En direct
Best of
Best Of
En direct
© Shaukat Ahmed / AFP
La Guerre d'égo
Pourquoi il ne faut pas attendre l’adolescence pour donner à ses enfants une bonne éducation sur leur image corporelle à l’âge de Snapchat ou Instagram
Publié le 17 décembre 2018
Une étude parue sur le site web Mashable parle de l'image qu'ont d'eux même les enfants à l'heure de Snapchat. Elle dresse un bilan inquiétant sur la comparaison permanente avec les autres et le fait que les jeunes ont une image d'eux-même qui est "désaxée"
Eric Delcroix est conférencier et consultant, spécialiste du web 2.0, des réseaux sociaux et de l'identité numérique. Il a notamment participé à l'ouvrage Les réseaux sociaux sont-ils nos amis ?, paru en juin 2012. Il est créateur du site...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Delcroix
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Eric Delcroix est conférencier et consultant, spécialiste du web 2.0, des réseaux sociaux et de l'identité numérique. Il a notamment participé à l'ouvrage Les réseaux sociaux sont-ils nos amis ?, paru en juin 2012. Il est créateur du site...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une étude parue sur le site web Mashable parle de l'image qu'ont d'eux même les enfants à l'heure de Snapchat. Elle dresse un bilan inquiétant sur la comparaison permanente avec les autres et le fait que les jeunes ont une image d'eux-même qui est "désaxée"

Atlantico : A quel point les réseaux sociaux transforment la construction de l'image des enfants ?

Eric Delcroix ; Si je prends la génération Z (entre 95 et 2010) les réseaux sociaux ont une importance capitale pour eux. La présence et les images qu'ils vont mettre dedans sont emprunts de principes : s'ils sont malades, ils ne vont pas se photographier car cela ne reflètera pas une bonne image d'eux. Ils font évidemment très attention à cette apparence qu'ils répandent sur les réseaux sociaux sur fond de concurrence permanente, comprenez "la course au plus beau, à la plus belle".

Toutefois cela va dépendre des âges. Si l'on prend les plus jeunes vers 10/12 ans, ils auront très tendance à faire cette comparaison et cela va s'atténuer avec l'âge. Cependant, ils restent très attentifs à la beauté des photos qu'ils publient, c'est une chose invariable peu importe l'âge.

La génération Z est une génération très orientée "image". Son moyen de communication c'est presque exclusivement de l'image:  Snapchat, Instagram… Ce n'est que de l'image… Et Youtube en était déjà aussi. Donc toutes les images publiées doivent avoir un sens et le poids, l'importance des images va s'accroitre avec la génération qui suivra.

On retrouve la même chose dans le domaine des voyages : une époque beaucoup de gens faisaient des montages photos pour faire croire qu'ils allaient à l'étranger.

Les jeunes, lorsqu'ils voyagent ont toujours cette volonté de montrer "qu'ils y étaient" et vont se prendre en photo devant un monument, non pas par intérêt pour le monument en question mais plus pour se montrer devant. Et pour cela, il suffit parfois de passer en voiture devant, s'y arrêter devient superflu. 

Comment les parents peuvent-ils appréhender l'éducation de leurs enfants sur ce point ?

Il y a une totale incompréhension des générations sur ce point. Ne serait-ce que sur la question de la vie privée : Jean-Marc Manach écrivait il y a 10 ans un livre sur la vie privée des vieux cons / jeunes cons.

La notion de vie privée entre nous et la génération Z est différente. Ils vont publier des images qui pour eux ne paraissent absolument pas problématiques alors que pour nous elles le seront. Les parents doivent imposer des règles et encadrer les pratiques. Il n'est pas ici question d'interdire quoi que ce soit mais d'éducation. 

Jusqu'où cela peut aller dans cette mise en scène de la vie ?

Cela n'a pas de limites mais les gens ne sont pas dupes, ils comprennent que le système est faussé quelque part. Si vous suivez les influenceurs, vous vous rendez compte qu'il y a des vagues, des tendances qui émergent de temps en temps et qui sont de la publicité à peine déguisée. Et les jeunes s'en rendent compte assez rapidement.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
02.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
03.
Rokhaya Diallo va (peut-être) nous quitter pour les Etats-Unis
04.
MBS, le prince héritier saoudien dépossédé d’une partie de ses pouvoirs par le Roi Salman
05.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
06.
Grand débat en péril ? Les trois erreurs politiques que semble s'apprêter à commettre Emmanuel Macron
07.
Electricité : le record de production par les éoliennes battu le 14 mars est un faux espoir
01.
Jean Arcelin : “Une large majorité des 700 000 personnes en Ehpad mangera, pour le reste de sa vie, des repas à 1€”
02.
Soirée arrosée en boîte : Christophe Castaner filmé en train d'embrasser une inconnue
03.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
04.
Et Marine Le Pen éclata de rire…
05.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
06.
Dégoût, colère, envie de révolution… : l’étude exclusive qui révèle la très sombre humeur des Français relativement aux autres Européens
01.
Philippe de Villiers : « Mon livre n’est pas complotiste, c’est la construction européenne qui est ontologiquement conspirationniste »
02.
Grand Débat, la suite : petite géographie des intellectuels français que reçoit Emmanuel Macron ce lundi (ainsi que de ceux qu’il ne reçoit pas)
03.
Révolution, le retour : le scénario d’un vrai dérapage insurrectionnel est-il en train de devenir possible en France ?
04.
Christchurch : de la théorie du Grand Remplacement à ses travaux pratiques
05.
Grève mondiale des élèves pour le climat : 5 éléments pour déterminer s’il faut s’en réjouir ou... s’en inquiéter sérieusement
06.
De Christchurch à Utrecht : quel modèle intellectuel pour penser sereinement le grand bouleversement démographico-ethnique dans les démocraties occidentales ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires