En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
ça vient d'être publié
light > High-tech
Générosité en cette période difficile
Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, donne 1 milliard de dollars pour lutter contre le coronavirus
il y a 1 heure 14 min
light > Culture
Tristesse pour les fans
Coronavirus : l'édition 2020 du festival Hellfest de musique metal, organisé à Clisson, est annulée
il y a 2 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un automne de Flaubert" d'Alexandre Postel : Flaubert se libère du démon de la mélancolie. Un roman captivant

il y a 3 heures 32 min
pépites > France
Joies du confinement en province
Selon l’Insee, un Parisien sur dix a quitté Paris depuis le début du confinement
il y a 4 heures 23 min
pépites > Economie
Nouveau record
Coronavirus : 6,3 millions de salariés sont au chômage partiel en France
il y a 7 heures 1 min
light > Science
Quasar
Event Horizon Telescope : des scientifiques capturent l'image d'un trou noir émettant des jets à haute énergie
il y a 9 heures 8 min
pépites > France
Soulager les services de réanimation
Le Conseil scientifique se prononce pour la prolongation du confinement
il y a 10 heures 58 min
décryptage > Santé
Le mal français

Ces raisons qui empêchent le secteur public français de gérer son argent efficacement

il y a 12 heures 9 min
décryptage > Economie
Production relocalisée

Ces faillites qui détermineront bien plus le monde de demain que tous les Grenelle sur un nouvel avenir...

il y a 13 heures 13 min
décryptage > Environnement
Quel cinéma

Parlementaires à la dérive : leur film s’appelle "Le jour d’après" et c’est un navet !

il y a 13 heures 50 min
light > Justice
Star des 12 Coups de midi
Christian Quesada a été condamné à trois ans de prison ferme pour pédopornographie
il y a 1 heure 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oldyssey, un tour du monde de la vieillesse" de Julia Mourri et Clément Boxebeld : pour déconstruire beaucoup d'idées reçues sur "les vieux" !

il y a 3 heures 7 min
pépites > Politique
Président de la République
Coronavirus : l’Elysée annonce que le confinement sera "prolongé" au-delà du 15 avril
il y a 3 heures 53 min
pépites > International
Boulevard pour Joe Biden ?
Démocrates : Bernie Sanders arrête sa campagne et renonce à la course pour la présidentielle américaine
il y a 6 heures 35 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : l’assaillant a été mis en examen pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 7 heures 25 min
pépites > Europe
Action entravée
Covid-19 : Mauro Ferrari, le président du Conseil européen de la recherche (CER), démissionne
il y a 10 heures 4 min
pépite vidéo > Santé
Mental d'acier
Les conseils de l’aventurier Mike Horn pour surmonter le confinement
il y a 11 heures 31 min
décryptage > Santé
Comparaisons

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

il y a 12 heures 31 min
décryptage > Santé
La bêtise aussi est pandémique

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

il y a 13 heures 25 min
décryptage > Société
Petite réflexion de confinement

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

il y a 14 heures 45 min
© Thomas SAMSON / AFP
© Thomas SAMSON / AFP
Astroturfing

Robots payeurs : mais que s’est-il vraiment passé sur la cagnotte de soutien aux policiers ?

Publié le 12 janvier 2019
44% des donateurs de la cagnotte Leetchi, mise en place pour contrer celle appelant à aider financièrement le boxeur poursuivi pour avoir attaqué des policiers dans le cadre d'une manifestation des gilets jaunes, ont donné plusieurs fois.
Fabrice Epelboin est enseignant à Sciences Po et cofondateur de Yogosha, une startup à la croisée de la sécurité informatique et de l'économie collaborative.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Fabrice Epelboin
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Fabrice Epelboin est enseignant à Sciences Po et cofondateur de Yogosha, une startup à la croisée de la sécurité informatique et de l'économie collaborative.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
44% des donateurs de la cagnotte Leetchi, mise en place pour contrer celle appelant à aider financièrement le boxeur poursuivi pour avoir attaqué des policiers dans le cadre d'une manifestation des gilets jaunes, ont donné plusieurs fois.

Atlantico : 44% des donateurs de la cagnotte Leetchi, mise en place pour contrer celle appelant à aider financièrement le boxeur poursuivi pour avoir attaqué des policiers dans le cadre d'une manifestation des gilets jaunes, ont donné plusieurs fois. En quoi cette récurrence est-elle surprenante ?

Fabrice Epelboin : Cette récurrence est surprenante parce que dans ce type de cagnotte il est peu courant de voir des gens donner plusieurs en fois en l'espace de 48h. L'explication de Leetchi est que leur site avait des problèmes et que donc les donateurs s'y prenaient à plusieurs fois pour faire des dons. Il est difficile de se prononcer sur la véracité de cette explication mais ce qui est clair, c'est qu'elle survient au milieu d'une séquence de communication cataclysmique. Ils ont fermé la cagnotte du boxeur sans donner de réelles explications et dans un contexte où l'un des principaux actionnaires du site est l'une des grandes banques françaises (le Crédit Mutuel), il n'y a pas besoin d'être complotiste pour imaginer des connexions avec le pouvoir.

Leetchi est à l'origine de cette communication catastrophique. Moralement, on peut tout à fait réprouver la première cagnotte mais d'un point de vue légal, c'est assez arbitraire. La seconde cagnotte est la cible de nombreuses critiques et peut avoir été victime de bidonnage. C'est donc le contexte qui est problématique. Si la cagnotte du boxeur était restée en place, il y aurait eu un concours de « qui a la plus grosse » et on aurait eu le résultat. Là, la compétition est biaisée. Il n'y a donc pas de sérénité et de confiance prévue.

L'étude du Cévipof parue vendredi souligne ce manque de confiance envers les institutions. Dans le meilleur des cas, nous avons à peine 25% des Français qui ont encore confiance dans la présidence ou le Parlement.

Quelles sont les possibilités que cette cagnotte soit "bidonnée" ?

Selon les dernières études du MIT, la moitié du trafic internet est « faux ». Il y a une multitude de faux avec une multitude d'objectifs différents. Une grosse partie de ces faux sont des robots qui truquent par exemple les revenus publicitaires des sites, comme les médias. Il y a également certains bots qui vont cliquer artificiellement sur des articles de presse. Soit parce que certains vont « acheter » de l'audience pour se mettre en avant, soit parce qu'il y a une volonté de piloter la ligne éditoriale des médias. Si vous gonflez l'audience de certains articles plus que d'autres, vous pouvez inciter certains médias à traiter d'un sujet plutôt que d'un autre les jours suivants. En ciblant certains sujets et en les rendant artificiellement populaires, vous pouvez au bout d'un moment influencer de façon majeure la ligne éditoriale d'un magazine. Les services anglais se sont fait avoir au moment de l'affaire Snowden à utiliser ce type d'outils très simples à utiliser.

Le faux est donc quelque chose d’extrêmement courant sur Internet. C'était il y encore peu de temps qualifié de complotisme mais depuis l'affaire Cambridge Analytica, c'est devenu admis. Seulement à force d'avoir rejeté cette menace auparavant, on a perdu un temps phénoménal dans la lutte contre ce problème, la responsabilité est collective. La presse notamment a particulièrement critiqué ceux comme moi qui tentaient d'alerter et traitait tout ça de conspirationnisne.

Désormais, on en est là. La majorité d'Internet est dominé par le fake, l'élection de Donald Trump s'est basée sur du fake, le vote du Brexit et Boslonaro également. La démocratie est réellement menacée par ce problème.

On peut tout truquer sur Internet. Ensuite truquer une cagnotte, si c'est le cas, c'est à ma connaissance une première mondiale. Mais on se rend désormais compte de l'immensité de la tromperie sur Internet qui est bien supérieure à celle de la propagande qu'on rencontrait auparavant. C'est désormais ce que j'appelle de la « propagande algorithmique » qui consiste à cibler et à délivrer un discours spécifique à chacun.

On a aucune preuve que ça a été truqué, mais nous avons des signes extérieurs qui peuvent laisser penser qu'il y a eu un vrai problème. Leetchi le justifie par un problème technique mais il faut les croire sur parole et qui va croire une banque sur parole actuellement ? Les banques sont juste au-dessus des politiques dans l'indice de confiance... Mais l'on peut malgré tout être certain que ça n'est pas le fait de Leetchi directement. S'il y a eu trucage, Leetchi est une victime. S'ils en avaient été complices, ça aurait été fait de manière beaucoup plus discrète et efficace.

Pour avoir la certitude du trucage, il faudrait un audit indépendant, chose que Leetchi ne voudra jamais, ils ont autre chose à faire. On risque donc de ne jamais avoir le fin mot de l'histoire.  

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
TPV
- 12/01/2019 - 17:35
Enflures de bourgeois "progressistes"
La racaille 68arde a peur et fait n'importe quoi face à la colère de la nation en jaune, y compris se payer des panoplies de CRS.
DESVESSIESPOURDESLANTERNES
- 12/01/2019 - 14:59
Des branquigols reacts
émanations de cette république à démocratie limitée, et ils ont été longtemps aux commandes !!