En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Allociné / Jacques Malaterre
ADN
Pourquoi la part de Neandertal demeurée présente chez les hommes d'aujourd’hui pourrait bien être un antivirus venu du fond des temps
Publié le 30 octobre 2018
Un article scientifique publié dans la revue Cell en octobre 2018 et signé des chercheurs américains Dmitri Petrov (Stanford) et David Enard (Université de l'Arizona) montre que le brassage génétique entre l'homme de Neandertal et l'Homo Sapiens ont eu pour conséquence de renforcer les capacités immunitaires des populations issues de cette rencontre il y a environ 40 000 ans. L'homme de Neandertal nous permettrait-il aujourd'hui de faire face à la grippe ?
Lluis Quitana-Murci est biologiste. Il dirige l'Unité de génétique évolutive humaine à l'Institut Pasteur. Il a également intégré le CNRS comme chercheur en génétique des populations humaines. 
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lluis Quintana-Murci
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lluis Quitana-Murci est biologiste. Il dirige l'Unité de génétique évolutive humaine à l'Institut Pasteur. Il a également intégré le CNRS comme chercheur en génétique des populations humaines. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Un article scientifique publié dans la revue Cell en octobre 2018 et signé des chercheurs américains Dmitri Petrov (Stanford) et David Enard (Université de l'Arizona) montre que le brassage génétique entre l'homme de Neandertal et l'Homo Sapiens ont eu pour conséquence de renforcer les capacités immunitaires des populations issues de cette rencontre il y a environ 40 000 ans. L'homme de Neandertal nous permettrait-il aujourd'hui de faire face à la grippe ?

 

Atlantico : On a appris grâce à une étude publiée dans Science en 2010 que le patrimoine génétique de l'homme moderne, ou Homo Sapiens, est constitué à hauteur de 2% d'ADN néandertalien. Depuis, il importe pour les scientifiques de savoir quel est l'impact effectif de cet héritage sur notre phénotype. En quoi les travaux de Petrov et Enard apportent aujourd'hui une réponse à cette question ?

 
Lluis Quintana-Murci : Leurs travaux complètent merveilleusement d'autres travaux, dont les notres. Mais concrètement, les travaux de Petrov et Enrad ont montré d'une façon très élégante que le métissage de nos ancêtres avec Neandertal a introduit dans nos génomes des variations génétiques dans des gènes impliqués dans les réponses des virus ARN, comme la grippe.  
 

Ces travaux permettent assurément d'affiner notre connaissance de l'histoire de l'évolution humaine, permettent-ils également de progresser dans le domaine médical ? 

 
Tout à fait. En se focalisant sur une question purement fondamentale (l'introgression dans notre génome des segments d'ADN provenant de Neandertal), ça nous aide à identifier quels sont les gènes qui pourraient jouer un rôle dans nos défenses actuelles contre les infections, les virus à ARN en particulier. 
 
 

Quelles conséquences peut-on finalement tirer de cet ensemble d'études en ce qui concerne le rapport entre brassage génétique et survivance des populations humaines ?  

 
Que le métissage, le brassage, qu'il soit entre nos ancêtres les premiers hommes modernes en Eurasie et d'autres hominidés dont Neandertal ou simplement entre populations humaines modernes, est bénéfique. 
 

L'étude montre, au nombre de ses résultats, que les gènes protecteurs des infections virales issus de l'Homme de Neandertal sont présents chez tous les hommes modernes, à l'exception des Africains, dont les ancêtres ne se sont pas mélangés aux populations eurasiatiques. De tels résultats, et plus généralement tous les travaux scientifiques qui traitent de la génétique évolutionniste de l'homme, présentent-ils le risque d'être instrumentalisés par certains discours racialistes ?

 
Les racistes peuvent être racistes sans la génétique. Juste en regardant la couleur de la peau, ou même l'argent que l'on gagne, les gens avec des mauvaises intentions seront toujours là. En revanche, la génétique ne soutient en rien aucune théorie raciste. La génétique montre qu'il y a des différences surtout entre individus, et non pas entre populations. Et même s'il y a des différences entre populations (même quand on regarde le système immunitaire), il n'y a pas une hiérarchie dans ces différences (une "bonne" réponse immunitaire ou une "mauvaise" réponse immunitaire). 
   
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
04.
Voulez-vous savoir quand la droite est entrée en agonie ? En 2010, quand Nicolas Sarkozy supprima le ministère de l'Identité nationale, qu'il avait lui-même créé !
05.
Renault-Nissan-Fiat Chrysler : le mariage à trois est possible à condition d’éviter trois enterrements
06.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
07.
Angela Merkel a été victime d'une nouvelle crise de tremblements
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
05.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
06.
Burkini : des femmes envahissent une piscine à Grenoble
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires