En direct
Best of
Best of du 22 au 28 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

03.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

04.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

05.

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

06.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

07.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

01.

Le fiasco de la diversité au gouvernement

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Social
Violence
Incendies déclenchés à Paris lors d'affrontement entre manifestants et force de l'ordre
il y a 3 heures 45 min
pépites > International
Coronavirus
La Chine ouvre des camps spéciaux pour le coronavirus: des personnes en train de se balader dans les rues de l'Hubei sont enfermées pour être "rééduquées"
il y a 5 heures 21 min
light > Société
Violences sexuelles
Samantha Geimer hausse le ton contre un nouvel emballement médiatique autour de l' "affaire Polanski"
il y a 8 heures 30 min
décryptage > Politique
Municipales

Parisiens, c’est officiel, Hidalgo vous donne 5 ans d’âge mental !

il y a 10 heures 6 min
décryptage > Economie
Mauvais pari ?

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

il y a 10 heures 30 min
décryptage > Santé
Directives et recommandations sanitaires

Mesures contre la propagation du Coronavirus : derrières les déclarations publiques, la pagaille sur le terrain ?

il y a 11 heures 18 min
décryptage > Société
Pandémie

Coronavirus : quand la nature se remet à nous faire peur

il y a 12 heures 47 min
pépites > Environnement
Justice
La société Lubrizol a été mise en examen pour "atteinte grave" à la santé et à l’environnement suite à l'incendie de son site de Rouen
il y a 22 heures 11 min
light > Culture
Grande famille du cinéma français ?
45e cérémonie des César : Brigitte Bardot publie un message de soutien à Roman Polanski qui "sauve le cinéma de sa médiocrité"
il y a 23 heures 27 min
light > Economie
Nominations
Nicolas Sarkozy et Guillaume Pepy vont entrer au conseil de surveillance de Lagardère
il y a 1 jour 53 min
pépites > Consommation
Consommation
Les steaks hachés bio de supermarché épinglés par 60 millions de consommateurs
il y a 4 heures 31 min
pépite vidéo > International
Immigration
Après la mort de 33 de ses soldats en Syrie, la Turquie décide de ne plus bloquer les migrants à sa frontière
il y a 6 heures 47 min
décryptage > International
Tribune

L’espace maritime marocain et la question du Sahara Occidental

il y a 9 heures 45 min
décryptage > Politique
L'infini et la bêtise

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

il y a 10 heures 14 min
rendez-vous > Terrorisme
Géopolitico-scanner
Comment poser la question du séparatisme islamiste en France ?
il y a 10 heures 40 min
décryptage > Politique
Dérision et ricanements à tous les étages

Ce gisement de voix sur lequel pourraient miser les candidats osant résister à l’intimidation par “l’humour” médiatique

il y a 11 heures 45 min
décryptage > Santé
Crise de l'hôpital français

“Il faut sauver l’hôpital” : mais comment expliquer la pénurie dénoncée par les soignants au regard du montant des dépenses publiques ?

il y a 13 heures 12 min
pépites > Justice
Centre hospitalier de Mont-de-Marsan
Claude Sinké, l’auteur présumé des coups de feu à la mosquée de Bayonne, est mort
il y a 22 heures 45 min
pépites > Santé
Nouveau bilan
38 cas de coronavirus ont été identifiés en France dont 12 liés au patient infecté dans l’Oise
il y a 1 jour 13 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Russie et la France, de Pierre Le Grand à Lénine" de Hélène Carrère d’Encausse, de l’Académie française : une mine d’informations sur le passé… avec une trop brève réflexion sur l’avenir !

il y a 1 jour 3 heures
© LUCAS BARIOULET / AFP
© LUCAS BARIOULET / AFP
3e samedi jaune

Macron ou Gilets jaunes, qui aura marqué des points ce soir dans la bataille des légitimités ?

Publié le 08 décembre 2018
Aujourd’hui venus de toute la France, des milliers de Gilets Jaunes ont convergé vers Paris, en route vers l’Elysée. A 10h du matin, ils sont déjà plus d’un millier sur les Champs Elysées. Chantant la Marseillaise. Ce chant de guerre des révolutionnaires de 1789 les porte. Ils avancent face aux CRS aux cris de « Macron démission! ».
Nathalie Krikorian-Duronsoy est philosophe, analyste du discours politique et des idéologies. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Krikorian-Duronsoy
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nathalie Krikorian-Duronsoy est philosophe, analyste du discours politique et des idéologies. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Aujourd’hui venus de toute la France, des milliers de Gilets Jaunes ont convergé vers Paris, en route vers l’Elysée. A 10h du matin, ils sont déjà plus d’un millier sur les Champs Elysées. Chantant la Marseillaise. Ce chant de guerre des révolutionnaires de 1789 les porte. Ils avancent face aux CRS aux cris de « Macron démission! ».

Force est désormais de constater que le « ni droite, ni gauche » du mouvement En Marche d’Emmanuel Macron a conduit la France au chaos. Ou alors, à un peu plus d’an après son élection, à la dissolution de l’Assemblée nationale comme le proposent la plupart des Gilets Jaunes. Cette République qualifiable de centriste, réformiste et techniciste, « on n’en veut plus », disent-ils. 

La France des plus démunis des classes moyennes qui ne finissent pas les fins de mois, rejointe par celle des restos du coeur et soutenue par près de 80% des Français, est en colère.

La France a mal, la France souffre, et quand l’Etat-Providence se meurt, l’Etat-nation se révolte.

Mais la situation est tristement claire. Personne ne peut plus douter que l’Elysée, le gouvernement et sa majorité ont opté pour un bras de fer contre ce mouvement populaire : 80.000 forces de l’ordre mobilisées dont 8000 déployées à Paris. Durant la semaine qui vient de s’écouler le silence assourdissant du Président de la République et l’impression laissée par Edouard Philippe d’avoir à regret lâché du leste sur les taxes, le pouvoir a choisi l’affrontement. La voie sécuritaire plutôt qu’une réponse politique.

D’abord la guerre ensuite l’annonce ? Le Président de la République a fait savoir qu’il parlerait en début de semaine prochaine.

Dans un premier temps,  il a décidé de relever le défi et fait le choix funeste du jusqu’au boutisme, malgré les alertes sur les dangers de cette troisième grande manifestation.

Au Paris brulé, Paris saccagé, Paris dévasté du samedi 1er décembre répond, ce 8 décembre, un Paris barricadé par les forces de l’ordre et des dizaines de véhicules blindés, inspectés hier par Christophe Castaner, le ministre de l’intérieur.

En ce troisième samedi de mobilisation la capitale semble déclarée ville morte. Encerclée par les barrages des dispositifs de sécurités qui bloquent quatorze quartiers déclarés « à risque ». En prévention d’une émeute que le pouvoir anticipe sanglante : « comme je dis la guerre ça fait peur, mais ils y sont allé quand même » répond Baptiste au journaliste qui l’a interrogé dans le bus qui le conduisait très tôt ce matin depuis Roanne à Paris, avec deux fois plus de Gilets Jaunes que samedi dernier.

Barricadé en son Palais de l’Elysée, entouré d’un énorme dispositif de forces de sécurité, Emmanuel Macron entend bien résister à ceux que ces ministres appellent les « séditieux » les « factieux »  les « putschistes », ces milliers d’hommes et de femmes venus manifester, à la fois, leur rejet de sa politique et leur volonté d’en finir avec ce que Macron a voulu remplacer : les élites politiques et les partis, mais aussi les syndicats, la droite et la gauche.

A-t’il conscience aujourd’hui d’avoir préparé le terrain à ceux qui l’affrontent aujourd’hui ? Les extrêmes, les ultras de droite et de gauche et le peuple Français tout entier, dont, au fond, les Gilets Jaunes sont devenus une sorte d’avant-garde révolutionnaire?

L’histoire se rappellera que le Président et le gouvernement ont fait le choix funeste du jusqu’au boutisme, malgré les alertes sur les dangers de cette troisième grande manifestation avec marche sur la capitale là où vit celui que le peuple au Suffrage Universel.

Tout se passe en réalité comme si le Président de la République était incapable de comprendre le sens historique de ce qu’il a provoqué par sa gouvernance ses choix politiques : son fameux cap écologiste d’une relance économique fort maladroitement menée.

Gouverner n’est pas gérer, telle est la leçon qui lui est infligée après seulement 18 mois de pouvoir. L’entendra-t’il ?

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'enseignant de 60 ans décédé des suites du coronavirus était aussi atteint d'une "autre maladie" qui a "contribué à son arrêt cardiaque"

02.

“Il ne faut pas que le Brexit réussisse” : Le pari perdant perdant d’Emmanuel Macron

03.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

04.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

05.

Selon Aurélien Taché, Caroline Fourest a gravement fauté en qualifiant les étudiants de "bande de petits cons". Il n'a pas tort : elle aurait dû dire "bande de sales cons"

06.

L'étrange sous-entendu de l'accusation lors de l'ouverture du procès Fillon

07.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

01.

Le fiasco de la diversité au gouvernement

01.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

02.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

03.

Cambriolages : révélations sur les mensonges statistiques du ministère de l’intérieur

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

06.

Risque de pandémie au Coronavirus : l’étrange silence des agneaux écolos

01.

Procès Fillon : le candidat malheureux à la présidentielle fait-il face à une justice équitable ?

02.

Ecoutez l'autocritique (sincère ?) des candidats LREM qui s'étaient prononcés contre le mariage pour tous et contre la PMA. Mais le peuple, très vigilant, ne sera pas dupe de leur double langage…

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Pandémie en vue ? Voilà à quoi ressemblerait le scénario du pire en cas de propagation incontrôlée du Coronavirus

05.

Pourquoi nous finirons (probablement) tous par avoir le Coronavirus un jour

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

Commentaires (5)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
cloette
- 09/12/2018 - 15:10
@spiritucorsu
Bonne image, impressionnante de réalisme ....
BienVu
- 09/12/2018 - 11:05
Philosophe ?
"Force est désormais de constater que le « ni droite, ni gauche » du mouvement En Marche d’Emmanuel Macron a conduit la France au chaos". Force est de constater que cette analyse des causes de l'agitation actuelle est un peu sommaire, et c'est le moins que l'on puisse dire. Surtout quand on lit que l'auteur de l'article est "philosophe". Je croyais que la philosophie, pour reprendre une partie de la définition donnée par le Petit Robert, "envisageait les problèmes à leur plus haut degré de généralité". Donc, ma lecture de l'article s'est limitée à cette première phrase. Heureusement qu'il y a sur le site d'Atlantico, d'autres philosophes , Yves Michaud par exemple, pour relever le niveau de cette profession.
Ganesha
- 08/12/2018 - 14:34
Les Blindés sont entrés dans Paris !
Au moment où j'écris ces lignes, BFM-TV nous montre les véhicules blindés de la Gendarmerie paradant dans Paris.
Ce spectacle éveille immédiatement le souvenir des chars russes à Budapest en 1956 et à Prague en 1968.
Désormais, le temps s'est accéléré, et un pouvoir politique qui en est réduit à utiliser de tels arguments démontre clairement qu'il est totalement ''au bout du rouleau''.
Nous avons ici, sur Atlantico, quelques ''papys-Alzheimer'', qui ''voient des communistes partout'', et quelques autres psychotiques, qui, plutôt que de ''se prendre pour Napoléon'', nous proclament que ''le Règne du Capitalisme Libéral est Éternel'' !
Désolé les gars, il vous faut revenir à la réalité : le Mur de Berlin a été abattu en 1989, et là, c'est le Capitalisme qui s'effondre sous vos yeux. Hagards...