En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

03.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

04.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

05.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

06.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 7 heures 32 min
pépites > International
Changement de discours
Opération militaire turque en Syrie : la Chine appelle Ankara à mettre un terme à son intervention contre les kurdes syriens
il y a 8 heures 46 min
pépites > Economie
Taxes
Bruno Le Maire se dit favorable à l’instauration d'une taxe européenne sur les carburants des avions et bateaux
il y a 9 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Rouge" de John Logan, mise en scène par Jérémie Lippmann : Ceci n’est pas un texte

il y a 11 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le mystère Abd el-Kader" de Thierry Zacone : Un livre savant pour les spécialistes de l’Islam et de la Franc-maçonnerie

il y a 11 heures 50 min
décryptage > Terrorisme
Dysfonctionnement

Attaque à la Préfecture de police : critiquer les dérives de l'islam est une question de responsabilité pour les musulmans de France

il y a 14 heures 37 min
décryptage > Culture
Asia Now

La scène artistique asiatique en plein boom s’expose à Paris

il y a 14 heures 50 min
décryptage > Economie
Étouffement

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

il y a 15 heures 3 min
décryptage > Economie
A rebours

Le nombre de catastrophes naturelles meurtrières n’a cessé de diminuer (et leur impact sur l’économie mondiale avec)

il y a 15 heures 46 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Disney, Apple, Warner et Amazon partent à l’assaut de Netflix

il y a 16 heures 19 min
light > Insolite
Surprise !
Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours
il y a 8 heures 8 min
light > Santé
En pleine forme
Le nouveau doyen des Français a 110 ans
il y a 9 heures 26 min
pépites > Europe
At last!
Brexit : Paris dit espérer un accord dès "ce soir"
il y a 10 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"La clé USB" de Jean-Philippe Toussaint : l’art de rendre romanesque l’univers de l’informatique

il y a 11 heures 42 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 14 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 14 heures 15 min
décryptage > Société
Inutile

Scolarité obligatoire à trois ans : une réforme inutile et coûteuse

il y a 14 heures 44 min
décryptage > International
Game over

Kurdes : et comme dans Le Train sifflera trois fois, le shérif fatigué jeta son étoile...

il y a 15 heures 2 min
décryptage > Environnement
Clash

Vers un clash entre mesures environnementales et libertés individuelles

il y a 15 heures 33 min
décryptage > Santé
Remue-ménage constant

Comment le monde est devenu de plus en plus bruyant sans que notre corps ne sache s’y adapter

il y a 15 heures 55 min
décryptage > Religion
Quelques précisions...

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

il y a 16 heures 22 min
© GUILLAUME SOUVANT / AFP
© GUILLAUME SOUVANT / AFP
Climat de rejet

COP 24 : comment gérer désormais le défi climatique en pleine crise existentielle du multilatéralisme ?

Publié le 02 décembre 2018
A l'heure du rejet des instances multilatérales, harmoniser le combat contre les émissions de gaz à effet de serre est une gageure.
Jean-Paul Maréchal est Maître de conférences en Science économique à lUniversité Paris Sud. Il est l'auteur de l'ouvrage Chine/USA. Le climat en jeu, Paris, Choiseul, 2011, 116 p.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Maréchal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Maréchal est Maître de conférences en Science économique à lUniversité Paris Sud. Il est l'auteur de l'ouvrage Chine/USA. Le climat en jeu, Paris, Choiseul, 2011, 116 p.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A l'heure du rejet des instances multilatérales, harmoniser le combat contre les émissions de gaz à effet de serre est une gageure.

Atlantico : Le climat et la lutte contre le réchauffement climatique sont par définition un enjeu mondial. A l'heure du rejet des instances multilatérales, comment harmoniser ce combat contre les émissions de gaz à effet de serre ?

Jean-Paul Marechal : Il faut faire attention. Je ne suis pas sûr qu'il y ait un rejet global des instances multilatérales. Les Etats-Unis ont décidé de sortir de l'accord de Paris mais pour l'instant ils restent les seuls dans ce cas.

Les Etats-Unis sont sortis de l'accord de Paris mais on observe un grand nombre de villes et d'entreprises américaines qui ont affiché leur volonté de réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et ont décidé de s'en tenir aux accords de Paris. Ensuite, la Chine a un comportement qui prête à discussion. En interne, elle semble avoir pour objectif de se conformer à ses engagements. Même si on peut noter des efforts, il convient aussi de souligner qu'elle continue d'exporter des centrales à charbon et délocalise une activité industrielle polluante. Quant au Brésil, on verra bien ce que cela va donner mais l'élection de Bolsonaro est effectivement inquiétante.

Mais même si le contexte est inquiétant, le rejet des instances multilatérales reste relatif.

Légiférer sur l'interdiction du charbon au niveau européen pourrait-il faire pencher la balance dans le bon sens ?

