En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

ça vient d'être publié
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 13 heures 4 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 14 heures 12 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 15 heures 10 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 17 heures 46 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 18 heures 43 min
pépites > Politique
Hospitalisation
Etats-Unis : Jimmy Carter hospitalisé après plusieurs chutes
il y a 20 heures 5 min
décryptage > Politique
L'art de la punchline

Un 11 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 21 heures 16 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Levothyrox : le combat des associations pour obtenir la vérité

il y a 1 jour 7 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Le 10 mai 1981 : un jour maudit pour la droite

il y a 1 jour 7 min
décryptage > Société
Ras des pâquerettes ?

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

il y a 1 jour 8 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 13 heures 33 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 14 heures 42 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 16 heures 28 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 17 heures 52 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 19 heures 28 min
décryptage > Economie
Mêmes causes, mêmes effets ?

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

il y a 21 heures 10 min
décryptage > Santé
Techno-Masochisme

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

il y a 21 heures 50 min
décryptage > Economie
(Petite) révolution

Révolution dans la Silicon Valley : les investisseurs américains veulent des entreprises rentables maintenant et pas uniquement des licornes en croissance

il y a 1 jour 7 min
décryptage > Politique
Malédiction

Guillaume Tabard : « La droite devrait s’inspirer de François Mitterrand pour faire renaître LR »

il y a 1 jour 8 min
décryptage > Economie
Commerce et stratégie

Amorce de détente : mais que veulent vraiment obtenir les Etats-Unis de la Chine ?

il y a 1 jour 9 min
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
© PHILIPPE HUGUEN / AFP
Poudre de perlimpinpin

Homéopathie : peut-on vraiment s’en remettre à la justice pour trancher des débats scientifiques ?

Publié le 22 septembre 2018
La faculté de médecine de Lille vient de suspendre son diplôme d’homéopathie. C’est le dernier épisode d’une controverse mettant en lumière la manière d’agir de beaucoup de croyants. Ils cherchent à obtenir par les tribunaux ce que la science leur refuse, afin de cautionner leur idéologie auprès du grand public. Ce qui n’est pas sans poser un sérieux problème quant à la recherche de la vérité et in fine, quant au fonctionnement normal de notre démocratie en interdisant tout débat sur le fond...
Vincent Laget est ingénieur ENSAIS, spécialiste informatique, expert en ordonnancement de travaux batch. Il enseigne la zététique depuis près de 20 ans et fait partie du mouvement Science Technologies Actions : https://sciencetechaction.tumblr.com
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vincent Laget
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Vincent Laget est ingénieur ENSAIS, spécialiste informatique, expert en ordonnancement de travaux batch. Il enseigne la zététique depuis près de 20 ans et fait partie du mouvement Science Technologies Actions : https://sciencetechaction.tumblr.com
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La faculté de médecine de Lille vient de suspendre son diplôme d’homéopathie. C’est le dernier épisode d’une controverse mettant en lumière la manière d’agir de beaucoup de croyants. Ils cherchent à obtenir par les tribunaux ce que la science leur refuse, afin de cautionner leur idéologie auprès du grand public. Ce qui n’est pas sans poser un sérieux problème quant à la recherche de la vérité et in fine, quant au fonctionnement normal de notre démocratie en interdisant tout débat sur le fond...

Tout commence le 18 mars dernier avec la publication dans le Figaro d’une tribune incendiaire[1] de 124 médecins qui réclament publiquement auprès de leur conseil de l’Ordre la sortie de diverses pratiques plus ou moins ésotériques (dont l’homéopathie) du champ de la Médecine. Bien évidemment, cette revendication n’est pas du tout du goût des médecins homéopathes de France et leur syndicat national porte plainte auprès de l’Ordre des médecins. Et c’est ainsi que les médecins signataires de la tribune se retrouvent désormais sous le coup d’une possible sanction disciplinaire[2].

Comment en est-on arrivé là ? Cette poursuite disciplinaire est-elle nécessaire ? N’y a-t-il pas moyen de conclure le débat autrement ? Les médecins n’ont-ils pas le droit de débattre du bienfondé scientifique de telles thérapeutiques ?

Pour s’en faire une idée, comparons la démarche des signataires à celle de leur opposant, le syndicat national des médecins homéopathes français (SNMHF).

Les 124 médecins signataires lancent le débat en s’appuyant sur le respect d’une règle simple : l’efficacité d’un médicament ou d’une thérapeutique doit être démontrée objectivement pour prétendre faire partie de la Médecine. L’homéopathie doit en être exclue parce que, selon eux, elle ne respecte pas cette règle et qu’elle n’a jamais fait la preuve de son efficacité[3].

De son côté, le SNMHF répond en fondant sa plainte sur le caractère non-confraternel des auteurs de la tribune : dire publiquement qu’un collègue médecin homéopathe a une pratique thérapeutique digne d’un charlatan n’est pas convenable et chacun des 124 auteurs de la tribune doit être poursuivi et sanctionné pour l’avoir écrit.

Cette dernière démarche est représentative de cette nouvelle façon de débattre, ou plus exactement de clore le débat en gagnant sur la forme et non sur le fond. Elle doit être bien comprise : le SNMHF ne cherche pas à répondre aux arguments développés par ses collègues signataires de la tribune ; il cherche à les faire taire et à intimider tout autre confrère tenté de se poser la question de l’efficacité objective de l’homéopathie en faisant planer la menace de poursuites disciplinaires systématiques.

Le SNMHF aurait pu faire le choix du débat, et répondre aux 124 signataires en produisant des études scientifiques et des publications montrant l’efficacité thérapeutique de l’homéopathie.

Cette polémique pourrait être amusante si ce comportement n’était pas révélateur d’une dérive inquiétante dans notre pays héritier des Lumières : pour avoir raison, certains croyants n’hésitent plus à faire taire ceux qui pensent différemment d’eux. Ils ferment tout débat en « éliminant » tous ceux qui osent contester leurs préconceptions, que ce soit physiquement, comme avec la tragédie de Charlie Hebdo, ou plus vicieusement en instrumentant la voie judiciaire, principalement (mais pas uniquement) par une habile utilisation de la diffamation.

Pour appuyer notre propos, nous pouvons citer les récents tracas judiciaires dont a fait les frais le sociologue Jean-Paul Kauffman[4]. Ce spécialiste de la sociologie des couples a qualifié d’arnaque les thèses scientifiques sur lesquelles s’est appuyé un « expert » pour sélectionner des couples lors de l’émission de M6 Mariés au premier regard. Tous les couples constitués lors de cette émission se sont séparés depuis, donnant raison au sociologue. Pourtant, il risque d’être condamné à payer 12 000 € et de possibles dommages et intérêts, ainsi que des frais d’avocat. Encore une fois, « l’expert », plutôt que de justifier le bienfondé de sa démarche et de ses méthodes, a préféré poursuivre le sociologue en diffamation...

Il y a bien d’autres cas similaires, comme celui du scientifique Marc Fellous[5], poursuivi (et condamné) en diffamation par Gilles-Éric Séralini, pour avoir demandé à France 2 le droit d’exprimer son avis (en l’occurrence conforme à celui de l’ensemble de la communauté scientifique) sur les OGM. Le plaignant avait été rendu célèbre par le Nouvel Observateur, posant avec des rats déformés par les tumeurs produites dans le cadre de ses travaux sur la nocivité supposée des OGM, aujourd’hui totalement discrédités[6]...

Ou encore la documentariste Sophie Robert[7], poursuivie en diffamation pour avoir tourné un reportage critique sur la psychanalyse.

Chercher la vérité et la dire, comme le disait Jean Jaurès, devient-il aujourd’hui moins important que de gagner la partie, par tous les moyens, y compris les plus vils ? Peut-il y avoir encore une démocratie si certains citoyens arrivent à interdire tout débat ?

Car il ne faut pas s’y tromper : derrière cette controverse sur l’efficacité de l’homéopathie, c’est bien à ces questions fondamentales qu’il convient d’apporter une réponse appropriée...



[3] Pour se faire rapidement une idée sur la question de fond de l’efficacité de l’homéopathie et de l’acupuncture, voir Jean-Jacques AulasDe granules en aiguilles… L’homéopathie et l’acupuncture évaluées, Éditions book-e-book : https://www.book-e-book.com/livres/16-de-granules-en-aiguilles-l-homeopa...

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

04.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Drogués à la dopamine : quand les employés de la Silicon Valley se font souffrir pour le plaisir

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

30 ans après la chute du mur de Berlin, les communistes européens sont encore bien vivants

06.

Immigration : ces éléments qui manqueront au plan du gouvernement pour espérer atteindre l’efficacité (autre qu’électorale)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires