec l’idée de déstabiliser politiquement peut-être, l’est aussi. 

Bref la Chine ralentit, le monde aussi. A continuer ainsi sans échanges ni coopération, le multilatéralisme aura vécu, le libéralisme européen peut-être aussi. Il faut savoir ce que l’on veut.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Chine
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de de la tête de Renault en quelques heures

04.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

07.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

01.

L'inspecteur Barnaby est-il raciste ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

04.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

05.

Arabie saoudite : ces rumeurs sur une possible destitution de MBS

06.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

01.

Cette dénonciation frénétique de l’islamophobie qui masque si souvent un islamo-mépris qui s’ignore

02.

Savez-vous qu'Éric Zemmour, Élisabeth Lévy, Natacha Polony et Jean-Pierre Chevènement sont antisémites ? Sans doute pas, mais Jacques Attali, lui, le sait !

03.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

04.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

05.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

06.

Débat sur l’immigration : le gouffre d’une société moralement désarmée

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires