En direct
Best of
Best of du 8 au 14 août
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Charlotte Casiraghi & Dimitri, Laure Manaudou & Jérémy attendent leurs 2èmes enfants, Benjamin Castaldi son 4e; Sean Penn fait un mariage à la Lavoine, Vitaa flambe, Jenifer Lawrence fait des pertes; Bradley Cooper et l’ex de Ben Affleck sont très amis

02.

"Pourquoi les Africains qui se disent victimes du racisme en France ne retournent-ils pas en Afrique ?"

03.

Mais qu’est-ce que les Turcs font dans l’OTAN ? Et s’ils y sont qu’y faisons-nous encore ?

04.

Ces 40% de contaminés asymptomatiques qui pourraient être la clé contre la Covid-19

05.

Ce moustique qui pourrait accroître la dengue, le zika et le chikungunya en France

06.

Comment Facebook et les géants de la Silicon Valley nous manipulent pour que nous leur abandonnions toujours plus de données privées

07.

La haine de l'Occident : des BLM à la Turquie néo-ottomane d'Erdogan, entretien avec Pierre Rehov

01.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

02.

Vaccin contre la Covid-19 : pourquoi les pérégrinations de la recherche russe pourraient se révéler crédibles

03.

"Pourquoi les Africains qui se disent victimes du racisme en France ne retournent-ils pas en Afrique ?"

04.

Du glyphosate concentré utilisé comme arme chimique pour détruire une exploitation bio

05.

Canicule : petite liste des aliments les plus risqués à la consommation quand le thermomètre monte

06.

Le télétravail va-t-il provoquer la fin de l'invulnérabilité des cadres sur le marché mondial du travail ?

01.

Zemmour est « sous-humain » (c'est à dire un sous-homme) ! Et c’est un surhomme qui le dit…

02.

Masques et crise de la masculinité : les ingrédients du cocktail explosif de violences en série

03.

Alerte à la pseudo justice sociale : cette culture de l’excuse qui (co)produit la violence qui nous envahit

04.

"Pourquoi les Africains qui se disent victimes du racisme en France ne retournent-ils pas en Afrique ?"

05.

La dégringolade de la France dans le top 10 des puissances économiques mondiales est-il purement mécanique (lié à notre démographie et au développement des pays sous-développés à forte population) ou le reflet d’un déclin ?

06.

Cancel culture : pourquoi les pires dérives du XXe siècle nous menacent à nouveau

ça vient d'être publié
pépites > Environnement
Mauvaise nouvelle
Réchauffement climatique : la fonte de la calotte glaciaire du Groenland a atteint un point de non-retour
il y a 2 heures 10 min
pépites > International
Menace
Le Pentagone crée une unité d'étude des ovnis (pas forcément extraterrestres)
il y a 3 heures 30 min
pépites > Santé
Au bal masqué ohé ohé
Le Haut conseil de santé publique recommande le port du masque dans tous les lieux clos collectifs
il y a 4 heures 42 min
décryptage > International
Nuances

Trump président impulsif, incendiaire... mais souvent efficace ?

il y a 6 heures 36 min
pépite vidéo > International
Tendresse
Beyrouth : une association réunit les victimes de l'explosion avec leurs animaux de compagnie
il y a 8 heures 3 min
décryptage > Santé
Avec modération

L’abus de yoga serait-il mauvais pour la santé ?

il y a 9 heures 3 min
décryptage > Histoire
Mémoires d'outre-tombe

Série de l'été : les femmes qui ont changé l'Histoire. Aujourd’hui, Charlotte Corday

il y a 9 heures 15 min
décryptage > High-tech
Big Brother

Comment Facebook et les géants de la Silicon Valley nous manipulent pour que nous leur abandonnions toujours plus de données privées

il y a 9 heures 36 min
light > Religion
Contexte particulier
Pèlerinage du 15 août à Lourdes : des milliers de pèlerins sont attendus, le masque sera obligatoire
il y a 22 heures 40 min
pépite vidéo > France
Vive émotion
Retrouvez l’hommage de Jean Castex aux six humanitaires français tués au Niger
il y a 1 jour 56 min
pépites > Europe
Mobilisation
Bélarus : Loukachenko s’est entretenu avec Poutine, le Kremlin assure que les "problèmes en cours" vont être bientôt résolus
il y a 3 heures 2 min
pépite vidéo > Religion
Célébrations
15 août : à Lourdes, une messe de l’Assomption en petit comité
il y a 4 heures 12 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Lectures d'été" : "Là où chantent les écrevisses", une enquête policière envoûtante à lire absolument.

il y a 6 heures 2 min
pépite vidéo > Sport
Historique
Ligue des champions : revivez les 10 (!) buts du match où le Bayern Munich a humilié Barcelone
il y a 7 heures 47 min
décryptage > Santé
Vecteur

Ce moustique qui pourrait accroître la dengue, le zika et le chikungunya en France

il y a 8 heures 27 min
décryptage > Santé
Mode inutile

L’eau de coco : impact positif zéro sur votre santé

il y a 9 heures 8 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Charlotte Casiraghi & Dimitri, Laure Manaudou & Jérémy attendent leurs 2èmes enfants, Benjamin Castaldi son 4e; Sean Penn fait un mariage à la Lavoine, Vitaa flambe, Jenifer Lawrence fait des pertes; Bradley Cooper et l’ex de Ben Affleck sont très amis
il y a 9 heures 28 min
décryptage > International
Bruit de vagues en Méditerranée

Mais qu’est-ce que les Turcs font dans l’OTAN ? Et s’ils y sont qu’y faisons-nous encore ?

il y a 9 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "A crier dans les ruines" d'Alexandra Koszelyk, un roman féerique et gracieux sur Tchernobyl

il y a 23 heures 20 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
La haine de l'Occident : des BLM à la Turquie néo-ottomane d'Erdogan, entretien avec Pierre Rehov
il y a 1 jour 1 heure
© JEFF PACHOUD / AFP
© JEFF PACHOUD / AFP
Procès

Procès Barbarin : cette difficile ligne de crête que doit tenir l'Église pour que justice soit faite sans commettre d'injustice

Publié le 08 janvier 2019
L'archevêque de Lyon, poursuivi pour « non-dénonciation d’agressions sexuelles de mineurs ».
Jean-Baptiste Noé
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Baptiste Noé est docteur en histoire, rédacteur en chef de la revue de géopolitique Conflits.  ...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'archevêque de Lyon, poursuivi pour « non-dénonciation d’agressions sexuelles de mineurs ».

Atlantico : Le procès du cardinal Barbarin pour non-dénonciation d’agressions sexuelles sur mineurs a débuté ce lundi 7 janvier. Il lui est reproché de ne pas avoir signalé les agressions commises sur 70 jeunes scouts, entre 1986 et 1991, par le père Bernard Preynat. Puisque ce dernier n'aurait été mis au courant des agissements du père Preynat qu'en 2002, quelle peut-être la réaction de l'Église vis-à-vis du cardinal Barbarin, pour éviter d'en faire un bouc émissaire ?

Jean-Baptiste Noé : C’est un sujet complexe, car ancien et qui a débuté bien avant l’arrivée de Mgr Barbarin à Lyon, en 2002. En août 2016, la justice a classé l’affaire sans suite, innocentant donc une première fois le cardinal Barbarin. Si celui-ci est innocent, il n’y a aucune raison qu’il soit démis de ses fonctions. Le Pape l’a d’ailleurs soutenu à plusieurs reprises en refusant qu’il démissionne de sa charge d’archevêque de Lyon. Si sa culpabilité était reconnue, il pourrait en aller autrement. 

Mais dans ce type de procès, il semble que la présomption de culpabilité ait remplacé la présomption d’innocence. Ainsi, on a beaucoup plus parlé de la garde à vue de dix heures du cardinal Barbarin et des accusations portées contre lui que du classement sans suite du dossier.

De même, deux prêtres se sont suicidés en 2018 après des dénonciations calomnieuses. Un dans le diocèse de Rouen et un dans celui d’Orléans. L’Église, comme la justice civile, doit chercher à faire condamner les coupables, mais aussi à protéger les innocents : à la fois les enfants victimes d’abus et les prêtres injustement calomniés. En Espagne, par exemple, trois prêtres ont été reconnus innocents après plusieurs années d’enquête et alors que toutes leurs charges sacerdotales leur avaient été retirées. Ces innocents calomniés sont autant de vies brisées.  

Dans ces affaires, la légitime protection des victimes et condamnation des coupables semble parfois passer après la volonté de nuire à des hommes et à l’Église. La justice, pour être juste, a besoin de temps et de silence, non d’anathèmes et de victimisation. 


Jusqu'à présent, de quelle manière l'Église a-t-elle abordé les affaires de ce genre vis-à-vis de ceux qui savaient, mais ont protégé leur hiérarchie ? Le cas du cardinal Barbarin peut-il être différent ?

Les choses ont évolué au cours du temps. C’est Benoît XVI qui a pris le dossier à bras le corps et qui en a fait l’un des axes majeurs de son pontificat. Il a demandé que tous les coupables directs soient jugés et que des peines canoniques puissent être prononcées. Quant aux membres de la hiérarchie qui avaient caché les faits ou tenté de noyer les accusations, ils ont aussi été condamnés, soit en leur demandant de démissionner soit en leur retirant leur charge. 

François a repris les mesures de Benoît XVI en étant très vigilant sur ces dossiers. Mais l’Église a aussi à cœur qu’il n’y ait pas de dénonciations calomnieuses. Certains États, anticléricaux, sont tentés d’instrumentaliser ces affaires pour attaquer l’Église. La protection des victimes n’est alors qu’un prétexte pour se livrer à des attaques ad hominem. Toutes les administrations françaises ne sont pas très transparentes sur la gestion des fonctionnaires commettant des abus sexuels. En 2016, ce sont ainsi 30 professeurs qui ont été radiés de l’Éducation nationale, contre 15 en 2012. 

C’est aussi une époque qui est jugée, celle des années 1970-1980 où, sous couvert de libération sexuelle, beaucoup de comportements délictueux ont été tolérés, et pas seulement au sein de l’Église.     

Au-delà du simple cas du cardinal Barbarin, quel est l'enjeu pour l'Église dans ce dossier ? 

Il est triple. D’abord continuer de juger les coupables et d’aider les victimes. Il faut notamment aider les enfants et leurs familles à se reconstruire, ce qui est long et difficile. Benoit XVI a ainsi rencontré des victimes d’abus à chacun de ses voyages. 

Ensuite, redonner confiance dans l’Église. Après une période de flottement et d’erreurs, c’est aujourd'hui l’institution qui est la plus vigilante sur ces questions et qui lutte avec le plus d’ardeur, alors que ce n’est pas l’institution la plus touchée. La quasi-totalité des cas de pédophilie a lieu au sein des familles, puis dans les écoles ou les clubs sportifs. L’Église, en dépit du scandale énorme et légitime que cela provoque, n’est que très faiblement concernée par les crimes pédophiles. 

Enfin, défendre et renforcer la figure du prêtre. Certains pensent que c’est le célibat sacerdotal qui est la cause de la pédophilie ; ce n’est pas le cas. Les actes pédophiles sont la plupart du temps commis par des hommes mariés ou vivant en couple. La pédophilie interroge toute la société, et pas seulement l’Église. Il est normal de lutter contre ces crimes et ces criminels. Mais d’un côté la société condamne cela, avec raison, et de l’autre il y a une hypersexualisation de la publicité, des médias et des moyens culturels. Or la pédophilie s’insère dans une ambiance générale, ce que l’Église a compris et c’est le message qu’elle essaye de porter. Il ne s’agit pas uniquement de condamner les coupables a posteriori, il faut créer un climat de respect des corps et des personnes pour éviter que de tels actes n’aient lieu. 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
philippe de commynes
- 09/01/2019 - 18:39
Le célibat n'aurait rien à voir ?
"Certains pensent que c’est le célibat sacerdotal qui est la cause de la pédophilie ; ce n’est pas le cas."
Pas un peu trop affirmatif ?
Les victimes sont presque toujours des petits garçons, ce qui veut dire des pédophiles presque toujours homosexuels, si comme pour les orthodoxes ( mais aussi les prêtres catholiques uniates Roumains , Ukrainiens, ou maronites Libanais )il fallait être marié pour être prêtre, combien de cas de pédophilie seraient possibles ?
En plus ça résoudrait la crise des vocations, et tout ce qui va avec : comment s'étonner de la déchristianisation d'une société sans prêtres ? Des paysans, des artisans , informaticiens, etc , pourraient être prêtres en gardant leurs familles et leurs métiers, en ayant le rôles des diacres aujourd'hui, qui sont déja des laïcs :l'église pourrait retrouver des prêtres pour chaque paroisse.
Et cela sans rien remettre en cause de dogme, de la tradition ou de la foi, c'est purement une question disciplinaire.
Et comme le Pape est un monarque absolu dans l'église, si ce soir François le décide, demain les hommes mariés peuvent être ordonnés : pas besoin de concile, d'avis de théologiens, évêques ou je ne sais quoi encore.
Gré
- 08/01/2019 - 20:17
Instrumentalisation
D'après un article récent du Figaro, en France, 4 prêtres sont actuellement en prison pour des faits de pédophilie et 10 autres mis en examen. Cela sur un total de 15.000 prêtres. Même si ces faits sont inexcusables, il faut peut-être rappeler qu'ils sont une exception et pas une règle.