En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

05.

Covid-19 : des salariés d’Amazon ont été contaminés en France et un d’entre eux aurait été placé en réanimation

06.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

07.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

01.

Coupe Davis : la France mène 2-1

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

ça vient d'être publié
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économie chinoise ne redémarre pas aussi vite que ce que ses dirigeants affirment. Ou ils ne le savent pas ou ils mentent. Mais pourquoi ?

il y a 16 min 56 sec
décryptage > Santé
Lutte contre le Covid-19

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

il y a 52 min 47 sec
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 30 mars en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 6 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Simples" de Yannick Grannec : XVIe siècle, un drame chez les Bénédictines. Un roman qu’on ne lâche pas

il y a 7 heures 36 min
pépites > Economie
Brétigny-sur-Orge
Covid-19 : des salariés d’Amazon ont été contaminés en France et un d’entre eux aurait été placé en réanimation
il y a 11 heures 2 min
pépites > Santé
Prise de guerre ?
Covid-19 : une commande française de masques aurait été détournée et achetée en liquide par les Etats-Unis en Chine juste avant l'acheminement vers la France
il y a 14 heures 58 min
pépite vidéo > Europe
Courage des Britanniques
Le prince Charles adresse un message de solidarité aux Britanniques face à l’épreuve du coronavirus
il y a 16 heures 6 min
light > High-tech
Bonheur en famille
Confinement : grâce à Google et à la réalité augmentée, il est possible de recréer un véritable zoo à la maison
il y a 17 heures 41 min
pépites > France
Nouveau délai
Coronavirus : Gérald Darmanin précise le calendrier et le décalage de la déclaration d'impôts
il y a 19 heures 3 min
décryptage > Economie
Solidarité nationale

Appel de l’Etat aux dons pour les plus affectés par le Coronavirus : et la France inventa le Fisc fucking

il y a 20 heures 10 min
décryptage > Santé
Risques de rechute

Déconfinement graduel : ce que le gouvernement ne devra vraiment pas louper

il y a 28 min 23 sec
décryptage > Media
L’art de la punchline

Un 31 mars en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 5 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Jules Ferry, La Liberté et la Tradition" de Mona Ozouf : un texte à la fois sobre, efficace et très élégant qui se lit avec un réel plaisir

il y a 7 heures 21 min
Bonheur de cuisiner
Le marché de Rungis a officiellement lancé sa plateforme en ligne pour les particuliers en cette période de confinement
il y a 10 heures 23 min
pépites > Science
IHU Méditerranée Infection
Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique
il y a 11 heures 30 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Sibeth Ndiaye décide de remanier les membres de son cabinet ministériel
il y a 15 heures 35 min
pépites > Terrorisme
Espoir
Sophie Pétronin serait toujours en vie, selon le fils de l'otage française enlevée au Mali
il y a 16 heures 23 min
pépites > France
Printemps et confinement
Covid-19 : Christophe Castaner met en garde les Français qui auraient l’intention de partir en vacances
il y a 18 heures 21 min
pépite vidéo > Société
Ministère de l'Intérieur
Violences conjugales : un numéro d'urgence est dorénavant accessible par un simple SMS
il y a 19 heures 35 min
décryptage > Politique
LR

Aurélien Pradié : "Non, je ne suis pas anti-libéral"

il y a 20 heures 42 min
© FRANCK FIFE / AFP
© FRANCK FIFE / AFP
Chéri, j’ai rétréci la France

Surprise démographique, les deux soldes naturel ET migratoire s’effondrent

Publié le 02 janvier 2019
Selon les traditionnels chiffres de l'INSEE recensant la population légale en France.
Laurent Chalard est géographe-consultant. Membre du think tank European Centre for International Affairs.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant. Membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon les traditionnels chiffres de l'INSEE recensant la population légale en France.

Atlantico : Selon les chiffres publiés par l'INSEE concernant l'année 2016, la baisse relative aux chiffres de la population, en comparaison des prévisions, serait le résultat de la formation d'un déficit migratoire. Comment expliquer ce résultat ?

Laurent Chalard : Comme chaque année, l’Insee vient de publier les données de populations légales de la France au 1° janvier 2019, qui correspondent à la population recensée trois ans auparavant, c’est-à-dire au 1° janvier 2016. La comparaison de ce dernier chiffre avec la population recensée l’année précédente, au 1° janvier 2015, laisse à penser, une fois déduit le solde naturel de l’accroissement total de population constaté, que le solde migratoire « apparent » (l’Insee parle d’apparent pour la bonne raison qu’il n’est pas calculé directement, la France ne tenant pas de statistiques sur les entrées et sorties à caractère permanent du territoire) de la France Métropolitaine serait négatif sur l’année 2015, de l’ordre de 10 000 personnes. Il s’en suit que ce résultat surprenant, dans un contexte de crise migratoire européenne liée à l’afflux des réfugiés syriens cette année-là, interroge grandement. Soit, il est le produit d’un biais statistique lié à la plus ou moins bonne qualité de la nouvelle méthode de recensement de l’Insee, chose pleinement envisageable, soit il est le reflet d’une réalité, qu’il convient d’expliquer, puisqu’il signifierait que les départs se sont fortement accrus, étant donné que les entrées légales, tout du moins pour les étrangers non européens, ont augmenté en 2015 selon les données du Ministère de l’Intérieur concernant les permis de séjour délivrés. En l’absence, pour l’instant, d’autres données détaillées, on pourrait donc en déduire que le déficit migratoire apparent de la France Métropolitaine serait la conséquence d’une accélération des départs de nationaux et/ou d’autres ressortissants de l’Union Européenne dans un contexte de détérioration des conditions sécuritaires et de déprime nationale, hypothèse qui peut être considérée comme crédible, en gardant en tête que « crédibilité » ne signifie pas forcément « véracité ».

Faut-il y voir une tendance structurelle, ou un simple effet conjoncturel ? 

Si l’on considère que le déficit migratoire apparent constaté en 2015 relève d’une réalité et non de biais statistiques, il est trop tôt pour déterminer si nous avons affaire à une tendance structurelle, consécutive d’une perte d’attractivité durable de la France Métropolitaine pour ses concitoyens, ou si cette évolution est liée à un effet conjoncturel, une année terrible sur le plan du terrorisme qui ne semblait que concerner l’hexagone, le rendant momentanément moins attractif, en particulier pour les français les plus aisés, puisque les années suivantes la menace terroriste s’est étendue à l’ensemble du continent européen. En effet, si l’on se base sur les données concernant le nombre de touristes étrangers visitant la France, après un point bas constaté fin 2015, les chiffres sont largement repartis à la hausse ensuite, la France n’étant plus perçue comme une destination spécialement plus dangereuse qu’une autre. Il s’en suit qu’il en a peut-être été de même pour les migrations des français. Après un mouvement de panique en 2015 chez certains, à l’origine d’une hausse des départs vers l’étranger et/ou au report d’un retour dans l’hexagone, les choses sont revenues à la normale, d’autant que l’élection d’Emmanuel Macron a, dans un premier temps (les choses ont changé depuis !), été perçue comme une note d’espoir chez les jeunes diplômés les plus tentés par un exil à l’étranger.

Comment interpréter ce résultat du point de vue des départs ?

Concernant les départs, il convient de rappeler que nous ne disposons d’aucune donnée statistique fiable, aussi bien concernant les départs des nationaux que ceux des étrangers, puisque la France ne dispose pas de registres de population. Il s’en suit que toute analyse faisant l’hypothèse d’une augmentation des départs, en particulier des nationaux, vers l’étranger repose sur des conjectures, dont une primordiale, si le déficit migratoire est réel, il est principalement le produit d’une progression des départs puisque les entrées d’étrangers augmentent. Cette évolution serait logique à l’aune de nos connaissances sur les moteurs des migrations dans le monde. Quand la situation économique, politique ou sécuritaire d’un pays se détériore, mécaniquement, se constate une hausse des départs des nationaux. Par exemple, dans les pays d’Europe du Sud, comme l’Espagne ou l’Italie, la crise économique a entraîné un regain d’émigration des nationaux, en particulier vers l’Allemagne, les années de dépression où le taux de chômage a été le plus élevé. De même, en ex-Yougoslavie, la guerre civile a conduit à une explosion de l’émigration dans les années 1990. Or, 2015 a été en France une très mauvaise année, à l’origine d’une peur de l’avenir exagérée, puisque la situation sécuritaire n’a pas empiré depuis, contrairement à ce qu’annonçaient les experts sur la question, très pessimistes à l’époque.  

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

02.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

03.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

04.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

05.

Covid-19 : des salariés d’Amazon ont été contaminés en France et un d’entre eux aurait été placé en réanimation

06.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

07.

Confinement J15 : tensions en vue sur la distribution et (une partie de) l’alimentaire

01.

Coupe Davis : la France mène 2-1

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

06.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Chloroquine : les doutes qui pèsent sur la rigueur de l’étude du professeur Raoult expliqués par un biostatisticien

03.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

04.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pharamond
- 03/01/2019 - 14:32
Statistiques?
"Nous ne disposons d'aucune statistique fiable aussi bien concernant les départs des nationaux que ceux des étrangers puisque la France ne dispose pas de registres de population". Si l'INSEE ne dispose pas de ces outils statistiques de populations élémentaires c'est manifestement que le pouvoir politique ne l'a pas voulu,et non pas parce que les statisticiens ne sont pas compétents,comme ils n'ont pas voulu de statistiques ethniques au prétexte qu'en 40 elles ont servi à identifier les juifs. Comparez avec les statistiques de population du Census Bureau des USA;il n'y a pas photo. Toujours le flou,le déni de réalité!
zelectron
- 02/01/2019 - 20:05
INSEE
De moins en moins fiable, cet organisme de plus en plus politisé ne nous sert plus à grand chose, pourquoi ne pas procéder à une décimation pour l'exemple ?
lexxis
- 02/01/2019 - 18:56
DES CHIFFRES PUBLICS ÉMINEMMENT DOUTEUX
Finalement, il s'agit tellement de camoufler la réalité de l'immigration, que l'on ne dispose plus d'aucun des chiffres fiables dont on a besoin. On en est réduit à des conjectures qui ne peuvent que légitimement aggraver la méfiance du peuple vis-à-vis des chiffres officiels hypothétiques, aléatoires, bricolés, inexpliqués. Quand on sait que sur le pouvoir d'achat, l'INSEE procède à de telles manipulations que le chiffre officiel n'a plus grand chose à voir avec l'inflation réelle (cf. Philippe Herlin,"POUVOIR D'ACHAT: LE GRAND MENSONGE" Eyrolles éditeur, quand on sait que nos plus hauts fonctionnaires s'adonnent avec délice au faux en budget public, on ne ne peut plus avoir aucune confiance dans des chiffres publics qui se refusent à tout audit externe (et donc privé!) et qui penchent systématiquement du côté du pouvoir qui les paye.