En direct
Best of
Best of du 11 au 17 janvier
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

03.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

06.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

06.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

06.

LR : le tigre de papier

ça vient d'être publié
light > Culture
Slim shady
Eminen surprend tout le monde et sort un nouvel album
il y a 4 heures 2 min
pépites > Culture
Evènement chez Michelin
Le guide rétrograde le restaurant de Paul Bocuse
il y a 4 heures 58 min
décryptage > Social
Retraites

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

il y a 6 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

« La révolution des plantes » : un livre scientifique à la portée de l’homme de la rue

il y a 8 heures 28 min
décryptage > Justice
Euthanasie

Euthanasie : 3 médecins jugés en Belgique dans un procès sans précédent

il y a 8 heures 54 min
décryptage > International
Gorbatchev à la sauce iranienne ?

Glasnost, le retour ? Le président iranien demande de la transparence

il y a 10 heures 3 min
décryptage > International
Copycat

Contagion : Les démocrates trumpisent leur communication

il y a 10 heures 42 min
décryptage > Santé
Drames sanitaires

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

il y a 11 heures 42 min
pépites > Politique
Alliances
Municipales à Paris : Pierre-Yves Bournazel retire sa candidature et soutient Benjamin Griveaux
il y a 1 jour 3 heures
light > Justice
Placé sous contrôle judiciaire
Le réalisateur Christophe Ruggia a été mis en examen pour "agressions sexuelles sur mineur de 15 ans" dans le cadre de l'affaire Adèle Haenel
il y a 1 jour 4 heures
L'assassin assassiné
En Inde, un homme arrêté pour le meurtre de son tueur à gages
il y a 4 heures 20 min
pépites > Social
Musée du Louvre
Une grève sauvage provoque la fermeture des portes
il y a 5 heures 5 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand l’octogone redéfinit le classicisme et quand l’étrier d’acier fait danser les chiffres : c’est l’actualité des montres en mode pluviôse
il y a 7 heures 56 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : « Un contrat » : Polar psychanalytique entre deux hommes de parole... et de silence

il y a 8 heures 36 min
pépite vidéo > Politique
Invités imprévus
Marlène Schiappa interrompue lors d'une réunion publique
il y a 9 heures 16 min
rendez-vous > International
Géopolitico-scanner
Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série
il y a 10 heures 7 min
décryptage > Education
Pénurie des profs

Ces recrutements hasardeux que génère la pénurie de profs en France

il y a 11 heures 2 min
décryptage > Europe
Il n’y a pas que l’union qui fait la force

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

il y a 12 heures 16 min
pépites > Environnement
Risques climatiques et économiques
Davos 2020 : les décideurs mondiaux placent l'inaction climatique au sommet des dangers pour l'humanité
il y a 1 jour 3 heures
pépite vidéo > Politique
Soirées électorales pimentées
Elections municipales : une circulaire de Christophe Castaner pourrait avantager le score national de LREM
il y a 1 jour 5 heures
© Greg Baker / AFP
© Greg Baker / AFP
Perte de contrôle

Huawei ou le réveil douloureux de l’Occident face à une mondialisation qui ne se fait plus à ses conditions douloureuses

Publié le 11 décembre 2018
L'arrestation de la directrice financière de Huawai au Canada montre comment l'Occident tente de corriger la dérive actuelle de la mondialisation.
Emmanuel Dubois de Prisque est chercheur associé à l'Institut Thomas More et co-rédacteur en chef de la revue Monde chinois nouvelle Asie. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Dubois de Prisque
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Dubois de Prisque est chercheur associé à l'Institut Thomas More et co-rédacteur en chef de la revue Monde chinois nouvelle Asie. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'arrestation de la directrice financière de Huawai au Canada montre comment l'Occident tente de corriger la dérive actuelle de la mondialisation.

Atlantico : L'arrestation de Meng Wanzhou, directrice financière de Huawei (et fille du fondateur du groupe) au Canada est-elle réellement liée au commerce avec l'Iran ou est-ce un simple prétexte ? Que cherchent les Etats-Unis avec ce geste ?

Emmanuel Dubois de Prisque : Je pense que c'est la vraie raison, la justice américaine n'est pas aux ordres directs de Washington. Bien sûr, Huawei figure sur les radars de la justice américaine depuis longtemps pour un ensemble de raison. Il y a des enjeux économiques et technologiques très importants via Huawei qui est un concurrent redoutable pour de nombreuses entreprises occidentales, mais il n'en reste pas moins que l'arrestation elle-même est liée à des problèmes de conformité dans les exportations de Chine vers l'Iran qui engagent des technologies américaines qui n'ont pas être vocation à être exportées vers des pays comme l'Iran.

La guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine symbolise la montée en puissance de la Chine dans l'économie mondialisée. Alors que l'on pensait la mondialisation synonyme d’occidentalisation du monde, en passant par l’artifice du modèle universel, l'Occident apparaît aujourd'hui comme démuni intellectuellement.  Serait-il en train de découvrir qu’il n’est pas le seul maître à bord ? La globalisation est-elle en train de glisser vers un terrain favorable à l'Asie ?

Evidemment on essaye de comprendre ce qu'il se passe. Avec l'entrée de la Chine au sein de l'OMC en 2001, on pensait que progressivement le système économique chinois allait "contaminer" la politique et que les Chinois allaient devenir des "Occidentaux" comme les autres. On voit bien que ça n'a pas fonctionné et que la politique n'est pas soluble dans l'économie.

On le remarque dans d'autres domaines comme par exemple l'immigration chez nous. Il ne suffit pas simplement que les gens aient un certain niveau de vie, participent à l'économie française pour qu'ils deviennent des Français comme les autres. Il existe une forme de résistance dans la culture ce qui est tout de même une bonne nouvelle puisque ça signifie que les cultures ne sont pas solubles dans l'économie.

On le découvre aussi du point de vue des rapports de force, chose que les Chinois n'utilisent pas forcément avec les mêmes critères que nous dans leur gouvernance. La Chine se comporte d'une façon différente et spécifique. Mais il est important de ne pas exagérer dans le sens inverse. Le système chinois est un système formellement marxiste qui adopté l'économie de marché: si vous êtes à Pékin ou à Shanghai, vous avez l'impression d'être dans une grande ville quelconque, la trace chinoise n'est pas si évidente que ça. Evidemment la culture chinoise n'est pas soluble dans l'économie mais il nous reste à comprendre ce que ça veut dire, c'est la grande question.

On peut penser que l'unification de la planète est quelque chose d'indispensable dans l'avenir pour répondre à des problématiques comme le dérèglement climatique, le repli sur soi-même étant une solution difficilement envisageable. Par qui ou quoi cette unification serait-elle définie ?

La Chine, lorsqu'elle était sous pression occidentale, se plaisait à insister sur ce qu'elle appelle les "caractéristiques chinoises". Toute revendication était amené avec cet argument pouvant justifier une forme d'exceptionnalité de ne pas se soumettre aux règles communes au nom d'une culture qui serait spécifique. Elle insistait donc sur sa spécificité et sur sa différence plutôt que sur le fait d'appartenir à une humanité commune.

Aujourd'hui, on bascule dans un rapport de force qui lui est favorable, l'Occident étant, sur le long-terme, remis en cause dans son leadership. Désormais, la Chine a plutôt tendance à affirmer une forme d'universalité de la culture chinoise, au contraire de la notre. Notre modèle imagine une confédération ou une union d'Etats souverains, comme dans le cas de l'Organisation des Nations-Unies où des états souverains tentent de s'unir sous la forme d'une coopération et sur un pied d'égalité formel afin d'essayer de résoudre les problèmes de la planète. C'est également le cas dans le cadre des organisations internationales. Bien sûr certains pays ont plus de pouvoir que d'autres, comme dans le cas du Conseil de Sécurité de l'ONU mais globalement le principe est celui d'une alliance d'états souverains.

L'universalisme chinois est très différent. Il existe un centre: la Chine (Zhōngguó, le nom de la Chine signifie "centre") qui par définition a un rôle structurant dans la mondialisation. Si la Chine veut revenir à ses structures sociopolitiques traditionnelles, on tombe sur un système où elle est elle-même au centre, où elle est l'agent organisateur de cette mondialisation.

C'est une forme de contradiction : du temps où elle était faible elle réclamait une égalité formelle entre toutes les nations. Maintenant qu'elle est forte, elle a tendance à estimer que sa culture est supérieure à celle des autres et que ses formes d'organisations devraient être imposées car plus légitimes que celles des autres pour modeler la mondialisation.

Est-ce que le monde ressemblera à un système avec de grands pôles organisateurs ? La Chine en serait un, les Etats-Unis continuerait à l'être dans une partie du monde et l'Union Européenne le serait si elle n'explose pas. Mais ce système là n'est pas un système de nations souveraines égales entre elles qui essayent de s'entendre, c'est différent. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

02.

Europe post Brexit : et Angela Merkel mit (sans le vouloir) le doigt sur le vrai point de faiblesse de l’Union

03.

Valeurs Actuelles démolit Greta Thunberg, le Point la CGT; Le permis de conduire: truc de vieux; Les secrets de Netflix pour nous rendre addicts; François Baroin & Eric Besson gagnent très bien leur vie, Arnaud Lagardere ses finances virent au rouge vif

04.

Quand certains médicaments changent drastiquement nos personnalités dans l’indifférence totale de l’industrie pharmaceutique et des autorités sanitaires

05.

Et Macron lança : "Vous patachonnez dans la tête"! Souhaitez-vous savoir ce que ça veut dire ?

06.

Grève contre la réforme des retraites : de la guerre de mouvement à la guerre de tranchées

07.

Libye : les occidentaux cumulent naïveté et erreurs géopolitiques en série

01.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

02.

Succès du lait d’amande : les abeilles ne disent pas merci aux bobos bio

03.

Malgré les difficultés, la génération Y sera la plus riche de tous les temps

04.

Arretmaladie.fr permet d’obtenir un arrêt maladie en 3 minutes sur internet mais déclenche la colère de la sécurité sociale. Sauf que...

05.

Grève sans fin : si les Gilets jaunes ont ébranlé la République, le conflit autour des retraites ébranle la majorité

06.

La manifestation du 9 janvier a été beaucoup plus violente que les médias n’ont pu le raconter

01.

Boeing ukrainien : c’est peut être un déséquilibré radicalisé qui a tiré le missile ?

02.

Ce boulevard qui devrait s’ouvrir au RN… mais ne s’ouvre pas tant que ça

03.

"Les Aristochats véhiculent les valeurs de la bourgeoisie riche". On a entendu ça sur France Culture !

04.

"Des profondeurs de nos cœurs" : un livre qui ébranle l'Eglise

05.

Retraite, clap de fin : le compromis va creuser un gouffre financier et précipiter les salariés du privé dans la capitalisation

06.

LR : le tigre de papier

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires