En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© NICOLAS ASFOURI / AFP
Food Porn Business

Comment le #Foodporn a pris le pouvoir sur le monde de la restauration

Publié le 09 octobre 2018
Disposition des aliments, décor du restaurant, luminosité optimale pour les photos… Certains restaurants poussent même le vice jusqu'à proposer des kits de photographie gratuits afin que les clients puissent poster les meilleures photos possibles sur Instagram.
Catherine Grangeard est psychanalyste. Elle est l'auteur du livre Comprendre l'obésité chez Albin Michel, et de Obésité, le poids des mots, les maux du poids chez Calmann-Lévy.Elle est membre du Think Tank ObésitéS, premier groupe de réflexion...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Grangeard
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Catherine Grangeard est psychanalyste. Elle est l'auteur du livre Comprendre l'obésité chez Albin Michel, et de Obésité, le poids des mots, les maux du poids chez Calmann-Lévy.Elle est membre du Think Tank ObésitéS, premier groupe de réflexion...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Disposition des aliments, décor du restaurant, luminosité optimale pour les photos… Certains restaurants poussent même le vice jusqu'à proposer des kits de photographie gratuits afin que les clients puissent poster les meilleures photos possibles sur Instagram.

Atlantico : Quelle est la réalité de l'impact du "foodporn" pour les restaurateurs aujourd'hui ?  A quel point est-il devenu un outil marketing incontournable ?  Quels peuvent en être les bénéfices ? 

 
Catherine Grangeard : Une grosse économie sur le budget « pub » est attendue par les restaurateurs ! Si elle est répercutée sur les menus, TB ! Puisque des personnes font de la publicité sur leurs réseaux sociaux et personnels, c’est évident que les restaurateurs vont tout faire pour privilégier l’engouement Photos. Favoriser ces conseils, c’est une façon très intelligente de leur part de faire prospérer leur commerce. Ainsi, la recommandation encourage de venir découvrir cette destination… Les amis et relations s’y rendent en confiance, de même les gens qui suivent sur Instagram quelqu’un, une sorte d’entre soi en est à l’origine. « En faire partie » plait toujours, être « élu »…
 
Ce marketing est perçu comme plus direct, personnalisé et il plait d’autant plus. La publicité s’adresse anonymement à tous, tandis que là, une fausse proximité colore l’accès à ces endroits.
 
La célébrité d’une pizza peut interroger ! il s’agit en fait d’une appropriation d’une image…
 

Comment ces images de nourriture agissent-elles sur le consommateur ? 

 
Les images s’adressent à l’imaginaire, elles proposent et chacun par son imaginaire complète avec ses propres projections. L’image vue, prise par quelqu’un d’autre devient mienne par ce que j’en fais, ce à quoi je l’associe. Le désirable est dans le regard plus que dans l’objet.
 
Il s’agit de susciter le désir, de provoquer l’envie d’une expérience des sens par une présentation sexy de la nourriture. Il s’agit de rendre appétissant, comme dans tout désir. Donner envie, c’est déjà suggérer une satisfaction accessible.
 
Ainsi la recherche du mets va au-delà de ce mets, il y a une communion avec l’autre qui a posté initialement la photo. Les retrouvailles sont escomptées, on va partager une expérience. La valeur érotique du plat dépasse de loin son seul goût, la seule satisfaction des sens. Puisque c’est valorisé sur Instagram et que je suis invité à en bénéficier aussi si je me rends dans cet endroit, je fais partie du groupe. Ce sentiment renforce le plaisir de manger. C’est vraiment le plaisir des copains, de ceux qui partagent le pain.
 
Par ailleurs, s’identifier à ceux d’Instagram peut être ressenti comme épanouissant, voire même excitant de faire partie de certains groupes.
 
La mise en scène des images révèle ce qui est attendu comme réactions, comme public aussi.
 

Comment influencent-elles leurs habitudes ?  

 
Certains publics apprécient ces groupes, il est donc important pour eux de faire partie des moments proposés. Plus de plaisir est ressenti à participer activement qu’à regarder. Aussi, ces personnes vont aller manger les mets mis en images et les habitudes deviennent alors rapidement addictives. Il faut suivre le mouvement. Au risque de se sentir largué si la participation vient à ralentir. Il y a des groupes qui échangent les photos. Qui dit échange dit immédiatement que les habitudes de prises de photos font partie de l’acte même de se nourrir. L’image devient alors partie prenante du repas…
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

03.

Démence sénile : une nouvelle étude montre qu’il est possible d’agir même en cas d’antécédents familiaux lourds

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

06.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

04.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

05.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires