En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

03.

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

04.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

05.

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

06.

Contrairement aux opinions publiques, les marchés boursiers ne cèdent pas à la panique… car ils ne croient pas à la ruine de l‘économie

07.

La Turquie sort du silence et condamne officiellement "l'assassinat monstrueux" de Samuel Paty en France

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

03.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

04.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Gaulois réfractaires demandent des comptes au Nouveau Monde" de Philippe de Villiers : La Vendée se prend pour Bibracte. La révolte gronde. Les 2 Villiers sont à la manoeuvre

il y a 3 min 26 sec
light > Media
Bon rétablissement
Michel Drucker ne sera pas de retour sur France 2 avant 2021 après son opération
il y a 48 min 8 sec
Pollution
Réchauffement climatique : des gisements de méthane se décongèlent dans l'océan Arctique relâchant du gaz à effet de serre
il y a 1 heure 31 min
pépites > Education
Education Nationale
Rentrée du 2 novembre : un hommage à Samuel Paty sera organisé dans les écoles
il y a 3 heures 1 min
décryptage > Histoire
Identifier la menace

Guerre des civilisations ou guerre au sein de l’islam ?

il y a 6 heures 14 min
décryptage > France
Vocabulaire

Ensauvagement : une fois encore, Laurent Mucchielli parle trop vite…

il y a 6 heures 48 min
pépite vidéo > Europe
Paris - Ankara
L'Union européenne apporte son soutien à la France après l'appel au boycott des produits français
il y a 7 heures 9 min
décryptage > Histoire
Origines du mythe

Alerte aux vampires : comment des cadavres en décomposition ont provoqué la première crise de panique collective en 1720

il y a 8 heures 4 min
décryptage > Santé
Hiver de la dépression

Puisque nous sommes partis pour des reconfinements, que faire pour éviter une violente crise de santé mentale ?

il y a 8 heures 47 min
décryptage > Politique
Sondage pour 2022

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

il y a 9 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Chambre des dupes" de Camille Pascal : Louis XV et les soeurs Mailly-Nesle : amours, intrigues, courtisans... Un roman brillant et bien documenté

il y a 14 min 29 sec
pépites > Politique
Campagne sous tension
Virginia Raggi, la maire de Rome, révèle être menacée par la mafia
il y a 1 heure 10 min
pépites > France
Tchétchénie
Ramzan Kadyrov estime qu'Emmanuel Macron pousse les musulmans "vers le terrorisme"
il y a 2 heures 6 min
pépites > Justice
Décision
La justice administrative valide la fermeture temporaire de la mosquée de Pantin
il y a 3 heures 47 min
décryptage > Culture
Septième art

Les banalités subversives de Maïwenn

il y a 6 heures 22 min
pépites > Santé
Choix cornélien : épidémie ou économie
Coronavirus : le reconfinement n'est plus tabou, couvre-feu élargi, confinement général ou local ?
il y a 7 heures 6 min
pépites > Politique
Relations humaines
Tensions internes dans la cellule diplomatique de l'Elysée et rapports tendus avec le Quai d'Orsay
il y a 7 heures 42 min
décryptage > Société
Dangers des nouveaux outils

Les objets connectés, des armes redoutables aux mains des auteurs de violences familiales

il y a 8 heures 18 min
décryptage > Economie
Réindustrialisation

Et pendant ce temps là, sur le front de l’industrie, on continue à faire des âneries

il y a 9 heures 9 min
pépites > Justice
Terrorisme
Selon Gérald Darmanin, le Collectif contre l’islamophobie en France (CCIF) est une officine contre la République
il y a 9 heures 53 min
© Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
© Drew Angerer / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Alimentation

Pourquoi les Français ont été poussés à la malbouffe… y compris parfois par ceux qui prétendaient la combattre

Publié le 26 octobre 2018
Le cas de ce parent qui nourrissait ses enfants à base de gâteaux et de soda rappelle quels effets dévastateurs peut avoir la malbouffe.
Christophe Brusset
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe Brusset est un ancien secrétaire général d'un grand groupe agro-alimentaire international. Il vient de publier "Et maintenant, on mange quoi? : Un ancien trader de l'agro-alimentaire vous aide à faire les bons choix", chez Flammarion. 
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le cas de ce parent qui nourrissait ses enfants à base de gâteaux et de soda rappelle quels effets dévastateurs peut avoir la malbouffe.

Atlantico : A quel point la culture de la junk-food a-t-elle un impact chez les gens, notamment ceux en position vulnérable ?

 
Christophe Brusset : Au-delà de ce cas pathologique, la malbouffe a un effet dévastateur certain sur la santé de tout un chacun. L’ONU constate que 50 % des européens sont en surpoids et 20% carrément obèses.  Nous sommes face à une véritable épidémie de maladies diverses liées à cette mauvaise alimentation dans nos sociétés, comme le diabète, les maladies cardiovasculaires, carries dentaires, cancers... Selon l’OMS, la malbouffe est aujourd’hui la première cause de mortalité dans le monde avec plus de 12 millions de morts par an et cela ne fait qu’empirer.
 
Pour augmenter ses profits l’industrie alimentaire cherche à produire le moins cher possible et fabrique ainsi des produits de très mauvaise qualité nutritionnelle, totalement déséquilibrés, trop sucrés, trop gras, trop salés, extrêmement pauvres en nutriments (vitamines, fibres, minéraux ou autres antioxydants), et bourrés d’additifs chimiques.
 
Les sodas sont certainement ce qui se fait de pire en la matière. Ce ne sont que des confiseries liquides sans aucun bénéfice santé; du sucre et des additifs (arômes, colorants, acidifiants….). Il faut s’en passer le plus possible et rappeler qu’aucune boisson n’est aussi saine que l’eau.
  
Malheureusement les personnes les plus vulnérables, les enfants et les catégories sociales défavorisées, n’ont pas la culture santé nécessaire pour se prémunir de ces dangers. Et bien entendu l’industrie fait tout son possible pour cacher la vérité sur la qualité de ses produits et enjoliver la réalité par une propagande omniprésente.  
 

Quelles sont les causes, sociétales ou économiques, de cette omniprésence de la junk-food en France ?

 
Les multinationales de l’agroalimentaire et de la distribution disposent de moyens financiers quasi illimités. Cela leur permet de lancer d’innombrables campagnes de publicité dans les média qui, en retour, se montreront peu critiques. 
 
Elles dépensent également des centaines de millions par an en « lobbying » via des « associations », des « syndicats professionnels », ou des « fondations », qui en réalité ne servent qu’à corrompre et influencer chercheurs, politiques et autres leaders d’opinions.
Les représentants des industriels et leurs affiliés sont partout où se prennent les décisions, dans les universités, les médias, les commissions politiques, les comités scientifiques… pour écrire et faire voter les lois et règlements qui servent leurs intérêts mercantiles. 
Le « lobbysme », synonyme édulcoré de « corruption », est l’ennemi de la démocratie. Il permet aux intérêts privés puissants de primer sur l’intérêt général. 
 
Face à cela les consommateurs sont bien démunis et nullement protégés par les politiques qu’ils ont élus, comme en témoignent les fiascos des récentes lois sur l’alimentation.
 

La société française peut-elle se réorienter vers une culture gastronomique plus saine ?

 
J’ai constaté, à la sortie de mon nouveau livre il y a quelques jours, « Et maintenant, on mange quoi ? », que la société avait sensiblement et positivement évoluée par rapport à il y a trois ans, lorsque mon premier livre « Vous êtes fous d’avaler ça » était sorti. Une vraie prise de conscience est en train de se faire et je suis résolument optimiste. 
 
Les citoyens n’attendent plus grand-chose de la classe politique et s’emparent de toutes les questions sociétales au sens large, que ce soit pour l’écologie avec les pesticides, l’alimentation ou la corruption par exemple. 
 
Des associations nouvelles véritablement militantes, comme Foodwatch (contre la malbouffe) ou Anticor (contre la corruption) par exemple, mènent des campagnes d’information et vont jusqu’au combat judiciaire pour améliorer les choses, et sont très efficaces. Il faut les soutenir.
 
Les consommateurs se tournent de plus en plus vers les produits bio, les circuits courts, le local et délaissent les produits nocifs ultra-transformés, les fruits et légumes bourrés de pesticides…
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires