En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

02.

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

03.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

04.

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

05.

La France est-elle menacée par des attaques "non-attribuables" comme en a connues l’Arabie saoudite sur ses champs de pétrole ?

06.

Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales

07.

L’autre gros problème de Jean-Luc Mélenchon

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

03.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

04.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Justice
Japon
Fukushima : trois anciens dirigeants de Tepco ont été acquittés
il y a 9 heures 41 min
pépites > Environnement
Emploi du temps
Ségolène Royal, ambassadrice des pôles, n'aurait pas assisté aux réunions du Conseil de l'Arctique
il y a 10 heures 30 min
light > Justice
Butin important
Les propriétaires du château de Vaux-le-Vicomte ont été séquestrés
il y a 12 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"LECTURES D'ETE": Notre sélection des meilleurs livres des 10 derniers mois, "L'amour est aveugle" de William Boyd

il y a 13 heures 35 min
pépites > Politique
Victoire ?
Procès de Jean-Luc Mélenchon : le renvoi du parquet a été refusé
il y a 14 heures 25 min
décryptage > Sport
LDC

PSG - REAL : 3 - 0 Sans ses stars mais avec un Idrissa Gueye impérial, Paris surclasse le Real de Zidane

il y a 17 heures 12 min
décryptage > Economie
Vie professionnelle

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

il y a 17 heures 46 min
décryptage > France
Riposte

Recrudescence des mites mangeuses de vêtements à cause des fibres naturelles et du lavage à basse température

il y a 18 heures 17 min
décryptage > Politique
Langue de bois s'abstenir

Une étude des universités de Harvard et de Berkeley démontre qu’en politique les propos clivants et politiquement incorrects paient

il y a 18 heures 53 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

il y a 19 heures 32 min
pépites > International
Tunisie
Mort de l'ancien président tunisien Ben Ali
il y a 10 heures 8 min
light > Société
Vocation
Traverser la rue pour trouver un emploi : la nouvelle vie de Jonathan
il y a 11 heures 19 min
pépite vidéo > International
Campagne
"Blackface" : Justin Trudeau présente ses excuses après la diffusion d'une photo polémique
il y a 13 heures 10 min
pépites > Santé
Mesures
Un rapport parlementaire dévoile la prise en charge "catastrophique" des patients en psychiatrie
il y a 13 heures 46 min
décryptage > High-tech
Le monde d’après Snowden

Mémoires de Snowden : mais où en est-on de la surveillance mondiale à l’heure actuelle ?

il y a 16 heures 42 min
décryptage > Santé
Santé

L’imposture psychosomatique comme prétendu diagnostic (de secours) de maladies complexes

il y a 17 heures 22 min
décryptage > Economie
Epargne

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

il y a 18 heures 5 min
décryptage > Politique
Évaporation du domaine de la lutte

L’autre gros problème de Jean-Luc Mélenchon

il y a 18 heures 37 min
décryptage > Défense
La guerre à l’heure des ennemis non identifiés

La France est-elle menacée par des attaques "non-attribuables" comme en a connues l’Arabie saoudite sur ses champs de pétrole ?

il y a 19 heures 9 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales
il y a 19 heures 43 min
© Pixabay
© Pixabay
Parentalité

Place aux “couples platoniques” : ces parents qui décident d’avoir des enfants sans entretenir de relation amoureuse

Publié le 27 décembre 2018
À mesure que les notions traditionnelles de famille sont redéfinies, certaines personnes choisissent d’élever des enfants en tant que partenaires platoniques.
Gérard Neyrand est sociologue, est professeur à l’université de Toulouse), directeur du Centre interdisciplinaire méditerranéen d’études et recherches en sciences sociales (CIMERSS, laboratoire associatif) à Bouc-Bel-Air. Il a publié de nombreux...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Neyrand
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Gérard Neyrand est sociologue, est professeur à l’université de Toulouse), directeur du Centre interdisciplinaire méditerranéen d’études et recherches en sciences sociales (CIMERSS, laboratoire associatif) à Bouc-Bel-Air. Il a publié de nombreux...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
À mesure que les notions traditionnelles de famille sont redéfinies, certaines personnes choisissent d’élever des enfants en tant que partenaires platoniques.

Atlantico : Comment définir la parentalité platonique ?

Gerard Neyrand : Il s'agit d'élever un enfant sans qu'il n'y ait de relation sexuelle entre les parents, que ces parents soient homosexuels ou hétérosexuels. Il y a une dissociation entre sexualité et parentalité qui renvoie à l'évolution sociale qui, depuis la diffusion des moyens modernes de contraceptions, a permis cette dissociation. De plus en plus de pratiques parentales peuvent être mise en œuvre sans qu'il n'y ait de sexualité entre les parents. Cet exemple fait partie de ces pratiques qui se diversifient.

On est dans une logique hyper moderne qui renvoie bien évidemment aux nouveaux modes de comportements amoureux ou parentaux dans les pays occidentaux.

Quels peuvent être les profils qui se tournent vers ce type de parentalité ?

Il est difficile d'établir des profils, car il s'agit d'une pratique qui est émergente et qui concerne assez peu de personnes pour le moment. Mais on voit bien qu'il peut s'agir de personnes qui arrivent à un certain âge et qui, après plusieurs expériences conjugales pas très positives, se disent que se seraient peut-être mieux d'élever un enfant avec quelqu'un qu'on aime bien sans que l’amour sexuel, que certains qualifient de romantique, n'entre en jeu.

Il peut aussi s'agir d'une catégorie de personne qui, plutôt que d'élever un enfant seul (comme le font certaines femmes qui avancent dans l'âge), choisissent un partenaire intéressant qui serait d'accord pour réaliser ce projet sans forcément qu'il n'y ait de sexualité au milieu.

Car la sexualité peut être perturbatrice. C'est quelque chose de complexe qui bien souvent est à l'origine de problème dans le couple, notamment du fait de l’attente d’exclusivité sexuelle…

Est-ce un phénomène qui est amené à prendre de l'ampleur ?

Compte tenu de l’autre dissociation moderne, entre conjugal et parental, et de la fragilisation des couples, la parentalité platonique est amenée à se développer, mais de manière marginale. Elle ne sera jamais une pratique très repandue. La norme de l'éducation par ses parents biologiques vivant en couple reste très dominante. Il est vrai cependant que nous allons de plus en plus vers des modes de fonctionnement de ce type, et bien d’autres. Les enfants commencent à être habitués au fait qu'il y ait des types de parents différents autour d'eux (un copain de classe avec des parents du même sexe par exemple).

Parmi les critiques de cette pratique, le fait que certains s'inquiètent de voir l'enfant grandir sans être témoins de l'amour romantiques entre leurs parents. Comment jugez-vous cette critique ? Est-ce là un facteur déterminant pour la construction de l'enfant selon vous ?

L'amour romantique que vous évoquez renvoie à l'idée de passion. Mais les personnes qui décident d'avoir ce projet ensemble ont forcément un rapport amoureux. Il n'est peut-être pas qualifié de romantique au sens classique, mais il peut s'agir d'un rapport affectif fort. Qui plus est, cette parentalité est peut-être moins susceptible d'être perturbée par la jalousie et les dissensions qui risquent de remettre en question l'éducation de l'enfant.

D'une certaine façon, elle essaie de mettre en place un type de rapport parental plus stable que le rapport traditionnel.

Je ne pense pas que les enfants en ressortent perturbés. L'amour passionnel est caractéristique des premières années de couple. Quand l'enfant arrive -et il arrive de plus en plus tard aujourd'hui- on n'est plus vraiment dans cette logique. La dimension sexuelle peut être toujours présente, mais c'est bien l'amour tendre qui s'en suit qui caractérise le moment de la parentalité. Et cet amour n'est pas si différent de celui qui pourrait exister entre deux personnes qui n'ont pas eu de rapport sexuel pour concevoir l'enfant.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

600 milliards perdus pour cause de mauvais investissements : mais au fait, quels sont les placements intelligents simples à mettre en place ?

02.

Le management vertical a tendance à fatiguer de plus en plus les salariés

03.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

04.

Alerte mondiale : cette déconnexion croissante (et inquiétante) de l’économie réelle et des marchés financiers

05.

La France est-elle menacée par des attaques "non-attribuables" comme en a connues l’Arabie saoudite sur ses champs de pétrole ?

06.

Jerôme Fourquet mesure l'empreinte grandissante de l'Islam sur le quotidien; Valeurs Actuelles tente de mesurer le lien entre fraude sociale et immigration; Chez LR on ne veut pas de primaire ouverte (sauf Retailleau); Chez LREM on redoute les municipales

07.

L’autre gros problème de Jean-Luc Mélenchon

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

03.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

04.

L'Ifop révèle une enquête sur la population musulmane en France

05.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

06.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

01.

Patatras : l’étude phare qui niait l’existence de notre libre arbitre à son tour remise en question

02.

Selon le président la Conférence des Évêques de France, les citoyens "inquiets" du projet de loi bioéthique ont le "devoir" de manifester le 6 octobre

03.

Ces 3 questions pièges de tout débat sur l’immigration en France

04.

Pourquoi LREM pourra difficilement échapper à son destin de “parti bourgeois” quels que soient ses efforts

05.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

06.

Marine Le Pen : retour aux fondamentaux (et au plafond de verre)

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Le gorille
- 11/08/2019 - 01:19
Ils ne sont pas perturbés...
L'horreur ! l'intervenant ose répondre : "Je ne pense pas que les enfants en ressortent perturbés. " A-t-il des enfants lui-même ? Les enfants sont toujours perturbés... même dans les mariages où l'enfant a sa vraie place, dans les mariages où l'amour et la hantise de l'éducation pour lui donner toutes les armes nécessaires dans la vie sont placés au premier plan.
Les erreurs existent. Le caractère de l'enfant est celui d'une personne indépendante. Ce qu'il voit est marqué indélébilement. Alors si au lieu d'une situation aussi normale et digne de l'Homme (l'être humain), on lui met devant les yeux une situation par définition hors de la dignité de l'être humain, et hors d'une démarche conforme à la nature, sous l’œil divin, on ne peut que le perturber. L'article indique des situations hors normes, ce n'est pas pour autant des modèles à suivre.
Le gorille
- 11/08/2019 - 01:11
Le mariage
Qu'est-ce que le mariage ? C'est l'unique question -- et c'est une question de fond -- à laquelle personne ne répond aujourd'hui. Ah ! Si ! Une certaine dame et un certain monsieur, ce dernier n'étant pas marié, l'autre ayant eu, média dixit, une expérience du mariage limitée dans le temps, ont décidé de faire "progresser" l'humanité en officialisant le mariage de deux personnes de même sexe, en matraquant une loi bien célèbre maintenant. Elle est le déni même de la question de fond : le mariage, pour eux n'était qu'un accord, un statut, entre deux personnes et ce devant un officier ministériel. Pour quel objectif ? Va-t'en savoir : la dite loi ne le dit pas ! En pratique la question de fond a été évacuée, et l'enfant avec...
tubixray
- 09/08/2019 - 18:03
théorie voisine
Stipule que la fréquence des rapports sexuels dans un couple diminue très sensiblement à partie du moment ou le nombre d'enfants désiré(s) est atteint.
Nous devrions être nombreux à la vérifier !