En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Coronavirus : l’après crise sera violente

05.

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

06.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

07.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Boussole" de Mathias Enard : un livre d’une érudition éblouissante

il y a 46 min 12 sec
pépites > International
Bataille de chiffres
Coronavirus : les autorités américaines estiment que la Chine a menti sur le nombre de morts et falsifié les chiffres
il y a 1 heure 27 min
pépites > Economie
Nouvelles demandes
Les Etats-Unis comptabilisent désormais 6,6 millions de chômeurs de plus en une semaine
il y a 3 heures 12 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
La droite réfléchit à sa stratégie de rebond, Valeurs Actuelles l’enfonce (en même temps que les autres); Marine Le Pen surfe sur la colère des réseaux sociaux, le gouvernement balance sur elle; Tracer sans fliquer ?; Tensions sur l’approvisionnement
il y a 4 heures 37 min
pépite vidéo > Politique
Scénarios du déconfinement
Mission d’information : retrouvez l’intégralité de l’audition d’Edouard Philippe et d’Olivier Véran
il y a 5 heures 44 min
décryptage > Défense
Soutien

Covid-19 : la garde nationale aux abonnés absents

il y a 7 heures 11 min
décryptage > Media
Candidats

France Télévisions : la bataille pour la présidence de l’audiovisuel public se lance (timidement)

il y a 7 heures 49 min
décryptage > Economie
Cicatrices

Coronavirus : l’après crise sera violente

il y a 8 heures 21 min
décryptage > Politique
Des habits neufs

Et Emmanuel Macron endossa la marinière Armor Lux d'Arnaud Montebourg !

il y a 9 heures 3 min
décryptage > Politique
Atout majeur

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

il y a 9 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le grand écart, Chronique d’une démocratie fragmentée" de Pascal Perrineau : une analyse en profondeur des revendications et colères sociales

il y a 1 heure 1 min
pépites > Défense
Ennemi invisible
Opération Barkhane : quatre soldats français ont été contaminés par le coronavirus
il y a 2 heures 46 min
pépites > Europe
"Mea Culpa"
Coronavirus : la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'excuse auprès de l'Italie
il y a 4 heures 17 min
pépites > Santé
Chiffres inquiétants
Covid-19 : 570 décès auraient déjà été enregistrés dans les Ehpad depuis le début de l'épidémie dans le Grand Est
il y a 5 heures 9 min
décryptage > International
Cavalier seul ?

Pétrole : l’Arabie saoudite contribue à l’effondrement de l’économie mondiale

il y a 6 heures 56 min
décryptage > International
Cité de Dieu

Brésil : les gangs remplacent l’Etat

il y a 7 heures 36 min
décryptage > Société
Confinement

Inquiétudes sur le monde qui vient

il y a 8 heures 3 min
décryptage > Politique
Brouillage sur la ligne

Rhétorique officielle et officieuse au temps du corona

il y a 8 heures 44 min
décryptage > People
Miroir des réseaux sociaux

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

il y a 9 heures 13 min
décryptage > Europe
Solidarité européenne ?

Euro-panique ? L’Europe du Sud montre les dents, l’Europe du Nord tente de déminer, Bruxelles menace

il y a 9 heures 57 min
info atlantico
© WikiAgri
© WikiAgri
Gilets jaunes des champs

Pourquoi n'y a-t-il pas d'agriculteurs parmi les porte-paroles des Gilets jaunes ?

Publié le 05 décembre 2018
Parmi tous les porte-paroles identifiés du mouvement des Gilets jaunes, il n’y a pas le moindre agriculteur, alors qu’un tiers de la profession a un revenu inférieur à 350 € par mois selon les statistiques officielles. Voici quel pourrait être le profil d’un représentant du mouvement qui soit au courant des problématiques agricoles, avec trois exemples précis d’hommes qui pourraient tenir ce rôle.
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri, pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Lancé en début d’année 2012, WikiAgri a pour philosophie de partager, avec les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Antoine Jeandey est rédacteur en chef de WikiAgri, pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Lancé en début d’année 2012, WikiAgri a pour philosophie de partager, avec les...
Voir la bio
WikiAgri
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
WikiAgri est un pôle multimédia agricole composé d’un magazine trimestriel et d’un site internet avec sa newsletter d’information. Il a pour philosophie de partager, avec les agriculteurs, les informations et les réflexions sur l’agriculture. Les...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Parmi tous les porte-paroles identifiés du mouvement des Gilets jaunes, il n’y a pas le moindre agriculteur, alors qu’un tiers de la profession a un revenu inférieur à 350 € par mois selon les statistiques officielles. Voici quel pourrait être le profil d’un représentant du mouvement qui soit au courant des problématiques agricoles, avec trois exemples précis d’hommes qui pourraient tenir ce rôle.

Vous le savez, ça a été dit et redit, le mouvement des Gilets jaunes est caractérisé par le fait qu’il n’est pas particulièrement structuré. En refusant à la base la participation des partis politiques et des syndicats, il s’est démarqué d’emblée de tout ce qui est connu (lire l’analyse de Bertrand Valiorgue et Thomas Roulet sur le sujet). De fait, les agriculteurs, davantage habitués à suivre des mots d’ordre syndicaux, ne sont pas apparus sur le devant de la scène, et en particulier pas parmi les quelques Gilets jaunes identifiés comme des porte-paroles, réels ou potentiels, du mouvement. Même si, on le sait, il y a certainement beaucoup d’agriculteurs qui ont manifesté. Seulement exit les oriflammes aux couleurs syndicales, donc méconnaissables, à moins de venir en tracteur...

Quel serait le profil idéal d’un agriculteur qui deviendrait porte-parole des Gilets jaunes ?

Concernant les agriculteurs, quel serait le profil de l’homme ou la femme idéal(e) pour, non pas représenter la profession tel un délégué syndical (de cela les Gilets jaunes ne veulent pas), mais pour intégrer l’équipe des porte-paroles du mouvement en étant capable d’exposer clairement les problématiques agricoles, parfois très techniques ? Si Eddy Fougier, politologue connu des lecteurs de WikiAgri, a récemment émis l’hypothèse sur Les Echos de la constitution de « salopettes vertes », il semble plus simple d'intégrer le mouvement des Gilets jaunes plutôt que d'en former un parallèle. L'agriculteur en question devrait répondre à plusieurs critères. 1. Etre capable de représenter le mouvement autrement qu’en tant que corporatiste (ne pas parler uniquement d’agriculture si vous préférez, le mouvement allant très largement au-delà), donc en ayant une expérience de contact avec le monde rural qui l’entoure ; 2. Avoir participé à titre personnel aux manifestations des Gilets jaunes (en se reconnaissant donc dans les grands axes revendicatifs tel qu’un retour du pouvoir d’achat) ; 3. Etre capable d’argumenter sur le plan environnemental et être source de proposition pour que la transition écologique avance, y compris sans les taxes (puisqu’il faudra bien un jour discuter avec le gouvernement sur ce point) ; 4. Enfin, évidemment, être capable d’endosser une position de leadership partagé à plusieurs, tous venus d’horizons très différents, dont la volonté commune devra toutefois transparaitre.

Qui pourrait répondre à ce profil ? 

Sachant qu’il ne peut s’agir d’un des principaux leaders syndicaux (pas de récupération, on l’a dit), qui pourrait répondre à ce profil ? Je vous cite trois noms. Les trois agriculteurs en questions sont tous syndiqués (à des enseignes différentes), mais pour deux d’entre eux sans responsabilités internes, quant au troisième, vous le verrez, on peut le ranger dans une case « cas particulier » qui rend sa candidature digne d’intérêt malgré ses responsabilités assumées.

Dominique Pipet.

Eleveur à Charroux dans l’Allier, région Auvergne-Rhône-Alpes. Il est syndiqué à la Coordination rurale « parce que c’est le syndicat le plus proche de mes idées, mais je ne suis pas d’accord avec tout pour autant, et d’ailleurs j’y suis considéré comme un électron libre ». Ces dernières années, il s’est singularisé par plusieurs actions pour le moins originales et qui montrent combien il ressent au fond de lui-même le malaise paysan. L’Arc de Triomphe à Paris, par exemple, il connait. Et pas pour y avoir commis des exactions. Avec deux collègues, il y a déposé, en février 2016, une gerbe pour dénoncer « le génocide paysan » que constitue le suicide agricole. Régulièrement il rédige des lettres ouvertes aux Présidents de la République qui se succèdent, pour les alerter sur les conditions de vie des paysans, de plus en plus laborieuses.

Le 25 septembre dernier, sur son compte Facebook, il publie un courrier qu’il a envoyé à Emmanuel Macron. Entre autres, on peut y lire quelques phrases prémonitoires : « Monsieur le Président, (...) je vous souhaite de décrypter à temps le râle des citoyens qui créent de la richesse pour le pays en transpirant. La France rurale est aujourd’hui sur une poudrière... (...) » Concernant l’environnement dont il est forcément question en marge du mouvement des Gilets jaunes, il ne comprend pas « que l’on fasse tout pour tuer l’élevage français, notamment avec des accords de libre-échange qui favorisent l’entrée concurrentielle en France de viande produite dans des élevages intensifs installés sur l’ancienne forêt amazonienne ». Très récemment, il a accompagné sur plusieurs étapes Patrick Maurin lors de sa marche citoyenne pour dénoncer le suicide agricole, et s’est également rendu à la journée d’hommage aux familles endeuillée organisée par Jacques Jeffredo. L’homme a des idées, un look révolutionnaire avec la fourche en bois dont il s’affuble désormais régulièrement... Tout pour devenir un Gilet jaune en chef !

Ci-dessous, Dominique Pipet lors de la manifestation de soutien aux familles endeuillées par le suicide agricole, à Sainte-Anne d'Auray, en octobre 2018. 

Christophe Bitauld.

Agriculteur en Ille-et-Vilaine, Christophe Bitauld est membre de la Confédération paysanne, mais lui aussi y fait figure de personnage à part entière. Il a mené un combat (repris ici dans un article du Parisien) contre sa propre banque qu’il a accusée d’avoir abusé de lui. Vu le nombre d’entrepreneurs ruraux surpris par leurs banques, mais n’osant pas trop en parler de crainte de représailles sonnantes et trébuchantes, rien que cet aspect lui confère un profil digne d’intérêt. Il s’estime par ailleurs militant de l’agriculture mais aussi de l’environnement. Il compte d’ailleurs participer à la marche pour le climat à Rennes samedi prochain... Nanti d’un Gilet jaune ! Il se dit ainsi « très impliqué dans le Pacte Finance Climat », estimant que « la transition écologique est une chance pour l’agriculture », si l’on soutient les projets de méthanisation, de photovoltaïque... « Mais c’est aux banques de les financer, pas aux citoyens qui prennent leur voiture pour aller travailler ». Ajoutant : « Avant de demander quoi que ce soit aux particuliers, peut-être faudrait-il taxer Engie qui défiscalise 27 milliards au Luxembourg... », citant un article du Point daté de 2016, en précisant que « l’Etat détient 31 % du capital d’Engie ». Il ne comprend pas non que le bio, qui va dans le sens de l’environnement, ne soit pas plus soutenu, « avec des retards de paiements des aides jamais compensés ».

Ainsi, selon lui, pouvoir d’achat et environnement ne sont pas incompatibles. Lors des manifestations de blocages des Gilets jaunes auxquelles il a participé, il a ainsi posé un panneau sur son tracteur où l’on pouvait lire : « Hey Manu, commence par taxer le fuel des cargos convoyeurs du soja OGM ».

Ci-dessous, Christophe Bitauld avec le tracteur qu'il a emmené sur les manifestations des Gilets jaunes.

Thierry Merret. 

Ce maraicher est membre de la Fnsea, et y occupe même des responsabilités, puisque président départemental pour le Finistère et siégeant au conseil national. Pour autant, malgré cette « anomalie » par rapport aux souhaits des Gilets jaunes, son profil est également très intéressant car sur son CV figure aussi : co-créateur du mouvement des Bonnets Rouges. Il a l’expérience d’un mouvement pluridisciplinaire revendiquant contre les taxes énergétiques (souvenez-vous des portiques de l’écotaxe...), et finissant par obtenir le renvoi aux calendes de différentes mesures prévues par le gouvernement d’alors. « Si je devais revendiquer quelque chose aujourd’hui, prévient Thierry Merret, ce serait aussi en direction d’autres professions, car toute la ruralité est touchée. Par exemple, je sais que toutes les petites entreprises de BTP prennent de plein fouet la fiscalité sur le carburant. Le BTP n’a pas réussi à obtenir un carburant reconnu « professionnel » comme nous, les agriculteurs, d’où des boites qui sont au bord de la rupture avec une trop forte différence dans les coûts. »

Au tout début du mouvement des Gilets jaunes, Thierry Merret s’était positionné en faveur « d’une demande claire » et « d’interlocuteurs clairement identifiés » (lire ici), précisant que lui personnellement n’était « candidat à rien ». Pour autant, l’expérience ça a du bon. Savoir encadrer des manifestations, discuter des citoyens d’horizons multiples, entretenir des pauses au cours des actions, et même, aussi, parlementer avec les forces de l’ordre, ce n’est pas forcément donné à tout le monde. Même s’il est en apparence moins engagé cette fois-ci, Thierry Merret mérite de fait une mention en raison de son expérience « Bonnets rouges ».

Ci-dessous, cette photo de Thierry Merret a été prise pendant le salon de l'agriculture 2014. A l'époque, il portait un bonnet rouge... 

Un agriculteur a l’expérience de l’intégration des demandes environnementales dans son activité

Voici donc trois profils d’agriculteurs, différents, mais tous trois militants dans l’âme et capables chacun d’endosser des responsabilités au sein d’un mouvement national. L’avenir du mouvement semble se dessiner au fur et à mesure des événements, sans être encore véritablement tracé. Et pourquoi pas intégrer un agriculteur dans le dispositif ? Outre le fait qu’il sait manifester (dans les limites acceptables, en parlementant...), l’agriculteur a aussi pour lui, par rapport au fond du débat actuel, d’avoir déjà intégré des demandes environnementales dans son activité. Il sait déjà ce qu’il est possible d’accepter dans le domaine, et ce qu’il ne parvient plus à suivre en termes de mises aux normes trop souvent renouvelées. Je vous en ai proposé trois, évidemment, il en existe d’autres...

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

04.

Coronavirus : l’après crise sera violente

05.

Corona, le virus qui rendait les humoristes moins drôles et les célébrités lourdingues

06.

Chloroquine : Didier Raoult revient sur ses travaux, les prouesses réalisées en Chine et sur la situation de la crise sanitaire dans un entretien à Radio Classique

07.

Regardez bien cette caricature : elle est abjecte !

01.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

02.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

03.

Yazdan Yazdapanah, qui coordonne les essais contre le coronavirus, est-il l'homme des laboratoires américains ?

04.

Fonctionnaires en déroute... mais que se passe-t-il dans le secteur public ?

05.

Jean-Noël Fabiani : "Il ne pourra pas y avoir de sortie du confinement sans dépistage de masse, ni mesures de très grande précaution"

06.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

01.

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

02.

Coronavirus : ces éléments venus d’Italie qui montrent que le nombre réel de morts pourrait être 4 fois supérieur aux chiffres officiels

03.

Coronavirus : les fonctionnaires qui nous sauvent et ceux qui nous plombent (voire pire...)

04.

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

05.

Covid-19 : la stratégie sanitaire française est-elle efficace ? Analyse comparée des résultats par pays

06.

Et maintenant voici Emmanuel la - menace - : « on se souviendra de ceux qui n’auront pas été à la hauteur » !

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
hoche38
- 05/12/2018 - 20:52
Représentation?
Quand Pepe Grillio a démaré 5 étoiles, il disposait déjà d'une équipe "réseaux informatiques" solide. L'organisation s'est construite à la vitesse des adhésions. Les Gilets jaunes ne sont pas dans cette perspective. Ils semblent massivement rejeter toute forme d'organisation en exigeant de la classe installée "qu'elle fasse son boulot". Après tout, les besoins de ces citoyens français devraient leur être mieux connues que les coutumes des Jivaros. Si le mouvement pourrit sans trop de casse, et c'est le voeu le plus cher de la France d'en haut, l'expression de leurs besoins se traduira démocratiquement dans les résultats de l'élection européenne qui est à la proportionnelle. Sinon...
vangog
- 05/12/2018 - 20:31
La transition énergétique est une merde de bobo...
En faisant ce type d’analyse, Jeantot se décrédibilise encore un peu plus. Les gilets jaunes savent qu’ils se sont fait enfumer par un état PS-macroniste qui cherchait un faux prétexte à ses vraies taxes: la Fake-transition énergétique relayée par des navets de journaleux aux cerveaux lessivés par les écolo-régressifs à permis à ces hypocrites de noyer leur poisson pourri et surtaxé. Les gilets jaunes ne supportent plus que des bobos leur récitent des leçons de morale écologiste très archaïsante et très débilitante...cette manipulation d’ancien-monde a vécu...les gilets jaunes montrent la voie du nouveau monde, sans propagande enfantine pour petites filles décérébrées, sans enfumage médiatique, sans idéologues de l'écologisme décroissant...adieu à ces nazes!