En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
© Sebastien SALOM-GOMIS / AFP
Police partout, justice nulle part…
Le triste bilan des consignes de Castaner : des dizaines de mâchoires fracassées et d'éborgnés
Publié le 19 janvier 2019
Pourquoi n'en parle-t-on pas ? Par pudeur peut-être ?
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pourquoi n'en parle-t-on pas ? Par pudeur peut-être ?

Les violences – incontestables – des Gilets jaunes sont connues de tous. Les caméras des télévisions se sont attardées, en le répétant jour après jour, sur un abruti boxant violemment un policier sur le Pont des Arts. On a vu aussi des images, elles aussi repassées en boucle, d'un CRS lynché à l'Arc de Triomphe. Et des millions de Français, rivés à leurs écrans, ont assisté au spectacle sordide de CRS violemment agressés par des voyous dans le quartier de l'Opéra.

Bizarrement, les caméras, manifestement très occupées ailleurs, n'ont pas montré certaines actions des forces de l'ordre. Pas d'images donc le silence ! Dans le domaine sportif, il y a le football, le volleyball, le basketball, le handball. Dans le domaine policier, il y a un autre genre de sport : le flashball. C'est une arme destinée à faire mal. Pas trop mal quand même : car il est demandé à ses utilisateurs de ne jamais viser la tête. Hélas, ils ont été nombreux, très nombreux, à s'affranchir de cette règle

L'organisme "Désarmons" a recensé une centaine de blessés graves suite à des tirs de flashball. Certain estiment que cette association est de parti pris. Peut-être, peut-être pas... C'est pourquoi France Info, une radio peu suspecte de macronophobie, a enquêté en détail. La presse locale a été épluchée, les photos analysée, et un nom a été mis sur chaque visage. Les hématomes, même les plus importants, n'ont pas été comptabilisés. Résultat de l'enquête : 40 blessés graves, dont 9 mineurs, 12 personnes éborgnées. Un œil en moins, ce n'est pas ça qui va empêcher Castaner de dormir.

Pour en parler, le ministre de l'Intérieur n'a eu que quelques mots indignes : "Il ne faut pas croire qu'il y a d'un côté des manifestants gentils et de l'autre des policiers méchants".  Les photos de éborgnés, les joues perforées, les mâchoires fracassées ont été vues et relayées des centaines de milliers de fois sur les sites où vont les Gilets jaunes. Ces derniers seront pour longtemps envahis par la haine. Mais c'est Castaner qui l'aura semée. 

PS : David Dufresne, un journaliste indépendant, a mené une rigoureuse et remarquable enquête sur la question : il est arrivé au chiffre d'une centaine de blessés graves.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
gilets jaunes, violences
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Grand débat : ce vent de bêtise qui siffle sur nos têtes
02.
Prime exceptionnelle de fin d’année : comment Emmanuel à Macron a (nettement) privilégié son électorat sans le vouloir
03.
La France, cette île perdue au milieu des océans ? Tout ce que révèle (aussi) ce dont Emmanuel Macron n’a PAS parlé
04.
Nous avons déjà obtenu de bons résultats : le vrai/ faux des déclarations d’Emmanuel Macron sur sa politique économique
05.
Cash investigation : poursuivi par Elise Lucet, un patron s'enfuit en courant
06.
Emmanuel Macron : la conférence de presse dont on se souviendra parce qu’il... n’y avait rien de particulier à en retenir
07.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
03.
La Belle au bois dormant est un "conte sexiste" : supprimé dans certaines écoles!
04.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
05.
Et rien ne se passa comme prévu (par les progressistes)... : 2019 ou l’effondrement des promesses du monde de 1968
06.
De #GaspardGlanz au passé de Nathalie Loiseau, ces clashs qui soulignent la mentalité de guerre civile qui gagne les esprits français
01.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
04.
Etudiante, Nathalie Loiseau s'est présentée sur une liste d'extrême droite
05.
Brûler l’ENA ? Pour la reconstruire plus belle encore?
06.
Névroses nationales : et la France de demain, vous la voulez à l’identique ou conscientisée ?
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
spiritucorsu
- 20/01/2019 - 18:32
Le pouvoir tombe le masque
Le pouvoir tombe le masque,le monarque et ses sbires n'hésitent plus quant aux moyens à employer pour dissuader les opposants,fussent-ils dignes de la stasi ou de la securitata.En effet tout est bon,intimidations psychologiques(arrestation de masse sous n(importe quel prétexte,avec des juges à la botte du pouvoir qui sanctionnent sur ordre.)des brutalités policières inouies(passage à tabac des manifestants)et enfin blessures physiques criminelles préméditées des manifestant(tir de flash ball à bout portant ou en tir tendu,ne manquent pour compléter le tableau que les camps d'internement ou les pelotons d'exécution;en core un dernier effort et le monarque,son fidèle rantanplan et toute sa clique auront rejoints les plus grands criminels de la planète ;a moins qu'écoeurés,excédés et révoltés,les Français ne mettent un terme à cette folie meurtrière et ne demandent enfin des comptes à tous ces tristes sires.
cloette
- 20/01/2019 - 15:31
Castaner a semé
.Mais qui sème le vent, récolte la tempête ....
zen-gzr-28
- 19/01/2019 - 20:49
La vidéo concernant David Dufresne
est visible sur youtube. A voir également sur youtube "Gilets jaunes : un policier met en cause le gouvernement". Vidéo visible depuis le 17 janvier courant. Alexandre LANGLOIS, le policier en question a reçu une convocation à un Conseil de Discipline qui doit se tenir le 14 février 2019 à la préfecture de police.