En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Une arme de destruction massive contre l’écriture inclusive : le boycott

03.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

04.

Les conseillères de l’Elysée avaient alerté et dénoncé des comportements misogynes au plus haut sommet de l’Etat en 2018

05.

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

06.

L’enseigne Cultura boycottée par des clients pour son utilisation de l’écriture inclusive

07.

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

01.

Primaire socialiste

01.

Pourquoi le Coronavirus ne repartira plus jamais

02.

Savez-vous pourquoi des centaines de "jeunes" se sont affrontés à Etampes ? Parce qu’ils étaient empêchés d’aller au bled

03.

Marc Lavoine se marie; La fille de Mick Jagger s'éprend du fils de Marc Levy, Blanche Gardin d'une star américaine; Jean Dujardin se saisit des fesses de Nathalie, Baptiste Giabiconi expose les siennes; Charlene de Monaco traverse la Méditerranée à vélo

04.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

05.

Vers une 3ème guerre mondiale ? Pourquoi Xi Jinping pourrait bien commettre la même erreur que le Kaiser en 1914

06.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

01.

Les dangereux arguments employés par les soutiens de la PMA pour toutes

02.

Loi bioéthique : le naufrage moral de l’amendement sur l’interruption médicale de grossesse

03.

Marine Le Pen est bien partie pour devenir présidente des Républicains

04.

Edwy Plenel est en très, très grande forme : il assimile la police d'aujourd'hui à celle de Vichy en 1942 !

05.

La morphologie des dingos, des chiens sauvages d’Australie, a fortement évolué au cours des 80 dernières années, les pesticides seraient en cause notamment

06.

Covid-19 : ce que les bonnes nouvelles en provenance de Suède et d’Italie pourraient nous apprendre pour maîtriser le retour du virus

ça vient d'être publié
pépites > Santé
0.800.06.66.66
Canicule et vague de chaleur : le ministre de la Santé, Olivier Véran, annonce la création d’un numéro vert
il y a 28 min 42 sec
décryptage > Santé
Transport collectif

Train ou avion ? Le point sur les risques d’être contaminé par la Covid-19

il y a 3 heures 19 min
décryptage > Consommation
COCKTAIL & TERROIR

Les idées cocktails originales de l’été : Cognac Tonic, mieux que le Gin, optez pour un cocktail d’été "trendy"

il y a 3 heures 57 min
décryptage > High-tech
Mort de la concurrence ?

Pourquoi nous surfons de moins en moins en dehors de Google

il y a 4 heures 50 min
décryptage > International
"Le Liban n'est pas seul"

Beyrouth : le rêve éveillé de l'Elysée sur l'Orient

il y a 5 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Lectures d'été" : "La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint, l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 16 heures 45 min
pépites > International
Voix de la France
Liban : Emmanuel Macron lance un appel à un "profond changement" auprès de la classe politique
il y a 17 heures 28 min
pépites > Faits divers
Centre-ville du Havre
Fin de la prise d'otages dans une agence bancaire du Havre
il y a 18 heures 55 min
pépites > Politique
#MeToo
Les conseillères de l’Elysée avaient alerté et dénoncé des comportements misogynes au plus haut sommet de l’Etat en 2018
il y a 20 heures 36 min
light > People
Contexte pesant
Michelle Obama confie souffrir d'une "légère dépression"
il y a 21 heures 54 min
pépite vidéo > Santé
Recommandations
Canicule et coronavirus : les bons gestes à adopter
il y a 52 min 37 sec
décryptage > France
Fines lames

La France orange mécanique (complément d’information) : merci de ne pas oublier les couteaux

il y a 3 heures 40 min
décryptage > Consommation
Origines des produits

Relocaliser l’alimentation : une vraie bonne idée ?

il y a 4 heures 24 min
décryptage > Loisirs
"Voyage, voyage"

Ces pays où continuent à partir les Français malgré le Coronavirus

il y a 5 heures 8 min
décryptage > Economie
Relance européenne

L’Euro fort, bonne ou (très) mauvaise nouvelle pour la reprise ? Le match des arguments

il y a 6 heures 1 min
pépite vidéo > Politique
Solidarité avec le peuple libanais
Liban : retrouvez l’intégralité de la conférence de presse d’Emmanuel Macron à Beyrouth
il y a 17 heures 10 min
pépites > Histoire
Mémoire
Japon : commémorations à Hiroshima, 75 ans après la première bombe atomique de l’histoire
il y a 18 heures 19 min
light > Science
Peau robotique
Inspirés par Star Wars, des scientifiques ont créé une peau artificielle révolutionnaire
il y a 19 heures 37 min
pépite vidéo > Politique
Bain de foule
Dans les rues de Beyrouth, Emmanuel Macron a entendu la colère du peuple libanais
il y a 21 heures 20 min
pépites > France
Nouveau drame
Le Mans : un policier a été tué par un chauffard lors d’une intervention
il y a 23 heures 46 min
© Money SHARMA / AFP
© Money SHARMA / AFP
Santé

Pollution de l’air : voilà combien d’années de vie nous perdons rien qu’en respirant

Publié le 14 décembre 2018
Des chercheurs d’une université de Chicago ont estimé qu’en moyenne sur terre, la pollution de l’air coûtait 2.6 années de vie par personnes. Evidemment, les résultats varient en fonction de là où vous vous trouvez.
Thomas Bourdrel
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le docteur Thomas Bourdrel est médecin radiologue. Il est également responsable du collectif Strasbourg Respire.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Des chercheurs d’une université de Chicago ont estimé qu’en moyenne sur terre, la pollution de l’air coûtait 2.6 années de vie par personnes. Evidemment, les résultats varient en fonction de là où vous vous trouvez.

Atlantico : A quel niveau la santé est-elle impactée par la pollution atmosphérique ? Quelles maladies sont des conséquences de cette mauvaise qualité de l'air ?

Thomas Bourdrel : Le principal impact sanitaire de la pollution de l'air s'observe après plusieurs années d'exposition, avec une augmentation nette du risque de maladies cardiovasculaires (infarctus et accident vasculaire cérébraux essentiellement), d'asthme et de cancers principalement du poumon mais également du sang (leucémie de l'enfant). Les particules ultrafines (nanoparticules) issues du trafic routier sont les plus dangereuses en raison de leur petite taille leur permettant d'atteindre la circulation sanguine et de là tous les organes et même le fœtus. Ces particules diesel sont également toxiques en raison de leur composition, en effet, leur surface est recouverte d'hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) cancérigènes et responsables d'effets majeurs sur le coeur (infarctus), le cerveau (Accident vasculaire, maladies neurodégeneratives) et sur la grossesse. Les particules issues du chauffage au fuel ou au bois sont de composition similaire aux particules diesel. Les particules essences contiennent en général moins d'HAP à leur surface qu'une particule diesel et sont donc potentiellement moins dangereuses surtout si l'essence contient de l'éthanol 5% (SP 95) ou 10% (E10). Les particules de freinage contiennent essentiellement des métaux (cuivre et fer) dont la toxicité est moins établie que les particules issues du pot d'échappement diesel, les particules de freinage sont majoritaires dans l'air du métro.  
Parmi les gaz ,les plus dangereux sont les NOx (oxydes d'azote) principalement le NO2 (dioxyde d'azote) toxique pour le système cardiovasculaire et respiratoire

Les chiffres semblent indiquer une certaine amélioration ces dernières années dans les pays occidentaux. Peut-on être aussi catégorique ?

il serait plus juste de dire que la pollution change et que nos indicateurs ne sont plus - depuis longtemps - adaptés. Certains polluants diminuent effectivement tels que le dioxyde de souffre (SO2), mais concernant le plus toxique des gaz, le NO2 (dioxyde d'azote), il ne diminue pas en ville et a même tendance à augmenter en raison des diesels récents (y compris Euro 6) qui émettent de grande quantité de NO2. 
Un diesel émet 6 à 10 fois plus de NO2 qu'un essence. De plus en ville, les systèmes de dépollution du NO2 fonctionnent mal car le moteur ne peut atteindre la température nécessaire. 
Concernant la pollution aux particules, on nous fait croire qu'elle diminue car on ne dose que les "grosses" particules, les PM10, alors que la pollution "moderne" notamment routière n'en émet quasiment plus,mais émet des particules encore plus toxiques: des particules ultrafines (nanoparticules) qui ne sont toujours pas dosées dans l'air ambiant car l'union européenne tarde à fixer des normes.  Pourtant ce n'est pas nouveau, les experts alarment depuis 15 ans sur la dangerosité des particules ultrafines liées au trafic routier, dont la part a paradoxalement tendance à augmenter en raison des filtres à particules qui ne retiennent pas les nanoparticules en dessous d'une certaine taille.

Les politiques de lutte contre la pollution atmosphérique sont-elles suffisamment adaptées et efficaces pour combattre cette menace ?


il y a besoin - pour éviter les oppositions sociales de type gilets jaunes- d'adapter les mesures: en effet le diesel pose surtout un problème de santé publique majeur en ville essentiellement où il devrait donc être interdit purement et simplement! A Tokyo cela a permis de faire baisser la mortalité respiratoire de 22% en 7 ans! 
Mais, en dehors des villes, on pourrait imaginer de laisser un peu tranquille les gros rouleurs ruraux qui font peu de trajets en villes et qui ont d'avantage besoin de leur voiture. 
En zone rurale il faut par contre davantage lutter contre la pollution des vieux chauffages au bois (sans parler des pesticides) 
En ville il est également indispensable de développer les espaces verts, car nous savons désormais que vivre à proximité d'espaces verts en ville, permet de diminuer les maladies cardiovasculaires, asthmatiques et allergiques.
Enfin, il faut arrêter ce laxisme envers les grosses industries polluantes - appelées industries "classées"- et qui bénéficient paradoxalement de moins de contrôles et de plus de liberté que d'autres petites industries moins polluantes! Il faut donc davantage taxer les pollueurs et moins les utilisateurs. Par exemple, le diesel est reconnu cancérigène certain par l'OMS depuis 2012, pourquoi ne pas interdire sa vente plutôt que d'augmenter uniquement son prix à la pompe? Pourquoi ne pas davantage taxer ceux qui produisent et vendent ces moteurs diesels?
Enfin si l'on veut vraiment progresser en matière environnementale et sanitaire il faut que la qualité de l'air soit sous l'égide du ministère de la santé et non plus sous celui exclusif du ministère de l'écologie. Et il faut  revoir les indicateurs, arrêter de ne prendre en compte que le C02, ce qui a conduit les gouvernements successifs à encourager fiscalement le diesel, d'autant plus que l'on sait désormais que sur l'ensemble du cycle de vie un diesel émet plus de CO2 qu'un essence. Autre exemple, l'Ademe encourage la production d’énergie par incinérateur alors qu'en zone urbaine ces émissions sont très toxiques pour les riverains
C'est une des raisons qui nous a poussé à nous réunir entre experts médecins, chercheurs et associations spécialistes de la pollution de l'air,  pour former le Collectif Air-Santé-Climat. Ce collectif sera là pour délivrer une parole scientifique indépendante, combattre les lobby et leurs désinformations et aider les décideurs

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
Pollution, cancer, étude, Santé
Thématiques :
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ajm
- 14/12/2018 - 16:15
Fake news
On n'a jamais vu autant de vieillards très, très vieux à Paris. L'espérance de vie est maximum dans les grandes métropoles occidentales , japonaises etc... Même dans la Chine ultra polluée, l'espérance de vie a augmenté de façon remarquable.
zen-gzr-28
- 14/12/2018 - 12:28
Vrai ?
Mon oeil ! Il nous faut croire tous les articles de ce style ?
pierre marie
- 14/12/2018 - 10:01
et si l'air de nos villes était pas si mal....
La pollution de l'air ? Un truc vrai où un truc pour nous faire peur ?

A lire pour en savoir un peu plus, dans la mesure, le calme et l'absence de passion :

https://books.google.fr/books/about/L_air_est_pur_%C3%A0_Paris.html?id=vPh6DwAAQBAJ&printsec=frontcover&source=kp_read_button&redir_esc=y#v=onepage&q&f=false