Si l'on interdisait le charbon au niveau européen, ce serait plutôt une bonne chose, mais force est de constater que l'on est loin du compte. Les grands pays charbonniers comme la Pologne auront du mal à franchir le cap et ceux qui, comme l'Allemagne après Fukushima, ont décidé de fermer leurs centrales nucléaires au profit des centrales à charbon seront difficiles à convaincre.

Les énergies renouvelables pâtissent de leur faible rendement par rapport au charbon. S'orienter vers un nucléaire plus efficace et compétitif ne serait-il pas un moyen de convaincre les pays pollueurs agissant souvent par simple pragmatisme ?

En France, les énergies renouvelables ne permettent pas de réduire les émissions de CO2 liées à la production d'énergie puisque notre production d'énergie ne dépend pas de ressources carbonnées. En gros, vous pouvez mettre autant de panneaux solaires que vous voulez, cela ne réduit pas les émissions de CO2 liée à la production d'électricité puisqu'elles sont dans leur quasi-totalité déjà produites par des énergies qui n'émettent pas de CO2 : le nucléaire, l'éolien, le salaire, l'hydroélectrique. Nous n'avons que deux grosses centrales à charbon qui vont être fermées : c'est insignifiant.

En revanche dans un certain nombre de pays comme l'Allemagne où le mix énergétique est plus carbonné qu'en France, les énergies renouvelables sont une des solutions possibles. L'idée pour ces pays serait de modifier leur mix énergétique, mais à partir du moment où l'Allemagne a renoncé au nucléaire, il ne lui reste plus que les énergies renouvelables. Et le charbon. Les Allemands sont coincés en ne s'étant pas donné un moment de respiration avec le nucléaire. Ils sont obligés de palier la production par le nucléaire par la production par le charbon.

Le nucléaire peut-il être plus séduisant ?

Le nucléaire est séduisant pour les Chinois. Ils ont un mix énergétique global fondé à 66% sur le charbon. Ce qui signifie que leur électricité est produite à plus de 80% avec du charbon. Comme ils veulent lutter contre la pollution de l'air, il va falloir fermer des centrales à charbon ou mettre en place des centrales à charbon qui capte le CO2 et les poussières, ce qui signifie une diminution du rendement. Cela demande des investissements considérables. Le choix des Chinois est de diversifier leur mix énergétique pour réduire la part de charbon et augmenter la part de ce qu'ils appellent les énergies vertes. Les Chinois mettent le nucléaire dans les énergies vertes. Il ne faut renoncer à aucune source de production d'électricité.

De plus, il faut savoir qu'en matière de production d'électricité, il y a des sources pilotables et d'autres non. L'éolien et le solaire n'est pas pilotable, il dépend des conditions météorologiques. C'est pourquoi ces énergies demandent 4 Gigawatt de capacité de production pour 1 gigawatt de produit. Les sources pilotables demandent 1 Gigawatt de capacité pour 1 gigawatt de produit. Comparer les deux sources, pilotables ou non pilotables, n'est pas faisable. C'est un élément de complexité supplémentaire. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

L'élu RN Julien Odoul crée la polémique en demandant à une femme d'ôter son voile au Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté

03.

Hausse de la taxe foncière : l’étouffement progressif des petits propriétaires

04.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

05.

Etats-Unis : une famille américaine rentre chez elle et se retrouve nez à nez avec trois ours

06.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

07.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gwirioné
- 03/12/2018 - 02:05
Comment gérer...
Tout simplement en remettant en cause le pseudo "réchauffement climatique". Sans doute plus compliqué que de rajouter des taxes sur les carburants...
J'accuse
- 02/12/2018 - 12:29
Ni défi ni multilatéralisme
Des affirmations fausses derrière des raisonnements vrais ! M. Maréchal dit qu'il n'y a pas de rejet tout en avouant le contraire dans ses explications.
Les accords de Paris n'existent pas: non contraignants, non vérifiables, non financés. Ils ne sont donc que du papier.
Seul Trump en est sorti officiellement, mais aucun pays n'entend les respecter, et l'Allemagne a hypocritement abandonné ses objectifs de réduction de CO2 pour faire marcher son économie, sans dénoncer des accords de toute façon bidon.
La France ne peut les respecter qu'en conservant son nucléaire, mais ce n'est pas son programme officiel: la France abandonne donc aussi en prétendant le contraire, mais elle n'oublie pas pour autant d'augmenter les taxes ! Et qu'est-ce que la France, sinon juste 1% de la production mondiale ? Insignifiant.
Le multilatéralisme n'a jamais existé, et n'existera jamais: le "machin" est impuissant ou soumis à la loi des grandes puissances; l'UE est soumise à l'Allemagne, la COP et le GIEC ne servent à rien. C'est un terme fallacieux, comme l'est celui de démocratie.