En direct
Best of
Best of du 7 au 13 septembre
En direct
© CYRIL VILLEMAIN / AFP
Atlantico Litterati - Suite

MIchel Onfray : "Je n’ai jamais vu de croyants, même fervents, convaincus de l’éternité au point d’aborder la mort avec envie, désir et gourmandise"

Publié le 02 décembre 2018
Michel Onfray, qui vient de faire son dernier livre, "La stricte observance, avec Rancé à la Trappe", a répondu aux questions d'Annick Geille sur cette déclaration à la foi "incandescente" des vrais chrétiens.
Michel Onfray est philosophe. Particulièrement intéressé aux questions liées à la politique, la morale, l'athéisme et l'histoire de la philosophie, il est l'auteur de nombreux ouvrages.Parmi les plus récents, on trouvera notamment La passion...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Onfray
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Onfray est philosophe. Particulièrement intéressé aux questions liées à la politique, la morale, l'athéisme et l'histoire de la philosophie, il est l'auteur de nombreux ouvrages.Parmi les plus récents, on trouvera notamment La passion...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Onfray, qui vient de faire son dernier livre, "La stricte observance, avec Rancé à la Trappe", a répondu aux questions d'Annick Geille sur cette déclaration à la foi "incandescente" des vrais chrétiens.

Atlantico : Vous questionnez la mort en athée tenté par la douceur de croire ?

Michel Onfray : Chaque deuil se ressemble et ne ressemble à rien d’autre… Rien n’est plus semblable que mort de l’un à celle d’un autre, mais, en même temps, rien n’est plus dissemblable. Car la mort d’une personne connue, aimée, chérie, emporte une partie de nous alors que celle d’un tiers inconnu n’emporte qu’une partie de ceux qui l’ont connu. Que Rancé ait vu le corps coupé en deux de Madame de Montbazon et, dit-on, sa tête séparée du corps parce que le cercueil était trop petit est une image avec laquelle il dût vivre. Pour ma part j’en ai deux ou trois autres, pas les mêmes bien sûr, mais avec lesquelles il me faut vivre aussi.  

Lire aussi, dans notre rendez-vous Atlantico Litterati : Le nouvel Onfray

"Le mieux est peut-être de ne pas être, donc de ne pas naître", dites-vous ?

Oui, c’est en effet le mieux, mais on n’a pas le choix pour soi – personne ne l’a jamais d’ailleurs, c’est une banalité. Mais il nous reste à ne pas commettre l’irréparable en faisant advenir à l’être, c’est à dire au néant, une personne qui na rien demandé… Ne pas être n’est pas ne plus être, ce qui serait se supprimer. C’est penser que ne pas sortir du néant vaut mieux que d’y aller après avoir vécu.

Avoir la foi rend la mort d'autrui tolérable ?

Dans l’idée que je m’en fais, oui :  si l’on pense que les morts ne sont pas morts, parce qu’il y a une vie après la mort, que l’on s’y retrouve, et que l’éternité nous y attend, alors on devrait se réjouir de passer de vie à trépas. Mais je n’ai jamais vu de croyants fervents et convaincus à ce point qu’ils abordent la mort avec envie, désir et gourmandise…

Écrire "La stricte observance" vous a-t-il aidé, malgré tout ?

Ce que j’ai aimé dans cette expérience, c’est la compagnie lointaine d’hommes qui vivent leur foi de façon incandescente sans avoir envie de l’imposer à autrui et ce dans le silence et le rituel, le dépouillement et l’austérité, en y ayant mis toute leur vie. C’est le contraire de la foi bourgeoise de ceux qui ont des certitudes dominicales qui sont rarement suivies d’effets concrets dans la vie réelle le restant de la semaine... Dans un monastère, personne ne peut tricher. Dans la vie, tout le monde triche ou presque…


(Interview par Annick Geille)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Les conditions de la détention de l’actrice Felicity Huffman dévoilées par la presse américaine

03.

Comment Facebook entend bénéficier du malaise général des utilisateurs de Tinder et autres applications de rencontres

04.

Les avantages et les bienfaits d'une éducation conservatrice pour nos enfants face à la faillite éducative contemporaine

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Brexit : le rapport secret mais officiel du gouvernement britannique est peut-être en train de faire évoluer Boris Johnson...

07.

Thomas Piketty, l'anti-Friedman qui ne fait peur à personne

01.

Patrick Bruel : une deuxième masseuse l'accuse ; Adieu Sebastien Farran, bonjour Pascal, Laeticia Hallyday retrouve enfin l’amour ! ; Lily-Rose Depp & Timothée Chalamet squelettiques mais heureux, Céline Dion juste maigre...;

02.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

03.

Syrie : les vraies raisons derrière l’avertissement d’Erdogan à l’Europe sur une nouvelle vague de migrants

04.

Retraites : ces trois questions pièges souvent oubliées des grands discours

05.

Laeticia Hallyday aurait retrouvé l’amour

06.

Pourquoi parle-t-on si peu de la jeune Palestinienne assassinée en Cisjordanie ? Parce que ce ne sont pas les Israéliens qui l'ont tuée !

01.

​La déliquescence de la pensée (Gérard Noiriel) contre « la pensée délinquante » (Éric Zemmour)

02.

Peurs sur la consommation : bienvenue dans l’ère de l’irrationalité

03.

PMA / GPA : la guerre idéologique est-elle perdue ?

04.

Reconnaissance de la filiation des enfants par GPA : grand flou sur sujet clair

05.

Le chef de l’organisation météorologique mondiale s’en prend de manière virulente aux extrémistes du changement climatique

06.

Université d'Evergreen (États-Unis) : une terrifiante vidéo qui montre le vrai visage de la nouvelle bête immonde

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
DrPal
- 05/12/2018 - 11:00
Croire? Avoir "la Foi"?
Pour avoir une foi sincère, incandescente, il faut sortir du monde réel, vivre en cloitre ou en monastères. Si on est dans le monde réel, il faut, pour avoir la foi (encore faudrait-il définir le terme), être ou se faire schizophrène. Car les Vérités des religions sont incompatibles avec les certitudes scientifiques établies et chaque jour confirmées. Il y a 2000 ans, beaucoup de choses étaient imaginables sans se heurter à des connaissances acquises, lesquelles étaient très minces. Mais aujourd'hui, avec ce que l'on sait de la physiologie humaine, de la matière, des lois de la physique etc., qui peut sincèrement croire possible, crédible, ce que les religions nous demandent d'admettre comme Vrai: création du monde en 7 jours, grossesse sans spermatozoïde, marche sur l'eau, changement de l'eau en vin, multiplication des pains, et surtout, résurrection des corps? Sans parler d'un Créateur hors du temps, de l'espace, mais éprouvant pourtant le désir de créer ex nihilo (dans quel but?) un monde aussi imparfait, un homme "à son image", homme pourtant faible, cruel, guerrier, génocidaire, assassin d'enfants. Un Dieu absent, colérique, punisseur, vengeur, exclusif...
Dorine
- 03/12/2018 - 15:40
Erreur vieux croco
Vous confondez la philosophie grecque de séparation de l'âme et du corps, avec une vision qui englobe la personne entière que l'on retrouve dans les religions. D'où la résurrection de la chair annoncée dans la foi chrétienne. Si vous lisez le Cantique des Cantiques, c'est assez limpide.
Dorine
- 03/12/2018 - 15:40
Erreur vieux croco
Vous confondez la philosophie grecque de séparation de l'âme et du corps, avec une vision qui englobe la personne entière que l'on retrouve dans les religions. D'où la résurrection de la chair annoncée dans la foi chrétienne. Si vous lisez le Cantique des Cantiques, c'est assez limpide.