En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 10 heures 26 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 11 heures 48 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 12 heures 51 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 14 heures 39 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 16 heures 39 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 17 heures 26 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 17 heures 47 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 18 heures 1 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 18 heures 31 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 18 heures 44 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 11 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 12 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 12 heures 56 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 15 heures 29 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 17 heures 7 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 17 heures 32 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 17 heures 52 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 18 heures 18 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 18 heures 38 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 1 jour 8 heures
© Sebastian Kahnert / dpa / AFP
© Sebastian Kahnert / dpa / AFP
Restrictif

Les vegans devraient-ils aussi éviter les avocats et les amandes ?

Publié le 18 novembre 2018
Une émission satirique de la BBC a lancé l’idée que les avocats et autres amandes n’étaient pas vraiment vegan car on amenait dans les champs californiens des ruches pour les polliniser, un exemple typique d’exploitation d’espèce animale par l’homme. Des sites vegan ont aussitôt repris cette question philosophique : si on s’abstient de manger du miel par respect pour le travail des abeilles, peut-on alors manger des fruits ?
Bruno Parmentier est ingénieur de l’école de Mines et économiste. Il a dirigé pendant dix ans l’Ecole supérieure d’agronomie d’Angers (ESA). Il est également l’auteur de livres sur les enjeux alimentaires :  Faim zéro, Manger tous et bien et Nourrir l...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Parmentier
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Bruno Parmentier est ingénieur de l’école de Mines et économiste. Il a dirigé pendant dix ans l’Ecole supérieure d’agronomie d’Angers (ESA). Il est également l’auteur de livres sur les enjeux alimentaires :  Faim zéro, Manger tous et bien et Nourrir l...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Une émission satirique de la BBC a lancé l’idée que les avocats et autres amandes n’étaient pas vraiment vegan car on amenait dans les champs californiens des ruches pour les polliniser, un exemple typique d’exploitation d’espèce animale par l’homme. Des sites vegan ont aussitôt repris cette question philosophique : si on s’abstient de manger du miel par respect pour le travail des abeilles, peut-on alors manger des fruits ?

Atlantico : On a découvert qu'en Californie, les avocats et les amandes étaient cultivés grâce à l'aide des abeilles, comment fonctionne cette culture ?

Bruno Parmentier : Belle découverte de gens ignorants ! La quasi-totalité des arbres fruitiers (et de plantes à fleurs) ont besoin de pollinisateurs pour que leurs fleurs produisent du fruit. Si on conjugue la quasi disparition des abeilles et autres pollinisateurs, et la création de grands vergers pour produire assez de fruits pour satisfaire la demande des urbains, les arboriculteurs passent évidemment des accords avec les apiculteurs pour qu’ils installent des ruches au milieu de leurs vergers au moment crucial de la floraison, qui ne dure que quelques semaines. C’est d’ailleurs comme ça qu’on trouve à la vente des dizaines de miels aux goûts fort différents : miels de citronniers, d’orangers, de tilleul, de châtaigner, de caféier, d’avocatier, d’amandier, de pommier, de lavande, d’eucalyptus, de thym, etc.

Les apiculteurs sont donc de grands déménageurs. Une ruche peut ainsi être installée successivement dans 5 ou 6 emplacements au cours d’une année. On les transporte évidemment de nuit, ruches fermées, et on laisse un moment de repos avant de rouvrir la ruche. Des ouvrières partent immédiatement en exploration, reviennent illico expliquer à leurs collègues où sont les sources de pollen les plus proches, et le travail commence. Une abeille peut visiter 250 fleurs par heure, quand elles sont proches l’une de l’autre. Avec des dizaines de milliers d’abeilles, une ruche peut « traiter » 30 millions de fleurs en une journée !

En fait, rares sont les abeilles qui vont réellement voir du pays car en moyenne elles vivent 3 à 4 semaines l’été (et 3 mois l’hiver, où justement on ne déplace plus les ruches, faute de fleurs à leur faire butiner). D’autant plus qu’au cours de leur courte vie elles remplissent également d’autre rôles : nettoyeuses, nourrices, architectes (construction des rayons), cirières ou gardiennes !

Notons au passage que si on déplace les ruches, il faut le faire franchement, de plusieurs kilomètres, pour en quelque sorte « remettre les compteurs à zéro ». Si on les déplace de quelques mètres, il n’y a pas de réorientation globale et les ouvrières meurent, ne retrouvant plus le chemin du bercail !

Cette information pose problème aux vegans car les avocats et les amandes sont alors cultivés en utilisant des abeilles, or ils souhaitent vivre sans exploiter aucune espèce animale. Mais est-il judicieux de considérer ce type de culture comme de l'exploitation ?

En matière d’éthique, chacun ses opinions ! Mais pourquoi « privilégier » les avocats et les amandes ? A ce compte-là il ne faudrait plus manger de fruit du tout, ou du moins aucun fruit issu de grands vergers où les ruches ne sont pas installées en permanence. Ou même issu d’aucun verger où il y a des ruches, si on considère que la ruche est un symbole de l’exploitation d’un animal… Et bien entendu aucun fruit ayant reçu des insecticides.

Y a-t-il d'autres exemples qui tendraient à montrer que le véganisme n'est qu'un idéal que certains pourraient vouloir atteindre, sans pouvoir respecter à la lettre tous ses adages ?

Si on mène le véganisme de façon jusqu’au-boutiste, la vie peut devenir très compliquée ! Monter à cheval est considéré par certains végan comme de l’exploitation animale. Avoir des animaux de compagnie également (mais pas recueillir des animaux abandonnés !!!). Il faut éviter les corridas bien sûr, mais aussi les cirques, les zoos et les aquariums.A la base, il ne faudrait porter aucun vêtement contenant du cuir, de la laine, de la soie, de la fourrure, de l’alpage, du cachemire, etc. Attentionaussi aux bijoux montés avec des perles, du nacre, des plumes ou de la corne. Bannir tous les cosmétiques contenant de la cire, du carmin, du collagène, de la kératine, etc., et les médicaments ou produits ménagers testés sur les animaux lors de leur conception. Et bien entendu ne pas manger de viande, de lait, d’œufs, de poissons ou crustacés, mais pas non plus de produits végétaux dont on suspecte qu’ils pourraient avoir été cultivés avec utilisation d’insecticides ou de fumiers.

Allons plus loin, certains Jains en Inde balaient devant eux en marchant pour ne pas écraser d'insectes et se masquent la bouche pour ne pas en avaler. Ils refusent aussi de s'alimenter avec des légumes racines (comme les carottes, oignons et pommes de terre) dont la cueillette pourrait avoir tué des organismes vivants. Ils n'empruntent pas non plus de voiture ni d'autobus, puisque les roues peuvent tuer des insectes en roulant.

En la matière, l’imagination humaine est sans limite !

Heureusement beaucoup de végétariens restent pragmatiques, et notent que la vache ne meurt pas quand elle donne son lait, et la poule ne meurt pas quand elle donne son œuf (au demeurant pas transformable en poussin s’il n’a pas été fécondé). Alors que, dans l’omelette aux lardons cuite avec du beurre, le cochon, lui, a du donner sa vie, ce qui fait une différence notable.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Mais pourquoi les cancers secondaires du sein sont-il si souvent détectés trop tard ?

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
JG
- 18/11/2018 - 14:53
Les vegans devraient s'arrêter de manger tout court
Le problème vegan serait rapidement réglé....mouhahaha