En direct
Best of
Best of du 30 novembre au 6 décembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Affaire d’espionnage russe en Haute Savoie, qui manipule qui ?

03.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

06.

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

07.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

04.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

05.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

06.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

ça vient d'être publié
Rien que ça !
Chicha, piscine gonflable et système "chromecast" : les objets improbables dont disposait un détenu dans sa cellule de prison
il y a 10 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Le chant du périnée" : Une conférence musicale pianotée par André Manoukian

il y a 13 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"La fin de l’individu ; voyage d’un philosophe au pays de l’intelligence artificielle" de Gaspard Keonig : Bientôt la naissance d’une intelligence égale à celle de l’Homme ?

il y a 13 heures 17 min
light > Media
Franche rigolade
Johson, Trudeau et Macron se moquant de Trump à l'Otan : SNL recrée la vidéo et parodie les trois chefs d'Etat
il y a 13 heures 41 min
pépite vidéo > Politique
(Lourdes) peine
Mélenchon condamné à trois mois de prison avec sursis : le président de LFI dénonce un "cirque médiatico-judiciaire"
il y a 14 heures 54 min
décryptage > Economie
Visions critiques

Critiques intelligentes de la nouvelle finance

il y a 16 heures 14 min
décryptage > Défense
Manipulation ?

Affaire d’espionnage russe en Haute Savoie, qui manipule qui ?

il y a 16 heures 43 min
décryptage > Economie
Mauvais résultats

Les mauvais chiffres de l’industrie réveillent les craintes sur la croissance allemande

il y a 16 heures 59 min
décryptage > Europe
Disraeli Scanner

« Jamais autant de gens n’auront dû autant à si peu ! »

il y a 17 heures 11 min
décryptage > Europe
L’Union fait les faibles

Meurtre de Daphné Caruana : Malte ou le révélateur d’une certaine faillite (morale) européenne

il y a 17 heures 46 min
pépites > Economie
Fraude
E-commerce : Fraude à la TVA massive découverte par Bercy
il y a 11 heures 10 min
décryptage > Economie
LES ENTREPRENEURS PARLENT AUX FRANÇAIS

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

il y a 13 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "Berlin 33" de Sébastien Haffner : Seul (en scène et dans la salle) face à Hitler

il y a 13 heures 23 min
pépites > Politique
Oupsi
Retraites : Jean-Paul Delevoye avait oublié de faire état de ses liens étroits avec le monde de l'assurance
il y a 14 heures 33 min
décryptage > Santé
Vraie viande, fausse viande, même combat

Les plus gros mangeurs de viande végétale ne sont pas du tout ceux que vous croyez

il y a 15 heures 12 min
décryptage > Faits divers
Voulez-vous mourir comme lui ?

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

il y a 16 heures 39 min
décryptage > Style de vie
Développement personnel

Et si les routines du matin n’étaient pas vraiment la recette pour une vie épanouie

il y a 16 heures 48 min
décryptage > Economie
Mauvaise idée ?

« Reprendre » la dette des hôpitaux, après celle de la SNCF, par l’État : c’est pour la faire… reprendre de plus belle ?

il y a 17 heures 5 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Faut-il avoir peur des applications que nous chargeons sur nos smartphones ?
il y a 17 heures 32 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

il y a 18 heures 2 min
info atlantico
© ludovic MARIN / POOL / AFP
© ludovic MARIN / POOL / AFP
Président réformateur

Malgré sa rentrée difficile, 55% des Français estiment qu’Emmanuel Macron va continuer à réformer en profondeur le pays sur des sujets majeurs

Publié le 08 septembre 2018
Selon un nouveau sondage de l'Ifop pour Atlantico.fr, plus de la moitié des Français estiment qu'Emmanuel Macron va poursuivre le rythme des réformes.
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Ifop est un institut de sondages d'opinion et d'études marketing.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jérôme Fourquet est directeur du Département opinion publique à l’Ifop.
Voir la bio
Ifop
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'Ifop est un institut de sondages d'opinion et d'études marketing.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Selon un nouveau sondage de l'Ifop pour Atlantico.fr, plus de la moitié des Français estiment qu'Emmanuel Macron va poursuivre le rythme des réformes.

Atlantico : La rentrée politique du président de la République vient d'être marquée par sa volonté affichée de maintenir la réforme du prélèvement à la source pour l'impôt sur le revenu. Une attitude qui semble satisfaire les Français. Comment cela s'illustre-t-il au travers de ce dernier sondage ?  

Jérôme Fourquet : Ce sont des éléments qui résonnent avec toutes les discussions qu'il y a eu ces derniers jours au sujet de l'ajournement ou non de la réforme du prélèvement à la source. Ce n'était pas particulièrement une priorité pour les français, mais dans le contexte actuel la symbolique politique était très forte. Mettre le pied sur le frein sur un sujet, qui encore une fois n'était pas prioritaire, aurait tout de même signifié aux français que, quelque part, Macron était en voie de Hollandisation, qu'il était en train de temporiser et de reculer devant les obstacles alors même que depuis le début de son quinquennat il a eu à cœur de monter qu'il savait réformer et qu'il le ferait à un rythme rapide et soutenu. 

Le sondage qu'on a réalisé pour vous, s'est fait dans foulée de l'annonce présidentielle du maintien du calendrier sur le prélèvement à la source, à la suite de quelques jours de tergiversations et de couacs. Du coup, le résultat en est intéressant puisque l'on voit qu'il y a une prise de risque -comme Macron aime le dire "chacun aime prendre un risque"- quant au maintien de ce calendrier dans l'hypothèse où il y aurait un effet psychologique qui entrainerait une petite récession en matière de consommation. Cependant, on voit que si le risque est évident pour le mois janvier, il y avait également  un risque immédiat dans le cas où le projet aurait été mis en pause. 
 
Le fait qu'il ait pris ce risque lui a manifestement été bénéfique. Il vient nourrir l'idée, chez les français, que Macron ne va pas s'arrêter et qu'il n'est pas en voie de banalisation. On a une majorité absolue -55% des français- qui nous dit il va continuer de réformer le pays en profondeur sur des sujets majeurs, ce qui est un chiffre très fort. Deux ou trois jours plus tard, cette annonce a été suivie par celle faite sur le prélèvement à la source. Vous avez donc encore une majorité absolue de français qui pensent que Macron n'a pas changé d'attitude et va continuer de réformer en profondeur. 
 
Cette décision a été suivie d'autres annonces très récentes de la part d'Emmanuel Macron à l'occasion du premier séminaire gouvernemental à l'issue duquel il a voulu renouer avec ce que l'on avait appeler "la stratégie du tapis de bombe" l'année dernière. C'est-à-dire, cette méthode qui consiste à saturer l'agenda parlementaire et médiatique à l'aide d'un train de réformes toute azimute (plan pauvreté, plan banlieue, il y a des choses sur la justice…). Tout a été annoncé, on a une feuille de route avec un enchainement très rapide qui indique de l'exécutif n'entend pas baisser de régime. Ce message, manifestement, a été reçu puisqu'une majorité de français pense qu'il va continuer à réformer le pays en profondeur. 
 
C'est le cas bien entendu au sein de son électorat (90% le pense) mais c'est aussi le cas dans les mêmes proportions des électeurs socialistes et républicains. Donc, il a marqué des points. Maintenant, qu'il continue et qu'il ait  l'intention de le faire c'est une chose ; une autre est de savoir qu'elle sera le bilan de cette énergie réformatrice. Lorsque l'on demande au français de se projeter à la fin du quinquennat, les chiffres diffèrent alors très fortement. Il n'y a plus que 27% de la population qui estime que le pays aura été transformé en profondeur.  Et vous avez quasiment au point près la même proportion qui pense, que certes, il aura réformé en profondeur mais, qu'au final, la France n'aura été changée que sur quelques aspects. Et 19% pensent même que le France n'aura pas changé du tout. 
 
Donc là, il y a si vous voulez deux écueils dans la stratégie de communication politique de Macron. Quand il s'est construit comme "en marche" il avait deux leitmotiv : je vais casser les tabous, on va aller à marche forcée et je vais faire avec la méthode qui est la mienne ce que personne n'est parvenu à faire jusqu'à aujourd'hui et, pour cela, je vous demande de m'aidez ; et ensuite, que ce mouvement n'est pas vain, mais qu'il s'agit d'un mouvement pour transformer le pays, le remettre sur les rails et l'adapter à la mondialisation.
 
Or, si l'enquête montre que sur le premier niveau il garde une capacité de conviction majoritaire, autant sur sa capacité à transformer véritablement le pays, les français sont beaucoup plus sceptiques. Par patriotisme partisan vous avez 60%  des électeurs En Marche qui pensent que le pays sera transformé en profondeur, mais dans tous les autres électorats c'est nettement minoritaire. Et là où c'est intéressant c'est lorsque l'on regarde ce qu'il se passe chez les Républicains : seuls 16% voit un pays transformé en profondeur à la fin du mandat d'Emmanuel Macron. Ce n'est déjà pas si mal, cela représente une personne sur six ou sept qui estiment que le Président réussira, cela ont sans doute vocation à le soutenir, mais ça reste seulement 16%. Il reste 68% qui pensent qu'il n'y aura que des transformations à la marge..  Ce qui est intéressant c'est de comparer ce qu'il se passe au sein d'En Marche : 60% pensent qu'il va continuer à réformer en profondeur mais 68% pensent qu'au final les choses n'auront bougées que sur quelques aspects seulement. 
 
On en revient donc, au comment est-ce que la majorité peut-elle convaincre les français mais aussi ces électeurs de droite qu'elle cherche à séduire, que ce qu'elle est en train de faire va produire des effets substantiels. Il y va, mais pour autant, cela changera-t-il la face du pays, auront-ils réussi à rallumer le dynamisme économique.. il y a une encore beaucoup de doute au sien de la population. Et donc c'est tout l'enjeu des mois qui viennent : Macron doit parvenir à gagner du temps pour tenir jusqu'à l'arrivée des premiers signaux positifs de changements profonds et concrets. Ce sera pour Emmanuel Macron, un moyen de prouver que sa méthode était bien la bonne.
 
Le dernier résultat de l'enquête touche aux 80% des français qui pensent que la société aura été transformée en profondeur sur quelques aspects mais avec qu'elle ampleur, et de qu'elle façon ? S'agit-il d'une transformation en mieux ou en plus négatif ? Ici, une majorité absolue (50%) juge que la société  française aura été transformée négativement à l'issu du quinquennat de Macron. Des prévisions qui sont partagées  très nettement aux extrêmes. A côté des 91% des marcheurs qui voient un bilan globalement positif, on a également 40% des socialistes et 52% de Républicains qui voient également un bilan globalement positif à l'issu de la présidence. 
 
FN et France Insoumise sont massivement dans la critique, mais c'est encore plus vrai chez les partisans de Jean-Luc Mélenchon qui se posent comme les adversaires les plus véhéments au pouvoir. Marine Le Pen est dans l'opposition, mais ceux qui tirent le plus sur le pouvoir, c'est la France Insoumise. Selon eux, Macron travaille, c'est indubitable, mais il travaille à "casser" le système français (réforme SNCF, réforme des retraites…). Marine Le Pen le dit également mais de façon moins acerbe et moins permanente. 
 
Globalement, on a encore des niveaux de soutien, de bienveillance qui sont encore très élevés au PS et chez Les Républicains. Il y a une partie de la droite et du PS qui continuent de juger positivement les actions de Macron. 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Affaire d’espionnage russe en Haute Savoie, qui manipule qui ?

03.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

04.

Entrepreneurs : Tous en grève !! Petite leçon de chose aux Français qui soutiennent le mouvement

05.

Miss Univers : Maëva Coucke chute pendant le défilé en maillot de bain

06.

Yann-Arthus Bertrand prépare son décès ! Il a chez lui un "cercueil biodégradable". Son corps l'est également

07.

La guerre Filipetti /Piketty repart; Gad Elmaleh retrouve l’amour avec Léna (4 ans de plus que son fils), Cyril Hanouna reperd Emilie; Brigitte Macron a peur pour sa famille; Louane enceinte jusqu’aux dents; Jenifer Aniston passe Thanksgiving avec son ex

01.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

02.

Grève du 5 décembre : COUP DE STUPÉFACTION !

03.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

04.

L‘industrie automobile française face à la plus grande crise de son histoire

05.

Pourquoi les seniors doivent absolument se préoccuper d’ingérer suffisamment de vitamine K

06.

Retraite : la grève va tuer le projet du gouvernement mais faire la fortune des plans d’épargne par capitalisation

01.

Une grande majorité de l’opinion croit encore que la France est riche et puissante, alors qu‘elle est complètement fauchée !

02.

Quand les masques tombent : et Greta Thunberg assuma au grand jour la réalité de son idéologie

03.

Réchauffement climatique : respect des engagements ou pas, les températures pourraient grimper de 3°C d'ici la fin du siècle

04.

Abus de droit ? Le CSA de plus en plus contestable

05.

Egalité (mais juste pour moi) ! Les Français sont-ils les pires tartuffes qui soient en matière d’aspiration à la justice sociale ?

06.

Retraites : mais que se passera(it)-t-il sans réforme ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires