En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé

03.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

04.

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

07.

Selon « Le Monde », Abdouallakh Anzorov, l’auteur de l’attentat, a donné plusieurs centaines d’euros à des élèves du collège en échange d’informations pour identifier le professeur

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Thibault de Montbrial : « Le vivre-ensemble n’est plus qu’une incantation psalmodiée par des gens qui, à titre personnel, font tout pour s’y soustraire »

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 15 min 53 sec
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 28 min 41 sec
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 57 min 55 sec
décryptage > Politique
LREM

Islamisme : Emmanuel Macron peut-il faire changer la peur de camp sans changer... sa majorité ?

il y a 1 heure 32 min
décryptage > Santé
Armes contre le virus

Plaidoyer pour une régulation de la lutte contre la Covid-19

il y a 2 heures 26 min
décryptage > France
Professeur décapité

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

il y a 2 heures 56 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Apple, LVMH et Airbus restent les trois entreprises préférées des jeunes diplômés qui s’inquiètent cependant des risques sur l’emploi

il y a 3 heures 58 sec
pépites > Terrorisme
Sécurité
Seine-Saint-Denis : le ministre de l'Intérieur a annoncé lundi soir la fermeture prochaine de la mosquée de Pantin
il y a 3 heures 15 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 16 heures 45 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 17 heures 52 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 22 min 29 sec
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 57 min 29 sec
décryptage > Politique
Mouvement

Radioscopie d’un conservatisme français qui retrouve du poil de la bête

il y a 1 heure 19 min
pépites > Terrorisme
Hommage
Samuel Paty recevra la Légion d'honneur posthume et sera fait Commandeur des palmes académiques annonce le ministre de l'Education
il y a 2 heures 2 min
décryptage > France
Lutter sans renier ses principes

La démocratie face au piège du traitement de ses ennemis (islamistes) : petites munitions intellectuelles pour résister aux sophistes

il y a 2 heures 44 min
décryptage > France
Ecœurant

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

il y a 2 heures 58 min
décryptage > Education
Dévoiement

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

il y a 3 heures 6 min
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 16 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 17 heures 1 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 18 heures 41 min
© CHRISTOPHE SIMON / AFP
© CHRISTOPHE SIMON / AFP
Résister au blues de l'hiver

Êtes-vous en train de glisser dans une dépression saisonnière ? Voilà comment réagir

Publié le 06 novembre 2018
Du fait du raccourcissement des journées, et donc de l'exposition au soleil, le corps humain doit s'adapter à une nouvelle horloge biologique à l'approche de l'hiver. Une période de transition qui coïncide avec un sentiment de déprime.
Adeline Gaillard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Adeline Gaillard est psychiatre à l’hôpital Sainte Anne (Paris) et spécialiste du traitement de la dépression.  Elle est également auteur d'un livre « Antidépresseurs », coécrit avec le Dr David Gourion, sorti fin octobre 2015 aux éditions Delachaux...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Du fait du raccourcissement des journées, et donc de l'exposition au soleil, le corps humain doit s'adapter à une nouvelle horloge biologique à l'approche de l'hiver. Une période de transition qui coïncide avec un sentiment de déprime.

Atlantico : Qu'est-ce qu'une dépression saisonnière ? Comment la dissocier du coup de blues d'hiver ? Quelles en sont les causes ?

Adeline Gaillard : La dépression saisonnière est une forme de dépression dont les récurrences ont lieu lors des changements saisonniers, le plus souvent elle s’installe en automne et régresse au printemps. Dans les formes moins classiques, la dépression s’installe au printemps. Un épisode dépressif se caractérise par une humeur triste, une perte des envies, un sentiment de culpabilité avec parfois des idées noires, une fatigue intense, une pensée ralentie, des altérations du sommeil et de l’appétit, des difficultés de concentration et de mémorisation. Un épisode dépressif  se distingue du simple coup de blues car les symptômes sont présents ensemble pendant une période prolongée (au moins 15 jours) et avec une intensité telle qu’ils ont un retentissement sur la vie quotidienne (la famille, les amis, le travail …)

