En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
© DR
Bonnes feuilles
Le subtile mécanisme de la conscience humaine au coeur du cerveau
Publié le 02 novembre 2018
Nous aimons penser que nous avons une vie intérieure, que nos croyances et nos désirs proviennent des profondeurs obscures de notre esprit, et que si nous savions comment accéder à ce monde mystérieux, nous pourrions vraiment nous comprendre nous-mêmes. Dans son livre, "Et si notre cerveau était bête" publié aux éditions Plon Nick Chater révèle que cette entreprise est vouée à l'échec. Extrait 2/2.
Nick Chater est professeur de sciences du comportement à la Warwick Business School. Il travaille sur la rationalité et le langage en utilisant diverses approches théoriques et expérimentales et est l'auteur de "Et si le cerveau était bête" aux...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nick Chater
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nick Chater est professeur de sciences du comportement à la Warwick Business School. Il travaille sur la rationalité et le langage en utilisant diverses approches théoriques et expérimentales et est l'auteur de "Et si le cerveau était bête" aux...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nous aimons penser que nous avons une vie intérieure, que nos croyances et nos désirs proviennent des profondeurs obscures de notre esprit, et que si nous savions comment accéder à ce monde mystérieux, nous pourrions vraiment nous comprendre nous-mêmes. Dans son livre, "Et si notre cerveau était bête" publié aux éditions Plon Nick Chater révèle que cette entreprise est vouée à l'échec. Extrait 2/2.

Si nous avons conscience d'une seule chose à la fois, et que le cerveau est un réseau de cent milliards de neurones communiquant par vagues d'impulsions électrochimiques, alors nécessairement presque tout ce qui se passe dans le cerveau échappe à notre conscience. Cela n'a rien de surprenant. Comme nous l'avons vu, nous ne sommes conscients que des résultats des tentatives de notre cerveau à donner une logique au monde – ou à une petite partie du monde. Cependant, ces résultats proviennent d'une masse de calculs coopératifs aussi immense que complexe, le cycle de la pensée, lequel emploie une part conséquente de ces cent milliards de neurones et exploite une importante quantité d'informations provenant de nos sens et de nos souvenirs.

La conscience est donc comparable à l'affichage d'une calculatrice, d'un moteur de recherche ou de la base de données informatique d'un ordinateur « intelligent ». Quand nous entrons une addition (43 + 456), un critère de recherche (« Cinq villages de pêcheurs ») ou une question (« Quelle est la capitale de la France ? »), le résultat s'affiche, mais nous n'avons absolument aucune explication ou justification sur la façon dont ces réponses nous arrivent. Nous n'avons pas la moindre idée des algorithmes et de l'arithmétique binaire qui se cachent à l'intérieur du calculateur, de l'étendue de la toile que notre moteur de recherche explore, ou des déductions astucieuses et de l'énorme quantité de savoirs incorporés dans les bases de données intelligentes. Quand nous examinons une image, un mot ou un souvenir, nous sommes, par essence, en train de nous demander : « Quel sens puis-je donner à tout cela ? » L'affichage de la conscience surgit dans notre esprit, soit l'interprétation de ce que nous voyons, de ce à quoi nous pensons. Pourtant, derrière cet affichage il y a un fatras d'impulsions électriques en action parcourant de vastes et complexes réseaux de neurones, qui répondent aux impulsions sensorielles en cours et aux empreintes laissées par nos souvenirs dans le temps. Voilà la réelle nature de l'inconscient : d'immenses et complexes formes de l'activité nerveuse qui créent et soutiennent nos lentes actions conscientes.

 Les opérations des neurones à l'intérieur de chaque cycle de la pensée ne sont pas, fondamentalement, vraiment le genre de choses qui pourraient être conscientes. Elles sont, après tout, des formes extrêmement complexes d'une activité neuronale coopérative, qui cherche toutes les significations possibles des impulsions sensorielles en cours en se référant à notre grande réserve de souvenirs d'expériences passées. Mais nous ne sommes jamais conscients que des interprétations particulières des impulsions sensorielles entrantes. Nous ne pourrions pas davantage être conscients de nos procédés mentaux qu'une calculette pourrait afficher le graphique des opérations de ses propres puces informatiques. Pareillement, nous ne pourrions pas davantage être conscients de l'intensité de l'activité neuronale coopérative grâce à laquelle nous donnons une logique au monde que nous pourrions avoir conscience de la formule chimique du foie. Nous avons conscience, et ne pouvons avoir conscience de rien d'autre, des significations, formes et interprétations qui sont le résultat de ces calculs coopératifs. La conscience se limite à la connaissance de notre interprétation du monde sensible ; et ces interprétations sont les résultats successifs de chaque étape du cycle de la pensée, pas son fonctionnement interne.

Lien direct vers la boutique Amazon : ici

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
La taxe carbone va prendre l’avion, très bonne idée, sauf que ceux qui vont payer ne sont pas ceux que l’on croit
05.
Montée du Brexit Party dans les sondages : Le Royaume-Uni en voie de s'enfoncer dans l'une des plus graves crises politique de son histoire
06.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
07.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
06.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
01.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
02.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
03.
Pétition anti-Delon : l’erreur psychologique majeure commise par ceux qui croient que le bonheur serait garanti dans un monde 100% bon sentiment
04.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
05.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
06.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires