En direct
Best of
Best of du 21 au 27 mars
En direct
ça vient d'être publié
light > Sport
Vive émotion
Coronavirus : mort de Pape Diouf, l'ancien président de l'OM, à l'âge de 68 ans
il y a 2 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Terra Incognita : une histoire de l’ignorance" de Alain Corbin : récit des incroyables erreurs sur les secrets de notre planète bleue, stimulant !

il y a 5 heures 15 min
light > Media
Pédagogie et mobilisation
Edouard Philippe va participer à une émission spéciale sur le coronavirus dans la soirée du jeudi 2 avril sur TF1 et LCI
il y a 6 heures 44 min
pépites > Politique
Suivi de la crise du Covid-19
Mission d’information parlementaire : Edouard Philippe sera auditionné mercredi
il y a 8 heures 23 min
pépites > France
Alimentation
25% des marchés alimentaires vont pouvoir rouvrir en France
il y a 9 heures 41 min
pépites > Politique
"Souveraineté nationale et européenne"
Coronavirus : Emmanuel Macron annonce la production de millions de masques et promet une "indépendance pleine et entière" de la France
il y a 11 heures 21 min
pépite vidéo > Politique
Combattre le virus
Hongrie : Viktor Orbán obtient les pleins pouvoirs pour lutter plus efficacement contre le Covid-19
il y a 12 heures 37 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Pour une nouvelle gouvernance mondiale

il y a 14 heures 41 min
décryptage > Politique
Schtroumpfs paresseux

Et si les accusateurs du libéralisme essayaient d’abord de comprendre ce dont ils parlent

il y a 15 heures 10 min
décryptage > Politique
Rupture douloureuse

Petit historique des catastrophes politiques vécues par la droite à chaque fois qu’elle a divorcé du libéralisme

il y a 15 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un long moment de silence" de Paul Colize : les destins croisés d’un homme d’aujourd’hui qui enquête sur la mort mystérieuse de son père, lors de l’attentat du Caire en 1954

il y a 4 heures 53 min
light > Insolite
Pouvoir de l'amitié
Aventoft : l'amitié ne connaît pas de frontières pour Inga Rasmussen et Karsten Tüchsen Hansen, malgré le confinement
il y a 5 heures 46 min
pépites > Justice
Charlie Hebdo et Hyper Cacher
Le procès des attentats de janvier 2015 va se dérouler du 2 septembre au 10 novembre 2020
il y a 7 heures 50 min
pépites > Economie
ISF ?
Gérald Darmanin lance "un appel à la solidarité nationale" pour aider les entreprises
il y a 8 heures 46 min
light > Media
Disparition
Mort du journaliste Pierre Bénichou à l'âge de 82 ans
il y a 10 heures 48 min
décryptage > Santé
Résultats prometteurs

Covid-19 et chloroquine : et si l'on écoutait le Dr Vladimir Zelenko nous parler de sa propre expérience ?

il y a 12 heures 20 min
décryptage > Politique
Cohésion

Covid-19 : unité nationale où es-tu ?

il y a 14 heures 12 min
décryptage > France
Ils sont nombreux à être malades

Coronavirus : 26% des Français pensent qu’il s’agit d’un complot !

il y a 14 heures 55 min
décryptage > Economie
Bulletin

Coronavirus : petit bilan des mesures d’aides aux entreprises et aux salariés

il y a 15 heures 25 min
décryptage > Santé
Plan d'action

Tests : la stratégie du gouvernement nous accule à un (nouveau) retard évitable

il y a 16 heures 11 min
© Thomas SAMSON / AFP
© Thomas SAMSON / AFP
Miracle ?

Chute libre dans les sondages : Sylvain Fort, l’homme qui tente de (re)vendre Emmanuel Macron aux Français

Publié le 25 septembre 2018
"Sylvain Fort est chargé à la fois de débarrasser Emmanuel Macron de l'image de Président "des Riches", "arrogant", et de mettre en perspective l'An 2 de l'ère Macron".
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Anita Hausser, journaliste, est éditorialiste à Atlantico, et offre à ses lecteurs un décryptage des coulisses de la politique française et internationale. Elle a notamment publié Sarkozy, itinéraire d'une ambition (Editions l'Archipel, 2003)....
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
"Sylvain Fort est chargé à la fois de débarrasser Emmanuel Macron de l'image de Président "des Riches", "arrogant", et de mettre en perspective l'An 2 de l'ère Macron".

Juste avant de s'envoler pour New York où il participe à l'Assemblée Générale de l'ONU, et au Sommet International pour la Terre ( One Planet Summit ) où il va être sacré Champion pour la Terre, Emmanuel Macron a présidé le Conseil des Ministres consacré au Budget 2019. Il a laissé le soin aux  Ministres de l'Economie Bruno Le Maire et des Comptes Publics, Gérald Darmanin, relayés par les porte paroles de la REM le soin d'en vanter les mérites - ce qu'ils ont fait avec exaltation, devant micros et caméras, laissant peu d'espace médiatique au président de la Commission des Finances LR qui dénonce "un budget illisible".

A l'Elysée c'est le nouveau patron de la Communication, Sylvain Fort, qui a pris le relais pour faire passer le message auprès de la presse. Avec beaucoup de prudence, et de nuances. Ce normalien de 46 ans, qui avait dirigé la communication du candidat Macron, avant de le suivre à l'Elysée pour écrire les discours du président, prend la main dans un contexte difficile, au moment où le Chef de l'Etat bat des records d'impopularité. Il est chargé à la fois de débarrasser Emmanuel Macron de l'image de Président "des Riches", "arrogant", et de mettre en perspective l'An 2 de l'ère Macron, ce qui revient en l'occurrence à changer radicalement de méthode dans la manière de communiquer et dans les rapports avec la presse. Un an après avoir voulu casser la baraque avec le " Nouveau Monde", l'Elysée re-découvre les vertus du Monde Ancien, celui du dialogue et de la pédagogie. Impossible cependant de convaincre que le président n'est pas " arrogant", sans analyser  "comment on en est arrivé là", et sans passer par  la case autocritique, en l'occurrence la critique des méthodes passées: celles qui ont par exemple consisté à diffuser des vidéos des activités présidentielles" sans commentaire". La plus illustre de ces vidéos est celle du "pognon de dingue" que coûtent les prestations sociales, dénoncé par Emmanuel Macron en pleine réunion de travail interne. Cet extrait était destiné à sensibiliser les Français avant un discours d'Emmanuel Macron consacré à la solidarité. Effet non seulement raté mais désastreux : on n'a parlé que du " pognon" et le discours de la Mutualité est passé totalement inaperçu. A cela sont venus s'ajouter les "séquences" qui ont produit des effets tout aussi catastrophiques pour l'image présidentielle, à  la vaisselle de l'Elysée commandée à la Manufacture de Sèvres , l'affaire Benalla, et plus récemment celle de l'horticulteur au chômage.
 
Pour Sylvain Fort  "le seul moyen de se défaire de ces images,  c'est l'action", accompagnée  de "pédagogie au long cours..."Il devient urgent de faire de la pédagogie, d'autant que les dirigeants de l'opposition font le pari du simplisme", précise ce fin lettré . De la pédagogie, au long cour, tout ce qui n'a pas été fait pendant l'An1 ? C'était "une première année sans opposition ", réfléchit-il..." On a laissé s'installer la parole de l'opposition, le  sobriquet... A défaut de combat politique, on a axé le débat  sur la personne du Président,... il est possible que le président se soit laissé enfermer dans un  certain nombre de reproches, le sentiment d'arrogance peut  découler de l'action sans justification", concède -t-il.... Alors de quoi sera fait l'an 2 du macronisme?  Son  marqueur sera le Travail : "Nous voulons que le travail paie...on fait du travail ( et de la formation), une véritable arme de réinsertion sociale. Quand la formation professionnelle ne concerne que 10% des chomeurs, il y a un  problème", plaide le porte parole d'Emmanuel Macron. La théorie du ruissellement a vécu ! Sylvain Fort se montre beaucoup plus prudent que les ministres et les députés LaRem de la Commission des Finances pour vanter les 6 milliards de réduction d'impots, annoncés à l'occasion de la présentation du Budget. Ce chiffre magique, cette "arme fatale" avait été  dégainée par Emmanuel Macron devant les membres de la Commission des Finances vendredi dernier; un argument choc pour frapper l'opinion .Mais une arme à double tranchant , car l'opinion attend des actes et non des annonces et elle est  plus sensible à l'augmentation du prix de l'essence qu'à celle du déficit  inférieur à 3% du PIB pour la 3e année consécutive. Les gains de pouvoir d'achat promis pour le mois d'octobre avec la baisse, voire la suppression de la taxe d'habitation, en attendant l'exonération de cotisations sociales des heures supplémentaires, seront-ils suffisants pour redresser l'image du président et de l'exécutif, et surtout pour faire baisser le chômage dans un contexte de croissance molle et de menace de crise financière internationale ? Le gouvernement veut " clairement baisser les impôts, mais pas donner de coups de rabot"... plaide l'homme de l'Elysée qui s'interroge sur le moment propice pour Emmanuel Macron  de s'adresser à nouveau aux Français, et qui tente de concilier pédagogie au long cours avec impératif médiatique.
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires