En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
© Sebastien SALOM-GOMIS / AFP
Police partout, justice nulle part…
Le triste bilan des consignes de Castaner : des dizaines de mâchoires fracassées et d'éborgnés
Publié le 19 janvier 2019
Pourquoi n'en parle-t-on pas ? Par pudeur peut-être ?
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pourquoi n'en parle-t-on pas ? Par pudeur peut-être ?

Les violences – incontestables – des Gilets jaunes sont connues de tous. Les caméras des télévisions se sont attardées, en le répétant jour après jour, sur un abruti boxant violemment un policier sur le Pont des Arts. On a vu aussi des images, elles aussi repassées en boucle, d'un CRS lynché à l'Arc de Triomphe. Et des millions de Français, rivés à leurs écrans, ont assisté au spectacle sordide de CRS violemment agressés par des voyous dans le quartier de l'Opéra.

Bizarrement, les caméras, manifestement très occupées ailleurs, n'ont pas montré certaines actions des forces de l'ordre. Pas d'images donc le silence ! Dans le domaine sportif, il y a le football, le volleyball, le basketball, le handball. Dans le domaine policier, il y a un autre genre de sport : le flashball. C'est une arme destinée à faire mal. Pas trop mal quand même : car il est demandé à ses utilisateurs de ne jamais viser la tête. Hélas, ils ont été nombreux, très nombreux, à s'affranchir de cette règle

L'organisme "Désarmons" a recensé une centaine de blessés graves suite à des tirs de flashball. Certain estiment que cette association est de parti pris. Peut-être, peut-être pas... C'est pourquoi France Info, une radio peu suspecte de macronophobie, a enquêté en détail. La presse locale a été épluchée, les photos analysée, et un nom a été mis sur chaque visage. Les hématomes, même les plus importants, n'ont pas été comptabilisés. Résultat de l'enquête : 40 blessés graves, dont 9 mineurs, 12 personnes éborgnées. Un œil en moins, ce n'est pas ça qui va empêcher Castaner de dormir.

Pour en parler, le ministre de l'Intérieur n'a eu que quelques mots indignes : "Il ne faut pas croire qu'il y a d'un côté des manifestants gentils et de l'autre des policiers méchants".  Les photos de éborgnés, les joues perforées, les mâchoires fracassées ont été vues et relayées des centaines de milliers de fois sur les sites où vont les Gilets jaunes. Ces derniers seront pour longtemps envahis par la haine. Mais c'est Castaner qui l'aura semée. 

PS : David Dufresne, un journaliste indépendant, a mené une rigoureuse et remarquable enquête sur la question : il est arrivé au chiffre d'une centaine de blessés graves.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
gilets jaunes, violences
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Il faut détruire Jean-Luc Mélenchon et le secret de l’instruction avec…
03.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
04.
Laeticia Hallyday s'ennuie à L.A; Johnny Depp craque pour la fille d'un vieux pote; Dany Boon veut que vous sachiez qu'il est amoureux (pour vous faire oublier ses impôts); Nicolas S. & Carla B. qu'ils étaient à Venise pour leur anniversaire de mariage
05.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
06.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
03.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
55% des Français continuent à soutenir les Gilets jaunes : pourquoi s’imaginer que la fin de la crise est en vue est un fantasme dangereux
06.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
spiritucorsu
- 20/01/2019 - 18:32
Le pouvoir tombe le masque
Le pouvoir tombe le masque,le monarque et ses sbires n'hésitent plus quant aux moyens à employer pour dissuader les opposants,fussent-ils dignes de la stasi ou de la securitata.En effet tout est bon,intimidations psychologiques(arrestation de masse sous n(importe quel prétexte,avec des juges à la botte du pouvoir qui sanctionnent sur ordre.)des brutalités policières inouies(passage à tabac des manifestants)et enfin blessures physiques criminelles préméditées des manifestant(tir de flash ball à bout portant ou en tir tendu,ne manquent pour compléter le tableau que les camps d'internement ou les pelotons d'exécution;en core un dernier effort et le monarque,son fidèle rantanplan et toute sa clique auront rejoints les plus grands criminels de la planète ;a moins qu'écoeurés,excédés et révoltés,les Français ne mettent un terme à cette folie meurtrière et ne demandent enfin des comptes à tous ces tristes sires.
cloette
- 20/01/2019 - 15:31
Castaner a semé
.Mais qui sème le vent, récolte la tempête ....
zen-gzr-28
- 19/01/2019 - 20:49
La vidéo concernant David Dufresne
est visible sur youtube. A voir également sur youtube "Gilets jaunes : un policier met en cause le gouvernement". Vidéo visible depuis le 17 janvier courant. Alexandre LANGLOIS, le policier en question a reçu une convocation à un Conseil de Discipline qui doit se tenir le 14 février 2019 à la préfecture de police.