En direct
Best of
Best of du samedi 9 au vendredi 15 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

07.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

ça vient d'être publié
light > People
The Big bucks
Kylie Jenner vend sa marque de cosmétiques pour la somme de... 600 millions de dollars
il y a 8 min 42 sec
pépite vidéo > Politique
Décentralisation
François Baroin : "la fédération des volontés locales" plus importante "qu'un pouvoir très centralisé"
il y a 32 min 6 sec
décryptage > Justice
Je baise la France jusqu'à l'agonie

Pourquoi il faut laisser s'exprimer Nick Conrad

il y a 52 min 5 sec
décryptage > Politique
Adieu Jupiter!

Hollande c'était "moi je " : Macron c'est "bibi"

il y a 1 heure 2 min
décryptage > Société
Bonne solution ?

Education : Plusieurs études convergent pour dire que mieux payer les enseignants est le meilleur moyen d'améliorer la situation des jeunes enfants

il y a 1 heure 12 min
décryptage > Politique
Libéralisation ?

Les Misérables : et si Emmanuel Macron permettait enfin aux banlieues d’être libérales

il y a 3 heures 27 min
décryptage > Science
Etrange...

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

il y a 5 heures 24 min
décryptage > Politique
Info ou intox ?

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

il y a 5 heures 46 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 17 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 20 heures 29 min
pépites > Société
A toute vitesse ?
Rouen : l'usine Lubrizol pourrait reprendre partiellement son activité avant la fin de l'année
il y a 22 heures 13 min
Couette tueuse
Le mystère de la couette tueuse enfin élucidé !
il y a 13 min 18 sec
décryptage > Politique
Perte d'autorité

L’autorité de l’Etat ne sera pas restaurée par la violence

il y a 43 min 45 sec
décryptage > Economie
La traque

Mais pourquoi traquer la fraude fiscale ?

il y a 57 min 30 sec
décryptage > Science
Kesako ?

Les éoliennes produisent-elles une énergie "écologique” ?

il y a 1 heure 6 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 18 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 2 heures 9 min
décryptage > Economie
Tout ça pour ça

Vote du PLF 2020 : 3 mois de débats pour presque rien (de nouveau)

il y a 3 heures 31 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

il y a 5 heures 42 min
light > Justice
Et golouglouglou
Pernod Ricard : des employés dénoncent une culture de la consommation de l'alcool
il y a 19 heures 47 min
light > Culture
Jackpot !
Gros succès pour le Joker qui dépasse le milliard de dollars de recette
il y a 21 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Civilizations" de Laurent Binet : Suite et fin des prix littéraires 2019 chroniqués ici : le Prix de l'Académie française, qu récompense ce conte philosophique où les Incas envahissent l’Europe

il y a 22 heures 30 min
© Reuters
© Reuters
C'était il y a 1500 ans

Mais que se passe-t-il dans l'Atlantique nord ? La dernière fois où les courants marins ont été aussi faibles, la Terre a connu un mini âge glaciaire

Publié le 05 décembre 2018
La revue Nature a publié une nouvelle étude sur l'évolution des courants dans l'océan Atlantique nord, au large du Canada. Un autre article publié montre le réchauffement des températures en surface.
Didier Swingedouw est chercheur au CNRS et il travaille au Laboratoire Environnements et Paléoenvironnements Océaniques et Continentaux (EPOC), à Bordeaux. Il a obtenu son doctorat en 2006 à l’université Pierre-et-Marie-Curie. Sa thèse portait sur le...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Didier Swingedouw
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Didier Swingedouw est chercheur au CNRS et il travaille au Laboratoire Environnements et Paléoenvironnements Océaniques et Continentaux (EPOC), à Bordeaux. Il a obtenu son doctorat en 2006 à l’université Pierre-et-Marie-Curie. Sa thèse portait sur le...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La revue Nature a publié une nouvelle étude sur l'évolution des courants dans l'océan Atlantique nord, au large du Canada. Un autre article publié montre le réchauffement des températures en surface.

Atlantico : Les risques d'affaiblissement des courants océaniques, dont le Gulf Stream sont étudiés depuis déjà un moment. Que nous explique cette nouvelle étude réalisée par l'Université de Hong-Kong publiée dans la revue Nature ?

Didier Swingedouw : C'est une tentative de reconstruction des courants océaniques. Cette étude est basée sur un proxy de climat. En l'occurrence un proxy des courants océaniques. L'idée est de mesurer la quantité de certains dépôts pour en déduire l'intensité des courants profonds. C'est ce qu'on fait les auteurs. Le résultat de leur analyse tend à montrer que la concentration des particules s'amenuise, ce qui implique une diminution du transport des courants profonds. Un bémol toutefois, le temps d'étude est court puisque l'on parle là d'une ou plusieurs dizaines d'années.

De manière plus générale, les courants seraient devenus plus faibles même s'il est difficile de quantifier cette perte d'intensité. Cette étude mérite toutefois confirmation car elle est d'abord esseulée et que les données sont assez indirectes.

Dans le même numéro de la revue Nature, il y avait un autre article  qui confirmait un peu cette étude avec une autre méthodologie. L'étude remontait sur une centaine d'années et étudiait l'évolution des températures en surface des océans. Selon cette dernière en Atlantique Nord, on observait assez peu de réchauffement sur cette région au contraire d'autres parties de l'océan. On observait même une baisse mais qui n'est pas franchement significative.  Eux ont utilisé cette signature en température comme une signature de l'intensité des courants.

A quel point le climat et notre environnement dépendent-ils de la circulation de courants océaniques ? Quelles seraient les conséquences d'une réduction voire d'un arrêt de ces transferts d'eau ?

L'article de Nature parle de "little ice age", soit d'un petit âge de glace. C'est un événement qui a eu lieu au 15e, 16e, 7e siècle pendant lequel l'Europe a été un peu plus froide (d'un degré Celsius). Si nous ne savons pas encore ce qui a justifié ce phénomène, l'hypothèse qui tient le haut du pavée est bien cette idée d'une circulation qui aurait un peu ralentie.

Pour vous répondre plus directement il faut d'abord prendre en compte l'amplitude du phénomène. On parle aujourd'hui de 15% de la diminution du courant océanique en Atlantique Nord. Même si l'effet n'est pas fort, cela a peut-être un peu ralenti le réchauffement climatique dans nos régions. A priori, sauf une diminution drastique de la circulation (improbable) le réchauffement climatique devrait quand même dominer sur les régions européennes. La diminution des courants s'apprécie aussi en fonction des saisons, cela joue surtout en hiver. On pourrait avoir finalement des hivers qui resteraient plutôt rigoureux. En été on pourrait s'attendre à l'effet inverse mais cela favoriserait plutôt les vagues de chaud.  Ces hypothèses sont toutefois issues de résultats récents qui resteraient à confirmer.

Sur le réchauffement climatique, la région la plus sensible aux variations de la circulation océanique se trouvent au niveau du Sahel car la quantité de pluie qui va tomber dans ces régions est fortement dépendante des variations océaniques. Dans les projections climatiques, on voit clairement que si la circulation océanique est réduite drastiquement, cela diminuera de la même manière les précipitations dans cette région.

Une telle diminution aura un impact sur les cultures vivrières de ces régions et l'impact humanitaire sera énorme et pourra accentuer la pression migratoire vers l'Europe.

Peut-on dater l'origine et identifier la cause de cet affaiblissement des courants ?

Non. Nous avons des hypothèses qui sont de l'ordre de la spéculation. Pour faire de l'attribution, nous avons besoin d'un modèle de climat et aucune étude d'attribution n'ont été faites jusqu'à présent. Il n'y a pas vraiment de publication associée. On constate tout de même une diminution de la circulation océanique en Atlantique mais qui reste relativement lente (même si cela dépend des modèles). Selon les modèles on voit une diminution de 7% sur le 20e siècle. Dans l'étude de Caesar, ils estiment la même diminution à plutôt 15%. Une explication qui permettrait d'expliquer ce différentiel serait la fonte de la calotte groenlandaise que l'on voit fondre de plus en plus vite.  L'eau douce apportée dans l'Atlantique Nord pourrait faire ainsi diminuer la densité de surface, ce qui aurait pour effet de réduire le plongement des eaux de surface et in fine la vitesse des courants. Mais c'est extrêmement compliqué à quantifier.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La privatisation de FDJ : vrai succès politique mais erreur économique

02.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

03.

La NASA développe la plus grande arme à feu au monde pour gérer un problème majeur de l’espace

04.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

05.

Et à part l’ordre ? Radioscopie de que pourrait être une candidature Pierre de Villiers en 2022

06.

Insécurité : les tricheries statistiques du ministère de l’intérieur

07.

+60% de créations d’entreprises : quand le Financial Times loue les vertus des mesures économiques d’Emmanuel Macron

01.

Energie : l'arrêt du nucléaire au Japon responsable de beaucoup plus de morts que la catastrophe de Fukushima

02.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

03.

Ile-de-France : un nouveau pass Navigo plus pratique pour les usagers occasionnels

04.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

05.

Le cerveau : ce grand régulateur de la douleur

06.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

01.

Notre-Dame de Paris : Jean-Louis Georgelin rappelle à l’ordre l’architecte des monuments historiques et lui demande de "fermer sa gueule"

02.

Crise (permanente) à l’hôpital : mais que faisons-nous donc de nos prélèvements obligatoires records ?

03.

Toujours plus… sauf sur le terrain idéologique : la diversité selon Delphine Ernotte

04.

Finkielkraut, apologiste du viol ? Bullshit au carré sur les réseaux sociaux

05.

Tous les chemins mènent à Rome : mais celui de Zemmour est quand même un peu tortueux...

06.

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
arvensis
- 05/12/2018 - 15:35
Le non réchauffement moyen de la terre selon Anguerrand
2018 devrait être la 4e année la plus chaude recensée depuis le début des relevés, selon l'Organisation météorologique mondiale (OMM). Le XXIe siècle compte ainsi 17 des 18 années records depuis le lancement des mesures en 1880, avec ces quatre dernières années qui forment le top 4.
Mr Anguerrand, merci de bien vouloir citer les sources qui vous permettent d'affirmer le non réchauffement moyen de la terre depuis 5 ans !
Arvensis
Anguerrand
- 05/12/2018 - 14:40
Réchauffement climatique
Si cette thèse se confirme, tous les scientifiques, et médias auront l’air malin tous ces milliers de milliards dépensés pour rien, il est à noter que les périodes glacières aux cours des millénaires se sont succédés «  régulierement au long des millénaires et que dans qq années nous aurons l’air malin de ne pas avoir cherché le pétrole au large de la Guyane voir dans le bassin parisien. Il en faudra des «  moulins à vent «  pour nous chauffer. Pas mal de scientifiques apportent des arguments entendables qui semblent corroborer le non réchauffement moyen de la terre, la moyenne mondiale de température semblé légèrement diminuer depuis 5 ans malgré nos impressions