En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

05.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

ça vient d'être publié
décryptage > Société
Bonne gouvernance

Pour sortir (enfin) de la crise des services publics

il y a 1 heure 17 min
rendez-vous > France
Géopolitico-scanner
Destin méditerranéen, immigration, communautarisme, délinquance : Marseille sans fatalisme mais sans langue de bois, entretien avec un homme politique qui monte, Bruno Gilles
il y a 1 heure 52 min
décryptage > Economie
Règle commune

Taxation des multinationales : l’OCDE fait un petit pas sur un très grand chemin

il y a 2 heures 21 min
décryptage > Religion
Persécutions ?

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

il y a 3 heures 7 min
décryptage > Europe
UE

Brexit : petites leçons pour l’Europe (et pour la stabilité des démocraties occidentales) après 3 ans de chaos politique britannique

il y a 3 heures 40 min
pépite vidéo > Faits divers
En vert et contre tous
Des activistes d'Extinction Rebellion violemment dégagés du toit d'un métro à Londres
il y a 19 heures 57 min
pépites > Politique
Commission
Blanquer contre Taché : LREM tente une médiation
il y a 21 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "La porte sans entrée. Approche du Zen" : Devenez ou restez zen, vous vous en porterez mieux !

il y a 21 heures 59 min
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 23 heures 47 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > France
Effets

Loi alimentation : le gouvernement persiste malgré les effets pervers

il y a 1 heure 41 min
décryptage > Europe
Brexit

La politique est un sport à 28. Et à la fin, c’est la Grande-Bretagne qui gagne

il y a 2 heures 3 min
décryptage > Consommation
Non on ne vous parle pas d’Apple

Cosmic Crisp, la nouvelle pomme américaine qui part à l’assaut du monde

il y a 2 heures 51 min
décryptage > International
Merci Barack

Comment Poutine a réussi à subtiliser le Moyen-Orient au nez et à la barbe des Etats-Unis

il y a 3 heures 23 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 16 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 19 heures 13 min
pépites > Justice
Recours
Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme
il y a 20 heures 54 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "L'un de nous deux" de Jean-Noël Jeanneney

il y a 21 heures 55 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Exposition : “Bacon en toutes lettres” : Une singularité fascinante mais difficile à appréhender !

il y a 22 heures 3 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 1 jour 19 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 1 jour 1 heure
© Anis MILI / AFP
© Anis MILI / AFP
Economie

Maghreb : trois modèles économiques pour un même marasme. Comment l’expliquer ?

Publié le 30 novembre 2018
Selon un rapport de la Banque mondiale publié en cette année 2018, l'Algérie, le Maroc et la Tunisie ne seraient pas parvenus à sortir du groupe de pays à revenu intermédiaire pour prendre le statut de pays à revenu élevé.
Laurent Chalard est géographe-consultant. Membre du think tank European Centre for International Affairs.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant. Membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un rapport de la Banque mondiale publié en cette année 2018, l'Algérie, le Maroc et la Tunisie ne seraient pas parvenus à sortir du groupe de pays à revenu intermédiaire pour prendre le statut de pays à revenu élevé.

Atlantico: Comment décrire la situation économique du Maghreb ? Avec quelles conséquences ? 

Laurent Chalard: Effectivement, selon la Banque Mondiale, les trois pays du Maghreb se caractérisent en 2017 par un PIB par habitant particulièrement faible à l’échelle internationale, très largement en-dessous de la moyenne planétaire qui tourne autour de 10 700 dollars par habitant, puisqu’il est de seulement 4123 dollars par habitant en Algérie, de 3491 dollars par habitant en Tunisie et de 3007 dollars par habitant au Maroc, soit des niveaux assez proches d’un Etat à l’autre. Si ces chiffres sont dix fois plus élevés que dans les pays les plus pauvres de la planète, tels que le Niger, le Malawi ou le Burundi, ils sont aussi dix fois moins importants que dans les grands pays européens développés, tels que la France ou l’Allemagne. La situation économique du Maghreb n’est donc pas satisfaisante, d’autant qu’elle ne s’est pas améliorée depuis plusieurs décennies, contrairement à ce qui a pu se constater dans de nombreuses autres régions du monde, le Maghreb faisant partie des perdants du boom économique mondial des années 2000. En outre, la croissance économique limitée a été largement obérée par l’augmentation de la population, qui est restée, pendant longtemps, très élevée.

En conséquence, contrairement à d’autres Etats de la planète qui ont vu émerger une classe moyenne au niveau de consommation se rapprochant de celui constaté dans les pays développés, au Maghreb, cette classe moyenne demeure peu importante en pourcentage de la population totale, d’où le maintien d’une nombreuse population paupérisée, qui souffre d’un sous-emploi massif et dont les revenus sont extrêmement précaires. Il s’en suit une émigration vers des pays à plus hauts revenus et un mécontentement politique certain, qui s’est traduit par une Révolution en Tunisie en 2011 et des troubles dans les autres pays.

Comment expliquer cette situation alors que les modèles de développement économiques sont très divers au sein du Maghreb ?

Le plus surprenant lorsque l’on compare le PIB par habitant des trois Etats du Maghreb en 2017 est son niveau semblable alors qu’ils ont fait des choix de développement économique fortement différenciés depuis leur Indépendance, qui ont laissé des traces dans les caractéristiques actuelles de leur tissu économique. En effet, l’Algérie qui s’était engagée dans la voie socialiste, a connu pendant longtemps une économie dirigiste, d’où la présence encore très forte d’un secteur étatique, en particulier dans le domaine des hydrocarbures, moteur de la richesse nationale, qui structure une économie rentière typique. A contrario, au Maroc, qui a fait le choix des Etats-Unis sous le règne d’Hassan II, le modèle capitaliste a toujours été dominant, reposant sur un tissu de petites entreprises, souvent artisanales à l’origine. En Tunisie, après avoir suivi la voie dirigiste, le pays a fait un virage à 180 degrés au milieu des années 1980 en s’engageant dans une politique de libéralisme économique sous l’égide des recommandations du FMI. 

Malgré des voies différentes, les résultats sont les mêmes, une stagnation économique relative pour plusieurs raisons. Cette dernière s’explique d’abord par l’héritage historique. En effet, les Etats du Maghreb s’inscrivaient dans une logique de déclin affirmé depuis plusieurs siècles au moment du début de la colonisation au XIX° siècle avec des économies totalement déstructurées, ce qui n’était pas forcément le cas dans d’autres régions du monde, y compris en Egypte, qui sous Méhémet-Ali était plutôt bien partie, le démarrage industriel, qui reposait sur le coton, n’ayant été tué dans l’œuf que par la colonisation britannique. Ensuite, une deuxième raison tient à la structure des tissus économiques locaux, trop traditionnalistes, empêchant l’émergence d’un capitalisme moderne, avec une réticence à innover. En-dehors du secteur commercial, la mobilisation de capitaux vers une production de nouveaux produits s’est toujours avérée limitée. Enfin, une troisième raison tient au rapport avec l’Europe sur le plan économique. Les Etats du Maghreb tentent de se rattacher au wagon européen suivant une logique de guichet, avec une certaine forme d’attentisme, entendu comme le fait d’attendre que les européens choisissent d’investir massivement pour des raisons de proximité géographique sans que soient mises en place les conditions nécessaires pour qu’ils choisissent le Maghreb plutôt qu’une autre région du monde. Il s’en suit un rapport dominant/dominé, le Maghreb étant dans l’incapacité de produire massivement des produits manufacturés exportables vers le reste du monde reposant sur des capitaux maghrébins.

Comment imaginer la suite pour ces pays, et quels seraient les modèles à suivre ? 

S’il est impossible de préjuger de leurs choix économiques futurs, qui seront très fortement dépendants des évolutions politiques des Etats du Maghreb, il n’en demeure pas moins que s’ils veulent progresser dans la hiérarchie internationale, il semble indispensable qu’ils modifient complètement leur modèle de développement, ce qui passe par un changement de paradigme. A la logique de guichet vis-à-vis de l’Europe, dont l’histoire et le modèle de développement économique ne correspondent pas aux caractéristiques maghrébines, doit se substituer une politique de développement endogène s’appuyant sur le modèle de la Corée du Sud. Pour cela, chaque pays pourrait envoyer 1000 de ses plus brillants étudiants dans ce pays dans l’optique qu’ils intègrent le mode de fonctionnement économique coréen ainsi que sa mentalité pour ensuite tenter de reproduire le modèle au Maghreb. Parallèlement, il faudrait envisager la venue de formateurs sud-coréens sur place pour, dans un premier temps, donner des conseils, ce qui, dans un second temps, pourrait aussi conduire à des investissements productifs. Ces échanges avec la Corée du Sud et d’éventuels autres pays d’Asie Orientale au dynamisme économique reconnu permettrait aux Etats du Maghreb de plus s'ouvrir au monde et aux autres cultures de la planète, demeurant, à l’heure actuelle, dans un rapport amour/haine vis-à-vis de l'ancien colonisateur, qui s’avère contre-productif.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

04.

Eric Zemmour saisit la Cour Européenne des Droits de l'Homme

05.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

06.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

07.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

04.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires