En direct
Best of
Best of du 8 au 14 juin
En direct
© Reuters
Bonnes feuilles
En quoi, depuis son accession au pouvoir, Emmanuel Macron se distingue de ses prédécesseurs
Publié le 17 novembre 2018
Après des débuts contrastés sur le plan politique, Emmanuel Macron reproduit certaines des erreurs de ses prédécesseurs, tout en essayant de s'en dissocier. Extrait de "La République en panne", de Pierre Dumazeau, aux éditions Du Rocher. 2/2
Journaliste politique, auteur de "La République en panne" (éditions Du Rocher)
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pierre Dumazeau
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Journaliste politique, auteur de "La République en panne" (éditions Du Rocher)
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après des débuts contrastés sur le plan politique, Emmanuel Macron reproduit certaines des erreurs de ses prédécesseurs, tout en essayant de s'en dissocier. Extrait de "La République en panne", de Pierre Dumazeau, aux éditions Du Rocher. 2/2

Désormais, le Nouveau Monde est bien calme, bien sage, bien aseptisé. Ce constat est également valable pour la présidence de la République. Cela n’a pas commencé sous Emmanuel Macron. Mais désormais, à l’heure du tout éphémère, il semble terriblement difficile d’adapter la Ve République à l’ère du temps. Chaque président souhaite « prendre de la hauteur », être « au-dessus du bruit médiatique », dans un fantasme parfois non assumé d’être le nouveau De Gaulle. Cela ne semble plus possible. Ce Nouveau Monde serait-il donc plus efficace ? Pas sûr. Pas moins efficace non plus. Voilà l’observation principale qui ressort de cette année de pouvoir macronien : la majorité avance d’un seul bloc, unie et, de fait, terriblement redoutable. Les ministres du gouvernement d’Édouard Philippe sortent peu de l’ombre. Ce sont parfois de très bons connaisseurs de leurs dossiers, mais ils ne prennent pas la lumière comme les gouvernements précédents. L’avantage, c’est qu’il est ainsi plus simple de communiquer sur ses actions : lorsque l’on a une majorité absolue aussi forte, les lois sont forcément votées à la quasiunanimité du groupe parlementaire En Marche, le chef de l’État ou le Premier ministre peuvent facilement expliquer de quoi il est question. Mais ce système peut-il durer ? Emmanuel Macron pourra-t-il tenir tout son quinquennat en étant « seul »? Cela semble difficile, sauf si le chef de l’État a l’entière approbation des Français. Or, quelques chiffres, trop peu rappelés, devraient ramener à la réalité ceux qui dans le monde d’Emmanuel Macron se pensent tout puissants (ou pensent détenir la vérité). D’abord, l’abstention lors des élections législatives n’a jamais été aussi forte dans toute l’histoire de la Ve République. Ainsi, 57,36% des Français ne sont pas allés voter au second tour des élections législatives. Soit plus d’un Français sur deux. Le deuxième chiffre, c’est aussi celui de l’abstention au second tour, pour l’élection d’Emmanuel Macron : 25,3% des Français ne se sont pas déplacés. Un des plus forts taux d’abstention depuis l’élection présidentielle de 1969. Au regard de ces deux chiffres, on peut facilement constater que ce n’est pas vraiment un plébiscite macronien comme les néo-députés s’évertuent à le répéter sur les plateaux de télévision. Sont-ils pour autant illégitimes ? Non, car ils ont été élus démocratiquement. Le débat est donc sans fin sur la réelle représentation des Français dans nos institutions, au regard du nombre d’abstentionnistes…

Cette première année du quinquennat Macron contraste évidemment avec ce que nous avons vécu sous François Hollande, mais rappelle furieusement, sans trancher, les premiers moments du quinquennat de Nicolas Sarkozy, qui a été le premier à casser les codes. Macron les emprunte, à sa manière : volonté de dynamisme, contact direct avec les Français, provocations… Il manque cependant à Emmanuel Macron une ligne rouge, un fil conducteur, un mantra. Nicolas Sarkozy était le président du travail; François Hollande, à mon sens, celui de l’égalité ; et Emmanuel Macron ? Je suis personnellement incapable de lui attribuer un qualificatif. La seconde partie de son quinquennat doit impérativement trouver un fil rouge pour tenir une politique cohérente. Si notre image s’est améliorée à l’international, il y a toujours autant urgence à agir sur le territoire national.

Extrait de "La République en panne", de Pierre Dumazeau, aux éditions Du Rocher.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
02.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
03.
Notre-Dame de Paris : l’incendie aurait été causé par une série de négligences
04.
Un Américain a passé un an à ne manger que des aliments aux dates de péremption dépassées, voilà les leçons qu’on peut en tirer
05.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
06.
Arabie saoudite : mais pourquoi la France ferme-t-elle les yeux sur la condamnation à mort d’un jeune militant arrêté à 13 ans pour une manifestation à vélo ?
07.
Angela Merkel prise de tremblements en pleine cérémonie officielle à Berlin
01.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
02.
Auchan, Carrefour, Casino : mais que vont devenir toutes ces galeries marchandes et hypermarchés qui se vident ?
03.
Mariage de Karine Ferri : Nikos n'est pas venu, les autres stars non plus; Laeticia Hallyday se rabiboche avec son père, Meghan Markle aurait fait fuir sa mère, Rihanna renoue avec son milliardaire;  Kate Middleton snobe Rose, Britney Spears s'arrondit
04.
Crise au sein de LREM dans le Nord : six députés claquent la porte
05.
Vol MH370 : "le pilote se serait envolé à 12 000 mètres pour tuer l'équipage dans la cabine dépressurisée ", selon un nouveau rapport
06.
Dents de la mer : les grands requins blancs remontent vers le Nord aux Etats-Unis, faut il redouter la même chose en Europe ?
01.
PMA : la droite est-elle menacée de commettre la même erreur qu’avec le progressisme des années 60 qu’elle a accepté en bloc au nom de l’évolution de la société ?
02.
Voulez-vous savoir dans quelle France on entend vous faire vivre ? Regardez bien l'affiche de l'UNICEF !
03.
Mais pourquoi s’abstenir de faire des enfants pour sauver la planète alors que le pic démographique est passé ? Petits arguments chiffrés
04.
Acte II : mais comment définir la ligne suivie par le gouvernement en matière de politique économique ?
05.
Cash Investigation : pourquoi le traitement des semences par les multinationales est nettement plus complexe que le tableau dressé par l’émission de France 2
06.
Véhicules propres : la Chine abandonne l'électrique pour miser sur la voiture à hydrogène
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
gilbert perrin
- 18/11/2018 - 08:30
MACRON se distingue par l'abandon de la FRANCE...
et, par voie de conséquence des français... il donne la priorité totale à l'EUROPE et aux étrangers... N'en doutez pas c'est VOLONTAIRE, il faut faire des français un peuple d'esclavage ??? et en ce faisant il protège ses arrière ???