Nous sommes facilement sujet au coup de blues hivernal et pour certains, à la dépression saisonnière car notre organisme est sensible à l’exposition à la lumière. Dans notre cerveau se trouve une petite structure, la glande pinéale, qui produit de la mélatonine lorsque la luminosité diminue. Cette hormone nous aide à synchroniser notre horloge biologique interne en fonction des cycles jour/nuit. En hiver, les jours raccourcissent et la durée d’exposition à la lumière du soleil diminue sensiblement ce qui provoque certaines modifications de nos comportements comme une envie plus importante de dormir ou de manger des plats copieux. Ces phénomènes sont adaptatifs et ne sont pas sans rappeler les mécanismes d’hibernation qui existent chez de nombreux animaux. La marmotte, par exemple, pour traverser l’hiver, fait des réserves de nourriture, s’isole dans son terrier puis s’endort le temps que les beaux jours reviennent. Elle se "met en veille" et dépense ainsi moins d’énergie à une période où les ressources alimentaires se font rares dans la nature et où il faut lutter contre le froid. D’autres animaux, qui n’hibernent pas, voient quand même leurs habitudes s’adapter aux conditions plus dures de l’hiver.

Est-ce un phénomène récent ? 1 personne sur 10 serait touchée par cette dépression. En mesure t-on réellement l'ampleur ?

Ce phénomène n’est pas récent puisqu’il tire son origine de mécanismes adaptatifs nécessaires à la survie. Chez l’Homme, la dépression saisonnière est rapportée dans la littérature dés le VIème siècle dans l’Histoire des Goths. Mais ce n’est qu’en 1984 que le diagnostic est proposé pour la première fois par le psychiatre americain Norman Rosenthal. 

D’une façon générale 15 % de la population est concernée au moins une fois dans sa vie par la dépression. En revanche, la fréquence de la dépression saisonnière diffère en fonction des latitudes du globe. Sa fréquence dans les pays nordiques est de 10 a 20% et diminue à mesure que l’on se rapproche de l’équateur. La dépression saisonnière touche davantage les femmes que les hommes.

 

Quels en sont les symptômes ? 

La dépression saisonnière est un sous type de dépression. On retouve des symptômes communs aux dépression "classiques" (cités plus haut) et des symptômes dits "atypiques" liés à la saisonnalité. 

Les dépression saisonnières de l’hiver sont généralement marquées par une humeur irritable, une baisse d’énergie, des relations sociales conflictuelles amenant à s’isoler avec une hypersensibilité au rejet, une tendance à dormir et à manger davantage avec des réveils difficiles, des grignotage surtout d’aliments sucrés, le tout s’accompagnant d’une prise de poids et de sensations de lourdeurs dans les bras et les jambes. 

Les formes estivales sont plus caractérisées par une humeur triste, des manifestations anxieuses, une insomnie et une perte d’appêtit.

Comment s'en prémunir ? Quels conseils donneriez-vous pour traverser solidement l’automne ?

En automne et en hiver, du fait du raccourcissement  des journées,  nous sommes souvent peu exposés directement à la lumière du jour et cela est accentué par notre mode de vie sédentaire. Pour compenser cela, on peut tout simplement mettre davantage le nez dehors et faire une partie du trajet à pied pour se rendre au travail ou prendre son café en terrasse. L’exercice physique est aussi une bonne manière de se maintenir en forme. Les simulateurs d’aube aident à se réveiller le matin en douceur.  Chez les personnes qui font des dépressions saisonnières l’exposition à la lumière artificielle d’une lampe de luminothérapie ou la thérapie cognitive et comportementale peuvent aider à endiguer les premiers symptômes. Néanmoins en cas de dépression sévère, ces deux techniques ne suffisent pas et doivent être complétées par la prise d’un traitement antidépresseur.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires