En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

03.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

04.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

05.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

06.

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

07.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Campagne sous tension
Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia
il y a 36 sec
pépites > France
Tchétchénie
Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"
il y a 56 min 54 sec
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 2 heures 37 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 5 heures 13 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 5 heures 56 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 6 heures 33 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 7 heures 9 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 7 heures 59 min
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 8 heures 43 min
décryptage > Politique
Cendres et bouillie

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

il y a 8 heures 53 min
Pollution
Réchauffement climatique : des gisements de méthane se décongèlent dans l'océan Arctique relâchant du gaz à effet de serre
il y a 22 min 8 sec
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 1 heure 52 min
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 5 heures 4 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 5 heures 39 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 6 heures 27 sec
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

il y a 6 heures 54 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 7 heures 37 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 8 heures 25 min
décryptage > Politique
Trouvaille linguistique

Et l'attaché parlementaire d'Aurélien Taché dénonça les "exhibisionistes"...

il y a 8 heures 50 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Trump ou Biden : les deux candidats ont un seul et même remède pour sauver l’économie, endetter l’Amérique

il y a 8 heures 56 min
© PEDRO PARDO / AFP
© PEDRO PARDO / AFP
Mondialisation

Ce pacte mondial de l’ONU pour les migrations qui inquiète en dessous des radars du débat public français

Publié le 28 novembre 2018
Son contenu se révèle une aubaine pour les pays souhaitant “exporter” des émigrés… Moins pour les autres.
Laurent Chalard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Laurent Chalard est géographe-consultant. Membre du think tank European Centre for International Affairs.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Son contenu se révèle une aubaine pour les pays souhaitant “exporter” des émigrés… Moins pour les autres.

Atlantico : Le 10 et 11 décembre prochain se tiendra le sommet de Marrakech sur les migrations lors duquel sera ratifié par un certain nombre d'Etats le pacte de l'ONU sur les migrations. Le pacte, globalement neutre, est critiqué par certains Etats qui le considère comme trop favorable aux migrations. Pour quelles raisons un certain nombre de pays pourraient-ils avoir intérêt à ce que leurs habitants migrent ?

Laurent Chalard : Si, traditionnellement, les experts s’intéressent aux raisons qu’ont certains Etats à accueillir des migrants, qu’elles soient économiques ou démographiques, ou aux raisons qu’ont certaines populations à quitter leur pays de naissance, humanitaires, politiques ou économiques, par contre, il est plus rare de s’intéresser à l’intérêt pour les pays émetteurs de l’émigration de leur population. Or, manifestement, comme en témoigne le pacte de l’ONU sur les migrations, l’émigration est perçue comme un élément positif dans un certain nombre d’Etats de la planète pour des raisons variées.

La première raison, qui n’en est pas des moindres, est l’aubaine politique. En effet, dans des Etats autoritaires ou connaissant des conflits internes, nombreux dans les pays en voie de développement, le pouvoir en place peut avoir tout intérêt à pousser les opposants politiques à l’exil ou à faire fuir les minorités ethniques contestataires vers d’autres pays. Ce schéma est malheureusement très répandu dans le monde. Par exemple, en Afrique subsaharienne, où les dictatures sont pléthores, les opposants politiques sont systématiquement pourchassés, étant obligés de se réfugier dans des pays d’accueil sûrs. La principale diaspora de cette région du monde présente sur le territoire français, la diaspora congolaise, en constitue un exemple-type, se composant en large partie d’opposants aux régimes de Sassou N’Guesso au Congo-Brazzaville et de Kabila en République Démocratique du Congo. Un autre exemple fut la Turquie des années 1990, qui, dans un contexte de conflit armé avec un mouvement rebelle kurde, le PKK, dans l’est du pays, poussait les kurdes à émigrer vers l’Europe occidentale. L’émigration des éléments indésirables, entendus comme toute forme d’opposant, constitue donc une solution politique comme une autre pour des régimes autoritaires.

Économiquement, les migrations sont aussi une aubaine pour certains pays d'émigration ?

Outre l’aubaine politique, l’émigration peut être aussi plébiscitée par certains Etats pour des raisons économiques. En effet, dans un contexte de forte croissance démographique, héritée d’une fécondité élevée, et de faible croissance économique, à l’origine d’une progression limitée de l’emploi, le marché du travail se retrouve dans l’incapacité d’absorber la main d’œuvre de plus en plus nombreuse qui arrive chaque année en âge de travailler. Ce trop-plein de main d’œuvre conduit à une hausse du chômage, qu’il est possible de juguler partiellement en incitant à l’émigration une partie de la jeunesse. Un pays comme le Maroc en constitue un exemple-type, l’émigration servant d’exutoire pour une jeunesse trop nombreuse. L’émigration diminue la pression sur le marché de l’emploi et contribue en plus à limiter les éventuelles contestations politiques qui pourraient émerger de la part d’une jeunesse mécontente de sa situation socio-économique. L’émigration du trop-plein de main d’œuvre se présente donc comme une politique parmi d’autres pour résoudre le problème du sous-emploi, d’autant que les émigrants partis vers des pays à salaires plus élevés renvoient une partie de leurs revenus dans leur pays d’origine, faisant vivre de nombreuses familles sur place et contribuant donc à limiter la pauvreté.

Plus généralement, ne retrouve-t-on pas aussi une forme d'opposition à la frilosité des pays occidentaux/riches aujourd'hui ?

Un dernier élément relève moins d’un intérêt réel que d’une posture idéologique dans un contexte de tensions politiques avec les pays riches occidentaux dans des Etats dont les gouvernements s’inscrivent dans une logique tiers-mondiste. Pour leurs dirigeants, il n’y a aucune raison pour que les citoyens des pays riches puissent se déplacer et s’installer partout dans le monde sans entraves alors que les citoyens des pays pauvres sont obligés de justifier leurs déplacements lorsqu’ils se rendent dans un pays riche avec interdiction d’y rester si bon leur semble. Pour ces Etats, la politique des pays riches est hypocrite et raciste. Même si dans les faits, les choses sont plus complexes, puisque les citoyens riches des pays pauvres arrivent généralement à se déplacer et s’installer dans d’autres pays relativement facilement, témoignant plus à l’échelle internationale d’une opposition entre des populations riches à la mobilité facilitée et des populations pauvres à la mobilité contrôlée, il n’en demeure pas moins que c’est un argument sensible.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Stargate53
- 28/11/2018 - 17:08
En sourdine bien sur !
Un "droit à migrer" est sur le point d'être signé à Marrakech le 12 décembre par 192 pays dont la France mais E Macron n'en parle pas, cette question va passer discrètement sans que l'avis de la population ne soit demandé pas plus que celui de l'assemblée nationale d'ailleurs ! Les français vont être mis devant le fait accomplis ! C'est un nouveau scandale démocratique ! Et l'opposition ne fait rien non plus ! l'immigration clandestine a de beau jour devant elle et ceux qui paient de impôts pourront payer et payer encore pour des choix qu'ils n'ont pas validés ! Triste pays, triste gouvernement, tristes politiques et cynique président : Une collection de "mauvais à tout" qui trahissent l'avenir de la France sans vergogne !
Gpo
- 28/11/2018 - 10:28
Toujours plus de migrations?
pour tuer nos civilisations??? Voilà ce qui nous attend si ce pacte est signé par le mignon qui n'a pas d'enfant, comme Merkel May, Juncker...Les gilets jaunes doivent faire aussi entendre leur voix sur ce dossier explosif qui met en péril les générations futures ..L'heure est grave et le contre feu de l'écologie est une ficelle grossière..