En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

07.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Terrorisme
Lutte contre le terrorisme
13 Novembre : selon Laurent Nuñez, l'état de la menace terroriste reste "toujours aussi élevé"
il y a 2 heures 14 min
pépites > International
Révolte
Liban : une déclaration du président Michel Aoun provoque la colère des manifestants
il y a 3 heures 20 min
light > Culture
Emotion des fans
Friends : la bande d'amis la plus célèbre de la télévision sera bientôt de retour pour une réunion spéciale sur HBO Max
il y a 5 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"J'Accuse" de Roman Polanski : l'un des films les plus magistraux du réalisateur de Chinatown…

il y a 5 heures 51 min
Expédition
Greta Thunberg débute sa seconde traversée de l'Atlantique en catamaran pour revenir en Europe et participer à la COP25
il y a 6 heures 13 min
pépites > Justice
Ultime recours
Patrick Balkany va déposer une nouvelle demande de mise en liberté
il y a 7 heures 24 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 8 heures 49 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 9 heures 40 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 10 heures 1 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 10 heures 47 min
pépites > International
Impeachment
Destitution de Donald Trump : ouverture d'auditions publiques historiques au Congrès
il y a 2 heures 34 min
light > Sport
Légende du cyclisme
Mort de Raymond Poulidor, "l'éternel second" du Tour de France, à l'âge de 83 ans
il y a 4 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Vous n'aurez pas le dernier mot" de Diane Ducret : que diable allait-il faire dans cette galère ?

il y a 5 heures 36 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Body and soul" : la chorégraphe Crystal Pite envoûte les danseurs et le public

il y a 6 heures 1 min
pépite vidéo > Europe
Inondations
Les images impressionnantes de "l'acqua alta" historique à Venise
il y a 7 heures 12 sec
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 7 heures 56 min
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 9 heures 10 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 9 heures 42 min
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 10 heures 14 min
décryptage > Terrorisme
Zone de radicalisation

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

il y a 11 heures 40 sec
© ETIENNE LAURENT / POOL / AFP
© ETIENNE LAURENT / POOL / AFP
Réalité

Justice sociale et politique économique : entre les premiers et les derniers de cordée, combien d’euros ?

Publié le 24 septembre 2018
Les disparités au sein de la société française peuvent paraître abyssales sur le plan financier entre les "premiers" et les "derniers de cordée".
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Paul Betbeze est président de Betbeze Conseil SAS. Il a également  été Chef économiste et directeur des études économiques de Crédit Agricole SA jusqu'en 2012.Il a notamment publié Crise une chance pour la France ; Crise : par ici la sortie ;...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les disparités au sein de la société française peuvent paraître abyssales sur le plan financier entre les "premiers" et les "derniers de cordée".

En France, entre le premier et le dernier de cordée, il faut compter 10 millions d’euros annuels (hors stock options et avantages divers) pour les patrons les mieux payés (Sodexo ou LVMH), contre 8 484 pour le RSA, ou bien 100 millions pour les footballeurs (126 pour Messi, 94 pour Ronaldo et 82 pour Neymar). Mais nous sommes là aux extrêmes : 1 000 fois plus de revenu entre riches patrons et un pauvre, 10 000 entre grands footballeurs et un pauvre. Mais tous les patrons ne dirigent pas LVMH et tous les joueurs ne sont pas Messi !

Quittons ces extrêmes : allons voir les 10% les plus aisés. Ils gagnent plus de 37 570 euros par an. Comparons-les aux 10% les plus modestes, qui gagnent moins de 11 040 euros. L’écart entre ces deux groupes est de 3,4 : moins sensationnel, plus vrai. Et si on veut mesurer la pauvreté, avec l’Insee, on trouve qu’en 2016 8,8 millions de personnes vivent au-dessous du seuil de pauvreté, c’est-à-dire perçoivent moins de 1 026 euros par mois. Ce chiffre est calculé à partir de 60% du revenu médian (qui divise la population en deux parts égales), soit 20 520 euros annuels. Les pauvres perçoivent près des deux tiers du revenu médian et représentent 14% de la population française. Ce sont 2,8 millions d’enfants, qui vivent dans des familles sous le seuil de pauvreté, 1,4 million de salariés, 1,1 million de chômeurs, 1 million de retraités, 800 000 étudiants, 500 000 actifs indépendants.
 
Ce taux de 14% diminue légèrement aujourd’hui, avec les hausses des minima sociaux. Il y a plus grave qu’ici, avec la Roumanie (25,3%), l’Espagne (22,3%) et la Grèce (21,2%). L’Italie et le Portugal suivent, avec 20,6% et 19%. Il y a mieux, avec la Finlande (11,6%), le Danemark (11,9%), la Norvège (12,2%) et les Pays-Bas (12,7%). Avec un taux de pauvreté à 13,6% (Eurostat), la France se situe parmi les plus bas taux d’Europe, inférieur au 15,9% du Royaume-Uni et au 16,5% d’Allemagne. Et ce taux est le plus faible des pays les plus peuplés d’Europe.
 
On ne peut pas se satisfaire de ces chiffres et de ces comparaisons. Et c’est ici qu’arrive la « cordée » d’Emmanuel Macron, le 13 septembre 2018, dans son plan contre la pauvreté. « Un premier de cordée, il a une corde et il est rattaché à d’autres, et c’est à dessein que j’ai employé cette formule. Il y a toujours des gens pour ouvrir une voie, il y a des gens plus véloces, il y a des gens qui ont plus de chances, il y a tout un tas de raisons. Mais il en faut ! Et tirer sur la corde pour qu’il monte moins vite n’aidera pas ceux qui restent en bas, c’est faux… Mais… celui qui monte se souvient qu'il a une corde, et cette corde, elle sert à quoi ? A l'assurer : il n'y a personne qui est premier de cordée, si le reste de la société ne suit pas ».
 
Nous sommes dans le Personnalisme d’Emmanuel (tiens !) Mounier et chez le Nobel Amartya Sen, entre philosophie et économie. Les travaux de ce dernier décrivent les rapports complexes qui nous  unissent : pas seulement économiques, psychologiques et moraux aussi, ils fondent le succès des sociétés dans la durée. Avec Sen, rien n’est possible si chacun n’est pas concrètement libre de décider, pour s’épanouir. Il faut d’abord qu’il soit en bonne santé, bien nourri et logé. Il faut qu’il ait ces « capabilités » de base (Sen), pour manifester et accroître ses capacités, notamment financières, mais pas qu’elles. Pour Sen, il faut aider, pour libérer.
 
Du Rocard ? Sa loi RMI précisait : « Lors du dépôt de sa demande, l’intéressé reçoit une information complète sur les droits et obligations de l’allocataire et doit souscrire l’engagement de participer aux activités ou actions d’insertion dont il sera convenu avec lui dans les conditions fixées à l’article L.262-37 ». Mais où sont les vérifications et les sanctions, à côté des incitations ? Et le RMI devient RSA (la  solidarité se veut Active) et le nombre d’allocataires de minima passe en métropole de 2,8 millions de personnes en 1990 à 3,8 en 2016.
 
Après Sen, Mendes France et Rocard, Macron s’engage ainsi dans les capabilités : petit déjeuner, repas à la cantine, gardes, crèches, classes dédoublées, logements à réhabiliter, Parcoursup, formation jusqu’à 18 ans, apprentissage, refonte des allocations chômages et des minimas sociaux… avec des engagements d’insertion. Ne pas enfermer dans l’assistanat et se mettre en position de retrouver une activité productive : oui. Mais dans la cordée, la confiance n’exclut pas la vérification.
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

03.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

07.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

04.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires