En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

ça vient d'être publié
pépite vidéo > International
Preuve en image
Des navires de guerres vendus par la France impliqués dans le blocus yéménite
il y a 3 heures 45 min
pépites > France
plus de reports possibles
Evacuation d’un millier de migrants à Grande-Synthe
il y a 4 heures 32 min
pépite vidéo > Justice
une énième confrontation
Un CRS frappe violemment un Gilet Jaune
il y a 5 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": "Marcher jusqu'au soir" de Lydie Salvayre

il y a 7 heures 17 min
pépites > Société
PMA pour toutes
Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre
il y a 8 heures 32 min
décryptage > Société
Youpi ?

Vous allez pouvoir décrocher les portraits de Macron : un juge de Lyon vous y autorise

il y a 9 heures 54 min
décryptage > International
Union européenne VS Russie

Politique énergétique : avec Nordstream, c’est l’indépendance de l’Europe qui est en jeu

il y a 10 heures 38 min
décryptage > International
élections législatives

Petits repères pour comprendre les élections en Israël

il y a 12 heures 5 min
décryptage > France
Atlantico-Business

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

il y a 12 heures 39 min
décryptage > International
Spectre de la guerre

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

il y a 13 heures 25 sec
light > Insolite
Du costume à la tenue de cirque
L’ex-conseiller de Donald Trump participe à l’émission Danse avec les Stars
il y a 4 heures 13 min
de la moquerie dans l'air
Justin Trudeau va réenregistrer son hymne en français
il y a 4 heures 48 min
light > Société
nouveau système de don
L'arrondi sur salaire de plus en plus répandu en France
il y a 6 heures 27 min
pépites > Société
La recherche s'affine
La fraude des numéros de sécurité sociale est estimée entre 117 et 139 millions d'euros
il y a 7 heures 25 min
pépite vidéo > Société
démenti
Alexandre Moix se confie sur la violence de son frère Yann dans leur enfance
il y a 9 heures 16 min
décryptage > Europe
documents de yellowhammer

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

il y a 10 heures 18 min
décryptage > Economie
risque de récession ?

Déficits publics : la zone euro souffre-t-elle d’anorexie budgétaire ?

il y a 11 heures 50 min
décryptage > Science
maladies cardiovasculaires

Surmortalité et boissons sucrées : pourquoi l'étude européenne qui rend responsable les édulcorants n’est pas valable

il y a 12 heures 20 min
décryptage > Politique
élections municipales 2020

LREM, cette coalition qui s’ignore

il y a 12 heures 47 min
pépite vidéo > International
Flammes massives
Sites pétroliers attaqués en Arabie Saoudite : la production mondiale de pétrole ralentie
il y a 1 jour 3 heures
© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
© JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP
Progrès

Des scientifiques mettent au point un traitement buvable qui pourrait stopper Alzheimer et même permettre de retrouver la mémoire

Publié le 04 janvier 2019
Une étude menée par des chercheurs de l'université de Yale a donné des résultats surprenants dans la lutte contre la maladie d'Alzheimer.
André Nieoullon est Professeur de Neurosciences à l'Université d'Aix-Marseille, membre de la Society for Neurosciences US et membre de la Société française des Neurosciences dont il a été le Président. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Nieoullon
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
André Nieoullon est Professeur de Neurosciences à l'Université d'Aix-Marseille, membre de la Society for Neurosciences US et membre de la Société française des Neurosciences dont il a été le Président. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étude menée par des chercheurs de l'université de Yale a donné des résultats surprenants dans la lutte contre la maladie d'Alzheimer.

Atlantico : Des scientifiques de l'université de Yale auraient peut-être réalisé une percée dans la quête d'un traitement pour la maladie d'Alzheimer. Un ancien antibiotique, connu sous le nom de "Suprax" ou "cefixime" passé sous forme liquide et testé sur des souris  à qui les chercheurs ont fait développer des maladies équivalentes à l'Alzheimer aurait donné des résultats surprenants jusqu'à reconnecter des synapses et restaurer au moins partiellement la mémoire. Quelles pourraient être les prochaines étapes dans le test de ce traitement ?

André Nieoullon : Il s’agit de fait d’une très belle étude, principalement du domaine de la biologie cellulaire, amenant des données nouvelles qui, à mon sens et au stade actuel de ces travaux, est particulièrement importante pour confirmer un certain nombre d’hypothèses sur les mécanismes neuropathologiques de la maladie, avec sans doute en perspective lointaine une piste thérapeutique et donc un espoir pour les malades et leur famille. Mais les auteurs eux-mêmes sont très prudents dans leurs conclusions et s’en tiennent pour l’essentiel au fait que les composés qu’ils ont identifiés, et qui correspondent à cette classe d’antibiotique connue comme telle, est susceptible d’interférer avec le mécanisme conduisant à la destruction des neurones.

Pour bien comprendre, il faut rappeler que les processus neurodégénératifs dans la maladie d’Alzheimer et les démences associées sont connus pour faire intervenir des protéines particulières, qui ont la capacité de s’agréger dans certaines régions du cerveau, ce que l’on connait comme les fameuses « plaques séniles », et qui accompagnent le processus de dégénérescence des neurones se trouvant à proximité, d’où les troubles cognitifs et notamment les déficits mnésiques associés. Parmi ces protéines, la protéine béta-amyloïde sous forme d’un peptide (A) est considérée comme jouant un rôle clé dans ce processus, même si d’autres protéines sont également concernées. Ce que nous avons appris relativement récemment est que la toxicité neuronale de ce peptide A est possiblement liée à son interaction avec une autre protéine connue par ailleurs depuis de longues années dans d’autres pathologies neurodégénératives, que l’on nomme la protéine-prion (PrP). Ainsi la « liaison » de ces 2 protéines est-elle considérée comme l’une des phases essentielles de la toxicité neuronale de A ; et par conséquent toute action qui viserait à « bloquer » les interactions entre ces protéines aurait pour effet de limiter, voire de stopper, la toxicité du peptide amyloïde.

C’est dans ce contexte que l’étude a visé à rechercher d’abord in vitro sur des cultures de cellules nerveuses s’il se trouvait des composés susceptibles de bloquer cette interaction protéique délétère. Les chercheurs ont testé près de 13.000 (!) molécules et composés et ils ont ainsi montré que certains produits de la famille de cet antibiotique particulier de la classe des céphalosporines, connu pour traiter des infections bactériennes, se trouvait efficace pour bloquer dans ce modèle cellulaire l’interaction entre le peptide A et la protéine PrP, plus ou moins spécifiquement. Dès lors, ils ont poussé leurs investigations à la fois pour caractériser plus avant le composé actif dans ces produits –ce qui pour le moment n’a pas été possible- et aussi pour savoir si, au-delà du blocage de l’interaction protéique, ce produit avait un effet sur les processus dégénératifs. Dans d’autres modèles cellulaires ils montrent que cela est effectivement le cas, en réduisant notamment la fixation de A sur les neurones et en limitant la formation de la protéine PrP. Fort de ces données particulièrement encourageantes les chercheurs ont alors utilisé un modèle animal considéré comme un analogue expérimental de la maladie d’Alzheimer, tout au moins pour certains de ses aspects neuropathologiques et comportementaux, en particulier une forme de déficit mnésique. Chez cette souris « transgénique » sur-exprimant artificiellement les gènes humains de la protéine A associés à ceux d’une autre protéine, la Préséniline, ils ont alors montré que l’administration du produit dans les ventricules cérébraux à l’aide de mini-pompes avait effectivement la capacité de réduire les déficits  comportementaux dans une tâche bien connue de mémoire spatiale, et qu’en plus les stigmates neuronaux de la maladie expérimentale (les lésions des neurones) pouvaient s’en trouver réduits. Enfin, ils montrent que ces effets comportementaux ne sont obtenus que par administration intracérébrale et non par simple administration par injection périphérique du produit.

Dès lors les résultats de cette étude remarquable confortent bien l’idée que l’association entre protéine A et protéine PrP est nécessaire pour induire une forme de dégénérescence neuronale associée à la maladie d’Alzheimer, et que le blocage de cette interaction serait un moyen de limiter l’action toxique de A et, par-là, les déficits comportementaux notamment mnésiques qui en résultent. L’identification d’une nouvelle famille de produits susceptibles de limiter cette interaction est alors d’un intérêt fondamental et ouvre des perspectives pharmacologiques intéressantes, d’autant que ces  composés paraissent pouvoir agir in vivo également, tout au moins dans le modèle animal chez la souris.


Ne faut-il pas toutefois rester prudents quant à une possible "percée significative" compte tenu du nombre d'échecs antérieurs visant à curer cette maladie qui touche des dizaines de millions de personnes à travers la planète ?

Vous avez raison, de ces données expérimentales au traitement de la maladie d’Alzheimer il y a un monde et, comme je l’indiquais plus haut, ces données sont surtout importantes pour mieux comprendre le processus pathologique qui affecte le cerveau des malades. En l’état, comme vous le savez, il n’existe aucun traitement de cette terrible maladie neurodégénérative et les quelques molécules dont nous disposons n’ont pas rendu le service médical attendu et se sont trouvées dé-remboursées il y a de cela quelques mois. Pour autant, le domaine thérapeutique n’est pas abandonné par les laboratoires pharmaceutiques et ce sont toujours plus de cent molécules qui font l’objet aujourd’hui d’essais cliniques, malheureusement encore sans succès avéré en dépit de ces efforts considérables. Dans ce contexte, mettre en évidence de nouvelles « cibles thérapeutiques » potentielle, comme cela est le cas dans cette étude, est absolument fondamental et il est vraisemblable qu’au-delà de cet antibiotique, ce que retiendront surtout les chercheurs est que l’interaction A-protéine PrP est  susceptible de représenter une nouvelle cible majeure pour lutter contre le processus neurodégénératif pathologique. C’est à ce stade ce qu’il faut retenir et imaginer que cette cible va prochainement faire l’objet de nouvelles investigations et possiblement d’essais cliniques qui s’ajouteront à tous ceux déjà en cours.


Si nous sommes encore loin du traitement pour guérir de la maladie d'Alzheimer qu'en est-il de la prévention de la maladie ? 

L’enjeu des recherches sur la maladie d’Alzheimer est clairement de trouver un traitement susceptible de guérir la maladie, dont l’âge est l’un des facteurs de risque principal, dans un contexte de vieillissement encore inégalé des populations. Et l’urgence peut se mesurer en considérant qu’aujourd’hui ce sont près de 44 millions de personnes qui,sur la planète,  souffrent de ce type de démence! C’est énorme et nous n’avons aucune solution. Alors, bien entendu, la prévention reste une cible privilégiée, dans un paradigme que nous nommons « neuro-protection ». Chacun aura connaissance de toutes ces assertions récurrentes et fondamentalement de caractère commercial jouant sur la crédulité de personnes mal informées, et pour l’essentiel dénuées de tout fondement scientifique, qui affirment que la consommation de tel ou tel produit ou solution miracle combat énergiquement la survenue de la maladie. Si les choses étaient aussi simples, cela se saurait ! Pourtant, dans ce domaine il existe de réelles avancées, de caractère très indirect mais objectivement cliniquement intéressant. Un seul exemple : nous savons que les pathologies neurodégénératives et en particulier les démences de types Alzheimer sontsouvent associées à des atteintes vasculaires sévères du cerveau. Dans ce contexte, la prise en charge de ces atteintes vasculaires (lutte contre l’hypertension, l’hypercholestérolémie, voire le diabète, etc.) parait associée à une moindre incidence de la maladie d’Alzheimer. De fait, pour le moment il faut considérer avec sérieux ce type de démarche quelque peu « protectrice » de la maladie mais l’enjeu pour les chercheurs est bien de trouver un traitement curatif qui ne sera possible véritablement que lorsque nous auront compris les causes et les mécanismes de ces atteintes neuronales, ce qui est encore loin d’être le cas. D’où l’intérêt majeur de ces travaux, qui viennent d’être publiés.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un oiseau attaque et tue un cycliste

02.

Manuel Valls danse sur une chanson des Gipsy Kings à son mariage fastueux

03.

Brexit : petit rappel des prédictions apocalyptiques prédites au Royaume-Uni lorsqu’il choisit de garder la Livre sterling plutôt que d’adopter l’Euro

04.

La France continue de créer des emplois industriels alors qu’elle n’ouvre plus d’usine. Bizarre

05.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

06.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

07.

De l’Arabie saoudite à Gaza, le Moyen-Orient est-il au bord de la conflagration généralisée ?

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi nier l’existence du racisme anti-blancs en prouve en fait l’existence

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

03.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

04.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires