En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

ça vient d'être publié
light > Culture
Big win
Queen s'oppose à l'utilisation de ses tubes par Donald Trump et le camp Républicain
il y a 3 heures 36 min
pépites > International
Ever changing
Offensive turque en Syrie : Donald Trump pourrait imposer de "grosses sanctions" à Ankara
il y a 4 heures 38 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Mère voilée : pour Brigitte Macron "on ne parle pas politique" à l'école
il y a 5 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"De Gaulle, 1969, l'autre révolution" d'Arnaud Teyssier : la fin de la saga du gaullisme, par l'un de ses meilleurs spécialistes

il y a 7 heures 49 min
décryptage > Culture
7ème art

Soubresauts, horreurs et beauté du monde à Saint-Jean de Luz

il y a 9 heures 23 min
décryptage > Religion
L'art de la punchline

Un 13 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 9 heures 36 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

Cette semaine l’Europe joue son destin sur le Brexit

il y a 10 heures 14 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Stadia : Google mise sur la latence négative pour s’imposer dans l’univers des jeux vidéos. Décisif ou moufte aux yeux ?
il y a 10 heures 45 min
décryptage > Economie
Incompréhension

L’étrange capacité du capitalisme financiarisé à perdurer envers et contre tout

il y a 11 heures 20 min
décryptage > International
Opération "printemps de la paix"

Syrie : multi jeux de dupes autour des Kurdes (et des djihadistes de Daesh)

il y a 11 heures 36 min
light > Culture
Très critique
Elton John peu tendre envers Michaël Jackson : "C'était réellement un malade mental, quelqu'un d'un peu inquiétant à fréquenter".
il y a 3 heures 56 min
pépites > Religion
Coup de gueule
66% des Français se disent favorables à l'interdiction du voile durant des sorties scolaires
il y a 5 heures 47 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vie et mort d'un chien" de et mise en scène par Jean Bechetoille : Etre ou ne pas être... c'est encore la question à Elseneur

il y a 7 heures 39 min
pépites > Europe
Last chance
Brexit : d'après le vice-premier ministre Irlandais, un accord est envisageable cette semaine
il y a 8 heures 1 min
décryptage > Social
Exercices de coloriage

Il est beaucoup question du "vieux mâle blanc". Mais pourquoi ne parle-t-on jamais du " vieux mâle noir" ?

il y a 9 heures 32 min
décryptage > Religion
Loi de 1905

Pourquoi la laïcité ne devrait pas être invoquée dans la lutte contre l’islamisme

il y a 10 heures 6 min
décryptage > Politique
Conceptuel

Le populisme, phénomène bien plus fondamental que le simple fruit de l’épuisement de la démocratie représentative ou de l’hystérisation des classes moyennes

il y a 10 heures 40 min
décryptage > Economie
Courage!

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

il y a 11 heures 16 min
décryptage > Economie
Atlantico-Business

Tout arrive : Trump veut mettre fin à la guerre commerciale avec la Chine et Boris Johnson propose un accord pour le Brexit.

il y a 11 heures 25 min
décryptage > Politique
Lourde tâche

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

il y a 11 heures 51 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Urssaf, Camcras et Carbalas

Pourquoi la France ne parvient pas à baisser les impôts

Publié le 30 novembre 2018
En pleine contestation des gilets jaunes, la nouvelle a claqué comme un coup de fouet : la France est championne en Europe, et peut-être même au monde, de la dépense publique.
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Michel Garibal , journaliste, a fait une grande partie de sa carrière à la radio, sur France Inter, et dans la presse écrite, aux Échos et au Figaro Magazine.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
En pleine contestation des gilets jaunes, la nouvelle a claqué comme un coup de fouet : la France est championne en Europe, et peut-être même au monde, de la dépense publique.

Pour la troisième année consécutive, notre pays est en tête pour la taxation de ses concitoyens. Malgré les promesses répétées de tous les gouvernements qui se sont succédés depuis le début du millénaire (sans parler des précédents), le mouvement de hausse des prélèvements obligatoires se poursuit inlassablement, même si son rythme s’est légèrement ralenti, en creusant impitoyablement une dette qui dépasse mille milliards. Impôts et cotisations sociales se sont élevés à 48,4% du produit intérieur brut en 2017, selon les chiffres publiés par Eurostat, la moyenne européenne se situant autour de 40 %. Depuis 2002, la progression est régulière, ce qui montre bien qu’il s’agit d’un mouvement de fond. Il va se poursuivre l’an prochain, où il gagnera encore 0,6% du PIB selon les prévisions officielles.

Le gouvernement n’a pas mis à profit l’embellie conjoncturelle de l’an dernier pour tenter un assainissement alors que l’organisation des planètes allait dans le bon sens. Aujourd’hui, il est pris au piège d’une croissance qui ralentit, alors que de nouvelles dépenses apparaissent en matière de défense, d’éducation notamment, en laissant entrevoir que la limitation à 2,6% du déficit dans le budget risque d’être dépassée, alors que toute une série de hausses se profilent à l’horizon, notamment pour l’électricité, après le pétrole. Et toute acceptation des revendications exprimées notamment par les gilets jaunes pour relever le pouvoir d’achat creuserait encore plus le déficit du commerce extérieur qui est déjà abyssal avec un «trou » de près de 70 milliards d’euros cette année, car l’augmentation de la consommation profite essentiellement aux importations dans notre pays victime de la désindustrialisation depuis un quart de siècle.

Longtemps, la bonne excuse était trouvée dans le modèle social qui explique l’essentiel du décalage avec les pays voisins, puisque les cotisations sociales représentent à elles seules 18,8% du produit intérieur brut. L’impôt sur le revenu, avec ses multiples niches et exemptions est devenu particulièrement inégalitaire puisque la moitié de la population s’en trouve exemptée. Mais la prolifération des taxes en tous genres est devenue insupportable, signe évident que le fameux modèle dont se gargarisaient les pouvoirs publics ne fonctionne plus, car il est devenu anxiogène et insupportable pour la majorité de l’opinion, en raison du développement des inégalités. Les craquements se multiplient, tandis que les dérèglements deviennent quotidiens. La confiance des chefs d’entreprises commence à diminuer, avec le risque de pénaliser rapidement les investissements. L’étranger s’interroge, le tourisme est menacé devant les jacqueries qui ont tendance à se multiplier. Les appels à la grève de l’impôt sont aux portes, car on a atteint les limites du système. Le sentiment s’est répandu dans l’opinion que le pouvoir d’achat était en train de diminuer, même si les chiffres globaux contestent cette affirmation, mais le ressenti est tel désormais que seules des mesures énergiques pourraient le dissiper désormais.

C’est ce que n’a pas osé Emmanuel Macron après son éclatante victoire électorale qui lui conférait les mains libres pour quelques mois. Alors qu’il est retombé rapidement dans les ornières de ses prédécesseurs sous la coupe de Bercy et de la politique des coups de rabots au jour le jour, sans concevoir une politique d’ensemble qui définisse des objectifs clairs de redressement des comptes, à l’image de ce qui a été réalisé par la quasi totalité de nos partenaires européens. Aujourd’hui, le pays est dans l’impasse, car il faudrait un courage exceptionnel pour affronter l’impopularité dans laquelle le Président est tombé pour aborder enfin les ré formes de structures qui attendent depuis plusieurs décennies d’autant que de toutes parts, et jusque dans sa majorité, il est pressé de lâcher du lest et de céder aux revendications.  

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Livret A : avoir le courage de baisser le taux de l’emprunt perpétuel français ?

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Pour Dominique Strauss-Kahn, le brexit pourrait être une chance pour l'Europe

06.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

07.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

Taux d’intérêt négatifs : les banques hésitent à faire payer l’épargne courante mais pas pour longtemps...

04.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

05.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

06.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

01.

"Pas en mon nom" : ces raisons pour lesquelles les musulmans français sont plus timides que d’autres dans leur condamnation du terrorisme islamiste

02.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

03.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

04.

Terrorisme et dérives communautaristes : ce « pas de vague » qui anéantit au quotidien les discours de rigueur

05.

Voici comment Zemmour est devenu l’homme le plus célèbre de France…

06.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

Commentaires (15)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Jean-Yves Carfantan
- 01/12/2018 - 23:12
Pas de réponse à laquestion posée
L'auteur devrait nous dire ce que n'a pas fait E. Macron. Les réformes de structures, ce serait quoi ? Probablement faut il s'attaquer à l'importance exceptionnelle de la fonction publique (notamment territoriale), retirer l'Etat de nombreux domaines où il n'intervient pas ailleurs en Europe (la poste par exemple) ? On reste sur sa faim.....
Jean-Yves Carfantan
- 01/12/2018 - 23:12
Pas de réponse à laquestion posée
L'auteur devrait nous dire ce que n'a pas fait E. Macron. Les réformes de structures, ce serait quoi ? Probablement faut il s'attaquer à l'importance exceptionnelle de la fonction publique (notamment territoriale), retirer l'Etat de nombreux domaines où il n'intervient pas ailleurs en Europe (la poste par exemple) ? On reste sur sa faim.....
DESVESSIESPOURDESLANTERNES
- 01/12/2018 - 12:05
Limitons les retraites
A par exemple 3000 €/mois/personne et tout se recale (âge retraite,déficit sociaux,publics,....)
Mais chut .... ! La bienpensance veille