En direct
Best of
Best of du 16 au 22 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette

04.

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

05.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

06.

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

07.

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

02.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

03.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

ça vient d'être publié
pépites > International
Emprise
Le Parlement chinois a adopté la mesure controversée sur la sécurité nationale à Hong Kong
il y a 8 min 14 sec
light > Science
Sage décision
Le premier lancement habité de SpaceX a été reporté à samedi en raison du mauvais temps
il y a 1 heure 15 min
pépites > Politique
Disparition
Claude Goasguen, député LR de Paris, est mort d'un arrêt cardiaque après avoir été atteint par le Covid-19
il y a 2 heures 36 min
décryptage > International
Tensions

Pourquoi Trump s’en prend à l’OMS ?

il y a 3 heures 28 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette
il y a 4 heures 6 min
décryptage > Défense
"Opération dignité"

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

il y a 4 heures 27 min
décryptage > Société
Vertige de l'amour

Si la Covid-19 a congelé votre libido, vous n’êtes pas le seul

il y a 5 heures 11 min
décryptage > Politique
Baudruche ?

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

il y a 6 heures 24 min
décryptage > Société
Boom du complotisme

Après l’économie en 2008, la science prend une claque dans l’opinion en 2020 : quel avenir pour la connaissance ?

il y a 6 heures 46 min
light > Politique
Bras de fer avec Twitter
Donald Trump menace de "fermer" les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
il y a 18 heures 29 min
pépites > Economie
Forte augmentation
Impact du coronavirus : le chômage atteint en France son plus haut niveau depuis 1996
il y a 48 min 38 sec
pépite vidéo > Santé
Assurance maladie
Brigades Covid-19 : les enquêteurs ont débuté leur mission pour retracer les cas contacts
il y a 1 heure 47 min
décryptage > Politique
Remaniement

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

il y a 3 heures 16 min
décryptage > International
Relations internationales

Coronavirus : deux leçons géopolitiques majeures

il y a 3 heures 42 min
décryptage > France
Elle est toujours vivante

Vous avez aimé la "France périphérique" de Christophe Guilluy. Raymond Depardon, le plus grand photographe français vivant, l’a mise en image

il y a 4 heures 14 min
décryptage > Europe
Prix de la pandémie

750 milliards d’euros pour la relance européenne : attention à ne pas oublier les PME

il y a 4 heures 38 min
décryptage > High-tech
Censure par algorithme

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

il y a 6 heures 7 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Angela Merkel va réussir la fin de son mandat en déboulonnant les dogmes politiques auxquels les Allemands étaient si attachés

il y a 6 heures 36 min
pépites > Politique
Campagne des municipales
Agnès Buzyn regrette le terme de "mascarade" et confirme sa volonté de ne "pas laisser à Anne Hidalgo les pleins pouvoirs" à Paris
il y a 17 heures 29 min
pépites > High-tech
Outil numérique
Assemblée nationale : les députés votent en faveur de l'application de traçage StopCovid
il y a 19 heures 17 min
© Greg Baker / AFP
© Greg Baker / AFP
Perte de contrôle

Huawei ou le réveil douloureux de l’Occident face à une mondialisation qui ne se fait plus à ses conditions douloureuses

Publié le 11 décembre 2018
L'arrestation de la directrice financière de Huawai au Canada montre comment l'Occident tente de corriger la dérive actuelle de la mondialisation.
Emmanuel Dubois de Prisque est chercheur associé à l'Institut Thomas More et co-rédacteur en chef de la revue Monde chinois nouvelle Asie. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Dubois de Prisque
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Dubois de Prisque est chercheur associé à l'Institut Thomas More et co-rédacteur en chef de la revue Monde chinois nouvelle Asie. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'arrestation de la directrice financière de Huawai au Canada montre comment l'Occident tente de corriger la dérive actuelle de la mondialisation.

Atlantico : L'arrestation de Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei (et fille du fondateur du groupe) au Canada est-elle réellement liée au commerce avec l'Iran ou est-ce un simple prétexte ? Que cherchent les Etats-Unis avec ce geste ?

Emmanuel Dubois de Prisque : Je pense que c'est la vraie raison, la justice américaine n'est pas aux ordres directs de Washington. Bien sûr, Huawei figure sur les radars de la justice américaine depuis longtemps pour un ensemble de raison. Il y a des enjeux économiques et technologiques très importants via Huawei qui est un concurrent redoutable pour de nombreuses entreprises occidentales, mais il n'en reste pas moins que l'arrestation elle-même est liée à des problèmes de conformité dans les exportations de Chine vers l'Iran qui engagent des technologies américaines qui n'ont pas être vocation à être exportées vers des pays comme l'Iran.

La guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine symbolise la montée en puissance de la Chine dans l'économie mondialisée. Alors que l'on pensait la mondialisation synonyme d’occidentalisation du monde, en passant par l’artifice du modèle universel, l'Occident apparaît aujourd'hui comme démuni intellectuellement.  Serait-il en train de découvrir qu’il n’est pas le seul maître à bord ? La globalisation est-elle en train de glisser vers un terrain favorable à l'Asie ?

Evidemment on essaye de comprendre ce qu'il se passe. Avec l'entrée de la Chine au sein de l'OMC en 2001, on pensait que progressivement le système économique chinois allait "contaminer" la politique et que les Chinois allaient devenir des "Occidentaux" comme les autres. On voit bien que ça n'a pas fonctionné et que la politique n'est pas soluble dans l'économie.

On le remarque dans d'autres domaines comme par exemple l'immigration chez nous. Il ne suffit pas simplement que les gens aient un certain niveau de vie, participent à l'économie française pour qu'ils deviennent des Français comme les autres. Il existe une forme de résistance dans la culture ce qui est tout de même une bonne nouvelle puisque ça signifie que les cultures ne sont pas solubles dans l'économie.

On le découvre aussi du point de vue des rapports de force, chose que les Chinois n'utilisent pas forcément avec les mêmes critères que nous dans leur gouvernance. La Chine se comporte d'une façon différente et spécifique. Mais il est important de ne pas exagérer dans le sens inverse. Le système chinois est un système formellement marxiste qui adopté l'économie de marché: si vous êtes à Pékin ou à Shanghai, vous avez l'impression d'être dans une grande ville quelconque, la trace chinoise n'est pas si évidente que ça. Evidemment la culture chinoise n'est pas soluble dans l'économie mais il nous reste à comprendre ce que ça veut dire, c'est la grande question.

On peut penser que l'unification de la planète est quelque chose d'indispensable dans l'avenir pour répondre à des problématiques comme le dérèglement climatique, le repli sur soi-même étant une solution difficilement envisageable. Par qui ou quoi cette unification serait-elle définie ?

La Chine, lorsqu'elle était sous pression occidentale, se plaisait à insister sur ce qu'elle appelle les "caractéristiques chinoises". Toute revendication était amené avec cet argument pouvant justifier une forme d'exceptionnalité de ne pas se soumettre aux règles communes au nom d'une culture qui serait spécifique. Elle insistait donc sur sa spécificité et sur sa différence plutôt que sur le fait d'appartenir à une humanité commune.

Aujourd'hui, on bascule dans un rapport de force qui lui est favorable, l'Occident étant, sur le long-terme, remis en cause dans son leadership. Désormais, la Chine a plutôt tendance à affirmer une forme d'universalité de la culture chinoise, au contraire de la notre. Notre modèle imagine une confédération ou une union d'Etats souverains, comme dans le cas de l'Organisation des Nations-Unies où des états souverains tentent de s'unir sous la forme d'une coopération et sur un pied d'égalité formel afin d'essayer de résoudre les problèmes de la planète. C'est également le cas dans le cadre des organisations internationales. Bien sûr certains pays ont plus de pouvoir que d'autres, comme dans le cas du Conseil de Sécurité de l'ONU mais globalement le principe est celui d'une alliance d'états souverains.

L'universalisme chinois est très différent. Il existe un centre: la Chine (Zhōngguó, le nom de la Chine signifie "centre") qui par définition a un rôle structurant dans la mondialisation. Si la Chine veut revenir à ses structures sociopolitiques traditionnelles, on tombe sur un système où elle est elle-même au centre, où elle est l'agent organisateur de cette mondialisation.

C'est une forme de contradiction : du temps où elle était faible elle réclamait une égalité formelle entre toutes les nations. Maintenant qu'elle est forte, elle a tendance à estimer que sa culture est supérieure à celle des autres et que ses formes d'organisations devraient être imposées car plus légitimes que celles des autres pour modeler la mondialisation.

Est-ce que le monde ressemblera à un système avec de grands pôles organisateurs ? La Chine en serait un, les Etats-Unis continuerait à l'être dans une partie du monde et l'Union Européenne le serait si elle n'explose pas. Mais ce système là n'est pas un système de nations souveraines égales entre elles qui essayent de s'entendre, c'est différent. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Onfray, Bigard, Zemmour et compagnie… La folle peur des bien-pensants

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

L’Express voit Bertrand bien placé pour 2022, Wauquiez mieux placé qu’on ne croit, Retailleau trop critique; Didier Raoult est un libertaire élitiste; Marianne plonge dans la France qui rêve de coup d’Etat; Merkel achète son vin et son papier toilette

04.

Libye : la pâtée pour les mercenaires russes ?

05.

Décentralisation : pour un redécoupage des départements français

06.

Trump et les conservateurs partent en guerre contre les réseaux sociaux… et ont de vraies raisons de le faire

07.

Changer de Premier ministre… ou supprimer la toute puissance du Président de la République ?

01.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

02.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

03.

Coronavirus : Combien de temps faut-il vraiment aux malades pour s’en remettre ?

04.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

05.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

06.

Tempête d’argent gratuit… et de prélèvements en vue

01.

Renault : sauver les entreprises en les accablant de contraintes nouvelles est-il vraiment le meilleur moyen de reconstruire une industrie française performante ?

02.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

03.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

04.

Chloroquine : Olivier Véran saisit le Haut conseil de la santé publique

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

En 2022, il ne faudra pas hésiter à voter pour le candidat (ou la candidate) qui s’engagera à abroger la loi Avia !

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires