En direct
Best of
Best Of
En direct
© LIONEL BONAVENTURE / AFP
Tous contre Netflix
La discrète mais terrible bataille à laquelle se livrent les grandes entreprises pour leurs services de vidéo par abonnement
Publié le 11 janvier 2019
En 2019 Disney-Fox, AT&T, Apple, mais aussi TF1, France Télévisions, M6 ou Canal+ se préparent à lancer des services qui doivent concurrencer Netflix.
Jérôme Durel est journaliste pour le site spécialisé CNETFrance.fr. Après des études de droit et une licence de journalisme, il décide de se spécialiser dans l'univers des nouvelles technologies, un domaine auquel il s'est toujours intéressé.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Durel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Durel est journaliste pour le site spécialisé CNETFrance.fr. Après des études de droit et une licence de journalisme, il décide de se spécialiser dans l'univers des nouvelles technologies, un domaine auquel il s'est toujours intéressé.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En 2019 Disney-Fox, AT&T, Apple, mais aussi TF1, France Télévisions, M6 ou Canal+ se préparent à lancer des services qui doivent concurrencer Netflix.

Atlantico : Au sein du marché de la vidéo par abonnement que représentent les principaux concurrents de Netflix (Amazon Prime, Rakuten…) ? Quelle est la part détenue par Netflix ? 

Jérôme Durel : Avant de comparer, il faut bien distinguer la Vidéo à la Demande (VàD en VF ou VoD en anglais) et à la vidéo à la Demande par Abonnement (VàD ou SVoD). La première consiste en un paiement à l'acte 4,99 euros pour "louer" un film pendant 24h. C'est le modèle par exemple d'Apple avec iTunes (pour l'instant) et ce que l'on trouve également chez la plupart des fournisseurs d'accès comme Orange. La seconde, comme son nom l'indique, sous-entend un paiement mensuel pour accéder un catalogue de films ou série de manière illimité. C'est le modèle Netflix ou Amazon Prime. 

Ainsi, Netflix n'est pas véritablement un concurrent de Rakuten ou d'Apple à l'heure actuelle. Amazon Prime Video vient en revanche en confrontation directe. Et à eux deux ils se partagent la grande majorité du marché de la SVoD. Difficile toutefois de trouver des chiffres sur les parts de marché de chacun puisque les différents acteurs se refusent à communiquer officiellement sur leurs nombres d'abonnés. 

Le dernier pointage le plus fiable a été fait par Libération en avril 2018 qui comptait presque 3,5 millions d'abonnés chez Netflix. Cela représentait selon la directrice du CNC Frédérique Berdin, citée par France 24, 70 % de parts de marché en mai 2018. Aujourd'hui, sachant que le service continue à croître, on peut légitimement penser qu'il possède environ 4 millions de clients. Ses parts de marché ont toutefois pu légèrement diminuer, Amazon Prime Video ayant connu une forte croissance l'année dernière. 

Comparer le nombre d'abonnés des deux services est toutefois trompeur, car l'offre Prime Video est incluse dans l'abonnement Amazon Prime permettant de se faire livrer en 24h, ces derniers clients sont donc mécaniquement ceux de Prime Video  L'indicateur idéal serait donc de comparer le temps moyen passé par abonné, mais aucun chiffre fiable n'est disponible à ce jour. 

Par rapport à ce que propose déjà Netflix et les concurrents déjà en place que doivent proposer les prochains arrivants sur le marché pour se différencier et bousculer le quasi-monopole actuel ?  

C'est sur le contenu original que se fera la différence, c'est aujourd'hui le critère déterminant du choix du service. C'est la raison pour laquelle Netflix et Amazon investissent massivement dans les productions maison et s'offrent de grands réalisateurs et des têtes d'affiche. Le prochain gros acteur à entrer dans la danse sera Apple qui devrait lancer son offre en 2019 prochaine. La firme s'est notamment offerte les services de Damien Chazelle (La La Land, First Man) et de M. Night Shyamalan (Incassable, Signes). 

Pour ce qui est de Salto, le projet d'offre conjointe de TF1, M6 et France TV. Des exclusivités seront également de la partie, mais on en sait pas grand chose d'elles. Salto pourra compter en tout ças sur ce certains contenus tels que Plus Belle La Vie ou 10%. De manière plus générale, les productions financées par les chaînes seront proposées. Disney pourra s'appuyer sur de très gros blockbusters comme Star Wars ou les films de Marvel Studios.

Si le contenu restera déterminant, Apple aura toutefois l'avantage d'avoir une base de client très importante utilisant déjà son matériel. Comme lors du lancement d'Apple Music (Musique par abonnement type Spotify ou Deezer) cela devrait fortement aider pour le lancement. 

Quelles seront les conséquences de l'arrivée de ces nouveaux concurrents sur les prix ? Sur l'offre des différents catalogues déjà en place ?  

Sur le prix, à moins qu'Apple ne se décide à rogner sur ses marges - ce qu'elle n'a pas pour habitude de faire - Il risque d'y avoir peu d'impact. Au contraire même, la tendance étant plutôt à la hausse pour justement pouvoir financer les superproductions évoquées plus haut. 

Pour ce qui est du catalogue. Si une société de production tierce a accordé des droits à Netflix, elle fera probablement pour Apple ou Disney. En revanche, la question se pose pour les films produits par des Disney ou France Télévision aujourd'hui disponible sur Netflix (certains Marvel, ou "10%" par exemple). Sans connaître les contrats de licence difficile de prédire l'avenir avec certitude, mais il est probable que ces contenus disparaissent lors de la renégociation des licences. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
05.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
06.
Emploi record et hausse des salaires au Royaume-Uni... Mais que se passe-t-il à 9 jours du Brexit ?
07.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
04.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
05.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
06.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
03.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires